NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Ali et Yacine

Salut à tous,

Aujourd’hui, je suis en train de monter un meuble acheté dans un magasin suédois et je remarque qu’il manque une vis. Au lieu de faire de nombreux kilomètres pour acheter la vis manquante, je me dis que ce serait plus vite fait d’aller au magasin de bricolage au coin de chez moi.

J’enfile des vêtements propres, je prends mon porte-monnaie et me voilà parti, à pied. J’entre dans le magasin et je me dirige vers le rayon des vis. Il y a tellement de choix, j’ai peur de prendre la mauvaise taille ou la mauvaise forme. Je vais consulter un vendeur et je lui montre un des vis que j’ai déjà utilisées. Le vendeur, un rebeu très aimable et souriant, me montre ce que je cherche dans le rayon. Il prend un paquet qu’il me tend. Ma main effleure la sienne... puis il se tourne vers un autre client qui lui pose une question. Moi, je décide d’aller vers le coté jardinerie pour voir si je trouve quelque chose pour mon jardin.

Sur le chemin, mon regard croise celui d’un autre client. J’en ai le souffle coupé en le voyant.

C’est un rebeu. Il a des cheveux grisonnants et épais ainsi qu’une barbe de poils gris. Il est imposant avec un gros ventre. Il dégage une aura virile. C’est un vrai mâle !

On se croise et le mec continue sur sa lancée. Je me retourne pour le mater. Et le voilà qui se retourne aussi et qui me sourit puis il disparait au coin d’un rayon. Je continue mon chemin et je trouve quelques plantes. Je prends des bulbes et je regarde s’il y a d’autre chose d’intéressant. Et tout d’un coup, je vois le rebeu mastoc regarder des plantes. Je peux l’observer à volonté. Il a des épaules carrées. Il doit avoir dans les 55 ans. Sa mâchoire carrée, sa barbe fournie lui donnent un aspect d’ours. Mais il a vraiment une gueule de bogoss. Ses yeux marron perçants se posent assez souvent sur moi. Je me sens un peu... en rut. Ce rebeu, qui a l’air hétéro à 200%, me fait vraiment de l’effet. Je ne peux m’empêcher de le mater, de le dévisager. Son pull moule son gros ventre et il porte un jean qui souligne à merveille les formes arrondies d’un bon fessier... Mes yeux se posent alors sur son paquet. Je me crois défaillir. Le mec a tout pour lui... une belle gueule, un beau corps... et un paquet volumineux.

Je vois sa bite former un gros arc de cercle dans son pantalon. Son jean moule une bite épaisse et longue. J’en devine presque les moindres détails. Il remet tout d’un coup son paquet en place et en effet, il saisit entre ses doigts, l’espace de quelques secondes, sa bite qui est en effet épaisse. Il la plaque contre son aine. Mais il n’y a pas que ça qui reste bien apparent : il y a aussi ses boules. Elles sont bien gonflées et bien visibles, énormes.

Il prend alors une plante et il disparait de mon champ de vision. Moi, j’aurais tellement envie de le suivre... mais non, je me ravise. Il ne peut pas être intéressé... Il est hétéro ! Je suis alors tiré de mes réflexions par un mouvement que je capte du coin de l’œil. Mon rebeu passe derrière moi, il marque une pause et je sens alors qu’il me frôle le cul. Mon corps tressaille dans toutes ses cellules... Je bande immédiatement. Il reste une dizaine de secondes à me palper les fesses. Mais on est dérangé par des clients qui entrent dans le rayon. Mon rebeu arrête de me caresser et il se dirige vers la sortie. Moi, je n’en peux plus. Je le suis, dans l’espoir que ça aboutisse.

Je le vois qu’il jette de temps en temps des coups d’œil par derrière. Il passe à la caisse, il paie ses articles et il sort. Je paie mes vis et mes bulbes et quand j’ai payé, je constate que mon inconnu est parti. Il ne m’a pas attendu. Je soupire, résigné, et je sors du magasin. Je vois alors le rebeu au téléphone. Il parle fort. Il dit qu’il rentre immédiatement à l’hôtel Ibis, dans le centre-ville. Il monte alors en voiture et il démarre. Je ne sais pas quoi faire... aller à l’hôtel... ou pas. Est-ce qu’il a vraiment téléphoné à quelqu’un ? Et si c’était un stratagème pour me dire où le retrouver ?

Je finis par décider d’aller à l’hôtel. Je cours chez moi et je prends ma voiture. Je me rends dans le centre. Je me gare sur le parking de l’hôtel. Je constate avec bonheur que sa voiture est là. Mais il n’est pas dedans. Je me demande comment je vais faire... quand quelqu’un frappe à ma vitre. Je reconnais alors mon beau rebeu. J’ouvre la fenêtre et il se met à parler :

- Tu es enfin là !

- ...

- Je peux monter ?

- Oui...

Il ouvre la portière et monte sur le siège passager. Il se met alors à frotter son paquet en me demandant :

- Il te fait envie, alors ?

- Oui, répondis-je du tac au tac.

A ma grande surprise, il déboucle sa ceinture, il ouvre son pantalon et il libère sa grosse queue : elle est marron, presque noire, circoncise, épaisse, molle et lourde. Il se met à la caresser et elle grossit. Putain, c’est énorme ! Elle monte le long de son gros ventre. Moi, je suis excité. Je bande déjà à fond. Sa bite fait bien 24 cm. Son gland est volumineux, sa queue veineuse et magnifique. Ses couilles étaient aussi grosses, rondes et recouvertes d’un léger duvet.

Il m’attire vers lui et il m’embrasse. Il a de grosses lèvres pulpeuses qui m’électrisent. Il me roule une grosse pelle tandis que sa main descend le long de mon dos et caresse mon cul. Puis, il me murmure à l’oreille :

- Viens dans ma chambre.

On sort de ma voiture, je le suis. On arrive dans sa chambre. Il se dirige vers la salle de bains et je le suis. Il se met à me déshabiller et il se dénude aussi. Je peux l’observer, nu, enfin.

Il est gros, il a de gros seins pendants et un gros ventre dur. Ses tétons sont larges et noirs. Il est aussi poilu : son corps (son torse et son ventre) sont couverts de poils grisonnants, tout comme les bras et les jambes qui sont massifs. Par contre, les poils ne sont pas très longs, au contraire de son pubis et de son aine qui sont recouverts d’une pilosité noire, longue et drue.

- Au fait, je m’appelle Yacine.

- Moi, c’est Nico.

Il me prend par la main et on se retrouve sous la douche. L’eau se met à couler. Nos mains commencent alors à parcourir nos corps. Je sens le sien sous mes doigts, je sens ses poils entre mes phalanges. Son sexe est en demi-molle et je le prends en main. Il est vraiment lourd. Il me donne envie. Je le nettoie tout en le caressant. Ses mains puissantes nettoient et caressent mon corps. Quel bel homme ! Il dégage une telle puissance... une telle virilité. Puis, on se rince et nos corps se rapprochent, nos peaux se frôlent. Ses caresses sont si émoustillantes.

Ensuite, il prend une serviette et il me sèche. Il se sèche et il se dirige vers le lit. Nous nous embrassons avec passion. Sa grosse bite se frotte contre moi. Elle est très épaisse, bien veinée. Ma main ne peut pas se refermer dessus. Son gland est proéminent. Ses boules sont énormes et noires. Et je ne peux plus résister... j’avale sa queue tout en caressant son ventre. Il me fait me relever et il m’embrasse dans le cou. Sa langue fait frémir mon corps tout entier. Il descend vers ma bite et il avale d’un trait mes 17 cm. Il se met alors à me faire une pipe extraordinaire. Je le fais arrêter car je ne veux pas encore jouir.

Je retourne vers sa bite et je me mets à la sucer. J’arrive à prendre les trois quarts de son morceau en bouche... qui se retrouve ouverte à fond. Parfois, je m’interromps pour lécher sa bite sur toute sa longueur tout en pétrissant ses boules.

Puis ma langue passe à ses couilles. Et ensuite je descends vers son trou. Ma langue passe dans les poils de sa raie qui est bien velue. Puis elle atterrit dans son anus. Je me mets à lui bouffer le cul. Ma langue va loin, lui arrachant des gémissements bruyants. Je malaxe aussi ses fesses dodues et chaudes.

Tout d’un coup, la porte de la chambre s’ouvre. Un mec entre et nous regarde surpris. Yacine me dit :

- C’est Ali, un pote. Si tu veux, il peut se joindre à nous.

Je l’observe. Le mec est pas mal : il a dans les 60 ans. Il a des cheveux courts et blancs ainsi qu’une moustache poivre et sel. Il semble mince.

- Oui, avec plaisir.

Ali se dirige alors vers la salle de bain pour prendre une douche et Yacine me fait mettre à quatre pattes. Il se place derrière moi, il écarte mes fesses et il se met à me lécher le cul. Quelques minutes plus tard, Ali rentre dans la pièce, nu.

Il a un corps mince, presque musclé. Son torse est recouvert de poils blancs, tout comme le milieu de son ventre qui par contre arbore des poils noirs. Son pubis est extrêmement velu, tout comme ses couilles. Sa bite fait 17 cm et elle est presque noire. Elle est circoncise et le gland est rose. Son cul est aussi hyper velu avec des poils noirs. Ses couilles sont petites et pendent énormément.

Ali s’approche immédiatement de moi et je prends sa bite tendue en bouche. Je me mets à jouer avec ma langue autour de son gland. Il gémit. Je lui fais vite des gorges profondes. Pendant ce temps, la langue de Yacine sort de mon anus et descend le long de mon périnée pour reprendre ma queue en bouche. Ali ferme les yeux et profite de cet instant. Je le pompe avec entrain.

Yacine vient se positionner à côté d’Ali et je me retrouve avec deux queues de rebeu à disposition. Le rêve ! Je me mets à les sucer à tour de rôle. Puis, je prends leurs deux bites en main et j’enfonce les deux glands en même temps dans ma bouche qui se retrouve écartée en grand. Puis je les alterne de nouveau. Je m’occupe de ces deux membres comme si c’étaient des sucres d’orge.

Yacine repasse derrière moi et il pose son gland sur mon trou bien ouvert et bien humidifié. Il s’enfonce dans mon trou... plutôt il y glisse. Il y va doucement, ne voulant pas me faire mal avec sa grosse massue. La moitié entre sans problème. Mais le reste bloque. Sa bite est super épaisse ! Je me dis que ça ne va jamais rentrer. Il la fait ressortir puis il ressaie. Il doit répéter cette opération plusieurs fois. Finalement, la bite s’enfonce petit à petit. J’essaie de l’aider mais la teub a toujours du mal à rentrer. Et ce sont les trois quarts de son morceau qui se retrouvent en moi. Il ressort et il me pilonne un peu, faisant pénétrer sa teub plus profondément. Finalement, il arrive au fond de mes entrailles. Sa bite m’élargit le trou à fond !

Quand il voit que j’encaisse, il entame de lents coups de queue. Ali se met debout sur le lit et il place sa bite devant la bouche de Yacine qui avale les 17 cm. Il se met à la sucer avidement pendant qu’il me baise. Quand Ali me libère la bouche, Yacine me saisit et il colle mon corps contre le sien qui est si doux... Il se met à m’embrasser tout en continuant de me baiser.

Yacine ressort de mon cul et il me fait assoir sur ses genoux. Je m’empale sur sa queue et quand je sens ses couilles collées contre mon périnée, il me colle contre lui et il me roule une grosse pelle. Mais d’un mouvement habile de rein, il me fait décoller. Il se lève, me tenant sous les fesses. Il continue toujours de m’embrasser. Et il commence à me faire monter et descendre sur sa teub. Ali se place derrière moi et il caresse mon cul.

Au bout de quelques minutes, Yacine me pose sur le lit et il se couche à côté de moi. Je me précipite alors entre ses jambes et j’avale sa queue, tandis qu’Ali se met à me lécher le cul. Puis il enfonce sa bite en moi. Il pose ses mains sur mes fesses et il entame une baise rapide, il me secoue bien. Ses poils chatouillent mes fesses. Puis il ressort de mon cul et Yacine me fait mettre sur le dos. Il reste debout et il s’enfonce en moi. Son gros ventre vacille et se frotte contre mes couilles. Ali se place au-dessus de moi et ma langue sort pour titiller son trou. Elle traverse une forêt vierge et elle lèche sa rosette. Ensuite, elle pénètre son anus serré pour le bouffer. Ali, au-dessus de moi, et Yacine, qui me baisent, sont penchés au-dessus de moi et ils s’embrassent.

Après, Ali me place sa bite dans sa bouche et il se met à me la baiser. Ses couilles se frottent contre mon nez. Puis il se penche et il me suce. Trop bon... on fait un 69 tandis que Yacine me baise. Cinq minutes plus tard, Yacine quitte mon cul et c’est Ali qui me baise tandis que je suis sur le dos, ses mains posées sur mes mollets. Il me défonce bien. Ensuite il se redresse, je me mets à genoux par terre et je m’occupe à tour de rôle de ces deux bites circoncises. Pendant ce temps, mes mains caressent leur corps poilu. Je lèche aussi leurs couilles et leur gland. Ils adorent le traitement que je leur offre. Puis, je me relève et on s’embrasse tous ensemble. Les langues s’entremêlent, nous partageons notre salive.

Ensuite, Ali vient me prêter assistance. Nous suçons la teub de Yacine et nous léchons, gobons ses couilles remplies. Puis, Ali se relève, monte sur le lit et Yacine le suce tandis qu’Ali joue avec ses tétons.

Yacine se rassoit sur le lit et je m’agenouille devant lui. Le cul bien cambré, je me prends aussi la bite d’Ali dans le fion. Et je suce la belle teub de Yacine. Je commence à bien la prendre et à lui faire des gorges profondes. Quel putain de morceau ! J’adore voir mon nez atterrir dans son pubis poilu qui sent bon le mâle. Puis, il me tire vers lui et il me roule une grosse pelle. Ses mains baladeuses me caressent le corps et le dos. Puis, il refait plonger ma bouche sur son morceau.

Ensuite, ils changent de rôle. La queue de Yacine me perfore et elle glisse en moi. Ses grosses boules frappent mon cul tandis qu’il commence à bien me baiser. Il prend un rythme endiablé. Sa bite va chercher profondément le fond de mon cul. Il se défoule en moi. Son gros ventre m’envoie toujours en avant. Sa teub me perfore le fion. Il a un rythme régulier et rapide. Puis, il laisse sa place à Ali qui s’engouffre en moi lentement. Il pose ses mains sur mes hanches et il commence à donner des coups de queues profonds et lents. Puis il accélère le rythme. Sa teub me fait du bien. Ses couilles se balancent à la cadence de ses mouvements de reins qui deviennent toujours plus violents. Il me pilonne comme rarement on m’a pilonné. Puis, il ralentit le rythme pour finalement laisser sa place à Yacine.

Il branle sa bite devant mon trou grand ouvert et il s’y renfonce. Il entame une baise rythmée et profonde, faisant pratiquement sortir sa teub pour la remettre à fond dans mon cul. Au bout de cinq minutes, Ali me fait mettre sur le dos et il me défonce de nouveau. Il ne prend pas de gants. Je me sens comme un objet sexuel entre ses doigts. Et après un bon moment, il gueule et il jute en moi. Je sens dix jets me frapper le fond du cul. Ali continue de me baiser, sa bite reste dure. Je sens son jus se faire tasser et recouvrir sa queue lentement. Le jus sort et ses coups de bite se font mouiller (un bruit humide que j’adore) et il s’entasse au niveau des poils du pubis. Quand il sort, je vois sa bite entièrement blanche, recouverte de son propre sperme.

Yacine prend la suite et il tasse le jus d’Ali. Je vois son corps massif que je caresse et qui se bouge d’avant en arrière, tel un taureau qui baise sa femelle. Il me tient les jambes et fait aller ses 24 cm bien profondément. Ses mouvements sont amples et profonds. Tel un marteau-piqueur, il me défonce. Et tout d’un coup, sa queue explose en moi. Telle une fontaine, sa bite pulse son jus dans mes entrailles. Pendant une demi-minute, il libère sa semence et me remplit. Quand il a joui, il s’arrête et il s’effondre sur mon dos, épuisé, en sueur. Puis, il se relève et il continue de me baiser. Je sens alors son jus liquide mélangé à celui de son pote sortir de mon trou et couler long de mon périnée. Il finit par me donner trois gros coups de queue bien profonds. Quand il quitte finalement mon anus, un torrent de sperme dévale hors de mon cul et va exploser par terre.

Yacine saisit ma queue qu’il branle comme s’il trayait une vache. Je jouis de bons jets qui vont recouvrir les draps. Je me pose ensuite sur le lit, entouré de ces deux beaux rebeus. Au bout de 20 minutes de caresse, de baisers et de tendresse, je me relève, voulant partir. Yacine me dit alors :

- Tu veux pas rester pour la nuit ?

Je vois alors que sa bite se met à frémir... Je souris et j’acquiesce de la tête... La nuit promet d’être agitée.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 6 mars 2023 à 15:37 .

Retourner en haut