NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Dépuceler à l’internat

Salut à tous,

Moi, c’est Fabien. Je suis étudiant au lycée de Lyon 9 la Martinière Duchère. J’ai 21 ans, je suis en deuxième année de BTS assistant manager et depuis la rentrée scolaire, je loge en internat la semaine.

Ça été difficile pour obtenir une place à l’internat ! Après avoir bien insisté en appelant deux fois par semaine le lycée où j’étais, j’ai enfin pu obtenir une place en internat. Pour info, je devais me faire deux heures de transport en commun par jour. J’ai donc bien insisté sur ce point-là pour obtenir cette place : la première année a été difficile parce que rester éveillé était assez compliqué à cause de l’heure à laquelle je devais me lever 6h du matin pour des cours qui commencent à 8h30.

Depuis presque deux ans, l’internat du lycée est en rénovation, donc j’ai eu une chambre en résidence étudiante un studio carré tout équipé ... et j’avais donc la chance d’avoir une douche dans le studio et pas de douches collectives comme c’est le cas dans les résidences universitaires traditionnelles. On était deux élèves par chambre.

J’ai fait connaissance de mon colloc dès la première semaine avant la rentrée quand je suis venu m’installer. C’était la première fois que j’étais en internat et j’avais une petite appréhension car j’ai toujours été un solitaire. Mais mon colloc s’est tout de suite révélé très sympa. Il s’appelle Quentin, il a 20 ans, il est en première de BTS analyse médicale. Et j’ai aussi fait pendant cette année connaissance avec Kévin.

Quentin doit faire 1m80, il est brun. Il a une silhouette fine et une barbe qu’il tente de faire pousser tant bien que mal. C’est quelqu’un de très gentil et attentionné et il m’a aidé à m’intégrer. En plus, on s’est tout de suite trouvé un point commun : il est accro au jeu « League of Legends », tout comme moi.

Pour ma part, je suis brun, j’ai les yeux marron. Je fais 1m80 et j’ai quelques kilos en trop. Je suis fan de jeux PC, principalement des jeux de course et des SIMS 3. Je suis aussi passionné de lecture. Niveau personnalité, je suis quelqu’un de gentil qui ne cherche pas forcément à attirer l’attention et je peux paraître intello avec des lunettes... même si mes notes sont plus proches de la moyenne qu’au-dessus. Je m’habille toujours façon un peu BCBG, pas des vêtements de luxe mais je fais en sorte d’être bien habillé. J’aime bien porter un jean et un polo pour le chic et cassé le look chic avec des chaussures de ville et niveau accessoires, j’ai toujours une montre et une sacoche. Quant à Quentin, il a un style à peu près identique, même s’il peut aussi avoir un style un peu urbain.

Au fil du temps, Quentin et moi nous sommes rapprochés et ça, grâce à notre passion commune pour les jeux vidéo et un jeu de carte (le rami) dont on faisait 3 parties tous les soirs. Et dès le départ, j’ai adoré passer du temps avec lui... car il me plaisait énormément ! J’ai commencé à fantasmer sur lui dès un épisode assez improbable.

Nous sommes tous les deux timides et très pudiques. Donc je respectais son intimité et lui la mienne. On prenait notre douche le soir, lui en premier et moi en second. Mais un lundi, Quentin m’appelle alors qu’il est en train de prendre sa douche. Je lui demande à travers la porte :

- Qu’est-ce qu’il y a ?

- J’ai oublié ma serviette. Tu peux me l’amener s’te plait ?

- Oui, elle est où ?

- Dans ma valise qui est sous mon lit.

- Ok, j’arrive.

- Merci

Je vais vers son lit tire sa valise et je prends sa serviette. Je frappe à la porte et finalement, j’entre... et je me retrouve devant Quentin, à poil, les bras le long de son corps, n’essayant même pas de cacher ses parties intimes, limite à croire que c’était fait exprès pour me tester. Moi, je ne sais pas comment réagir... tellement il est bogoss ! Il a un corps svelte et imberbe. Il a seulement un peu de poils vers le nombril. Il a une teub appétissante et fine.

Et depuis ce moment, je fantasme sur lui. Il est dans mes rêves, dans mes pensées quand je me branle. Mais malheureusement pour moi, il est hétéro. Et depuis cet instant, mon cœur palpite quand il s’approche de moi, quand je sens son souffle près de moi ou son odeur... je suis toute chose quand ma main le frôle ou ma jambe l’effleure quand nous regardons un film, assis côte à côte.

Avec le temps, nous avons développé une profonde amitié ... c’est la raison pour laquelle je n’oserais jamais le draguer... Je ne sais pas quelle pourrait être sa réaction et je ne veux pas risquer notre amitié. Un exemple de notre complicité : il m’appelle « le vieux » et moi « gamin » ... alors qu’on a qu’un an de différence. On aime bien se taquiner, on est très complice.

Mais c’est grâce à cette amitié que j’ai fini par lui dire que j’étais homo. Il est très surpris mais, il l’a accepté sans aucun souci ni aucun préjugé, il m’a tout simplement souri. Il a posé plein de questions sur le sexe entre homme... ce à quoi j’ai répondu :

- Je ne sais pas, je n’ai jamais encore franchi le pas.

J’avais un peu honte... 21 ans et toujours puceau.

- Comment tu sais alors que tu es gay ?

- Je suis attiré par les beaux garçons. Ils me font bander... contrairement aux meufs.

- Et c’est quoi ton style de mecs ?

- Toi !

J’ai répondu sans réfléchir et je suis devenu tout rouge. Il s’est mis à rigoler. Je me suis rattrapé :

- Tu as tout simplement le physique de mecs qui me plaisent, de morphologie normale. J’aime les mecs sympas et attentionnés.

- Merci, c’est gentil.

J’ai senti une gêne s’installer. Il m’a ensuite demandé :

- Tu m’as déjà maté ?

- Très peu. Pratiquement jamais ... vu que tu passes de ta chambre à la douche en caleçon... Mais l’autre jour, quand t’avais oublié ta serviette, que tu m’as demandé de te l’amener et que t’étais à poil, oui, j’avoue que je t’ai maté... L’occasion était trop bonne pour la manquer.

Quentin s’est mis à rire :

- Ah, j’avais complétement oublié tout ça... quoique ... t’avais mis du temps pour me passer la serviette et plus on en reparle plus j’ai l’impression que t’avais bien pris le temps de me regarder.

- T’as raison, je t’ai bien mâté, cette fois-ci, avouais-je à Quentin. Ça te dérange pas ?

- Non, je suis plutôt flatté.

- Tu as déjà eu envie de moi ?, demande alors Quentin

- Je ne veux pas te mentir... tu me plais physiquement mais aussi au niveau personnalité. De toutes façons, t’inquiète, j’ai pas de vue sur toi... je sais que tu es hétéro.

- Si j’avais été homo, tu m’aurais dragué ?

- Oui, sûrement... pour voir s’il pouvait se passer quelque chose avec toi.

- Ça, ça risque plus de se passer dans tes rêves qu’ailleurs, rétorque Quentin sur le ton de la rigolade.

- Ça s’est déjà passé en rêve, répondis-je.

- Ah oui !, dit-il en rougissant un peu. Et ? J’étais un bon coup ?

- Oui, on peut dire que c’était plutôt bien et que ça valait le coup.

- Tu sais, je suis hétéro. Mais je suis quelqu’un de curieux et je me suis toujours demandé comment c’est de se faire sucer par un mec... et je serais bien curieux d’essayer d’autres choses.

- Le jour où tu voudras essayer, tu pourras me le demander et ça sera une découverte pour tous les deux.

- Oui, on verra.

Il m’a alors pris dans ses bras et il m’a frotté la tête... Puis il s’est mis sur son PC et il a commencé à jouer. L’instant d’une seconde, j’avais cru qu’il voulait m’embrasser... Dommage.

Mais par bonheur, ces révélations n’ont pas abimé notre amitié et nous avons continué notre vie quotidienne normalement, entre les cours, les jeux vidéo, les jeux de carte, etc. Cependant, depuis cet épisode, Quentin me parlait sans aucun filtre des meufs qu’il baisait.

Et un matin, au petit-déjeuner, il me dit qu’il va rentrer plus tard que d’habitude.

- Ah ? Tu as un rencard ?

- Oui, et je serai à l’internat plus tard que 16h, si tu vois ce que je veux dire, dit-il en me lançant un clin d’œil.

Je comprends très bien. Nous partons tous les deux en cours. Je rentre vers 17h, heure à laquelle finissent mes cours. Je prends des chips avant de me poser devant mon PC. Et vers 17h30, je suis surpris quand j’entends la clé tourner dans la serrure. C’est Quentin qui rentre :

- Qu’est-ce que tu fais là ?

- Ah, la meuf a ses règles...

- Hm... pas cool.

- Je suis trop chaud en plus.

Il vient s’asseoir à côté de moi et il se met à regarder une série avec moi sur mon PC. Du coin de l’œil, je remarque alors que son paquet est un peu gonflé dans son short. Je n’ai pas joui depuis plusieurs jours et je suis aussi en chaleur. Je tente alors le tout pour le tout. Je cherche un porno bisexuel (deux couples : un hétéro, l’autre gay) sur mon PC. Quentin est d’abord surpris :

- Tu fais quoi ?

- Moi aussi je suis trop chaud. Si ça te dit, on se branle devant un porno.

- Si je me trompe pas, t’es attiré par les meufs et moi par les mecs, non ?

- Oui et ?

- Bah avec un porno bi, moi je vais voir deux mecs baiser et toi un mec et une meuf. Chacun y trouve son compte.

- Ah ! C’est pas si bête, comme idée, le vieux !

- Je sais, gamin !

Je lance la vidéo. Le porno se lance. Je sors alors timidement ma queue de mon short et je me mets à me branler doucement. Il ne réagit pas à mon invitation. Je suis déçu... mais je tiens bon. J’espère qu’il va céder. Et je remarque alors que la bosse de son entre-jambe gonfle. Je lui dis alors :

- Allez, tu en as envie aussi, ça se voit. C’est rien de méchant... une bonne branle entre potes...

Il ne lui en faut pas plus. Il ouvre son short et une bonne teub de 16 cm pointe le bout de son nez. Il se met enfin à se branler en regardant le porno. Sa main fait des va-et-vient lents sur sa bite. A un moment, il dit :

- C’est une bombe la meuf ! Une belle brune et des seins pas trop énormes ! Clairement mon genre !

Il fait une pause, puis il reprend :

- Et toi, Fabien ? Les mecs, tu les trouves à ton goût ?

- L’hétéro, non ! Trop musclé ! Par contre, les deux gays, oui ! Ils ont un corps comme n’importe qui, c’est ça qui me branche.

Au bout de 5 minutes, Quentin se tourne vers moi et il me demande timidement :

- Tu veux bien me branler.

Je suis un peu surpris... Mais il n’a pas besoin de me le demander deux fois ! Je saisis sa bite et je me mets à faire de lents allers-retours. Il murmure :

- C’est la première fois que c’est un mec et non pas une meuf qui branle ma queue. C’est bizarre !

Je le sens en effet un peu crispé. Après plusieurs minutes pendant lesquelles je le branle, il s’empare de ma queue, sans même me demander la permission et nous nous branlons mutuellement. Ma queue est tellement dure... la situation m’excite grave... Je prends alors mon courage à deux mains et je lui dis :

- Si tu veux, je peux te sucer histoire que tu te détendes un peu...

Quentin me regarde bizarrement, surpris par mon audace. Il hésite quelques secondes puis il dit :

- Non merci, sans façon... je ne suis pas gay...

- C’est pas parce que tu feras une fois une chose avec un gars que ça signifiera que tu seras gay ou bi mais juste que tu auras été un hétéro curieux...

Il se tait. On continue de se branler en silence. Puis, il me dit :

- D’accord, vas-y. Je me mets à l’aise.

Il baisse son pantalon jusqu’à ses pieds.

- Ok... Je me permets de faire de même. Ça te dérange pas ?

- Non, vas-y, te gêne pas.

Je ne perds pas de temps et je fais de même. On se regarde mutuellement. Nous découvrons mutuellement le corps l’un de l’autre. Il mate mon corps. Je suis de taille moyenne et j’ai un peu de ventre. Je suis brun avec une barbe. Je suis poilu de partout, sur tout le corps. Ma teub fait 14 cm.

Il m’imite et il se retrouve à poil. Je mate son corps svelte, son pubis à peine poilu et ses 16 cm qui me supplient de les prendre entre mes lèvres. Je m’agenouille alors devant lui, je saisis sa bite et je l’enfonce dans ma bouche. Immédiatement, il se met à gémir.

Je fais de lents va-et-vient sur sa bite. En même temps, ma langue titille son frein. Parfois, je lèche et je gobe ses boules avant de reprendre ma suce. Ensuite, j’accélère le rythme et je le suce rapidement, faisant de bonnes gorges profondes, ce qu’il semble adorer. Je lui lance parfois des regards pervers et lui me regarde avec des yeux pleins d’envie ! Au bout de 10 minutes, il me demande :

- Tu aimes bien me sucer ?

- J’adore !

- Je vois que ça a l’air de te plaire de me sucer... et tu fais ça trop bien ! J’apprécie grave... J’ai bien envie d’essayer aussi...

- De me sucer ?

- Oui.

- Attends, viens, on va sur mon lit.

Je me relève et je lui tends la main. Il la saisit et je le hisse vers le haut. Ne pouvant plus résister, je l’embrasse sur la bouche. Il ne résiste pas... et il m’embrasse aussi ! Je suis aux anges !

On va se coucher sur mon lit. Je le place sur le côté et je me pose tête-bêche sur le lit. Je prends sa bite en bouche et il a la mienne devant sa bouche. Il prend ma queue et il se met à la branler délicatement. Il l’approche ensuite de sa bouche, il titille mon gland du bout de sa langue. Puis, il engouffre mes 14 cm qu’il se met à sucer. On fait un bon 69. Au bout de 2 minutes, il sort ma bite de sa bouche et il me demande :

- Je m’y prends bien ?

- Putain ! Tu suces trop bien !, m’écrié-je. Continue, s’il-te-plait. Moi, je continue aussi, j’adore te sucer !

Nous nous suçons respectivement. Je dis au bout d’un moment :

- J’adore ta queue... J’aimerais bien la voir ailleurs que dans ma bouche...

Il s’arrête alors de me sucer. Puis, finalement, il se relève en disant :

- Je crois qu’il est temps qu’un de tes rêves devienne !

Je n’en crois pas mes oreilles ! Mais je ne perds pas de temps. Je me positionne en levrette. Il se met derrière moi et il pose son gland sur mon trou. Je lui dis :

- Vas-y, enfonce-toi et donne le tempo.

Je recule un peu. Il enfile une capote, il met du lubrifiant sur sa bite et dans mon trou. Et je sens sa bite entrer dans mes entrailles. Il y va doucement jusqu’à ce que je sente son pubis contre mes fesses. Quentin me demande :

- Ça va ? Je ne te fais pas mal ?

- Légèrement ... mais je commence à apprécier. T’aimes bien mon cul ?

- Oui... Ton cul est trop bon... trop serré... On se croirait dans la chatte d’une meuf !

Il commence alors à faire de lents allers-retours. Puis, sentant que je kiffe, il met ses mains sur mes hanches et il demande :

- Je peux accélérer ?

- Oui ! Vas-y ! Perds pas de temps !

Il prend alors les devants et il me baise avec des mouvements de bassin un peu plus rapides et profonds. Au bout de 5 minutes, je lui dis :

- Vas-y franchement... Baise-moi !

Il augmente alors la cadence. Il me baise sauvagement et moi je gémis de bonheur.

- Tu la kiffe ma bite, hein ?

- C’est trop bon ! Continue comme ça, je prends mon pied !

Je me branle en même temps mais je dois faire gaffe de ne pas jouir... je suis tellement excité ! Après 20 minutes, il sort de mon cul, sûrement pour changer de position. Je me relève et je l’embrasse... tout en pelotant son cul.

- Putain, je kiffe trop ta bite ! Je suis sûr que je kifferais ton cul !

- Si c’est un de tes autres fantasmes, vas-y, je suis ok pour qu’il soit réalisé !

Je n’en crois pas mes oreilles ! Quentin se met alors à quatre pattes et je peux admirer son cul bien musclé. Je le caresse et je plonge sans préambule ma langue dans son trou. Il tressaille et il se met à gémir quand ma langue le pénètre et tourne en lui. Je lui bouffe le cul à fond. Il est vraiment bien serré.

Puis je me redresse, j’enfile une capote et je mets du lubrifiant, ensuite je pose mon gland sur son anus. Je sens qu’il a un peu d’appréhension et je lui dis :

- T’inquiètes pas, Quentin, je vais y aller doucement. Si tu as mal, dis-le-moi, tout simplement.

- Ok, vas-y, je te fais confiance.

J’enfonce lentement ma bite dans ses entrailles jusqu’à ce que mon pubis soit contre son cul. Je reste quelques instants en lui sans bouger et, soucieux, je lui demande :

- Ça va ? Ça fait pas mal ?

- Un peu... mais vas-y, commence à bouger, je te dirais quoi faire.

- Ok comme tu veux.

Je commence doucement comme promis en levrette. Au bout de quelques instants, il me demande :

- Alors, tu kiffes être dans mon cul ?

- J’adore ton petit cul !

- Vas-y, accélère et baise moi fort comme je t’ai baisé !

Ça me surprend. Mais j’obéis et ma cadence devient plus rapide et sauvage. J’ai envie de lui faire plaisir et réussi aussi à le baiser 20 minutes. Son cul est un vrai régal, du pur plaisir ! Et il semble aimer car il gémit à chaque coup de bite. Puis, quand je n’en peux plus, je me pose à côté de lui et je me branle. Quentin se couche aussi et nous nous branlons. Nous jouissons presque en même temps. Le premier jet de Quentin est puissant, il gicle jusque dans son cou. Les deux suivants jutent sur son torse et les trois suivants tombent sur son ventre. Trois de mes jets giclent sur mon torse et les suivants viennent tapisser mon ventre poilu.

Nous rigolons après avoir bien soupirer de plaisir et nous restons pendant quelques instants, couchés sur le lit, à s’embrasser tendrement après une baise aussi sauvage. Puis, nous allons prendre une douche ensemble avant de se remettre sur son ordinateur et sur un jeu.

Je lui demande :

- Alors ? Pour un hétéro, t’as trouvé ça comment, ta première fois avec un mec ?

- J’avais quelques appréhensions mais au final ça a été un super bon moment. Je serais même à la limite de reconsidérer si je suis bi et toi ?

- Pareil, quelques appréhensions mais j’ai adoré tout, du début à la fin !

- Oui, au final, pareil !

Un silence s’installe, puis je reprends :

- Tu serais tenté de recommencer ?

- Pas tout de suite ... mais oui, sans hésitation !

Je suis plus que satisfait par cette réponse. Ce sera ma dernière année en BTS... et je suis loin de m’imaginer que cette année en internat sera très torride.

Après la fin de nos études, on n’a pas encore eu l’occasion de se revoir puisqu’il a un planning de travail chargé, mais on continue de se parler souvent. Moi, Quentin et notre ami d’internat Kévin essayons de faire des soirées dans un bar à jeux. Il ne s’est rien passé et il ne se passera rien entre moi et Kévin.

Après avoir eu l’accord de Quentin, j’ai mis Kévin au courant de « l’amitié spéciale » entre Quentin et moi, car je considère aussi Kévin comme un ami puisqu’il aura contribué au fait que mon année en internat ne soit pas une année solo.

Lorsque je lui ai expliqué, il m’a avoué qu’il se doutait que quelque chose se passait entre Quentin et moi, vu la façon que nous avions de nous regarder mutuellement et la proximité qui existait entre Quentin et moi. Il termine la discussion en me disant que ça ne le dérangeait pas qu’il se soit passé quelque chose entre Quentin et moi... Il a ajouté que si ça m’avait permis de passer une bonne année en internat, il était content pour moi.

Merci à Fabien pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 19 mars 2023 à 20:44 .

Retourner en haut