NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Macho à la salle de sport

Aujourd’hui, comme chaque semaine, je vais à la salle de sport.

Moi, c’est Nico, 35 ans, blond, yeux bleus. Je suis ouvertement gay, je le montre, je porte un petit bracelet aux couleurs arc-en-ciel. On me dit que je suis peut-être un peu efféminé mais moi, ça ne me dérange pas... Sur la plage, j’adore porter des strings ... ce qui ne manque pas d’attirer le regard de mecs ... et certains me baisent même dans les dunes.

Mais aujourd’hui, je suis en mode normal, je porte un t-shirt et un short néoprène, certes un peu moulant mais pas du tout provoquant.

Je suis en train d’entrainer mes bras à une machine quand je vois un mec arrivé. C’est vraiment genre le gros macho qui roule des mécaniques. Il a les cheveux rasés, un visage avec une barbe de trois jours. Il est hyper beau, hyper masculin, sans un gramme de graisse. Il a de larges épaules musclées et un corps qui semble bien musclé.

Il se met à s’échauffer non loin de moi. Il commence ses exercices, il me tourne le dos. Je me mets à rire intérieurement car le mec s’observe dans la glace, il se sourit, il fait bander ses muscles et parfois, il embrasse ses biceps. Je me dis que le gars doit être un peu narcissique.

Puis, il se tourne vers moi et il continue ses exercices. Il se met à se baisser pour aller toucher avec sa main le pied opposé. Il semble quand même assez souple. Mais très vite, un truc attire mon regard... son paquet bouge au rythme de ses mouvements. J’ai l’impression de voir un gros serpent dans son short qui se balance de gauche à droite selon les exercices qu’il fait. Je secoue la tête. Non... Je ne rêve pas ! Ce n’est pas une illusion. Le mec semble avoir un gros morceau qui pend dans son short et qui bouge... comme s’il ne portait pas de sous-vêtement !

Après s’être échauffé, le mec saisit des haltères et il commence à les soulever. Il débute avec 5 kg de chaque côté puis 10 kg. Il me fait face mais il ne me calcule pas. Le mec est occupé à ses exercices. Quand il se relève puis quand il repose les haltères, je vois son morceau monter et descendre dans son short, rebondir ... Sa queue pend vraiment dans le vide et je peux voir son short noir la mouler. A première vue, sa bite doit bien faire 15 cm ... au repos ! Je me sens toute chose. Voir sa bite se balancer comme ça dans son short me fout presque la trique ! Et en plus, je suis sûr que le mec ne porte pas de caleçon.

J’essaie cependant de continuer mes exercices sans trop montrer mon émoi. Après 15 minutes, le mec dépose les haltères et il se couche sur un banc, les jambes posées à 90 degrés et les pieds par terre. Il prend une barre et sur cet appareil aussi, il soulève des poids. Il entame sa nouvelle série d’exercice. Tout émoustillé, je me mets en face de lui et je fais le même genre d’exercices. Mais je reste tout d’un coup figé. Le mec a les jambes bien écartées et j’ai une vue plongeante sur son matos ! Je vois de grosses couilles qui pendent sous sa bite et qui sont posées sur le banc. Quant à sa queue, elle est posée contre sa cuisse gauche. Elle est imposante, longue et énorme. Tel un anaconda, elle semble me fixer. Quel morceau !

J’essaie de m’entrainer mais j’ai vraiment du mal à me concentrer sur mes exercices. Mes yeux sont constamment attirés par cet énorme engin. Mais au moment où je me mets à avoir la trique, je ferme les yeux et j’essaie de penser à autre chose. Après 20 minutes, le mec se relève... je pense qu’il n’a rien vu de mon état d’excitation. Je l’observe et il s’approche d’un miroir dans la salle ... pour s’observer. Il fait bander les muscles de ses bras ... et il les embrasse ! Encore ! Puis, il enlève son t-shirt et il me dévoile la musculature de son corps.

Il a de larges épaules musclées, un corps avec des pecs et de abdos de malade. Ses biceps sont puissants, avec des veines apparentes, ses cuisses sont larges, rebondies. Son torse est recouvert de poils courts et frisés. Une ligne de poils sépare ses abdos.

Il prend une pose comme celle des bodybuilders et il fait bander ses pecs. Puis, il se redresse et il caresse ses abdos ainsi que ses gros pecs. Je me dis que le mec est vraiment narcissique... mais bon, on lui pardonne, il a tout pour lui.

Le macho se retourne et il me prend en flag en train de l’observer. Il me sourit et il jette un dernier coup d’œil dans le miroir. Je reprends mes exercices et il s’approche en ricanant. Je me doute que les poids que je soulève ne sont rien pour lui. Il se replace sur le banc et il se met de nouveau à soulever les poids. Je me relève pour mater son entre-jambe mais il me regarde. Je fais alors genre de chercher ma bouteille d’eau... que j’ai oubliée à l’autre appareil.

Je vais la chercher, sentant son regard posé sur moi, je me penche en avant et je saisis ma bouteille. Soudain, j’entends un sifflement d’admiration. Je ne mets pas longtemps à comprendre qu’il a vu la trace blanche laissée par mon string lors de mon bronzage sur la plage cet été. Je me dirige de nouveau vers le banc et je m’y pose. Je remarque que le macho est toujours en train de me regarder.

Je m’installe et je commence à soulever des poids sans le regarder. Mais c’est là que le mec s’approche et qu’il me dit :

- Tu t’y prends mal...
- Comment ça ?
- Tu as une mauvaise technique.
- Ok...
- Regarde comment il faut faire.

Je lâche la barre et il place alors mes mains correctement dessus. Je me rends compte qu’il a une poigne d’enfer. Il rajoute alors des poids sur la machine et je veux protester quand il dit :

- Ainsi, tu pourras porter plus de poids, tu vas voir. Mais je vais t’aider au début.

Il saisit la barre avec moi et il m’aide à soulever les poids. Il veut que je le fasse seul mais je n’y arrive pas. Il fait me relever et il me montre la position que je dois adopter sur le banc. Ce faisant, il me pose la main sur le bas du dos et sur le ventre ... et j’ai l’impression qu’il me caresse même les fesses. Ou est-ce une illusion ?

Il me fait aller sur un banc et il me dit d’utiliser la même technique avec des haltères. Je me couche sur le banc et je suis ses instructions. Il me donne des haltères et il m’aide à les soulever. Il se place au-dessus de moi ... et j’ai alors une vue plongeante sur son entre-jambe... sur ses grosses couilles qui pendent et sur sa longue teub qui semble me supplier de la prendre en bouche.

J’essaie alors de me concentrer sur autre chose car le macho verrait immédiatement que j’ai une érection. Mais vu qu’il m’aide à porter les poids, il monte et descend... et ses joyaux de famille se retrouvent presque sous mon nez. Pourtant... plus il m’aide, plus son entre-jambe est proche de mon nez. A un moment, il se repositionne et quand il se baisse, j’ai sa queue à 2 cm de ma bouche...

Puis, dans un mouvement qui ne laisse plus de place au doute, je me retrouve avec le nez et la bouche dans son short. Je ne peux plus résister et ma langue sort... et je titille ses boules et sa bite. Il se relève et il tient les haltères en l’air. Je les lâche et je commence à caresser ses cuisses musclées. Une de mes mains glisse vers son paquet et elle se met à le tâter. Il repose les poids et il me fout alors une baffe et, penaud, je retire mes mains. Je veux me relever mais il me dit :

- Allez, on continue, on a pas fini !

Je repose mes mains sur la barre et il m’aide à soulever les poids. Je vois alors un mouvement suspect dans son short. Je me rends alors compte que je ne laisse pas le mec indiffèrent. Sa queue commence à se redresser et je peux en effet voir que sa bite se tend et qu’elle s’allonge. Le tissu se met à serrer le gland. On continue les exercices et je me retrouve à chaque fois avec le visage dans son short. Je fais alors une deuxième tentative. Ma langue sort et elle se met à titiller son énorme morceau. On continue de s’entrainer comme si de rien n’était et je vois que je fais de l’effet au mec car sa bite s’allonge. J’ouvre alors ma bouche et son gland y entre. Il pousse un léger gémissement et il remonte une dernière fois pour redescendre et la moitié de sa queue entre dans ma bouche.

On va s’entrainer ainsi pendant bien 5 minutes et en fait, le mec me baise la bouche à chaque fois qu’il redescend avec les haltères. J’espère que personne ne nous observe... En tout cas, je bande à fond. Et contre toute attente, il lâche à un moment la barre, s’enfonçant à fond dans ma bouche... que je sens envahie par un liquide chaud et âpre. Le premier jet me remplit déjà la bouche. Il murmure :

- Avale tout, personne ne doit rien remarquer !

Je m’efforce d’avaler le jus alors que la deuxième salve arrive, aussi abondante. Les deux suivantes le sont tout autant et j’ai vraiment du mal à suivre. J’avale quand même tout mais sa bite continue de juter. Ce sont 6 autres giclées qui sont moins abondantes mais qui restent importantes. Je réussis à tout avaler. Quand il a fini et que sa queue se ramollit, il se retire lentement et il se relève. Je m’assois sur le banc et je regarde autour de nous. Personne ne nous a capté.

Je me lève et je me dirige vers un autre appareil quand le macho me prend par le bras.

- Viens par-là !

On se dirige vers une porte dans le fin fond de la salle de sport. Il l’ouvre, on s’y engouffre et il referme la porte qu’il bloque ensuite. Il se déshabille et je peux le voir enfin tout nu :

Son pubis est poilu et entretenu, tout comme son cul. Il a deux énormes couilles poilues et pendantes. Sa bite est énorme. Au repos, elle ressemble à un gros serpent mou, flasque. Elle doit bien faire 15 cm et elle est épaisse.

Il s’approche de moi... et il plaque ma bouche contre son biceps qu’il se met à bander. Mes mains saisissent ses pectoraux et il se met à faire jouer ses muscles durs comme du béton. Mes mains passent dans les poils de son torse. Mes lèvres embrassent ses biceps hyper durs, dont les veines ressortent bien. Je commence à lui pétrir les pecs.

Ensuite, il me plaque ma tête contre ses pectoraux que je lèche tout en massant ses bras musclés. Il contracte ses muscles qui sont vraiment impressionnants. Mes mains passent ensuite à ses abdos qui sont durs comme de l’acier. Puis, je les fais passer sous ses aisselles ... où il y plaque mon visage. Il sent le mâle et ma langue passe dans la touffe poilue qu’il a sous les bras. Je me délecte de son jus de macho qui me fait bien bander. Pendant ce temps, mes mains descendent et se mettent à masser ses fesses qui sont bombées et musclées.

Je remarque que mon adoration pour sa musculature l’excite énormément. Il se met de nouveau à bander dur ! Sa bite fait 24 cm, elle est épaisse. Elle est un peu recourbée vers l’avant au niveau du milieu. C’est comme s’il avait une troisième jambe !

- Putain ! J’ai trop envie de toi ... et de ton petit cul.

Je prends alors sa bite en main et je me mets à la branler. Quel énorme morceau ! Puis, je saisis ses couilles, je les soupèse. Ce sont des couilles de taureau !

Lentement, je me mets à genoux et je prends délicatement sa grosse queue en bouche. Elle est aussi dure que tout à l’heure. Je le suce un peu puis ma langue remonte le long de son corps musclé, appréciant les collines que forment ses muscles sous sa peau. Il m’attire alors vers lui et il me roule une grosse pelle bien baveuse. Puis, il appuie sur ma tête, je me retrouve entre ses jambes, la bite en bouche ... qu’il se met à baiser. Ses grosses mains maintiennent ma tête en place et il me baise la bouche. J’essaie d’encaisser ses coups de reins. Sa bite m’ouvre bien la bouche où elle s’enfonce toujours plus profondément. Parfois, il fait sortir sa queue pour la faire re-rentrer assez vite. Je supporte bien ses assauts, je dois avouer.

Je réussis à avaler les deux tiers de son morceau mais ça ne semble pas être assez pour mon macho. Il tente de donner de plus grands coups de reins pour s’enfoncer encore plus loin. A un moment, il retire sa bite qui quitte ma bouche avec un filet de bave nous reliant.

- Ouvre bien la bouche !

Je m’exécute. Il saisit bien ma tête et il s’enfonce de tout son long. Je me retrouve avec ses poils de pubis dans mon nez et ses couilles contre mon cou. Il me maintient fermement mais je ne supporte plus. Je commence à paniquer, j’ai des larmes aux yeux. Il ressort sa queue, je tousse mais il se réenfonce. Il tient fermement ma tête, pas d’échappatoire possible. Sa bite traverse ma bouche et passe dans ma gorge. Il ressort puis re-rentre. Je commence à m’habituer à sa bite et je me calme, je me laisse faire. Il me fait faire des gorges profondes en disant :

- Oh, putain ! C’est trop bon !

Après 10 minutes, il me relève et il me roule de nouveau une grosse pelle tout en me faisant caresser ses muscles. Je sens son énorme bite collée contre mon ventre. Lentement, il se met à écarter mes fesses de ses mains.

Il me plaque ensuite contre le mur et il écarte mes fesses. Il se met à quatre pattes et il introduit délicatement sa langue dans mon anus qu’il commence à lécher tout en me massant les fesses. Il me bouffe ensuite le cul. Je sens sa salive épaisse me lubrifier. Il se relève lentement en m’embrassant dans le dos et il met son gland, sans capote, dans mon anus. Il colle son corps musclé contre moi et je sens alors sa bite descendre lentement dans mes entrailles. Il se met à bander son bras et à me le faire embrasser. Centimètre par centimètre, je sens sa bite m’ouvrir les sphincters et descendre en moi, sans aucune douleur : il m’a bien préparé et je mouille aussi du cul. Une fois arrivé au fond, je sens bien ses boules contre mes fesses. Il reste pendant quelques secondes sans bouger pour me rouler une grosse pelle. Une main agrippe alors une hanche et l’autre agrippe mon épaule. Il entame alors de lents et puissants mouvements de reins qui me font bien gémir.

Après quelques minutes, il passe un bras autour de mon torse et il me fait bouffer son biceps bander. Puis, il me fait coller son corps musclé contre le mien, il m’embrasse dans le cou et il donne de petits coups de bite réguliers. Il me baise bien ainsi pendant 15 minutes.

Ensuite, il prend une chaise, il s’assoit dessus et il me fait m’empaler sur sa grosse queue. Je descends lentement tout en m’agrippant à ses épaules d’acier. Arrivé contre ses couilles, je commence à monter et descendre sur son morceau. Pendant ce temps, je caresse son corps magnifique, ses pecs musclés et ses poils frisés. Soudain, il passe ses mains sous mes cuisses, il m’empoigne fermement le cul et il se met à me faire monter et descendre sur sa teub à la force de ses bras musclés. Comme si je ne pesais rien, il me soulève et il se sert de moi comme d’un sex-toy. Sa queue me masse bien la prostate. Je suis plaqué contre son corps musclé et je lèche ses tétons et son torse poilu.

Puis, il me place sur la chaise avec le cul dans le vide et il s’enfonce en moi. Il se colle contre mon corps, il me donne son torse à lécher et il entame de sauvages coups de reins qui me font gémir. Il se redresse, il écarte bien mes jambes et il se met à me pilonner à fond.

Au moment, de jouir, il plaque sa tête dans mon cou qu’il se met à mordiller et il jouit en moi en disant :

- Putain ! Je vais cracher ! Ton trou est trop bon !

Il donne de gros coups de reins qui accompagnent ses giclées de jus. Son sperme chaud et abondant jaillit en moi. Je compte bien 7 jets. Il se retire et son jus d’homme chaud s’échappe de mon trou éclaté, telle une cascade de sperme. Il me donne d’abord sa bite à nettoyer puis il passe derrière mon cul et il se met à avaler le sperme dans lequel mon anus baigne. Il me prend la bouche dans ses mains, il me roule une grosse pelle et sa langue fait passer son sperme dans ma bouche. Il se retire en souriant et j’avale toute sa semence.

Il me dit de pousser et du sperme coule de mon anus. Il le récupère dans sa main et il me donne le tout à boire. Je ne laisse aucune goutte s’échapper, j’avale tout avec envie tout en me branlant et en jouissant sur mon ventre. Mon macho récupère le sperme et il me le donne aussi à boire.

Je me relève et je sens mon anus douloureux, béant.

- Tu es un bon vide-couilles, toi ! Si tu veux, je suis là tous les jours de 13hà 15h !
- Je viendrai alors tous les jours avec plaisir, dis-je, enchanté par l’idée de me faire défoncer 7 jours sur 7 par cet énorme anaconda.

On se rhabille et on retourne à la salle de muscu. On s’entraine ensemble, complices.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 21 août 2023 à 07:10 .

Retourner en haut