NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Le branleur de l'étang

Chapitre-1

J'habite dans un petit village de Sologne où j'ai une propriété. On cultive beaucoup de légumes comme les poireaux, les asperges et les fraises. J'ai quelques bêtes car j'adore m'occuper d'elles.
J'aime ma nature sûrement rude pour certains mais tellement agréable. Chaque saison à ses secrets qui se dévoilent chaque année avec souvent des nouveautés. C'est beau de voir les arbres s'ouvrir, les genêts fleurir, les couleurs arrivent et se mélangent avec le soleil prudent.
Vous allez me dire et les distractions ?
C'est vrai pas des masses, et quand on préfère les mecs, les beaux mecs cela peut devenir le désert… Les boîtes régionales regroupent tous les noctambules et les jeunes sont curieux de connaître, d'apprendre certaines choses entre garçons et le désert ainsi devient moins monotone.

Et il ne faut pas oublier la nature. Il y a plein de choses à faire dans cette belle nature en la respectant!
C'est marrant de voir dès les premiers rayons de soleil arriver les voitures se pointer dans les allées de forêt et si l'on sait jouer les voyeurs, on a de beaux spectacles. Il n'y a pas que des couples hétéros qui se retrouvent dans les bois et cela peut être de belles rencontres à trois.
Mais ce n'est pas de ça que je voulais vous parler, mais de mon étang. Un bel étang entouré de joncs dans lesquelles la faune et l'homme peuvent se cacher.
Je ne me suis pas présenté, Clément, bel homme d'après les rumeurs, de 33 ans, châtains clairs aux cheveux courts, de beaux yeux bleus perçants tous les regards, je fais 1m85, belles mains calleuses par le travail et même si nous n'avons pas de salle de sport, je suis musclé naturellement par le travail quotidien. Pour ce qui est entre mes jambes je n'ai jamais eu de réclamations! Je bande bien, je mouille beaucoup et je jute énormément dans n'importe quel beau mec à la gorge profonde ou au cul accueillant.

Souvent quand il fait beau je vais faire un tour vers mon étang. L'admirer, regarder les canards voler au dessus, atterrir et bien qu'ils soient sauvages ils s'approchent souvent de moi, car encore plus curieux que peureux!
Ce samedi il faisait presque chaud sous le soleil lorsque je suis arrivé à l'étang. Comme d'habitude c'était le silence avec uniquement les bruits de la faune, un léger vent dans les joncs, l'eau de l'étang bougeait tranquillement.
Je ne vois personne comme souvent. Je m'avance dans les joncs pour aller jusqu'à un nid de canards que j'avais remarqué il y a quelques temps et la cane est là, elle m'a entendue arriver avant que je ne la vois. Je m'accroupis à quelques mètres et je la regarde sans rien dire. elle reprend sa position sur ses œufs et continue de couver.
J'adore ces moments là.

J'entends du bruit non loin de moi, comme quelqu'un qui marche, même la cane a relevé la tête, on se regarde comme pour dire : mais qui vient nous déranger!
J'écoute, c'est bien quelqu'un qui marche et puis plus rien. Je tends l'oreille, le vent se lève dans les joncs, j'ai l'impression que ça fait un bruit d'enfer, tout s'arrête et j'entends le cliquetis d'une ceinture. Je rigole en moi, pensant "tiens quelqu'un qui vient poser sa pêche". La cane a repris sa position.
Du plus doucement que je peux je m'approche du lieu d'où est provenu ce bruit et à travers les joncs je vois un mec de profile pour moi, face à l'étang, à genoux, pantalon et slip baissés, la queue à la main! Monsieur se fait un cinq contre un tranquille!

Bien sûr que j'observe, je détaille le mec, d'abord la gueule, oh pas bien vieux je dirais 20-22 ans? brun noir, ses cheveux brillent dans le soleil, blanc de visage comme s'il n'était pas du coin où tous les paysans sont bronzés naturellement! Un corps fin et une belle queue qu'il agite bien. Il a sorti sa langue et se la mord entre ses lèvres. Un beau petit cul bien rebondi tressaute sous ses coups de mains. Ah il met du cœur à l'ouvrage le garçon!

Je suis à 3 mètres de lui, j'avance doucement et quand je ne suis plus qu'à un mètre, je rigole en le faisant, je me redresse et d'une voix forte :
-alors on nourrit les poissons jeune homme ?
Si vous aviez vu le bond qu'il a fait, il a failli se casser la gueule dans les joncs, je l'ai retenu par son blouson. Il avait de beaux yeux noirs qui avaient peur, il avait lâché sa queue et mis ses mains en défense sur son visage, comme s'il avait peur que je le frappe. Sa queue débandait à la vitesse du son.
Il cherche à se relever mais je décide de m'amuser quand même!
-bouge pas mec! j'ai dit d'une voix autoritaire qui ne me ressemble pas, t'es qui ? j'te connais pas ?

Il reste à genoux devant moi, baisse la tête, les mains le long du corps, sa queue en berne pendouille dans l'herbe. Quel tableau et moi j'ai popaul qui commence à faire des siennes, qui voudrait bien montrer ses talents.
-je suis avec mes parents dans notre maison de campagne dit-il d'une belle voix agréable, chaude qui me fait bander de suite.
Je soulève son menton pour qu'il me regarde :
-et il s'appelle comment le beau gosse qui vient se soulager dans mon étang ?
-Valentin m'sieur.
-t'as quel âge Valentin ?
-23 ans m'sieur.
-tu viens souvent ici au bord de mon étang ?
-ça m'est arrivé plusieurs fois dit il en rougissant, mais pas toujours pour faire ça, j'aime bien l'endroit, c'est beau, c'est tranquille!
-et ça donne envie de se branler! dis je en souriant.
-c'est parce que je pensais à mon ami(e) que j'ai laissé à Paris pour venir avec mes parents.

Je m'accroupis près de lui pour que nos têtes soient l'une en face l'autre et que je puisse le détailler un peu plus.
-et elle te manque tant que ça ton amie ?
-c'est un garçon Matéo dit-il en soutenant mon regard.
Je pose mes deux genoux à terre pour être dans la même position que lui et ma main vient se saisir de sa queue molle. Il sursaute en me fixant, sa langue passe sur ses belles lèvres, il dégluti sans me quitter des yeux.
-et si je te branlais moi, Valentin ? dis je tout bas à son oreille.
C'est sa queue qui a répondu dans ma main. Elle s'est mise à grandir, s'allonger lentement en durcissant, elle remplissait la main de l'honnête homme que je suis!

Il doit voir que mes yeux brillent et mon air gourmand, car ce voyou parisien me dit :
-je n'ai pas l'habitude de me faire branler par un inconnu m'sieur!
Ses yeux riaient en disant cela.
-t'as raison beau mec, moi c'est Clément et j'ai 33 ans, je suis fermier et propriétaire de l'étang, tu veux savoir quoi de plus ?
Il ne répond pas, mais je sens sa main venir se poser sur mon entrejambe constatant qu'il y a une belle forme dedans.
-voir ce qui se cache la dedans dit il.
-alors débrouille toi pour ouvrir ton cadeau.
Il penche la tête et avec ses deux mains défait mon pantalon, mon boxer et libère mon joli monstre. Ses cheveux frottent mon visage. Il relève la tête, je sens sa main s'emparer de ma queue qui ne demande que ça. On se fixe, se sont les yeux qui parlent, les visages se rapprochent et des lèvres j'embrasse les siennes vite fait, comme un coup de langue. Il sourit et m'en fait autant, nos lèvres se retrouvent, je vois qu'il ferme les yeux et les langues se cherchent, se trouvent et on gémit tous les deux ensemble en se caressant la queue.

Qu'elle est bonne cette salive de parisien, je sens qu'il s'offre. Mes mains partent à l'assaut de son corps. Ce jeune corps chaud, doux, mes mains rêches caressent les petites fesses dures, remontent dans le dos sous le tee-shirt, lui donnant des frissons. Il souffle par le nez, ne lâchant pas ma langue, ni ma queue, l'autre main tient ma tête collée à la sienne.
Je bouge un peu pour me rapprocher encore plus de lui et coller nos torses ensemble que nos queues fassent connaissance et je le tiens par les fesses. Il lâche ma queue et ses mains partent en exploration sur mon dos. Je sens ses mains chaudes me caresser doucement, passer partout, son corps se colle au mien en ondulant, il arrête de m'embrasser, me regarde en reprenant sa respiration, je colle mon nez au sien et j'ai une main qui passe dans la raie de son cul. Ses yeux sont étonnés, me fixent, il tend son cul, je trouve l'anus, je passe mon index dessus, il ferme les yeux et soupire fortement. Je gratouille, il gémit. Je force, il tend son cul, ma main fait un rapide aller retour jusqu'à ma bouche ou je dépose de la salive et je reviens direct sur l'anus souple.

Le petit trou semble rapidement se faire apprivoiser car mon index s'enfonce lentement.
Il pose sa tête sur mon épaule, tend son cul encore plus et gémit de plus en plus fortement. Mon doigt s'enfonce rapidement, j'adore cette chaleur de conduit, ce sphincter bien serré. Je gratouille, je caresse. Il redresse la tête, me regarde et comme s'il me suppliait :
-tu veux me baiser ?
-tu veux ?
-oui j'adore me faire baiser et ça sera la première fois le long d'un étang!
-j'ai envie de te bouffer le cul avant Valentin.

Sans rien dire de plus il se retourne, il n'a qu'à se pencher et poser ses mains sur les touffes de joncs, se caler en ouvrant ses jambes au plus qu'il peut, compte tenu qu'il a encore son pantalon et j'ai bouffé ce beau petit cul parisien.
L'entendre pousser de petits cris quand ma langue a touché son conduit, l'inondant de salive, mes doigts l'ouvrir, voir ce petit trou entouré de quelques poils qui se battaient en duel. Je crois que je n'avais jamais vu un si beau trou du cul.
Mon joli monstre me faisait mal tellement il bandait. J'ai passé le gland dans la raie, touchant l'anus, passant dessus, il tendait son petit cul prêt pour le sacrifice. J'ai positionné la bête face à l'entrée de son terrier, j'ai fait couler de la salive, j'ai forcé pour voir l'anus commencer à s'ouvrir. Je l'ai pris aux hanches et j'ai commencé à le tirer en arrière, j'ai senti le sphincter s'ouvrir, recouvrir le gland qui avançait lentement et quand il est passé, il s'est redressé en poussant un hurlement qui nous a figé sur place, car quatre ou cinq canards venaient de s'envoler autour de nous!

On a ri et j'ai donné un coup de reins, le gland passé, ma grosse queue coulissait comme si elle était chez elle et je l'ai baisé comme j'aime baiser les mecs, en tendresse et avec force! Nos couilles se télescopaient, il gueulait de moins en moins fort, en s'aplatissant sur le sol et redressait bien son beau petit cul.
Je l'ai fait venir contre moi, il a poussé quelques petits cris car ma queue entrait en lui encore plus profond. J'ai empoigné sa belle queue dure comme l'acier. Il a tourné la tête en souriant.
-tu me feras goûté à ta queue après Clément ?
Je l'ai embrassé et nos langues ont repris leur bataille.
Je l'ai branlé avec force, le décalottant bien, il couinait, ses fesses se serraient sur ma queue et d'un seul coup il a lâché mes lèvres, son corps s'est tendu, ses fesses dures écrasaient ma queue et dans un gargouillis de gémissements, de petits cris il a nourri les poissons de l'étang en longues giclées! Il avait du jus le minet parisien et il ne semblait pas vouloir s'arrêter!

C'est de lui-même qu'il s'est penché en avant en s'enfonçant sur ma queue comme une invitation à continuer. J'ai repris mes va-et-vient pour lui inonder l'intérieur de ma bonne liqueur solognote!
J'avais à peine fini de jouir, qu'il se retirait, se retournait et venait avaler ma queue en léchant partout, en soutenant mes couilles.
J'ai adoré ses lèvres sur ma queue, serrant le gland, sa langue jouant avec, l'aspirant, le noyant et avalant ma queue jusqu'à avoir son nez dans les poils pubiens.
Il s'est redressé et est revenu m'embrasser à pleine bouche me serrant contre lui.
J'ai fini par le repousser, le faire pencher en arrière et sa belle tige encore raide était là me narguant!
Je l'ai pipé comme un malade qui veut la santé, l'entendre encore couiner, lui serrer les couilles, aller doigter son petit trou humide, le palper, le sucer, l'aspirer, sentir la queue se raidir encore plus, sa main sur ma tête il a joui en criant encore une fois et j'ai goûté ce jeune vacancier parisien pas avare en liquide!

On était toujours à genoux l'un en face l'autre, enfin collé plutôt.
-tu viens souvent autour de ton étang pour baiser les mecs ? demande t-il.
-pour venir souvent oui je viens souvent, mais des pervers qui se branlent en faisant peur aux canards, j'en avais jamais vu encore!
Il rigole, il me serre contre lui, me fait des bisous, sa main passe souvent sur ma queue qui ne veut plus débander.
-tu serais pas un gourmand Valentin ?
-si tu savais comme j'aime me faire baiser, je rends fou mon copain.
-pourquoi il aime pas ça ?
-si mais pas autant que moi tu sais!
-t'es là jusqu'à quand ?
-une semaine de vacances, je croyais que j'allais m'ennuyer dit il en me souriant de son air coquin.
-t'as déjà baisé dans le foin ? j'ai demandé en prenant l'air innocent.
-dans le foin ? ben tu sais ça court pas les rues à Paris, c'est de la paille dont tu veux parler ?
-non du foin c'est plus doux pour ton petit cul!
-ah c'est pas pareil ?
-eh bien jeune ignorant, si tu veux je te ferais connaître la différence, j'ai du foin, j'ai de la paille à la ferme alors si tu veux que je t'invite pour une visite ?
-c'est vrai ? tu ferais ça ?
-ben j'veux pas que tu t'ennuies durant tes vacances en Sologne quand même!

Il se colle à moi, m'embrasse de ses belles lèvres, comme un amoureux j'ai trouvé.
-et s'il fait nuit le soir, est ce que tu m'inviterais à voir ta chambre ? tu as bien un lit le solognot ?
-non en Sologne on dort uniquement dans le foin et on se lave dans une bassine le matin au milieu de la cour dis je sérieusement en le fixant.
Il éclate de rire en se jetant sur moi, on roule dans les joncs. Il n'arrête pas de rire, de m'embrasser!
-je crois que t'es mon sauveur de la semaine Clément!

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Commandant Hassan, S1 | S2 | S3 | S4 | S5 | S6 | S7 | S8 | S9

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 1 mai 2024 à 17:30 .

Retourner en haut