NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Emprisonné par un camionneur

Salut,

Aujourd’hui, je suis sur le retour de mes vacances que j’ai passées avec des potes en Espagne. Ils sont rentrés de leur côté à Toulouse en train et moi, j’ai pris ma voiture pour rentrer dans le Nord.

Moi, c’est Nico, 35 ans, blond, yeux bleus. Je suis ouvertement gay, je le montre, je porte un petit bracelet aux couleurs arc-en-ciel. On me dit que je suis un peu efféminé mais moi, ça ne me dérange pas... tant que je laisse pas vivre mon sac à main, dis-je toujours.

Après quelques heures de route, je décide de faire une pause sur une aire d’autoroute, un peu avant Lyon. Je me gare, je vais aux toilettes. Puis, je vais sur une table de pique-nique où je mange un sandwich. Non loin de moi, un camion arrive et se gare. Un mec en descend. Il se dirige vers les toilettes. Je dois avouer qu’il est pas mal. Il est plutôt petit et assez large d’épaule. Il porte un t-shirt et un short ample qui lui arrive aux genoux. Mais on devine un paquet assez imposant qui semble bien mouler son gland. J’en déduis qu’il ne porte pas de caleçon. Au rythme de ses pas, je vois sa queue se balancer d’avant en arrière. Je le regarde passer. Le tissu moule en effet un gland imposant et une bite plutôt petite mais assez épaisse.

Quand il revient des toilettes, je mate de nouveau son entre-jambe. Et je remarque alors qu’il me regarde. Je soutiens son regard et il va se chercher un sandwich dans son camion. Il le mange debout, sur le bitume, la porte de son camion ouverte, tout en me matant. Sans arrêt. Sans marquer de pause. Moi, je ne détourne pas le regarde et je le mate aussi.

Finalement, quand il a fini sn sandwich, il s’approche de moi et il me dit avec un fort accent de l’Est :

- Tu me fais bander !

Il ouvre alors son short et il en sort une bite de de 16 cm, épaisse...

- Tu la veux ?
- Oui, dis-je sans hésiter.

Il me fait alors un signe de la main. Il me conduit vers son camion. On en fait le tour et on se retrouve entre deux camions, à l’abri des regards. Je me mets directement à genoux et j’enfonce sa queue dans ma bouche. Je fais immédiatement des gorges profondes et je le suce assez vite. Il me regarde faire, me caressant la tête de temps en temps.

Au bout de 2 minutes, le mec range sa queue (il me dira plus tard qu’il s’appelle Matwej, qu’il a 55 ans, qu’il est un camionneur bulgare qui sillonne l’Europe au volant de son camion). Il pense que quelqu’un nous a vu. Il me prend par le bras et il m’entraine dans la forêt qui se trouve derrière le parking, toujours sur l’aire d’autoroute. Arrivés au fond, il me redonne sa bite que je prends à nouveau en bouche.

Matwej donne parfois des coups de reins. Il enlève son t-shirt et je peux le mater, nu : il est brun, il a une barbe épaisse et peu entretenue. Il a un cou de taureau, de larges épaules, de gros bras, un torse puissant avec de petits sein et un ventre mou et bien gros. Il a des poils au milieu du torse et du ventre, sur le pubis et sur les couilles, ainsi que sur les bras et les jambes. Sa queue fait 16 cm et ses couilles sont assez petites.

Sa bite est hyper dure, superbement bien tendue. Après quelques minutes, il me fait signe de baisser mon pantalon et il se pose derrière moi. Il me fait pencher en avant contre un arbre. Il admire mon cul en le caressant et en le malaxant. Puis, il fout sa langue dans mon trou et il se met à me brouter l’anus. C’est vraiment trop bon ! Il s’en occupe ainsi pendant quelques minutes, puis il se relève et il plonge sa teub d’un trait dans mon anus. Son gland bien gros me fait pousser un cri inattendu quand il écarte mes sphincters. Je me rends compte qu’il veut me baiser sans capote. Pas grave... je suis sous prep.

Il reste ainsi pendant quelques minutes puis il entame des coups de reins lents... avant de prendre mes hanches en main et de me pilonner le cul. Puis, il ralentit et il prendre un rythme profond et régulier. Il me baise super bien, son gland me masse la prostate. Après 5 minutes, il reprend un rythme rapide. Sa queue sort entièrement de ma chatte avant de s’y renfoncer puissamment.

Au bout de 10 minutes, je sens sa bite se raidir et quand il pousse un râle puissant, elle est prise de secousses. 4 jets de sperme viennent frapper le fond de mes entrailles. Il reprend ses mouvements de reins encore pendant une minute et il tasse son jus. Il ressort, sa queue pleine de sperme et il me la donne à nettoyer... ce que je fais avec plaisir.

Il ne me laisse pas le temps de me branler. Il se rhabille et il me fait signe. Je mets mes vêtements et je le suis. On se dirige vers son camion. Il ouvre la porte et il me fait signe de monter. Sans hésiter, j’y vais et il m’emboite le pas. J’ai l’impression qu’il veut me baiser de nouveau. Derrière le siège du conducteur se trouve une couchette. J’y vais, je me déshabille à sa demande et il me met en position de levrette. Soudain, rapide comme l’éclair, il me passe aux poignets des menottes qui sont fixées à la cabine du camion. Je commence à croire qu’il veut jouer avec moi. Il continue et il se met à fixer mes pieds avec des menottes. Je le regarde et je commence un peu à paniquer. Il me regarde, avec un sourire carnassier. Il saisit un panneau qui était derrière son siège et voilà ce que je peux y lire : « Pute à baiser et à ensemencer ! 50 € ! Toutes queues bienvenues ! »

Le salaud veut me proposer à des mecs... pour de l’argent ! Quel connard ! Matwej fixe le panneau à la fenêtre de son camion. Il dit simplement :

- Tu m’appartiens pour tout le week-end.

On est vendredi, il est 17h... Il veut vraiment me conserver ici jusqu’à dimanche. Mais bizarrement, la peur fait vite place à autre chose. Je suis en fait tout excité. Les chaînes des menottes sont assez longues pour me permettre de me coucher à plat ventre. Je me repose un peu... mais ma queue reste en érection.

Vers 18h, j’entends quelqu’un toquer à la porte. Matwej ouvre et deux mecs montent. Quand ils me voient, ils poussent un sifflement. Ils donnent de l’argent à mon geôlier et ils passent derrière les sièges. Ils me regardent en me caressant le cul. Ils se déshabillent complètement et je remarque qu’ils bandent déjà. Le premier doit avoir dans les 40 ans, il est brun, il a de cheveux courts et coiffés en pointe. Il a une peau bronzée et il est mince. Sa queue fait bien 18 cm et il a de grosses couilles pendantes. Le deuxième a dans les 50 ans, il est musclé sec, assez grand. Il est poilu au milieu du torse et sur le pubis. Il a une bite de 15 cm et de petites couilles.

Le premier entre directement en moi tandis que le deuxième se branle. Il se met à me baiser à fond, violemment. Au bout de 2 minutes, il sort et son pote prend la suite. Pareil, il me baise sauvagement. Pendant ce temps, le premier me sert contre son torse et il me donne sa bite à sucer.

Très vite, le premier m’attire vers lui et il me fait le chevaucher. Je me mets alors à faire des allers-retours sur sa bite. Puis, le deuxième me plaque sur le corps du premier et je sens son gland contre mon trou. Il force et je pousse un cri de douleur quand sa queue entre en moi, glissant sur celle de son pote. Il entame alors des va-et-vient courts et rapides. Son pote gémit de plaisir quand il sent la queue de son ami aller et venir sur la sienne. Ses couilles frappent aussi la bite de son pote. Il lui faut à peine 3 minutes pour juter. Je sens 3 giclées sortir de son gland et envahir mon anus ou glisser sur la bite de son pote. C’est là que je me rends compte qu’eux aussi me baisent sans capote. Mais oui, la pancarte est assez claire, c’est vrai.

Je continue de chevaucher le premier mec. Je sens sa bite s’enduire entièrement du sperme de son pote. Ensuite, le mec me saisit les hanches et il se met à me baiser. Ses grosses couilles rebondissent contre ma raie. Il me défonce super rapidement. Et il finit par jouir dans mes entrailles. Je ne ressens rien, il a sûrement juté assez peu.

Quand il ressort, Matwej s’approche et il écrit quelque chose au feutre sur mon dos. Je verrai plus tard ce qu’il a écrit : « Cumdump – Loads : », suivi de 2 traits pour la semence de mes deux baiseurs.

Les mecs ressortent et Matwej me donne à boire. Au bout d’un certain temps, on frappe à la porte et un gros mec apparait. Lui aussi paie et il passe derrière en se déshabillant. Il est châtain, grand, il a de larges épaules, il a de gros seins ainsi qu’un ventre énorme et mou. Son corps est recouvert de poils fins et marron. Les poils de son pubis sont frisés et abondants. Il a un tatouage sur la jambe droite. Sa queue fait 18 cm, elle est épaisse.

Le mec me fait mettre sur le ventre et il enfonce sa bite dans mon cul. Il se met à me défoncer tout en massant mon cul. Il est super endurant. Sa queue m’ouvre bien et me fait bien gémir. Je sens son gros ventre claquer contre mes fesses à chaque mouvement. Au bout de 15 minutes, il se couche sur moi, il m’entoure de ses bras et il me murmure des trucs incompréhensibles dans une langue que je dirais slave. Son gland masse ma prostate et sans que je me touche, le gros me fait jouir sur le matelas. Il continue de me baiser et après bien 30 minutes dans cette position, il donne de gros coups de reins et il m’ensemence. Je sens la violence de ses jets fouetter et envahir mon anus. Il ressort et il se met à malaxer mon cul, à passer ses doigts à travers ma raie et à jouer avec ma rosette. Son sperme commence alors à dégouliner de mon anus, un peu ouvert.

Il quitte la cabine et directement un vieux de 60 ans monte. Il n’a pas l’aspect camionneur. C’est sûrement un mec qui passe par là et que veut se vider les couilles. Bien sûr, mon geôlier ne refuse pas l’argent tendu et il m’offre à ce vieux.

Le mec a encore quelques cheveux blancs, il n’est pas très grand, il porte des lunettes. Son corps est recouvert de poils blancs. Il a assez dodu. Son pubis est velu. Sa bite fait bien 20 cm, elle est marron, épaisse et circoncise. Il a de grosses boules pendantes et poilues.

Il s’enfonce en moi et il entame une baise rapide et profonde. Il enfonce bien sa queue, loin dans mes entrailles et il la ressort presque entièrement avant de se renfoncer. Il jute dans mon trou après bien 5 minutes. Il me dose tout en me baisant encore un peu.

Mon camionneur se branle et une fois le mec retiré de mon cul et sorti, il enfonce sa queue et me lance sa deuxième giclée de la journée au fond de mes entrailles, l’ajoutant à ceux de ses prédécesseurs.

Matwej se couche à côté de moi et on s’endort ensemble. On est réveillé par quelqu’un qui toque à la porte du camion. Matwej sourit en disant :

- Les affaires reprennent !

Il laisse alors un trait un rebeu d’une trentaine d’année. Il est super grand, il a des cheveux courts noirs et une barbe fournie. Son visage est joufflu. Il a une peau plutôt claire. Il a de gros seins et un gros ventre dodu et pendant ainsi qu’un énorme cul. Il est poilu sur le torse, sur le pubis et sur les jambes. Il a des couilles bien remplies, noires, et une queue de 18 cm, épaisse, noire aussi avec un gros gland.

Le mec s’enfonce directement en moi et il me pilonne sans chichi. Je comprends qu’il veut se vider ses grosses couilles qui me battent le cul. Je sens son gros ventre onduler et frapper mon dos. Son gland m’ouvre bien l’anus. Il coulisse magnifiquement en moi. Il met à peine 5 minutes avant de pousser un râle et de m’ensemencer. Il se retire immédiatement, il se rhabille et il disparait pendant que je sens sa semence couler lentement le long de mon anus.

Je regarde l’heure : il est 1h du matin. Matwej sort et il me rapporte un sandwich de la station-service. On mange et il se met à regarder un film en bulgare. Je ne comprends rien mais je regarde les images. Je finis par m’endormir. Vers 4h du matin, je suis réveillé par un truc. Je regarde par-dessus mon épaule : un mec vient de mettre sa queue dans mon trou.

C’est un jeune d’une vingtaine d’année. Il est grand et maigre. Il est blond, il a une ligne de poils qui descend de son nombril à son pubis qui lui est velu. Il a une queue de bien 20 cm, fine et veinée ainsi que de petites couilles.

Il se met directement à faire des allers-retours, amples, assez lents et réguliers. Il lui faut à peine une minute pour que je sente 4 gros jets gicler dans mon cul et fouetter mes entrailles. Il ressort, tout en faisant une barre au feutre sur mes fesses, tout comme les autres qui m’ont inséminé.

Quelques minutes plus tard, un rebeu entre dans la cabine. Il doit avoir 25 ans et c’est un pur canon ! Il est grand, musclé sec, avec un visage hyper craquant. Il porte des boucles d’oreilles. Il a des cheveux et une barbe courte et noire. Son corps est recouvert d’un fin duvet de poils court. Il a une bite de 16 cm, noire, avec un gland rosâtre, et de petites couilles.

Il glisse dans mon anus. Il saisit mes hanches et il se met immédiatement à donner des petits coups de reins secs, profonds. Au bout de quelques instants, il entoure mon cou de ses bras et il me roule une grosse pelle, toujours en me baisant rapidement. Il est vraiment très chaud. Il me mordille aussi les oreilles, le dos.

A ce moment, quelqu’un frappe aussi la porte. Un autre rebeu rentre. Il doit avoir 40 ans, il a la tête rasée et une barbe fournie. Il ne se formalise pas que mon cul soit déjà occupé. Il se déshabille et il s’approche. Il est enrobé, avec de petits seins et un petit ventre. Son corps est aussi poilu mais c’est autre chose que mon baiseur. Il a partout des poils longs, noirs, frisés. Partout ! Sur les épaules, le torse, le ventre, le dos, le cul. Il ressemble à un gorille. Ses jambes et ses bras sont aussi velus. Il a une queue de 20 cm, épaisse et de grosses couilles rasées.

Il me donne sa queue à sucer tandis que l’autre rebeu me baise toujours... mais qui, contrairement aux autres, sort de mon cul et me donne sa bite à sucer. Le rebeu poilu passe alors derrière mes fesses ... qu’il se met à bouffer. Il se délecte du sperme de mes baiseurs qui m’ont déjà ensemencé. Il enfonce ensuite sa bite dans mon trou dont il m’écarte bien les chairs. Il entre lentement et il me fait doucement en l’amour en déposant des baisers dans mon cou. Il s’accroupit et il me baise lentement, au-dessus de mon dos. Du coin de l’œil, je vois Matwej qui se branle à fond devant la scène. Le rebeu accélère le rythme, faisant sortir complètement sa queue avant de la renfoncer de tout son long.

Au bout de quelques minutes, il ressort et les deux rebeus changent de place. Ils alternent ainsi mon cul pendant presqu’une heure. Le jeune rebeu finit par me lâcher 3 giclées dans le cul avant de ressortir et de se casser. L’autre me baise maintenant à fond. Ses couilles me fouettent bien quand elles viennent s’écraser sur mon cul. Après 10 minutes, je sens sa bite me pomper du sperme dans le cul. Il ne jute pas de grosses giclées mais son jus doit être abondant. Quand il ressort, je sens le sperme des deux rebeus couler.

Il se rhabille et il ressort et Matwej me baise. Il a dû apprécier le spectacle du cul poilu qui me défonçait car il ne faut pas longtemps pour qu’il me dose à son tour.

Il doit être 5h30 ou 6h du matin, je me pose sur le matelas et je m’endors. Vers 9h, je suis réveillé par un tambourinement. Je regarde par la fenêtre et je vois une femme qui est furieuse. J’entends une voix d’enfant crier :

- Maman, c’est quoi « pute à baiser et à ensemencer ? »
- Silence, Henri ! (elle s’adresse ensuite à Matwej) Vous avez pas honte de montrer cette pancarte en public ? Espère de salauds ! Je vais me plaindre.

Matwej préfère alors enlever la pancarte et la famille disparait. Peu après, je vois revenir le père de cette famille vers sa voiture... puis, discrètement il frappe à notre porte ! Il donne 50 € à Matwej, sans rien dire. Mais le bulgare dit :

- Vous m’avez fait perdre de l’argent ! Pour toi, ce sera 100 € !

Bizarrement, le père lui donne et il s’approche de moi en se déshabillant. Il a un regard pervers. Il doit avoir 40 ans, il est plutôt mince, juste quelques bourrelets au niveau des hanches. Il est de taille moyenne, les cheveux châtains, avec des lunettes. Son torse est parsemé de poils, ainsi que son pubis. Il a une teub de 19 cm avec un bon gland.

Le père de famille s’enfonce immédiatement en moi et il se met à me pilonner directement. Il ne cesse de murmurer : « Salope », « pute », « tu vas me le payer », « je ne pouvais pas résister à la tentation ! ». Il semble me baiser comme par vengeance. Il me défonce rapidement, tel un animal en rut. Mais finalement, il me fait coucher sur le ventre et il m’enlace de ses bras en me déposant des baisers dans le cou. Il lui faut 5 minutes pour juter sa semence en moi.

Il ressort de la cabine sans un mot. Après 2 heures, Matwej remet sa pancarte et très vite, des résultats sont visibles. On frappe à la porte. Deux Polonais rentrent dans la cabine et se foutent directement à poil.

Ils ont tous les deux la vingtaine, ils sont tous les deux minces. Le premier a les cheveux blonds, longs sur le dessus et rasés sur les côtés. Seul son pubis est poilu. Il a 18 cm entre les jambes. Sa teub est épaisse avec de grosses couilles pendantes. Il me met sur le ventre il me pénètre directement, il passe ses bras sous mes aisselles et il commence un pilonnage en bonne et due forme. Il se déchaîne. Sa peau claque contre mes fesses. Ses couilles me fouettent.

Il laisse la place à son pote qui a les cheveux rasés. Il a une peau très pâle. Il a des poils à partir du nombril qui descendent vers le pubis. Il a de petites couilles et une teub de 16 cm. Il me fait mettre à 4 pattes et il me défonce aussi, mais ses coups sont secs et peu amples. Il me tient par les hanches.

Ils vont baiser mon cul à tour de rôle pendant près de 2 heures. Quand le deuxième mec jouit en moi, je suis épuisé. Il me balance 7 jets chauds et crémeux dans mon cul. Le premier prend immédiatement sa place. Il me pilonne pendant de bonnes longues minutes et il jute 5 grosses giclées au fond de mon anus.

Il ressort, j’ai le cul endolori, béant. Ils ont fait sortir le sperme des autres mecs par vagues et le matelas est trempé de ce jus, ainsi que mon cul, mes couilles et mes jambes.

Pendant l’après-midi, nous aurons aucun visiteur. Matwej en profitera pour me remplir 2 fois.

Finalement, vers 19 ou 20h, après que Matwej m’a amené à manger, on toque à la porte du camion. Un mec d’une cinquantaine d’année monte. Il est bien équipé, il a 18 cm bien épais entre les jambes avec d’énormes couilles. Le mec est rasé sur la tête et il est baraqué. Il a de larges épaules et un gros ventre. Ses tétons et son ventre sont poilus. Son pubis est une véritable forêt vierge.

Il pose délicatement ses mains sur mon cul et il s’enfonce en moi. Il entame de lents va-et-vient en faisant sortir complètement sa bite de mon anus. Matwej siffle d’admiration et il me dit qu’une queue se forme dehors. Après quelques minutes, mon baiseur accélère le rythme et il jouit dans mon trou. Je sens sa bite pulser pour propulser le sperme en moi. Il ressort lentement et un petit filet de sperme coule le long de mon périnée.

Le suivant a rentré est un jeune de 20 ans, les cheveux coiffés en pics sur la tête. Il est mince, musclé sec avec de beaux abdos. Il a une bite épaisse de 16 cm, marron et de petites couilles rasées. Il me serre dans ses bras et il me pilonne pendant 15 minutes avant de m’ensemencer.

Celui d’après a 40 ans, il est brun avec une barbe. Il est un peu enrobé avec un ventre en forme de poire. Son corps est recouvert de poils noirs, surtout le milieu de son ventre. Il a un pubis velu et une queue de 15 cm, qui est recourbée vers le bas. Il pose ses mains sur mon dos et il entame de lents allers-retours. Petit à petit, il accélère le rythme. Son ventre cogne et rebondit contre mes fesses. Il lui faut à peine 2 minutes pour déverser son jus dans mon cul.

Ensuite entre un petit mec de 30 ans. Il est mince. Il est châtain, il a des cheveux épais et frisés. Son pubis velu surmonte une petite queue de 14 cm très épaisse avec un très gros gland. Il me fait mettre sur le ventre et il s’enfonce en moi. Sa bite tasse le jus des mecs précédents et le fait sortir par salves. Il déverse 4 jets puissants au fond de moi tout en les tassant bien.

Après, un Anglais de 18 ans rentre dans le camion. Il est petit, gros et roux. Il est hyper poilu. Ses poils roux luisent sur son corps pâle. Sa bite de 15 cm est fine. Il s’enfonce en moi tout en malaxant mon cul. Il se penche sur mon dos, il m’enlace et m’embrasse en donnant de petits coups de reins. Il me baise ainsi pendant 15 minutes. Il me donne des baisers dans le cou quand son rythme devient plus rapide et que je le sens se vider en moi. Il reste pendant 2 minutes en moi en m’embrassant à fond. Puis, il se retire et un torrent de sperme coule hors de mon anus.

Le suivant est un jeune de 30 ans, cheveux blonds et longs, imberbe. Il a une teub de 17 cm qu’il plonge directement dans le sperme de son prédécesseur. Il entame de rapides allers-retours. Il me pilonne bien. Il jouit au bout de 10 minutes 3 petits jets en moi.

Il repart pour laisser la place à un mec à la queue de cheval. Il est maigre, il a 40 ans. Il est imberbe et il est au moins monté 23 cm. Il enfonce sa bite d’un trait et il commence à me défoncer. Ses grosses couilles se balancent d’avant en arrière et elles me frappent bruyamment le cul. Il jute un tsunami de sperme qui me remplit le cul. Quand il sort, le jus s’échappe et salit tout.

Le suivant, un mec de 30 ans, mince et poilu, monté 14 cm, me fait placer sur le côté et il enduite sa bite du sperme du mec à la bite de cheval. Il me baise quelques minutes et son jus épais et blanchâtre m’envahit.

Je m’affale sur le matelas, épuisé. Je suis surpris de ne sentir aucune autre bite me pénétrer. Putain ! Plus personne ne rentre dans le camion. J’ai quand même reçu 8 bites à la suite. Je suis éreinté. Je ne sens plus mon cul. Je me pose sur le matelas et je m’endors. Au milieu de la nuit, Matwej me baisera et me remplira 3 fois. Sinon, personne d’autre ne toquera à sa porte.

Le lendemain, vers 9h, un grand black monte dans le camion. Putain ! Quel mec ! Il se déshabille et je suis bouche bée. Le black a une peau noire, sombre, il est hyper musclé. Il doit avoir 40 ans. Il a des cheveux noirs et crépus et une barbe. Il a de grosses lèvres pulpeuses. Son cou est musclé, ses bras sont énormes et ses pectoraux sont ronds. Il a des abdos de malade. Il est imberbe. Il a bien une queue de 25 cm entre les jambes avec des couilles hyper pendantes, bien grosses. Il se pose devant moi et il me fait embrasser ses pecs ainsi que ses biceps. Puis, il me tend sa queue et je la suce. Je ne peux en prendre que la moitié en bouche.

Cependant, ses 25 cm entrent assez facilement dans mon cul qui est en service depuis plus de 36 heures. Il se met à me baiser lentement. Le jus des autres mecs est expulsé par ce monstre. Il accélère ensuite le rythme et ses couilles se balancent en me tapant les cuisses. Il me fait placer sur le ventre, sur le côté, à quatre pattes. Il profite de mon cul pendant presqu’une heure. Il me défonce bien, sa grosse queue me pète le fond du cul et elle me fait gémir à fond.

Il finit par me déverser une bonne quantité de sperme dans les entrailles. Il ressort et il donne un autre billet à Matwej, le remerciant pour ce bon cul. Ce-dernier se renfonce en moi et ajoute son sperme à celui du black.

Durant toute la journée, on recevra de nouveau la visite du vieux de 60 ans aux 20 cm, des deux Polonais et des deux rebeus qui m’avaient baisé ensemble, ainsi que de l’Anglais roux. Ils me baiseront et me rempliront tous un nouvelle fois. Matwej me remplira 5 fois aussi.

Il est 20h. Matwej me libère. Il fait une photo de mon cul et il m’amène à la station-service prendre une douche avec lui. Il m’y pète le cul une nouvelle fois. On retourne à son camion après qu’il m’a invité à manger et il me dit :

- Tu as été une très bonne pute. Regarde la photo : tu t’es pris 26 semences de mecs... 41 si on compte les miennes. J’ai gagné 1400 €. Pour te remercier, je te file 500 €. Allez, bon vent ! Je vais pouvoir reprendre la route.

Je quitte mon gigolo bulgare après lui avoir roulé une grosse pelle et moi aussi, je reprends le volant à bord de ma voiture. J’ai le cul complètement explosé, encore dégoulinant de sperme... mais je suis content d’avoir joué pendant plus de 48h la pute pour un camionneur bulgare.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 16 août 2023 à 17:38 .

Retourner en haut