NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Mon beau-père pris en flag

J'ai pris un mec en flag en train de se branler. Et ce mec n’était rien d’autre que le copain de ma mère. Je n’ai jamais compris pourquoi elle s’était mise en couple avec ce mec-là dont elle était tombée amoureuse quelques temps seulement après avoir divorcé de mon père. J’avais 20 ans au moment de leur séparation. Et très vite, ce mec a habité avec nous.

Attention, il ne me dégoutait pas… bien au contraire ! Il était très gentil. Je le comparais dans mes pensées à un nounours, à un très grand nounours auquel on aurait voulu faire des câlins. Il était grand, presqu’1,90m. Il était baraqué et il avait de l’embonpoint… oui, en fait, il était gros… très gros…Il avait des cheveux bruns et longs ainsi qu’une barbe bien fournie. Ses yeux verts étaient magnifiques et un sourire illuminait toujours son visage.

Je le trouvais sympa, mais sans plus. D’ailleurs, au début, je lui ai fait la guerre. Je ne le supportais pas, je ne supportais pas sa présence. Normal, vu qu’il prenait la place de mon père. De plus, je le trouvais ennuyeux... et disgracieux ! Il ne m’attirait pas du tout. Je me demandais comment ma mère pouvait le trouvait attirant. Il arrivait à la baiser avec son gros bide ? Il devait d’ailleurs avoir une toute petite queue… Voici les pensées qui me traversaient l’esprit en le voyant. Je n’arrivais pas à me dire qu’il faisait mouiller ma mère. Et Pierre (c’était son nom) n’a jamais semblé être attiré par mon corps. Il m’a déjà vu à poil quand je me promenais dans l’appart nu (mon manque de pudeur exaspérait ma mère). Il ne semblait même pas me voir. Il ne posait pas un regard sur mon postérieur dont j’étais fier… bien musclé et bien moulé.

Au fil du temps, je me suis cependant rendu compte qu’il était très gentil... et généreux. Plus que ma mère. Parfois, il me tendait un billet parce que ma mère me donnait peu d’argent de poche... dont j’avais besoin car depuis quelques temps, j’avais découvert une partie féminine de ma personnalité que je voulais découvrir. Et depuis, je m’habillais de façon assez métrosexuelle avec des vêtements serrés... ce qui a conduit à une guerre entre ma mère et moi. Elle ne supportait pas de me voir comme ça. Donc, imaginez que mon coming-out l’a assez bouleversé... les premiers temps. Elle s’y est lentement faite et elle m’a pris après quelques semaines dans ses bras et elle m’a murmuré à l’oreille : « Je t’aime comme tu es, je ne veux que ton bonheur ... ». Je suis persuadé que Pierre avait quelque chose à voir là-dedans. En tout cas, je me suis calmé et je l’ai accepté comme il était.

Avec le temps, j’ai remarqué qu’il apportait une sorte de contre-poids entre mon adolescence tardive et ma mère qui voulait tout contrôler.

Voilà la situation. Donc, pour moi, mon beau-père était gentil, sympa, il avait l’air tendre... mais je ne l’imaginais pas porter sur le sexe. Cependant, un jour, alors que je suis passé par hasard devant la cuisine, j’ai surpris quelques mots d’une conversation, ce qui m’a fait tendre l’oreille pour les épier.

- Putain ! T’es chiante !
- Quoi ? Pourquoi tu me parles comme ça, Pierre ?
- Tu as jamais envie de baiser !
- C’est pas vrai !
- Ah bon ? Depuis quand est-ce qu’on a pas couché ensemble ?
- Euh... je sais ...
- Je vais te le dire ! Depuis 3 semaines !
- Tu tiens les comptes maintenant ?!

Je me suis mis à sourire en m’éclipsant. Le nounours avait donc des besoins à assouvir. Besoins que ma mère ne semblait pas combler ! « Ça lui apprendra », me suis-je dit !

Après mon bac, j’ai commencé un BTS de gestion. Lorsque j’ai dû entamer une alternance dans une entreprise et j’ai voulu alors acheter des vêtements qui fassent plus habillés pour l’occasion. Mais étant donné que ce n’était pas donné, j’ai demandé à ma mère de me donner de l’argent... ce qu’elle a accepté à la condition qu’elle m’accompagne afin de me « conseiller » ! On est alors sortis dans un centre commercial et très vite, on s’est pris la tête. Elle n’avait pas la même définition que moi du mot « chic ». Elle voulait que j’achète des trucs « de vieux », comme je n’ai pas arrêté de lui répéter. Ce qu’elle me montrait, je ne l’essayais même pas. Puis, j’ai fini par essayer quelques trucs qu’elle me tendait car elle commençait à me faire une scène en plein dans le magasin... ce qui me foutait la honte. Quand je lui ai dit que je n’allais pas porter « ce truc de vieux », elle s’est fâchée et elle s’est mise à hausser le ton. Tout le monde nous regardait ! Je sentais la colère monter en moi.

Je me suis cassé avant que je n’explose en plein magasin et je suis rentré en bus chez moi. Ma mère m’a poursuivi jusqu’à l’arrêt de bus. Puis, quand elle m’a vu monter, elle est retournée dans le centre commercial, hors d’elle. Mais vu qu’elle avait d’autres courses à faire, elle ne m’a heureusement pas suivi dans le bus. Arrivé devant la porte de la maison, j’ai poussé un long soupir en regardant l’heure. Elle serait de retour une heure plus tard et je ne pourrais pas échapper à une longue tirade, genre qu’elle est encore ma mère et que tant que je vis sous son toit, je dois faire ce qu’elle dit. Dans un coup de rage, j’ai donné un coup dans un de ses pots de fleurs qui est tombé à la renverse. J’en avais ras-le-bol qu’elle me traite comme un gosse ! J’avais 21 ans !

Je suis alors rentré comme une furie dans la maison et je suis alors tombé sur Pierre : il était dans le salon, dans un fauteuil, avec une chemise à carreaux déformée par son gros ventre, le pantalon baissé, sa bite dans ses mains, en train de se branler devant un porno qui passait à la télé. Il a alors lancé un regard paniqué quand il m’a vu. Il ne bougeait plus, moi, j’étais plutôt désemparé. Je me suis alors dit que je devais m’excuser et quittais la pièce sur le champ. Mais je n’ai pas pu me résoudre à le faire. J’avais les yeux rivés sur son morceau... un gros morceau bien imposant... ce que je n’aurais pas cru en voyant ce mec gros comme ça. J’ai soudain alors repensé à la discussion que j’ai surprise entre lui et ma mère qui le laissait sexuellement insatisfait.

Mes hormones se sont alors mélangées à la colère que je ressentais pour ma mère. L’excitation est montée en moi et je me suis mis à bander en voyant cette grosse bite. Sans réfléchir plus longtemps, je me suis approché et je lui ai sorti :

- Je peux t’aider si tu veux. Ça sera mieux à deux, tu penses pas ?

J’ai tendu ma main vers son membre dressé et il a essayé de se reculer mais il ne pouvait pas aller plus au fond du fauteuil. Puis, je l’ai regardé dans les yeux... qui me fixaient. J’ai alors cru déceler de la peur... mais aussi une certaine envie ! J’ai continué et j’ai saisi sa queue entre mes doigts. Elle était belle et la peau en était douce. Sa queue devait faire dans les 20 cm. Elle était veinée, épaisse, j’arrivais à peine à ferme ma main dessus. Elle était marron, avec un énorme gland rouge. J’ai alors remarqué que son ventre était très poilu tandis que son pubis, tout comme ses couilles, étaient rasées. Ses couilles étaient énormes, presque rondes. Je me suis mis à les caresser. J’étais vraiment chaud... J’ai regardé de nouveau son membre toujours dressé et soudain, une envie m’a envahi : je voulais avoir sa queue en moi ! Je me suis mis à caresser son morceau lentement. Son gland s’est mis à laisser échapper du precum. J’ai alors compris que je l’excitais aussi... J’ai alors fait monter et descendre son prépuce sur son gland. Pierre a alors soupiré... ce qui m’a rendu encore plus chaud... Je me demandais cependant pourquoi il ne bougeait pas, pourquoi il ne disait rien. J’aurais voulu qui me prenne et que me défonce sur le canapé ! Il ne voulait peut-être pas baiser un mec ? Il avait des scrupules par rapport à ma mère ? Mais elle n’arrivait pas à le satisfaire ! Qu’attendait-il alors ?

J’ai alors décidé de prendre les devants et de lui montrer que j’étais sérieux ! Je me suis redressé, j’ai enlevé mon t-shirt, je me suis retourné et j’ai baissé lentement mon pantalon. Enfin ! Il a enfin montré une réaction : il a posé ses yeux sur mon petit cul bien moulé et j’ai alors remarqué qu’il le désirait ! Il avait bien caché son jeu pendant tout ce temps... Je me suis complètement mis nu devant lui.

Pierre s’est alors levé et il m’a pris dans ses bras. Il m’a soulevé de terre. Je ne pesais que 60 kg... et il n’a pas eu de mal à me porter. Il m’a posé sur la table de la salle à manger derrière nous. Il m’a fait écarter les jambes et il s’est mis entre elles. Je sentais son gros ventre poilu plaqué contre le mien, bien plat et imberbe.

Il s’est alors mis à genoux, il a écarté mes fesses et il a enfoncé sa langue dans mon anus. Surpris, je n’ai pas pu retenir un cri de plaisir. C’était la première fois que quelqu’un me faisait un anulingus. Il a fait tournoyé sa langue dans mes entrailles et il m’a bouffé le cul pendant une dizaine de minutes. Sa barbe me chatouillait la raie... J’adorais ça !

Puis, il s’est redressé et il a joué avec son gland contre mon trou. Il a caressé mes fesses en poussant un sifflement. Puis, son gland a commencé à me pénétrer. Pendant ce temps, il caressait mon corps que, plus tard, il désignera de « parfait ». Ses 20 cm sont entrés lentement en moi et je les ai sentis écarter mon anus. Je ressentais un peu de douleur... mais je crois que je mouillais bien car sa bite s’est faite comme avaler par mon trou. Il est arrivé au fond de moi, puis il a marqué une pause, me laissant m’habituer à sa teub. Enfin, il s’est mis à faire de lents allers-retours en moi. Je sentais bien sa bite épaisse m’ouvrir le trou en grand.

Il m’a alors baisé en silence. Parfois, il donnait des coups de bite forts et profonds qui me faisaient bien crier, avant de reprendre une baise lente et régulière. Je sentais ses grosses couilles atterrir contre ma peau bruyamment... et j’adorais ça ! Mes mains passaient dans les poils de son corps mou et j’admirais cet ourson bien excitant ! Je me sentais bien écartelé par son morceau, mais je mouillais du cul et sa queue glissait en moi.

Après 10 minutes, il s’est mis à accélérer la cadence. Il me pilonnait bien et moi je gueulais fort de plaisir. Je voyais son gros ventre vaciller sous ses coups de bite... et je dois avouer que ça m’excitait bien ! Alors que son orgasme approchait toujours plus, il accélérait la cadence et il me regardait droit dans les yeux. Quand j’ai senti sa queue se tendre encore plus, je lui ai crié :

- Vas-y, mets-moi enceinte !

Il s’est mis à sourire, il a donné un gros coup de bite et j’ai alors senti son gland laisser jaillir son sperme qui m’a mitraillé le fond de mon cul. Je pense avoir reçu bien 10 jets qui m’ont rempli le trou. C’était bien une preuve qu’il n’avait pas joui depuis longtemps. Il a un peu tassé son jus puis, il est resté en moi sans bouger.

Après avoir joui, il est sorti de mon trou et son sperme a dégouliné sur le sol. Puis, il s’est mis à genoux et il a commencé à me sucer lentement, doucement. Il faisait ça si bien. Je gémissais fort. Après une dizaine de minutes, je lui ai dit que j’allais jouir. Il a accéléré sa suce et j’ai juté dans sa bouche. Il s’est alors penché sur moi et il m’a embrassé, faisant passer mon sperme de sa bouche dans la mienne. J’ai avalé ma propre semence et on s’est roulé une grosse pelle.

On a à peine eu le temps de se rhabiller et de s’assoir dans le canapé que ma mère rentrée pour me passer un sermon. J’ai écouté ses propos sans broncher, ricanant au plus profond de moi, car je venais de me faire prendre par son copain. Je me suis alors dit que cette cohabitation à trois était devenue très intéressante... et en effet, j’ai baisé pendant de longues années avec Pierre.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 17 avril 2024 à 08:33 .

Retourner en haut