NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Thibaut et l’artisan électricien

Salut,
Moi, c’est Thibaut. J’ai 32 ans, je fais 1m78 pour 68kg. Je suis châtain, j’ai les cheveux frisés mais assez courts, j’ai une barbe de trois jours. Je suis plutôt musclé, j’ai un physique élancé. Je ne suis pas vraiment poilu, juste un peu sur le torse et sur le pubis. J’ai une bite de 18 cm, assez fine, avec des couilles plutôt fermes.

Lors d’une soirée avec des potes, j’ai fait la connaissance de Thomas. Quand j’ai su qu’il était artisan électricien, j’ai pris son numéro de téléphone car je savais que mes parents en chercher un.

Lorsque je leur ai fait savoir que je leur avais trouvé un électricien, mes parents ont été ravis. Je l’ai alors emmené chez eux. Je suis resté avec lui durant sa journée de boulot car mes parents étaient partis pour le week-end. Thomas et moi avons vite sympathisé. Quand il a eu fini les travaux chez mes parents, il m’a proposé qu’on se revoie. J’ai bien sûr accepté. A leur retour, mes parents étaient enchantés : Thomas avait fait un boulot incroyable !

Finalement, Thomas et moi nous voyons assez souvent. Thomas est hyper sympa, on s’entend vraiment bien. Quand il sourit, son visage s'illumine, c'est le charmeur et dragueur parfait. Au fil des discussions, je comprends qu’il a dragué et sauté un sacré paquet de meufs. Il a été marié pendant une bonne dizaine d’années, il est seul depuis deux ou trois ans et il m’avoue qu’il compte bien en profiter un max avant de se recaser.

Un jour, alors qu’on est en route pour aller cinéma après avoir bu un verre en terrasse, il se met à parler de cul.

- Hier soir, j’ai pécho une petite meuf de 21 ans. Je l’ai baisée toute la nuit !

Je le regarde en silence : Thomas a 41 ans, il est typé méditerranéen, il a les cheveux et les yeux noirs, le teint légèrement halé, il alterne avec une barbe de trois jours ou rasage de près. C'est un mec de plus d'1,85m, bien charpenté qui dégage une virilité et une autorité naturelles.

Tout naturellement, je lui dis :

- Moi, je me suis fait sucer par mon petit stagiaire (voir l’histoire « Visite surprise ») et à la fin, je l’ai baisé au jus.
- Ah ouai ? T’es homo ?
- Oui.
- Ah...
- Quoi ?
- Je m’en serais pas douté.
- Héhé.

Après un moment de silence, Thomas reprend :

- Et tu te prends des bites des fois ?
- Très rarement... Pourquoi ?

A ma grande surprise, son regard change et il me scanne de haut en bas. Puis, il répond :

- J'aime les femmes ... mais je kiffe aussi soumettre les actifs gays pour en faire de bonnes femelles sur ma queue !

Je dois alors avouer que sa révélation m’électrise énormément.

- T'aimes les mecs aussi ? J'aurais pas cru non plus !
- Non, j'aime pas les mecs ! J'aime les bonnes salopes qui kiffent se faire mettre !

En disant cela, il me met sa main au cul et il me pelote. Je bande direct mais je réponds :

- Je suis pas intéressé, désolé.

Il retire sa main et il me murmure à l’oreille :

- T'y viendras, t'inquiète !

On entre dans le ciné, on prend des places pour le dernier Marvel au cinéma et on ne reparle plus de tout ceci.

Les semaines passent. J’ai plein de boulot et moins de temps pour sortir. Donc, Thomas et moi, nous nous sommes moins vus, on s’est revu une ou deux fois sans évoquer le sujet. Mais je dois dire que j’ai beaucoup repensé à ses révélations. Le mec est craquant... et c’est un beau mâle. Il m’a vraiment retourné la tête, je crois. Je commence à me dire que je ne refuserais pas sa bite si Thomas en arrivait à me draguer...

Voilà qu’en mars, le matin du jour de son anniversaire, je lui envoie un message pour lui souhaiter « Joyeux anniversaire ». Il me répond : « Merci ! Tu veux venir boire un coup ce soir pour fêter l’évènement ? ». Je renvoie : « Avec plaisir ! » Sa réponse ne se fait pas attendre : « Viens chez moi à 20h ».

Je me pointe à l’heure mais quand je sonne, personne ne répond. J’attends 10 minutes lorsque je reçois un message de Thomas : « T’es où ? ». Je lui renvoie : « En bas de chez toi ». « Bouge pas ! j'arrive ! Une putain d'urgence chez des clients. Là, c'est bon je suis en route ! »

Je suis à deux doigts de lui dire qu’on peut annuler si c’est trop stressant pour lui... mais je me ravise... j’ai envie de boire, ce soir !

Thomas arrive 15 minutes plus et il dit :

- Vraiment désolé !
- Pas grave....
- Ouah, tu t'es fait beau, dis-moi !
- Ben, un jean et un pull c'est tout mec, t'emballe pas ! Et en plus, c’est ton anniv !

Il me regarde et rigole en disant :

- Si on veut ... mais un pull qui moule ton torse musclé et un jean qui moule ton petit cul, y'a de quoi s'emballer, je t'assure !

Je dois avouer que je ne rougis pas souvent... mais là, il m’a eu ! Je vire rouge genre tomate. Je sais plus où me mettre... gêné, telle une collégienne ! On monte chez lui et il me sert un verre. Puis, il me demande :

- Ça te dérange si je file vite fait sous la douche ? Je pue un peu là !
- Vas-y mec, fais-toi beau aussi, dis-je en rigolant.

Il va se doucher pendant que je sirote mon verre. Il réapparait 10 minutes plus tard, les cheveux encore ruisselants, juste une serviette autour de la taille. C’est la première fois que je le vois à moitié à poil : Thomas a un torse musclé, un peu poilu sur le haut. Une fine bande de poils part du nombril et disparaît sous la serviette.

Alors que je suis toujours assis sur le canapé, Thomas vient devant moi. Avec son genou, il m’écarte les jambes. Puis, il s’agenouille sur le canapé entre mes cuisses, il me plaque contre le dossier... et il approche son visage du mien en me disant :

- Je crois que ce soir, je vais bien profiter de mon cadeau !

Sans me laisser le temps de réagir, il m’embrasse ! Je ne peux ni bouger, ni parler ... ce à quoi je ne réfléchis même pas ... car j’ai juste envie d’être à lui... Je le laisse m’embrasser pendant que mes mains se mettent à caresser son dos puissant. Ses cheveux dégoulinent sur mon front tandis que sa langue prend possession de ma bouche et s'enroule sensuellement autour de la mienne. Je bande comme un dingue ! Il enlève alors sa serviette : sa queue bande dure, droite ! J’admire sa bite... un beau morceau de 19 cm, assez large, veinée, un gland dur et rose, presque rouge d'envie. Je vois sa teub venir se frotter contre mon ventre et j’admire ses deux belles couilles rondes et un peu pendantes qui se balancent.

Il me galoche pendant de longues minutes. Puis il se recule et il me dit :

- T’as vu dans quel état tu m'as mis ? Va falloir arranger ça, viens suis-moi !

Je le suis dans sa chambre. Thomas se retourne, il me prend dans ses bras et il me déshabille très sensuellement. Puis, il se met à me caresser et à m’embrasser le torse. Il passe ensuite à mes tétons, avant de baisser mon jean d’un coup sec. Soudain, il me retourne et il me plaque contre son corps. Ses mains passent sur mon ventre tandis qu’il m’embrasse dans le cou. Je sens sa queue coincée contre mes fesses et son ventre. Il la frotte dans ma raie et il commence à donner des coups de reins. Ses couilles claquent contre mes fesses. Je me mets à respirer fort.

Il me fait alors cambrer le cul et il me met deux doigts dans la bouche. Je les suce. Puis, il les retire... et il me les fout dans le cul ! D’un coup ! Je me raidis un peu... mais je me laisse faire. Il commence à me limer avec ses doigts. Je me mets à gémir. Il s’approche de mon oreille et il me dit :

- Je vais bien te baiser toi ! Depuis le temps que ton cul me fait bander, tu vas prendre cher, petite salope ! T’en veux hein ? Vas-y, réclame !
- Je veux ta bite dans mon cul.

Il continue de frotter sa queue dans ma raie et je continue de réclamer sa bite : « Je veux ta queue en moi ! ». Je réclame bien 10 fois sa bite, de plus en plus fort. Il me demande alors :

- Pourquoi ?
- Parce que je suis une chienne en manque !
- Tu as envie de ma bite ?
- Oui !
- C’est pour ça que t’es venu ?
- Oui ! Pour que tu me tringles comme une pute et que tu te purges les couilles !

Il me fait alors retourner pour me faire mettre à genoux. Je me retrouve avec sa bite devant les yeux. Mais il me retient d’une main sur la tête. Il me regarde d’un air interrogateur. Comme si je lisais dans ses pensées, je lui dis :

- Je veux ta bite dans ma bouche ! Et tes couilles !

Il sourit et il me laisse faire. Je me précipite sur sa teub. Je commence par lécher le gland, puis je gobe sa queue d’un trait. Thomas gémit doucement. Je le suce tout en massant ses boules... Puis, je les lèche. Je le regarde de nouveau et je lui dis :

- S’il-te-plaît ! Ouvre-moi la chatte !
- Suce !

Je reprends ma suce tout en le regardant droit dans les yeux d’un air soumis. Après 5 minutes, je redemande en hurlant :

- Je veux ta queue en moi !

Tout à coup, Thomas me saisit les épaules, il me plaque contre le lit et il s’enfonce d’un trait en moi. Je sens son gland pénétrer mon anus et descendre dans mes entrailles, sans capote. J’en ai le souffle coupé. Moi, je bande à m’en faire péter le rouleau. Une fois au fond de mon cul, il se met à donner des coups de bite lents et amples. Puis, il accélère la cadence et ses couilles se balancent sous sa queue pour bien me fouetter le cul.

Ensuite, il me prend dans ses bras et il me baise en cuillère. Il se met à redonner de lents coups de reins tout en m’embrassant dans le cou. Il saisit mes fesses de ses mains, sa jambe gauche vient se placer au-dessus de la mienne et il se met à me baiser plus rapidement. Je sens trop bien sa queue au fond de moi. Il donne maintenant des coups de bite très puissants et très profonds. Thomas fait entrer et sortir sa bite sur presque toute sa longueur. Il me défonce sauvagement, je gémis super fort tout en me branlant.

Par la suite, il me fait mettre en levrette et il renfonce d’un trait sa teub dans mon anus bien ouvert. Je sens son gland aller et venir en moi pourme défoncer le fond du cul. Je gémis fort. Il saisit mes hanches et il se met à bien me pilonner sans retenue. Ses couilles s’écrasent contre moi, elles se balancent en rythme. Sa bite me défonce bien. Puis il accélère le pilonnage. Ses cuisses claquent contre mes fesses, ses couilles contre mon périnée.

Ensuite, il s’allonge sur moi et sous son poids, je me retrouve sur le ventre sur le lit. Seul son bassin bouge et il me baise sauvagement tout en me mordillant l’oreille. Il enroule ses jambes autour des miennes et nous ne faisons plus qu’un. Je ressens son corps musclé contre mon dos. Je sens sa queue sans capote en train de me baiser.

Thomas me baise pendant bien 40 minutes dans différentes positions. J’adore me faire défoncer comme une salope...

Puis, il se met sur le dos et je comprends que je dois le chevaucher. J’enjambe son corps, je place sa teub contre mon anus. Il tapote sa bite contre mon cul et contre ma raie tout en se branlant. Il place ensuite son gland dans mon antre et moi je descends lentement jusqu’à ce que mon cul se retrouve sur son pubis poilu. Je le chevauche alors, montant et descendant sur sa teub. De ses mains, il m’aide de temps en temps, imprimant son mouvement. Je suis tellement chaud que j’accélère le rythme. Au bout d’un moment, il place ses mains sous mes cuisses, j’arrête mes va-et-vient et c’est lui qui se met à me baiser. Putain ! Il me pète le cul ! C’est trop bon ! Moi, toujours en train de me branler, je n’en peux plus et finalement, je jouis sur son torse 6 gros jets puissants. Il me fait alors me retirer et il m’oblige à lécher et avaler mon jus. Il me place ensuite sur le dos et il renfonce sa queue en moi. Il se met à me pilonner. Au bout de 5 minutes, il bloque sa bite au fond de moi et il jouit. Je sens de longs jets bouillants remplir mes entrailles. Quand il se retire, un filet de sperme jaillit hors de mon anus et coule sur le lit.

Thomas se redresse et il enfile un boxer. Il me dit :

- Remets ton jean mais sans sous-vêtements !

On revient dans le salon et on picole un peu pour fêter son anniversaire. Sur le coup de minuit, je lui dis que je vais partir.

- Pas question ! J'ai pas fini de profiter de mon petit cadeau ! Allez, viens et fais-moi bander, t'auras ta récompense après !

Je commence alors à le caresser. Puis, je le suce de nouveau. Il bande dur. Il se met à me doigter, puis il me demande de le chevaucher et de m'empaler sur sa queue, face à lui, dos à lui. Puis, il me baise dans différente position et il me remplit une deuxième fois.

Vers 2h du mat’, il se calme et il me dit :

- M'en veux pas mais je dors jamais avec un mec que j'ai baisé !
- Je peux me doucher avant de partir ?
- Ah non ma belle, là, t'as la chatte bien pleine, mon odeur sur toi, tu rentres comme ça !, répond-il en rigolant.

Je me rhabille et je rentre chez moi, bien souillé.

Le lendemain, en fin de matinée, il m’envoie un message : « Alors, comment va mon petit cadeau ? ». Je réponds : « Un peu la gueule de bois et, surtout, mal au cul, t'y es allé fort ! ». « T'inquiète, bientôt, à force d'encaisser mes coups de queue, t'auras plus mal ! ». Dans un sursaut d'orgueil, je réponds : « C'est pas sûr que tu me la remettes, mec ! ». Plus tard, il envoie : « C'est toi qui vas venir la chercher ! ». Thomas m’excite tellement avec ses messages... que je contacte Julien pour lui en mettre plein le cul à son tour (voir l’histoire « Mon pote Julien, marié, hétéro ») !

A suivre...

Je tiens à préciser que cette histoire est réelle !

Merci à Thibaut pour ses révélations.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 16 avril 2024 à 07:08 .

Retourner en haut