NEWS :
15 et 16 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

187 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Mes collègues me tronchent

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eu sur mes histoires.

Comme je vous l’ai raconté dans « Deux ouvriers entrent par la fenêtre », alors que j’étais en télétravail, des ouvriers rénovaient la façade de mon immeuble. A un moment, deux ouvriers, Christian et Bilal, sont entrés par la fenêtre, m’ont baisé et rempli bien comme il faut. Ils sont revenus le lendemain avec quatre de leurs collègues et ils m’ont tous utilisé comme vide-couilles. Mais après m’être bien fait ensemencer, j’ai remarqué que la caméra de mon ordinateur était toujours allumée, en pleine visio-conférence, et que mes collègues avaient assisté à cette partie de jambe en l’air. J’ai alors pu remarquer que cela avait bien plu à certains et qu’ils avaient envie aussi de m’utiliser. J’ai donné rendez-vous à Vivien et à tous ceux qui pouvaient être intéressés le samedi suivant à 16h. L’invitation était lancée, j’étais impatient de voir qui allait venir.

Le samedi arrivé, 16h, je suis bien préparé, posé sur mon canapé, nu, la porte entre-ouverte attendant la venue de mes collègues. Très vite, des pas se font entendre dans l’entrée, s’approchant de moi. Je suis impatient de découvrir les collègues qui ont osé venir. Je lève les yeux et je vois 8 mecs qui se tiennent dans le salon, encore habillés. Ils ont l’air tendus... ne sachant sûrement pas ce qu’ils doivent faire... Je décide alors de prendre les devants :

- Je suis super content que vous soyez venus. Vous allez bientôt pouvoir vous vider en moi comme les ouvriers qui m’ont baisé l’autre jour (certains sourient avec satisfaction). Maintenant, tournez-vous et déshabillez-vous.

Les 8 mecs se mettent de dos, ils se dessapent lentement et une fois fini, j’admire les 8 beaux culs. Des gros, des bombés, des musclés, des poilus, des imberbes... rien qu’à les voir, ma bite se dresse immédiatement.

- Mettez vos mains devant votre sexe et tournez-vous.

Ils s’exécutent et j’admire ces beaux mecs, tous différents mais tous sexy dans leur genre. J’allume un porno et je leur dis de s’assoir sur le canapé et de le regarder. Je m’avance vers eux, je me mets à genoux, ils sont assis sur mon canapé et sur mes fauteuils les uns à côtés des autres, certains bandant déjà... Je le vois à leur sexe qui dépasse de leurs mains... et moi, je passe mes mains sur leur paquet ou je frôle les corps. Puis je leur ordonne de me montrer leurs attributs. Le moment tant attendu arrive et je ne suis pas déçu.

Je décide alors de commencer par la gauche et de m’occuper des mecs un par un.

Tout d’abord, il y a Juliano, un latino de 35 ans, pas très grand, avec une barbe et des cheveux courts et noirs. Il a un corps imberbe et mince mais avec quand même un petit ventre rebondi. Il a une peau assez claire pour un latino, il a des couilles et un pubis rasé. Sa teub de 18 cm ainsi que ses petites couilles sont marron et son gland est tout rose. Sa bite bien dure et bien droite me fait vraiment envie. Je la prends en main et j’avale son gland d’un coup. Il pousse un gémissement. Mes lèvres font des va-et-vient sur sa teub pendant que ma main gauche caresse mes couilles. Je lui fais des gorges profondes, il gémit fort.

Ensuite, je passe à Rahul, un hindou de 25 ans, d’environ 1,75 m. Il a des cheveux noirs foncés, un visage long et amical, toujours souriant et une peau marron sombre. Il est de corpulence normale, voir un peu potelé au niveau du torse et du ventre. Sa queue de 18 cm est encore plus foncée que son corps, avec un beau prépuce et un gland imposant. Il est complétement imberbe (même ses couilles sont toutes lisses). Je prends sa teub en main et je remarque qu’elle est bien épaisse. Je décalotte sa queue et je mets son gland sur ma langue qui se promène bien dessus. Puis ma bouche monte et descend le long de sa queue. Pour m’encourager, il met sa main derrière ma tête et il me caresse les cheveux. Puis sa main exerce une pression sur ma tête et il se met à m’imposer un rythme de baise. Et il attrape ma tête avec sa deuxième main et il me défonce la bouche. Son gros gland me ramone le fond de la gorge.

Je passe ensuite à Salim, un rebeu d’environ 55 ans. En le voyant arriver tout à l’heure, j’ai été très surpris, je ne l’aurais jamais cru attirer par les mecs. Il a un visage mince et long, des sourcils noirs et épais, des cheveux tout aussi noirs et assez courts. Il est grand, svelte, pas un gramme de graisse. Des poils noirs recouvrent son torse puis descendent en un long filet jusqu’au milieu de son ventre pour s’enfoncer dans son bas-ventre lui aussi rempli de poils. Son pubis est en effet fourni, avec des poils longs et touffus. Ses jambes et ses bras sont aussi recouverts de poils. Il a une peau mate. Sa queue m’impressionne, elle fait 20 cm, elle est traversée d’une grosse veine, elle est presque noire et très large. Quant à ses couilles, elles sont toutes noires, grosses, pendantes et hérissées de poils, tout comme son cul. Il écarte bien les jambes et je m’empare de ses belles couilles qui reposent sur le canapé. Il me caresse le bras et je descends lentement avec ma bouche le long de son chibre. Quand mon nez se retrouve dans ses poils pubiens, je marque une pause et je garde bien sa teub au fond de ma gorge. Elle est trop bonne. Puis je me mets à bien le sucer. Il me caresse le dos ou il se penche au-dessus de moi pour me doigter un peu.

A ses côtés se trouve Fabrice, un mec qui me fait fantasmer depuis toujours. Il est grand, musclé, une peau de métis (café au lait). Il a 30 ans, il a une barbe de trois jours et un crâne rasé. Ses pectoraux et ses biceps sont bien développés. Il a des tatouages qui descendent sur toute la longueur de ses bras. Il est à peine poilu (quelques poils au niveau du pubis). Il a de petites couilles marron surmontées par une teub marron foncée avec un gland rose. Sa queue est en mode demi-molle. Je la prends en main et je la soupèse, je la branle. Puis je suce son gland. Il se met à bander. Sa teub est d’une taille respectable, dans les 19 cm. Il me caresse la nuque et les épaules. Puis il commence à donner des coups de rein, légers. Je me mets alors à le sucer à fond et à lui faire des gorges profondes.

Et voilà que je passe enfin à Ali, un petit rebeu qui m’a toujours fait un peu peur, très macho avec un regard d’acier. Il a 25 ans. Il n’a pas une trace de poils sur la tête, ni sur le crâne, ni sur le visage. Il est de corpulence normale, avec de larges épaules. Il est imberbe. Seul son pubis est couvert de poils courts et noirs. Il a une queue de malade, très épaisse, ma main ne pouvant pas en faire le tour, genre aussi épaisse qu’une canette de soda. Elle s'élargit de plus en plus depuis le gland jusqu'à la base de la hampe. Mais elle est aussi longue, bien 22 cm. Elle est marron, circoncise avec un gland rosâtre. C’est une teub de malade ! Arrivé à sa hauteur, il me prend la tête entre ses mains et il m’oblige à avaler sa queue d’une traite, de tout son long. J’ai du mal à respirer, sa queue qui m’écarte la mâchoire en grand me remplit la bouche et le gosier. Il commence à faire coulisser ma bouche sur son manche, son gland forçant le passage dans ma gorge. Il se relève et me ramone la gueule. Ses mouvements sont rapides et amples. A chaque descente, ses énormes couilles me fouettent le menton. Il me pilonne. Il essaie d’aller toujours plus au fond de ma gorge, me provoquant des haut-le-cœur. Des flots de salive épaisse sortent de ma bouche et tombent sur le sol. Au bout de 5 minutes, il me libère et je passe à Claude.

Claude a 40 ans. Il est aussi métis mais avec une peau plus foncée que celle de Fabrice. Il a une grosse touf sur sa tête avec des cheveux bouclés et une barbe bien entretenue. Il est très grand, environ 2m, il m’a toujours fait penser à un basketteur américain. Il a de larges épaules et un corps d’acier avec des pectoraux bien développés et des tablettes de chocolat saillantes. Il a un petit duvet de poils noirs au milieu du torse et un filet descend du nombril à son pubis qui lui est recouvert de poils denses, noirs et bouclés. Sa queue est fine et longue, dans les 25 cm, toute noire avec un gland rose. J’enfonce sa queue bien raide dans ma bouche et lui gémit. Je n’arrive pas à complétement la prendre en bouche. Mais il se laisse faire, n’essayant pas de forcer le passage. Cependant, au bout de deux minutes, il émet un râle et je sens une chaleur dans ma bouche. Le mec éjacule déjà ! Des jets puissants viennent s’écraser au fond de ma gorge. Il n’en finit pas éjaculer. J’ai l’impression qu’il pisse tellement ses jets sont nombreux et abondants. Très vite, j’ai la bouche pleine, le sperme se met à couler le long de sa queue. Il sort la bite de ma bouche et il se branle. Dans un deuxième orgasme, cinq jets viennent frapper ma joue et mon front. Comme une bonne chienne, je lui montre tout son sperme contenu dans ma bouche et je l’avale. Certes déçu de n’avoir pas été baisé par cette énorme bite, je me précipite sur sa queue pour lécher le sperme qui en coule. Sa queue reste bien dure devant le spectacle que je continue de lui offrir.

En effet, je passe à Vivien, l’organisateur de la partouze. Il a environ 40 ans, les traits tirés mais un regard de rapace. Il est mince, il a des cheveux courts et blonds. Il est assez poilu. Des poils blonds, à peine visibles, et éparses sur tout le torse et sur le ventre. Fait bizarre, au milieu du ventre, ses poils prennent une teinte châtain, voire rousse, et plongent dans un pubis extrêmement poilu recouvrant toute cette zone et descendant ainsi sur ses jambes musclées (preuves de son activité de cycliste). Et sa teub est aussi vraiment impressionnante. Il a une queue marron, longue et épaisse, de 22 cm. Ma main a du mal à en faire le tour. Elle n'est pas rectiligne, elle est vraiment plus large en son milieu. Le tout est surmonté de 2 petites couilles. Je prends son membre immédiatement en bouche et je le branle tout en le suçant. Il me fait enlever ma main et je continue de le sucer. Il profite, la tête en arrière tout en poussant de petits gémissements.

Et je passe au dernier mec à avoir répondu à l’appel est Antoine, un gros ours de 30 ans, avec une barbe et des cheveux noirs et courts. Il a une carrure impressionnante, large d’épaule, il doit faire 1,75m pour 130 kg. Son corps est gras. Il a de gros bras et un corps puissant, massif, avec de gros seins, des tétons saillants et un ventre énorme. Ses cuisses sont aussi énormes. Tout son corps est recouvert de poils châtains. Pas un endroit n’est épargné, même son dos en est couvert. Son pubis est vraiment très touffu, ses poils semblent encore plus abondants et noirs qu’ailleurs. Ses couilles velues sont énormes. Sa queue est bien brune, elle est grosse et épaisse, elle atteint les 20 cm, avec un gros gland. Il me prend immédiatement la tête et se branle avec ma bouche sur sa teub. Quand sa queue est bien au fond de ma gorge, mon nez se retrouve dans ses poils et mon front s’enfonce dans son gros bide. Puis il finit par me libérer et tous les mecs forment un cercle autour de moi.

Je remarque alors que je n’ai que des TBM devant moi...mon cul va morfler ! Il en mouille d’avance. Fabrice s’avance alors vers moi, me prend la tête entre ses mains et il me baise la gueule avec une énergie inouïe. Je ne suis plus que son jouet sexuel. Puis il me met devant la queue d’Antoine qu’il me fait avaler. Rahul me donne sa queue aussi et j’enfonce les deux glands dans ma bouche et j’alterne la suce des deux bites. Vivien place sa teub sur mon épaule, je me retourne et je la prends de nouveau. Comme tout à l’heure, il se laisse faire. Puis c’est au tour de la bite toute bronzée de Salim de se poser contre ma joue et de me bifler. Je me la prends en bouche et je le suce. Il se laisse faire, lui aussi. Antoine se pose alors derrière moi et me lèche le trou. Sa grosse langue fait des merveilles, il l’enfonce bien au fond, ce qui me fait pousser des gémissements qui sont étouffés par la queue de Rahul qui me défonce la bouche. Salim me doigte quand Antoine a fini de s’occuper de bien mouiller mon trou. Il enfonce un doigt, puis deux et enfin trois. Il prend ensuite la queue de Fabrice et il lui fait poser son gland sur ma rosette. Le métis en profite pour s’enfoncer dans mon trou bien préparé, sans capote. Il s’enfonce lentement en moi et quand ses couilles sont plaquées contre mon cul, il commence à faire de petits va-et-vient. Pendant ce temps, les bites des autres défilent dans ma bouche.

Au bout de deux minutes, Fabrice laisse sa place à Vivien qui m’ouvre bien avec sa bite bien large. Il s’enfonce directement en moi, m’attrape les hanches et se met à me baiser sauvagement. Ses hanches tapent contre mon cul qui vacille sous ses coups. Il place ses mains sous mon ventre, me maintient fermement et donne de grands coups de bite. Je gémis de plaisir sous sa queue qui m’ouvre mon trou en grand.

Claude, qui bande toujours comme un âne malgré sa jouissance, prend la suite de Vivien. Il y va doucement au début, me laissant m’habituer à son monstre : il le pousse au fond de mon trou jusqu’á ce que ses couilles se retrouvent plaquées contre mon cul. J’ai le souffle coupé tellement je me sens rempli par cet anaconda. Puis sa baise devient bien plus endiablée. Il me déchire le cul tout en s’agrippant à mes hanches et s’enfonçant toujours plus profondément. Je gémis comme une chienne. Parfois, il sort sa queue pour immédiatement la faire rentrer bien à fond. C’est incroyable de sentir mes intestins mouler et presses ses 25 cm. Sa bite est un régal !

Au bout de cinq minutes, je sens sa queue se durcir, il la sort de mon trou et elle se trouve prise de soubresauts. De grands jets viennent s’écraser sur mon dos et sur mon cul. Je me retourne, je mets sa bite dans ma bouche et j’en suce les gouttes de sperme qui sortent de sa teub encore toute dure. Ali en profite pour prendre le sperme de Claude et lubrifier sa queue avec, avant de me l’enfoncer dans mes entrailles. Je sens ses 22 cm bien passer. Il s’empare de mes hanches et il me défonce sauvagement, sans prendre aucun égard pour moi ni pour ma chatte. Pendant ce temps, Salim récupère le jus que j’ai sur le dos et me le donne à bouffer. La queue d’Ali me fouraille le cul, le sperme de Claude dégouline le long de ses couilles. Il me défonce sans pitié. Sa queue me brûle les sphincters mais je supporte et je gémis à chaque fois qu’il me perfore la prostate. Puis il sort de mon trou et rentre dans de longs et profonds coups de queue. J’entends le bruit ses couilles mouillés de sperme claquer à chaque butée. Il est bestial et passionné. Il cherche à aller toujours profondément en moi.

Puis au bout de 10 minutes, Juliano prend la suite. Il me donne des petits coups de bite. Ses couilles aussi rebondissent à chaque mouvement contre mes fesses. Il garde un rythme régulier. Il savoure cette baise. Puis vient le tour de Salim qui me plaque sur le sol. Il se couche sur moi de tout son poids et sa queue trouve le chemin de mon trou tout seul. Ses 20 cm glissent rapidement en moi et il se met immédiatement à me labourer le cul. Tout d’abord, il me casse le cul, sa queue ressort bien de mon trou pour revenir sur le champ dans mes entrailles, me maltraitant en même temps la prostate et me brisant le fond du cul. Je jette alors un coup d’œil dans le miroir et j’admire son cul rempli de poils ainsi que ses boules toutes noires qui claquent sur mes fesses. Puis il se relève, prenant appui sur mon dos, et il se met à me donner de mes petits coups de bite rapides et profonds, c’est comme un animal me baisait. Je sens son gros ventre me donner des coups en même temps. Puis il ressort de moi et c’est au tour du gros Antoine de me mettre sa grosse queue bien au fond de moi.

Il y va doucement, faisant sortir sa queue de mon antre pour la renfoncer de plus belle. Ses grosses boules rebondissent contre mon cul. Il est endurant et j’encaisse ses coups de bite qui deviennent de plus en plus sauvages. Sa queue va très profondément en moi, elle m’ouvre bien. Il tient 10 minutes sans pause. Je vois Vivien qui lui masse les couilles. Puis Rahul finit par prendre sa place. Il se couche sur moi, sa queue dans mon trou et seules ses fesses dirigent la baise. Il commence à donner des petits coups de bassin, ce qui me fait bien gémir, sa queue labourant l’entrée de mon trou. Je sens sa bite marquer de petits à-coups sur ma prostate. Ses bras m’entourent le torse. Je trouve cet instant très sensuel. Il ressort de moi au bout de cinq minutes.

Quand il ressort, Vivien se place à côté de moi, me prend par les hanches et me fait me planter sur son chibre. Je le chevauche tandis que je suce les bites qui dansent autour de mes yeux. Vivien prend mes fesses dans ses mains et il les accompagne tandis qu’elles chevauchent sa queue. Je m’empale bien sur sa grosse bite, son gland m’ouvrant en grand, je savoure le plaisir de le sentir bien au fond de moi quand je suis calé sur sa queue. Je vois que d’autres se sont posés à côté de Vivien et je pars alors chevaucher Fabrice : il m’accompagne dans ma chevauchée et ses cuisses claquent contre mon cul bruyamment. Il me regarde bien droit dans les yeux et ses 19 cm bien foncés me font du bien. Il s’arrête, m’embrasse puis recommence sa baise. Je passe ensuite à Ali. Je m’enfonce lentement sur sa queue aussi épaisse qu’une canette de coca... et je sens alors mon antre s’ouvrir jusqu'au fond des intestins. Je le chevauche, d'abord lentement, puis plus rapidement, m’enfonçant sa grosse queue le plus profondément possible. J'ai l'impression de sentir chaque cm² de son gros membre me remplir le cul. A un moment, il me prend par les hanches, il me place un peu plus haut et il commence à donner de gros coups de queue brutaux qui m’explosent le cul. Il me fait ressortir de lui et me plante sur la queue de Juliano tandis que je suis encore un peu sonné par ce traitement. Le beau latino me prend les miches, me les masse, m’ouvre bien le trou et donne en même temps de petits coups de queue qui deviennent toujours plus rapides. Puis il s’arrête et c’est moi qui prends les commandes. Les mains appuyées sur son torse, je monte et je descends sur sa queue.

Fabrice me fait ensuite me relever et il me place sur le dos. Sa teub s’enfonce rapidement dans mon trou béant et il commence à donner de petits coups de bite, me massant ainsi la prostate. Claude, qui bande toujours malgré ces deux jouissances, place sa queue devant ma bouche et l’y enfonce. Il se met à faire des pompes au-dessus de ma tête tandis que Fabrice accélère la cadence. Il fait des mouvements amples pour que je profite de ses 19 cm qui glissent sur toute leur longueur en moi. Il alterne entre des va-et-vient et des pauses. Il me lime bien profondément. Il accélère toujours plus le rythme et mon corps se retrouve à vaciller sous la puissance de ses assauts.

Il cède ensuite la place à Ali qui s’enfonce de toute sa longueur dans mon antre. Puis il m’agrippe les cuisses qui sont relevées contre son corps, prend appui dessus et fait de longs va-et-vient dans mon cul, en faisant sortir sa bite complétement pour mieux la re-rentrer. Il y va plus doucement que tout à l’heure, ses mouvements de bassin sont presque sensuels. Juliano prend la suite et il me défonce sauvagement, nos corps collés l’un à l’autre, en donnant de petits coups de bite rapides mais puissants. Puis c’est au tour de Salim, qui se couche carrément sur mon torse. J’en profite pour l’enlacer, lui me donne des baisers furtifs tandis que sa grosse queue trouve toute seule le chemin de mon antre. Mes jambes enlacent son bassin et sa queue me ramone dans cette position pendant bien 5 minutes. Ses coups de bite sont violents et sa queue vient me frapper le fond de mon cul ce qui me provoque une jouissance anale. Après, c’est au tour de Vivien. Il me domine de sa haute stature. Il place son gland devant l’entrée de mon trou mais il n’arrive pas à forcer le passage qui est quand même béant. Je prends mes fesses en main, agrandissant le trou. Sa queue rentre alors jusqu’au fond de mes entrailles, me dévastant le colon, et il me baise, tenant mes chevilles entre ses mains. Il y va franchement, puissamment, faisant entrer et sortir sa queue sur toute sa longueur. Puis Rahul me prend. Il me fait relever et serrer les jambes l’une contre l’autre et il m’embroche. Dans cette position, je ressens chaque détail de sa queue qui fait des va-et-vient dans mon anus : son gland, les veines de sa teub, sa queue bien dure. Mais il ne tient pas longtemps, mon trou étant trop serré dans cette position.

Ali me relève, me place debout, appuyé contre le canapé et il me renfonce sa grosse queue dans mes entrailles. Il place ses mains sur mes hanches et il me défonce. Puis très vite c’est Claude qui prend sa place. Puis Fabrice. Et ensuite Rahul. Puis Salim et Juliano. Ils se défoulent en moi, me baisent comme une poupée gonflable... et laissent la place au suivant. Je n’arrive plus à suivre tellement le rythme est rapide. Je ne suis qu’un jouet entre leurs mains, je subis leurs coups de bite puissants.

Après 20 minutes de cette défonce intense, Salim se plaque sur moi, il me donne de grands coups de teub, faisant bien rentrer et sortir sa queue de mon trou, faisant claquer ses boules contre mes fesses. Je sens à un moment sa queue gonfler et durcir et dans un grand beuglement, il jute dans mes entrailles. Il accompagne ses jets de grands coups de bite. Puis il fait ressortir sa grosse queue de mon trou et se met à jouer à l’aide de son gland avec le sperme qui commencer à couler le long de mon périnée. Puis il se retire et son jus bien blanc et assez épais tombe bruyamment par terre. Ali prend sa suite tandis que Salim me donne sa queue à nettoyer. La grosse queue du rebeu me défonce le cul et lui aussi, très vite, jouit en moi. Je ne sens pas grand-chose, ce ne doit pas être un grand juteur. Mais quand il ressort sa queue de mon antre, je me précipite dessus pour m’occuper du sperme qui y est resté coller.

Fabrice prend la suite et il s’enfonce d’un coup. Je me sens bien lubrifié ! Sa queue glisse en moi. Il me pénètre sur toute la longueur de son membre et il me baise lentement, faisant sortir complétement sa bite, devenue toute blanche, pour la faire re-rentrer. Au bout de 5 minutes, il accélère le rythme, donne des gros coups de butoirs et finit par me larguer sa semence en moi. Je sens sa queue pulser et se vider. Il jouit une bonne quantité de sperme. Il se retire, quelques gouttes de sperme tombent par terre et il ouvre mon cul bien grand avec ses deux mains. Il me dit de pousser, ce que je fais. Un geyser de jus sort de mon cul et éclabousse le sol. Il me dit de recommencer et il place en même temps son gland à l’entrée de mon trou... Il se retrouve éclabousser, son gland faisant bouchon, le jus volant partout. Il se retire et me met sa queue en bouche. J’en avale tout le sperme.

Juliano prend la suite et il me défonce sauvagement. Sa bite puis ses couilles blanchissent vite et font valser le sperme hors de mon cul, arrosant ainsi mes propres couilles et mon ventre. Au bout de deux minutes, il pousse un cri tribal et je me sens cette fois vraiment rempli ! C’est comme si le mec me pissait dans l’intestin ! Il continue de me baiser avec violence et son jus sort petit à petit de mon trou, sa bite faisant pression sur toute cette semence. Il finit par se retirer et un torrent dégouline de mon cul. Il se branle sur mon cul et deux jets viennent s’écraser sur mon dos. Puis il renfonce sa queue en moi, tassant bien le jus. Quand il en ressort, une autre dose de jus dévale de mon cul pour s’écraser par terre. Rahul s’enfonce en moi, faisant ainsi expulser le jus des autres mecs. Il m’écarte le trou et me baise lentement. Sa teub devient elle aussi toute blanche. Il semble apprécier baiser dans le jus de ses collègues. Il jouit très vite, je me sens encore plus rempli par sa bite. Il ressort de mon cul, le torrent ne s’arrête même plus, mon cul pisse du sperme.

Antoine se couche sur moi et sous son poids, je me retrouve plaqué par terre. Il me baise maintenant avec de gros coups de bite. Ses grosses couilles rebondissent bruyamment sur mes fesses. 10 minutes plus tard, il m’engrosse aussi, plaquant son gros ventre contre mon dos, sa queue enfoncée bien au fond de moi et laissant couler son jus en abondance. Vivien qui s’est tout le temps branlé devant le spectacle de mon insémination, ne peut plus se retenir, il s’enfonce en moi et il me féconde à son tour. Claude qui bande toujours autant prend vite sa place et au bout de quelques minutes, il me jouit une deuxième fois dans le cul.

J’ai le trou rempli de sperme. Il n’arrête pas de laisser s’échapper la semence de ces 6 étalons qui m’ont fécondé au total 9 fois.

Les mâles se rhabillent, prennent des rafraichissements que j’avais préparés et ils s’en vont, contents de leur performance et du cul qu’ils ont fécondé, en me promettant de revenir ensemencé leur petite jument... et pourquoi pas organisé une grosse partouze avec les ouvriers qui m’avaient fécondé devant la caméra il y a quelques jours (voir « Deux ouvriers entrent par la fenêtre »). Je suis aux anges...

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 187 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 11 avril 2022 à 14:40 .

Retourner en haut