NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Saison 1 | Saison 2 | Saison 3Saison 4Saison 5 | Saison 6 | Saison 7 | Saison 8Saison 9

Premier épisode | Épisode précédent

Malek - Saison 10 - Problèmes de famille

Chapitre 7

Quand le commandant Matthieu et le capitaine Hafid ont quitté l'appartement de Malek et Michaël, Matthieu appelait directement monsieur le Procureur avec qui il avait l'habitude de travailler et qui en général était bien conciliant pour lui accorder ce qu'il demandait.
Ils n'avaient fait aucune réflexion devant Michaël et les autres, quand ils avaient parler de Mourad. Ils le connaissaient et essayaient de le surveiller depuis quelques temps et connaissaient déjà bon nombre de mecs de son équipe.
Les renseignements fournis par Djamel les avaient bien intéressés et dommage que Mourad avait un otage, car ils auraient bien aimé en savoir plus sur l'organisation et Djamel aurait fait un bon infiltré. Mais c'était le frère de Malek et comme Michaël, ils auraient refusé. De toute façon il fallait sortir Hassan de ce pétrin.
Mais ils étaient heureux de savoir où allait l'argent récolté, maintenant ils avaient un nom et une adresse.

Lorsqu'il eut expliqué tout ça, à sa manière à monsieur le Procureur, il avait l'air embêté qu'il soit si tard.
-vous êtes sûr et certain qu'il y a une personne en danger commandant ?
-oui monsieur le Procureur.
-cela pourrait être une ruse pour faire venir votre protégé ?
-je pense que c'est les deux, il a déjà dû passer à la casserole si vous me permettez l'expression, mais peut-on se le permettre ?
-vous voulez procéder comment ?
-allez à l'adresse où se trouve l'otage, interpeller toutes les personnes qui s'y trouvent et simultanément un autre équipe ira au domicile de Mourad pour l'interpeller également et fouiller également chez lui!
-et Khalif ? demande le Procureur qui avait bien suivi l'histoire.
-je ne sais pas si j'aurais assez de monde cette nuit pour assurer les trois points, alors je me proposais de le faire, en suivant des deux premiers, mais il nous faut notifier les garde à vue de suite, et aller chercher Khalif dans la foulée.
-d'accord, je vous envoi l'autorisation de perquisition de nuit que je vais motiver, je l'envoi au fax de votre bureau.
-j'y arrive à l'instant, le temps d'organiser et de trouver du monde et c'est parti!
-vous m'appelez pour me tenir au courant régulièrement, je m'en fous de l'heure commandant!

-Hafid tu rappelles trois Officiers de Police, les trois Lieutenants du groupe et tu leur dis de venir immédiatement, je vais bloquer les nuiteux et demander à la Bac de venir avec nous, ça les changera de leur boulot!
Il était une heure du matin quand le commandant Matthieu a donné ses instructions à la petite troupe devant lui. Ils l'écoutaient attentivement et Matthieu voyait bien qu'ils étaient tous ravis de procéder à une telle arrestation.
Hafid et le plus gros de la troupe irait rue Ordener délivrer l'otage et interpeller toutes les personnes qui se trouvaient là, faire une perquisition, récupérer le fric et toute la came, puis rentrer pour notifier les GAV et commencer les auditions. Hafid se chargerait de l'otage principalement.
Le lieutenant Kevin, irait au domicile de Khalif, interpellation, perquisition, tu sais ce qu'il nous faut dans une telle histoire, avait conclu le commandant.
-moi je me charge de Mourad, avec une petite troupe pour bien qu'il voit qu'on ne plaisante pas! Si vous êtes tous prêts, c'est parti les gars et on se retrouve ici pour la suite du programme!

C'est Mourad qui a été interpellé le premier, un grand coup de bélier dans sa porte, le cher Boss a été trouvé au lit en compagnie d'un jeune minet qu'il avait dragué le soir même.
Menottés directement, la perquisition avait surtout permis de trouver des cahiers avec des sommes, comme un livre de compte, pas de came, pas de fric!

Chez Khalif, ce fût une autre paire de manches, très récalcitrant, bagarreur, il a fallu une lutte acharnée pour le maîtriser. Vêtements déchirés, griffures, coups, les flics en avaient reçus plus que Khalif qui se retrouvait à terre, menotté aux mains et aux pieds reliés, il n'arrêtait pas de les traiter de tous les noms et monsieur avait un vocabulaire très fleuri! Par contre la perquisition était positive, trois beaux sacs de billets, un grand livre de comptes mais pas de came!

Quand le capitaine Hafid a investi les caves de l'immeuble de la rue Ordener, c'était le grand silence. Heureusement que Djamel avait bien expliqué comment retrouver le repaire, qui en fait se trouvait derrière une grande cave, la porte fermée fut enfoncée par le bélier et les lieux investis. Il y avait trois personnes pour les garder, si surpris qu'ils n'ont opposé aucune résistance. Ils ont été menottés et entassés dans un coin surveillés par deux gardiens, pendant que les autres finissaient d'investir les lieux. C'est Hafid qui découvre Hassan, toujours attaché au plafond, nu complètement, des traces de coups sur le corps.

Les yeux d'Hafid parcourent le corps de minet. Il voit des bleus, le sexe est boursouflé, il passe derrière et son dos est strié comme s'il avait été fouetté! Il est sans connaissance.
-trouve ses vêtements demande Hafid a un des gardiens, qui a les yeux ronds en voyant Hassan .
Hafid décroche Hassan qui tombe sur son épaule, il l'allonge sur le matelas qui ne sent pas la rose, lui tâte le pouls, cela a l'air d'aller, il respire normalement.
Hafid le secoue gentiment, il grogne :
-arrêtez j'suis crevé!
-Hassan, ouvre les yeux!
Il a l'air surpris, il ouvre les yeux et regarde étonné Hafid d'un air de dire, t'es qui toi ?
-je suis de la Police on est venu pour te libérer, t'en fais pas tout va bien aller maintenant!
-la Police ? comment vous savez que je suis là ?
-on t'expliquera tout plus tard, on a retrouvé tes vêtements, rhabille toi, c'est pas parce que t'es beau mec qu'il faut tout montrer à tout le monde Hassan! dit Hafid avec son plus beau sourire et voir Hassan rougir jusqu'aux deux oreilles.
Il s'habille vite fait, mais ne tient pas beaucoup sur ses jambes, il se cramponne aux murs ou à Hafid qui lui sourit!
-tu sais où est la came et le fric ? demande Hafid.
-euh oui, c'est au fond caché dans les trous du mur.
-tu viens me montrer ? demande Hafid en le prenant sous les bras, le colle à lui et le fait avancer dans la direction qu'Hassan indique.
Deux sacs de frics sont trouvés, et trois sacs de came sont là à les attendre.

Il était près de 4 heures du matin quand ils sont tous revenus au Service. Pour une nuit il y avait de l'animation, des cris et quand ils ont fait croiser Mourad et Khalif dans les couloirs, exprès, d'un seul coup les grands chefs sont devenus plus calmes, se demandant ce que l'autre allait dire!
Les garde à vue étaient lancées, et les auditions ont suivies.
Hafid ne s'est occupé que d'Hassan et l'a pris sous son aile. Sous ses airs de petit voyou, Hafid voyait bien que c'était un tendre, un doux qui était dépassé par les évènements.
-Hassan si tu me racontais comment tu t'es retrouvé dans la position où je t'ai trouvé ?

Ce fût d'abord un long silence, Hassan le regardait, le fixait dans les yeux comme la jeunesse insouciante peut le faire, comme s'il jaugeait son interlocuteur sans trop comprendre. Hafid a son sourire de beau gosse, il fait ses yeux tendres comme il fait à Romain pour l'exciter, et le sourire apparait sur le visage d'Hassan. Il raconte sa venue au boulot, que Mourad voulait le voir et sans explication le livrer à deux potes pour être niqué par les deux, devant et derrière, puis après Mourad était revenu et l'avait niqué aussi en faisant croire qu'il était son ami et qu'il l'aimait bien tout ça pour qu'il appelle Djamel pour qu'il vienne le voir!
-c'est qui Djamel ?
Là il rougit Hassan.
-un ami, on travaille tous les deux pour Mourad, il fait la même chose que moi, mais lui s'occupe plus du fric, il compte et le livre à quelqu'un, mais je sais pas qui.
-pourquoi Mourad voulait voir Djamel ?
-j'ai su quand je l'ai appelé, Mourad l'accuse de lui avoir volé un sac de fric, mais je suis sûr que Djamel ne ferait pas ça! dit Hassan.
-t'as l'air de bien l'aimer Djamel ?
-oui dit Hassan en rougissant encore plus.
-mais pourquoi il est parti de chez lui Djamel ?

La tomate était bien mûre, et Hafid se maudissait de torturer ce jeune beau mec, mais il fallait qu'il le dise pour la suite!
-c'est à cause de moi dit Hassan.
-pourquoi ? demande Hafid étonné.
-j'crois que je suis vraiment un pédé, dit Hassan en baissant la tête.
La main d'Hafid vient se poser sur la sienne :
-on ne t'en voudra jamais pour ça Hassan, moi aussi j'aime les garçons et tu vois je suis Policier et personne ne me fait de réflexions! Alors pourquoi c'est de ta faute ?
Il a l'air soulagé, mais est toujours méfiant quand il se lance à raconter qu'il a dragué Djamel quand il était chez lui tout seul, et qu'ils s'étaient fait surprendre par les parents de Djamel, alors qu'il l'enculait!
-tu l'aimes alors Djamel ?
-je sais pas trop comment le dire, mais je suis bien quand je suis avec lui, comme lui d'ailleurs, enfin c'est ce qu'il m'a dit!
-donc t'aimerais le revoir ?
-oh oui! dit Hassan.
Et c'était spontané de candeur!
-alors je crois que je peux faire ce que tu as envie dit Hafid avec son plus beau sourire.
-tu sais où… oh pardon vous savez où est Djamel ? il n'est pas en province dans la famille ?
-il est dans la famille, mais pas en province et il m'a dit de te dire que si tu voulais bien il serait ravi de te revoir!
-alors c'est grâce à lui que j'ai été sauvé ? demande Hassan les yeux brillants.
-oui dit Hafid en se penchant vers Hassan, mais c'est un secret qu'il ne faut répéter à personne surtout!
-il est où alors ?

Hafid regarde sa montre, 6h30, Michaël doit être réveillé ou sur le point de le faire. Il appelle, une voix ensommeillée :
-Hafid, mais c'est pas une heure ça, je me lève que dans un quart d'heure! dit Michaël en riant.
-j'ai de bonnes nouvelles, j'ai Hassan devant moi et tout le monde a été arrêté, mais j'ai besoin de toi, tu peux me loger le garnement que j'ai en face de moi ? Il a besoin d'une bonne douche, il renifle un peu le garçon, mais ça va encore et il a surtout besoin de sommeil!
-y'en a un autre qui roupille, alors ils seront deux, tu lui as dit que Djamel était ici ?
-oui, je lui ai tout dit, alors je prends la voiture et j'arrive avec ton nouveau locataire!

Ah enfin une bonne nouvelle au réveil, ça fait plaisir pense Michaël en s'étirant.
-c'était qui l'emmerdeur à cette heure ?
-Hafid, il nous amène Hassan, tout le monde a été arrêté m'a t-il dit.
-putain les keufs ont bossé toute la nuit! j'en reviens pas chapeau! Mais pourquoi il nous l'amène ?
-Malek voyons, pour qu'il voit Djamel et qu'ils se réconcilient tous les deux!
-et voilà et ça va baiser pendant qu'on sera au boulot!
-lève toi au lieu de râler et va faire le café pour les invités!
Il se lève en ronchonnant, Malek fait ceci, Malek fait cela! J'me demande ce que tu ferais si j'étais pas là!
Michaël ne répond pas, mais dit juste :
-ne réveille pas Djamel pour l'instant, laisse le dormir!

Hafid est arrivé quelques temps plus tard accompagné d'Hassan.
C'est marrant de voir comment il a plu de suite à Malek qui n'a pas fait son ronchon.
Hassan les a observé, ses yeux revenaient sur Malek, l'air étonné.
-Hassan je te présente Michaël le chéri du bougon à côté, Malek le grand frère de Djamel que tu connais bien.
Malek a ouvert ses bras :
-viens là Hassan, sois le bienvenu! Je suis content de connaître le garçon qui fait pleurer mon petit frère.
-il est où ? demande Hassan.
-il dort, on ne lui a rien dit, pour l'instant on va boire le café, tu iras prendre une douche, car je crois que tu en as besoin mon gars! Tu sens un peu le renfermé et toutes sortes d'odeurs!
-il a plein de marques dans le dos dit Hafid, t'as bien de la pommade Michaël.
-t'en fais pas dit Malek on a la pommade et l'infirmier, Michaël adore ça soigner la jeunesse! Tu bois un café Hafid ?
-vite fait car on m'attend, mais sachez que tous ceux que l'on voulait ont été arrêté et sont chez nous, mais on se reverra bientôt, d'ailleurs il faudra que je revoie Hassan et ensuite Djamel, mais quand il va rentrer seulement de sa province!
-il va paniquer dit Michaël.
-t'en fais pas, c'est moi qui mènerais l'audition et je sais ce que je veux qu'il me dise pour ne pas qu'il soit embêté plus que ça! Merci pour le café et à bientôt les mecs!
Devant l'air plus qu'étonné d'Hassan, il voit SON capitaine faire la bise à Malek, Michaël, venir vers lui et lui faire un bisou en disant, à bientôt beau gosse!
-tu vas aller prendre une douche Hassan, je vais te montrer et après je regarderais tes blessures puis tu iras rejoindre Djamel et le réveiller en douceur, je pense qu'il sera content de te voir!

Hassan était heureux de prendre une douche et de s'apercevoir qu'effectivement il avait des marques qui lui faisaient mal, c'est vrai qu'après le départ de Mourad, Farid était revenu le niquer et le frapper à coup de ceinture fine, le faisant gueuler et pleurer, puis c'est Aziz qui était revenu qui s'était servi de son corps comme d'un punchingball, avant de le niquer debout!
Il sort de la salle de bains, en caleçon et Michaël vient le voir, observe son dos, c'est le côté le plus meurtri! Décidément il va tous les caresser les minets! Il le regarde de près, sa peau est douce comme celle d'un adolescent trop vite grandie, imberbe complètement, les muscles sont là pas encore bien formés, quand il le met face à lui, leurs yeux se croisent, de beaux yeux aux beaux cils le regardent. Une belle bouche, un beau nez fin et la peau du rebeu bronzé naturel comme il se doit.

Il finit rapidement de passer la pommade et voit que le caleçon commence à se déformer en même temps que le visage rougit!
-garde tes forces pour Djamel dit Michaël en lui souriant, le faisant encore plus rougir!
-merci Michaël, j'ai tellement de questions à vous poser!
-eh bien on verra ce soir, car nous on va au boulot, tu vas aller retrouver Djamel qui dort encore et vous avez toute la journée pour vous parler et ne pas être sage ! Personne ne sait que vous êtes là, à part Hafid et c'est un ami!
Michaël le conduit devant la porte de la chambre, l'ouvre doucement pour apercevoir Djamel qui dort avec l'oreiller dans ses bras.
-va remplacer l'oreiller dit Michaël tout bas.
Michaël referme la porte sur Hassan et va retrouver Malek.
-j'me lave les dents et on y va Malek!
-j'viens avec toi monsieur l'infirmier, je crois que j'ai besoin d'un peu de pommade!
-sur le zob ? demande Michaël.
-non dit Malek étonné, là ça va!
-ah pas de chance alors, aujourd'hui je ne mets de la pommade que sur les zobs!
Il éclate de rire devant l'air de Malek. Ils se lavent les dents, finissent de s'habiller en milord comme dit Malek!
-je te laverais mieux ce soir mon chéri dit Malek, on est un peu bousculé ce matin!

Ils vont pour partir, quand la voix de Djamel se fait entendre :
-vous êtes où ?
Ils le voient arriver, les yeux pleins de larmes, se jette dans leurs bras, les couvrant de bisous!
-merci merci merci !
Il pleure tellement il est content.
-calme toi Djamel, va t'occuper d'Hassan, sois gentil avec lui avec tout ce qu'il a subi et laisse le dormir le temps qu'il veut, il en a besoin. Vous n'avez pas à sortir, vous avez à manger dans le frigo, alors débrouillez vous et à ce soir!
-sois sage frangin!
Ils ont reçus encore plein de bisous, avant d'apercevoir Hassan qui les regardait.

Lorsqu'ils se sont retrouvés tous seuls, Djamel a ramené Hassan au lit, l'a pris délicatement dans ses bras, se collant à lui :
-j'ai eu si peur après ton coup de fil Djamel, j'ai fait le con Hassan et je m'en veux qu'à cause de moi tu as subi tout ça!
-comment ça à cause de toi ? demande Hassan.
-ils t'ont rien dit ?
-j'ai cru comprendre que tu avais dit que j'étais prisonnier et qu'ils sont venus me délivrer grâce à toi oui!
-oui c'est vrai, mais si Mourad était en colère après moi…
-le fric ?
-oui dit Djamel, c'est moi qui a pris le sac, mais je m'en veux maintenant tu peux pas savoir! tu veux bien me pardonner Hassan ?
Hassan le regarde et pense : bien sûr que je te pardonne!
-mais il est où le fric ?
-c'est les keufs qui l'ont, quand j'ai eu tout raconté à Malek et Michaël, ils les ont appelé et cela leur a permis de venir te libérer!
-tu m'as manqué Djamel dit Hassan en se serrant un peu plus contre lui.
-tu m'en veux pas alors ? tu me pardonnes ?
-je pense Djamel que je te pardonne, mais toi ? tu vas me pardonner pour ce que j'ai fait?
-t'as fait quoi toi ?
-je crois que j'ai failli tomber amoureux de Mourad!
-Mourad ? il aime les garçons comme nous on s'ai…
-oui, il m'a baisé et j'ai aimé tout ce qu'il m'a fait Djamel, j'ai appris des trucs qu'on connait pas et oui tu peux le dire, je crois que nous deux on s'aime et je suis content que tu sois mon premier garçon qui m'a fait connaître ce qu'on a fait!
-mais tu bandes dit Djamel en lui touchant le zob.
-pas toi ? demande Hassan avec son sourire coquin.
-j'ai envie de toi Hassan.
-moi aussi mais j'ai envie de dormir, je suis crevé et j'ai mal au cul tu peux pas savoir tellement j'ai pris les zobs des mecs! Mis si tu veux on se suce tous les deux ensemble et après on dort!

Les caleçons sont virés et c'est Djamel qui se tourne pour offrir son beau zob à Hassan.
Le silence s'est fait, les zobs étaient dans les bouches se faisant lécher, sucer, les mouilles coulaient des deux côtés et Djamel prenait plaisir d'avaler la belle queue de son chéri! C'est sûr il l'aimait, ça devait être ça l'amour, d'avoir son cœur qui battait plus vite quand le garçon est à côté de soi! Ils n'ont pas mis longtemps à jouir et Djamel est revenu prendre Hassan dans ses bras, caressant son dos, lui arrachant un cri!
-désolé Hassan! dort maintenant mon chéri, je vais te regarder et veiller sur toi!
Hassan sourit et dans l'instant il dormait.

Djamel l'a regardé un long moment, respirant son souffle qui sortait de ses narines, avant de fermer les yeux et de rejoindre Hassan dans ses rêves.

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9 | S10

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 22 avril 2024 à 08:20 .

Retourner en haut