NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Saison 1Saison 2Saison 3

Premier épisode

Le mondial - Saison 4 - Finale

Chapitre 2

Jean Alexandre m'avait apporté des affaires de rechange..

-se sont des affaires à toi ?

-oui dit il, faut que tu sois beau pour ta dernière nuit avec le Prince Ali.. je crois que tu vas avoir encore des surprises.. mais c'est le Prince Ali..

-dis moi si tu sais quelque chose Jean Alexandre..

-ah non je ne dirais rien du tout mon bébé.. mais on se voit demain soir chez moi..

-et demain je fais quoi ? car j'ai l'impression qu'il n'y a que des complots autour de moi depuis hier..

-je peux juste te dire que quelqu'un a demandé de passer l'après-midi avec toi.. donc je ne te verrais que le soir.. alors ne te fatigue pas trop quand même, car j'aimerais bien profiter de toi pour notre dernière nuit mon bébé..

-je suppose que tu ne vas rien me dire de plus dis je ironiquement

-allez file, on ne fait pas attendre le Prince Ali

J'ai voulu dire au revoir au Prince Hakim.. mais il m'a dit qu'on se verrait à l'aéroport..

Saïd m'a accompagné jusqu'à la voiture du Prince Ali..

-à demain Fabrice, passe une très bonne soirée..

Pourquoi chercher à comprendre.. autant laisser venir..

Le voyage n'a pas duré très longtemps, quand la porte s'est ouverte, on était dans un parking, le chauffeur m'a indiqué l'ascenseur en me disant en anglais qu'on m'attendait en haut.. l'ascenseur était direct! il n'y avait pas de numéros d'étages, pas de clavier..

J'ai trouvé que la grimpette était longue, mais douce, me faisant plier les jambes à l'arrivée.. porte ouverte sur un jeune qatari, qui me salue en se penchant vers moi et me demande de le suivre..

Aucun bruit, mais des couloirs de plus en plus grands.. puis de la musique orientale et on m'ouvre une porte et le Prince Ali est là, derrière un grand bureau, tout sourire

Il se lève, fait le tour de son bureau et, sans façon me prend dans ses bras, m'embrassant sur la tempe..

-je suis très heureux de te voir mon ami.. et de passer du temps avec toi..

-on est où ?

-ah ah ils t'on rien dit tes petits Princes préférés ?

-rien de rien.. heureusement que je savais que j'allais te voir..

Il rigole..

-eh bien nous sommes chez moi, à mon domicile.. je vais te présenter mes trois femmes et mes sept enfants.. je veux que tu les connaisses, que tu saches ce qu'est une vraie famille princière qatari.. sûr que nous n'avons pas le même mode de vie qu'en Europe.. mais mes femmes sont ravies de faire ta connaissance, elles ne parlent qu'anglais, mais on ne fera pas la discussion longtemps.. je te ferais visiter, voir les enfants.. de vrais petits diables.. alors entre démons, tu devrais bien t'entendre avec eux.., ils ont entre 5 et 10 ans.. tu verras.. et après on ira dîner tous les deux, en tête à tête..

Il s'approche de moi, me serre contre lui..

-je te veux rien qu'à moi Fabrice le Démon..

Je rigole doucement..

-on m'a dit il n'y a pas longtemps qu'en fin de compte je n'étais pas un Démon mais en Ange en fait..

-ah ah ça serait pas le Prince Hakim.. ? c'est bien son genre! mais je crois plutôt que c'est lui l'Ange..

-oui tu as raison mon Prince adoré, mais il est si gentil, si bon.. je l'aime beaucoup tu sais.. je ne lui ai pas montré, mais j'ai quand même un pincement au cœur de le quitter.. j'espère qu'il pourra venir me voir en France.. comme toi d'ailleurs.. je te recevrais dans 40 mètres carrés au 3ème étage d'un immeuble.. ça te changera ! dis je en rigolant

Il rigole aussi..

-il n'y a pas de raison qu'il ne puisse pas voyager le Prince Hakim, comme Saïd d'ailleurs.. ils ont les moyens! Allez viens! la visite commence..

C'est là que je me suis aperçu qu'il n'y avait pas de fenêtre à son bureau.. qui était un vrai bunker.. on est passé dans la pièce d'à côté et il y avait une vue magnifique.. 28ème et dernier étage, appartement sur 3 étages, héliport sur la terrasse.. piscine pour femmes et enfants..

La visite a duré longtemps.. je commençais à en avoir un peu marre.. on avait rencontré personne.. j'en ai fait la remarque..

-les serviteurs ne doivent se montrer que lorsque c'est nécessaire..

Il m'a présenté ses trois femmes, trois belles femmes en tenue européenne, bien coiffées, bien maquillées, souriantes.. en me les présentant, il m'expliquait comment il les connaissait, le nombre d'enfants qu'il avait eu avec chacune.. elles n'ont fait que sourire.. sans dire un mot, si ce n'est bonjour et au revoir en anglais!

Puis on est passé dans le domaine des enfants..

Que des garçons, 7 petits qataris habillés en tenue locale.. couraient en piaillant dans tous les sens..

Il a fallu que le Prince Ali hausse le ton, pour faire venir le silence et qu'ils s'alignent en rang d'oignons.. il m'a présenté en arabe, si bien que je ne sais pas ce qu'il a dit , puis j'ai eu droit de serrer la main de chaque petit Prince, qui se penchait vers moi pour dire bonjour.. tout sourire et tous avec des yeux coquins de gamins heureux..

J'ai repensé à ce que m'avait dit Jean Alexandre quant au voyage princier avec femmes et enfants à Paris..

On s'est installé dans un grand salon et j'ai vu les premiers serviteurs arriver.. apéro! les bouteilles d'alcool étaient cachées dans un charriot roulant..

J'ai eu droit à un whisky hors d'âge avec un glaçon qui soit disant venait du Pôle Nord.. j'ai bien voulu le croire..

Puis nous sommes partis au restaurant.. tous les deux, rideaux fermés dans la voiture.. il m'a embrassé tendrement..

-je crois que je suis comme les jeunes Princes que tu connais, tu vas me manquer quand tu vas partir..

-oh merci de me dire ça.. mais tu as un amoureux inconditionnel qui te vénère comme un Dieu, qui reste.. mon Prince adoré..

-oui et j'en suis très heureux également.. en plus il travaille très bien, je savais qu'il était compétent.. mais il comprend vite tout ce que je veux.. j'ai bien fait de l'avoir accueilli en tant que 1er secrétaire.. et le mettre dans mon lit grâce à toi..

-en tout cas j'aurais passé un séjour merveilleux dans ton pays, Prince Ali.. d'avoir connu un monsieur comme toi! je n'en reviens toujours pas! sous tes airs durs et grognons, tu es un mec bien, doux.. mais je suppose que le rôle d'un Prince comme toi n'est pas facile.. qu'il faut savoir tenir ses troupes!

-t'es pareil qu'Hakim toi! tu comprends vite aussi.. bien sûr que je suis un homme ordinaire qui a des responsabilités exceptionnelles.. et si je me laisse faire. cela ne marchera jamais et.. c'est dans la mentalité qatari.. on est né pour commander!

Lorsqu'on est entré dans le restaurant, je m'attendais à voir une grande salle.. non rien.. il y avait deux mecs qui étaient devant nous.. un européen et un vieux qatari qui a incliné la tête en direction du Prince Ali, sans me regarder.. ils sont partis.. et les courbettes ont commencé.. ça parlait en arabe.. et on a été conduit dans une alcôve pour dîner que tous les deux..

Et, quel dîner les amis.. que des choses superfines et des bons vins..

J'ai eu devant moi, pendant environ deux heures, un Prince amoureux, ses yeux respiraient l'amour, la tendresse.. Ali est un bel homme, courtois, intelligent et très cultivé.. il m'a raconté l'histoire de son pays, le travail qui avait été fait, et qui restait à faire.. son père le vieil Emir prenait bien ses décisions mais il devait faire avec les religieux.. l'Islam était présent à chaque étape.. lui, et, j'ai été estomaqué quand il m'a dit ça, avec son frère qui remplacera l'Emir, ils voudraient séparer le politique du religieux.. comme en France dit-il et les autres pays.. mais il ne savait pas s'ils allaient y arriver..

J'ai posé mille questions, peut être très indiscrètes mais il m'a toujours répondu je pense avec franchise..

On a parlé du sort des LGBT dans son pays, il en était catastrophé mais pour l'instant ne pouvait rien dire.. il y avait une sorte de fatalité dans son discours..

-allons nous amuser mon petit français dit il en se levant de table

-tu m'emmènes où mon Prince ?

-là où je peux te prendre dans mes bras et te déshabiller pour t'admirer..

-seulement m'admirer ? dis je en souriant

-voilà le Démon qui se réveille.. dit il en riant..

Nous sommes allés dans un bel appartement que je ne connaissais pas.. et j'ai fait la réflexion..

-mais t'as un appartement dans chaque tour de Doha ?

-presque dit-il en riant..

Dès notre entrée dans l'ascenseur, il a passé sa main derrière ma tête pour que je me colle à lui.. m'a relevé le menton et a déposé ses lèvres douces mais piquantes sur les miennes..

-je t'aime mon Démon Français

-Prince Ali..

-oui.. dit ce que tu penses !

-moi aussi je t'aime, mais je t'aime pas amoureusement , je t'aime pour être avec toi, passer la nuit avec toi, faire l'amour, sentir tes mains sur mon corps, nous faire jouir.. oui je t'aime comme ça.. oui tu vas me manquer.. oui j'aimerais te revoir le plus souvent possible..

-j'aurais jamais dû te demander de dire ce que tu penses ..il rigole..

On entre dans l'appartement, un petit couloir et un grand salon avec plein de grands divans.. en surface, le salon est de la grandeur de mon appart à Paris..

-déshabille toi

-je croyais que tu voulais me le faire! dis je en le fixant.. parce que moi j'ai envie de te le faire mon Prince adoré..

-alors vas y Démon!

Je souriais en le fixant, j'ai dégrafé les boutons de sa robe, qui a glissé à terre.. le Prince était en marcel blanc.. mais avec un boxer de couleur qui laissait bien voir la forme de sa belle queue déjà en forme..

-la mode a vraiment changé au Qatar dis je en rigolant, montrant le boxer..

-oh non ! vivement que tu partes qu'on puisse enfin s'habiller comme on a envie..

Il me serre contre lui en riant..

J'enlève son marcel, et je vois les poils de ses aisselles briller, luire.. je lui bloque un bras en l'air et je viens le renifler, je hume cette bonne odeur d'arabe, de qatari, de mec en rut.. et je donne des petits coups de langue.. j'aime le goût de cette sueur intime.. et je m'applique, je vois qu'il a fermé les yeux et semble apprécier.. je passe aux tétons, les lèche, les mordille jusqu'à ce qu'il gémisse.. et je relève l'autre bras pour lui faire subir le même sort.. retrouvant le même goût , la même odeur.. mes lèvres remontent dans son cou et je viens passer ma langue sur sa barbe courte.. qui pique ma langue.. passant la langue sur sa moustache, ses lèvres.. il essaie de me les attraper mais je continue de lui lécher le visage..

Il me bloque pour m'embrasser, me prend la tête entre ses mains, serre fort je trouve et sa bouche touche la mienne.. sa langue s'enfonce en moi d'une manière forte.. on a fermé nos yeux.. et je sens sa salive arriver dans ma bouche, nos langues jouent entre elles, se frottant, se câlinant, se suçant..

J'aime ses lèvres.. il arrête de m'embrasser, écarte mon visage pour me fixer.. sort sa langue et me lèche partout sur le visage.. ses mains tombent sur mon cou.. et sa bouche, sa langue parcourent tout mon visage.. il lèche bien partout, me savourant..

-t'as raison mon Démon Français, comme ça on se rappellera le goût de chacun.. et je trouve que c'est très agréable de te lécher.. ta peau est très douce et chaude..

Ses mains défont ma chemise qui est vite enlevée, elles me caressent le dos.. tendrement tombant sur mes hanches et revenant sur mon torse, caresser mes tétons qui pointent durs comme du béton..

Il se penche dessus et s'amuse avec, me les mordillant assez durement..

Il soulève mes bras pour regarder mes aisselles, beaucoup moins fournies que les siennes avec mes poils de blond.. je vois ses yeux gourmands s'émerveiller.. il approche son nez, renifle.. et je sens son nez se coller à mon aisselle..

Ca doit sentir la sueur quand même, avec la chaleur qu'il faisait dehors..

J'ai pensé qu'il voulait me faire plaisir.. mais en fin de compte il y a pris goût.. et, quand il est revenu m'embrasser après avoir léché copieusement mes deux aisselles.. sa langue , sa salive s'est mélangée avec la mienne..

Il m'a entrainé dans une chambre.. toujours le même style de grand lit.. et m'a poussé dessus où je suis tombé sur le dos..

Il s'est empressé de m'enlever mon pantalon, chaussures, chaussettes.. a pris mes pieds dans ses mains, les caressant.. les reniflant, leur faisant des bisous.. puis ses yeux se sont posés sur ma queue encore prisonnière, comme la sienne.. ses mains sont remontées le long de mes jambes.. pour arriver au boxer, le prendre de chaque côté et me l'enlever..

Sitôt libérée, ma queue s'est allongée.. libérant toute seule le gland humide qui laissait couler la mouille sur mon ventre.. ses yeux admiraient ma toison jaune.. et ses mains, ses doigts se sont perdus dedans.. et il m'a encore sniffé les poils en fermant les yeux.. pour finir par me gober les couilles, les deux ensemble, les faisant rouler dans sa bouche et tenant ma queue droite dans sa main.. j'avais bien écarté les jambes et, quand il a lâché mes couilles.. un doigt fouineur est parti en direction de mon anus pendant que ses lèvres prenaient en bouche mon gland.. sa langue chaude et douce, ses lèvres l'enveloppent et descendent lentement sur ma queue en même temps que son doigt entre en moi..

Putain que j'étais bien avec cet homme.. quelle tendresse il avait!

Quand il a commencé à me piper lentement, son doigt bougeait en cadence.. et j'ai gémi , poussant de petits cris, je sentais ma queue durcir..sa bouche chaude me faisait un terrible effet.. et son doigt! il me caressait l'intérieur..

Sa pipe s'est accélérée subitement, comme son doigt.. j'ai commencé à râler de sentir mes couilles durcir, ma queue s'allonger encore.. et le plaisir est arrivé.. et je n'ai pu m'empêcher de gueuler comme un mec heureux qui joui..

Il n'a pas lâché ma queue et les giclées se sont succédées.. j'ai crié à chaque giclée.. j'avais chaud.. et il continuait de me piper, de me lécher avec toujours son doigt en moi..

J'étais comme frustré quand son doigt et sa bouche se sont retirés.. mais il est venu s'allonger sur moi, tout sourire, du sperme dans sa moustache et sa barbe.. il est venu m'offrir ses lèvres et sa langue avec mon goût de bon jus français..

-je voulais te faire jouir en premier pour pas que tu me niques tout de suite mon Démon français.. dit il en riant.. je veux profiter de toi en premier, te visiter partout.. t'es d'accord ?

-bien sûr Ali que je suis d'accord, j'aime t'appartenir, j'aime tout ce que tu me fais..

-tous pareils les français, toujours en train de faire des compliments dit il en riant..

Je l'embrasse en le serrant contre moi.. je lui dis tout plein de mots d'amour, comme pour le souler de mots doux.. il rigole, fait des "oh" des "ah" et m'embrasse tendrement..

-j'ai envie de te niquer maintenant dit il sérieusement

-non dis je en le fixant

-non ? dit il étonné mais souriant quand même

-je préférerais que tu me dises, je vais te faire l'amour ..

-je vais te faire l'amour mon petit français adoré, que j'aime beaucoup et qui va énormément me manquer quand tu seras parti..

-alors fais en sorte que je ne t'oublie jamais mon Prince adoré..

Il était au dessus de moi.. ses yeux étaient devenus rêveurs comme s'il cherchait dans sa mémoire ce qu'il pourrait bien me faire.. et il souriait toujours.. j'ai caressé sa joue tendrement..

Sa tête est descendue sur mon torse avec que des bisous et de petits coups de langue, passant autour de mon sexe qui bandait encore.. des bisous, des caresses sur mes cuisses, les relevant.. les bloquant sur mon torse.. mon cul à sa disposition..

Il s'est relevé pour enlever son boxer et libérer la queue princière , la belle queue qui coulait toute seule.. elle me faisait envie, de la sucer, la lécher.. l'avaler et recueillir son nectar..

Mais se sont ses lèvres et sa langue qui se sont accaparées de mon cul.. et j'ai eu le cul bouffé, léché, doigté.. et il m'a fait crier encore et encore.. cela a duré une éternité.. avant de voir sa tête s'avancer entre mes jambes.. et sentir son gland se poser sur mon cul bien ouvert..

Ses yeux doux me fixaient et j'ai senti sa queue entrer en moi, glisser lentement, m'ouvrir doucement.. j'avais l'impression que sa queue était encore plus grosse que dans mes souvenirs.. et quand le gland circoncis est passé , je n'ai pu m'empêcher de crier.. il s'est arrêté me fixant toujours, la sueur coulait de mon front..

Son regard ne quittait pas le mien tout le temps que sa belle queue a investi mon cul.. et, quand il a donné un petit coup de reins, comme s'il me montrait qu'il était arrivé à ses fins..

Il a mis mes jambes autour de son cou, les tenant.. et la mécanique princière s'est mise en route.. j'avais déjà subi ses coups de reins et sa queue voyageuse..

Je n'ai jamais su si c'était ça qu'il appelait faire l'amour.. mais j'ai bel et bien été baisé avec ardeur, fermeté et profondeur.. me faisant changer de positions sans que sa queue ne sorte de mon cul.. j'ai adoré avoir le dos collé à son torse, ses mains sur ma queue et sa queue qui gonflait encore en moi comme si elle voulait encore aller plus loin.. à quatre pattes il m'a niqué, sortant presque sa queue de moi pour la rentrer très très rapidement, ça claquait sur mes petites fesses.. puis sur le côté, sa queue coulissait bien également..

Mais ses giclées chaudes sont arrivées quand j'étais sur le dos, face à lui, yeux dans les yeux.. quand il joui la première giclée..

-je te donne du sperme princier mon amour! tu es à moi! je t'aime Fabrice

Je n'ai pas eu le temps de répondre que ses lèvres s'emparaient des miennes et les autres giclées me remplissaient..

Quand son ventre a écrasé ma queue, elle a giclé aussi.. soudant nos deux corps..

Il respirait avec force dans mes bras.. je le caressais, lui faisant des bisous.. et j'ai senti sa queue sortir lentement.. mes jambes s'allongent, il reste sur moi.. me caresse le visage tendrement..

-je t'aime mon français.. ne crois pas que j'ai dit des bêtises lorsque j'ai joui.. je le pensais.. t'es pas ordinaire tu sais.. quand on te connait, on n'a pas envie que tu partes..

-ne te fais pas plus de mal mon Prince.. tu vas bien venir me voir en France quand même ?

-je vais essayer.. mais j'ai quand même un rang élevé et je ne peux pas faire tout ce que je voudrais réellement.. si je viens à Paris, je ne peux pas aller dormir n'importe où.. tu sais, j'ai des gardes du corps qui me suivent partout.. faudra que tu viennes me voir dans l'hôtel où je serais..

-j'ai jamais dormi dans un Palace Parisien dis je en souriant..

-il faut que je te dise autre chose, as tu besoin d'argent ? combien te faut il ?

-non je n'ai besoin de rien, je travaille, je gagne bien ma vie et je vis comme j'ai ai envie.. avec ce que j'ai..

-d'accord, mais.. si tu es as besoin sache que je serais toujours là..

-c'est très gentil Prince Ali.. mais tu crois pas qu'avec déjà tous les cadeaux que vous m'avez faits.. jamais je n'aurais pu me payer tout ça tu sais.. vous êtes vraiment fous les qataris..

-quand on aime, les qataris font plaisir..

On s'embrasse comme des amoureux..

-ah! et demain matin, quand tu te réveilleras, je serais parti au travail.. j'ai des réunions demain matin , mais tu prends ton temps et quand tu descendras par l'ascenseur la voiture sera là pour t'emmener déjeuner

-avec toi ?

-non avec quelqu'un qui veut passer l'après midi avec toi.. dit il en rigolant devant mon air..

-mais vous ne voulez pas que je parte.. je vais mourir à baiser comme ça dis je en riant..

-Mais au fait ! on a pas fini.. alors t'as repris des forces mon Démon ? demande t-il en prenant ma queue raide dans sa main.

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : samedi 4 février 2023 à 09:53 .

Retourner en haut