NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Un hétéro tombe sous mon charme

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent.

Comme vous le savez, je joue dans une équipe de rugby et sous les douches, je vois vraiment de beaux mecs : des baraqués, des poilus, des sportifs, des minces, des jeunes, des plus vieux, etc. Comme vous le savez, j’ai déjà baisé avec certains. Mais un mec m’attire particulièrement : Yannick. Il est malheureusement hétéro, il sort avec une fille que j’ai déjà vue assisté de temps à temps à l’entrainement.

Mais un jour, je remarque, alors que je suis sous les douches et que je mate discrètement Yannick, on entend des cris : Claudio, le beau black bien membré, chambre Geoffroy sur sa petite bite et ils font genre de se battre. Ils sont au corps à corps. D’un coup, Geoffroy triture la teub du black qui commence à gonfler. Il lui demande d’arrêter sinon il devra prendre ses 22 cm dans son cul. Ils rigolent, se font un check et continuent de se doucher. Rien de bien anormal dans un vestiaire de mecs... mais je vois que ce spectacle n’a pas laissé Yannick indifférent. En effet, malgré ses efforts pour se détourner et vite se doucher, je vois qu’il a une demi-molle. Je me dis alors qu’il n’est peut-être pas aussi hétéro qu’il le prétend et que je devrais éventuellement tenter ma chance...

Le mercredi suivant, je mate Yannick pendant toute la séance et une fois l’entrainement fini, je le suis de près. Je me suis aussi installé à côté de lui dans les vestiaires. Ce n’était pas difficile, on est arrivé comme par hasard (?) en même temps à l’entrainement et je lui ai posé des questions sur la fac. Il a 20 ans et on s’est déjà croisé à la fac. Lui est étudiant en histoire.

On est donc dans les vestiaires, on parle d’un prof commun d’anglais qu’on a, tout en se déshabillant et on se dirige tous les deux vers les douches. Il a malheureusement sa serviette autour des hanches mais une fois sous la douche, je peux enfin l’admirer dans son plus simple appareil : Yannick a, comme je l’ai déjà dit, 20 ans, il porte souvent des lunettes, il est blanc, mince, il a les cheveux bruns et une petite bite. Au repos, elle doit bien faire 9 cm. Mais ce n’est pas ça qui me fascine chez lui : c’est le fait qu’il est vraiment très très poilu. Comme un gorille. Sur tout le corps, les jambes, le cul, le sexe, les bras. Il porte une barbe rasée de près. Ses poils débutent dans son cou et se déversent sur son torse qui a une toison où on ne voit pas du tout la peau. Cette toison descend sur tout le ventre, mais là étrangement ils sont moins fournis, on voit la peau de son ventre… mais plus on descend vers sa teub, plus ils redeviennent velus. Les poils de son pubis recouvrent tout son bas-ventre, ils sont bruns et super épais, tellement épais qu’on voit à peine sa teub. Ses couilles sont aussi recouvertes d’un beau duvet qui révèlent leurs couleurs brunes. Bien qu’il ait une peau pâle, il a une bite et des boules vraiment très foncées. Ses beaux poils noirs sont aussi abondants sur les bras et les jambes et sur son cul. C’est en fait une raie noire qui descend de son dos pour aller se perdre sur ses couilles. Bizarrement, son dos est imberbe. Il a aussi de beaux poils noirs abondants sous les aisselles.

On se douche en silence, il échange parfois quelques mots avec Guillaume et Mehmed. Moi, je le mate. J’admire ses belles mains poilues passer dans la fourrure de son torse, descendre vers le ventre et passer dans la toison de son pubis. « Vite… n’y pense pas... tu risques de bander… », me dis-je. Je me douche plus vite que lui et avant de sortir je passe derrière lui et je lui frôle le cul de ma main… il se retourne mais je suis déjà loin. Je retourne à ma place, fais genre de chercher quelque chose dans mes affaires et mets discrètement un bout de papier dans sa poche. Dessus j’y ai écrit : « Nico R****, 19 rue des *****, Appt 59. Tel : 06XXXXXXX. Vendredi, 20h. Viens chez moi si tu veux du bon temps. » Fébrile, je me sèche et je m’habille. Je file avant qu’il ne se soit sorti des douches.

Les deux jours semblent interminables. Je n’ai pas de ses nouvelles, il ne s’est pas manifesté sur mon portable. On est vendredi… 19h. Pas de nouvelles mais je me prépare comme il faut. 20h arrive… le moment fatidique. Mais personne ne sonne. Personne ne frappe ni n’appelle. 20h15. Toujours personne. 20h30… Rien. Je désespère et suis persuadé qu’il ne viendra plus. 21h…Je me mets devant un film. Mais à 21h15 un petit bruit me fait tendre l’oreille. Quelqu’un frappe à la porte et Yannick se tient devant moi, tout rouge. Je l’admire… il a mis une belle chemise et s’est mis du gel dans les cheveux. Il sent bon le gel douche. J’ai l’impression qu’il a envie de me plaire. Je lui souris et je remarque ses beaux poils noirs … il est tellement poilu qu’ils dépassent de son col de chemise, alors qu’il a laissé seulement le bouton supérieur ouvert.

Je lui dis d’entrer et je lui sers un verre. Il ne dit pas grand-chose, s’installe sur le canapé et on commence à regarder le film.

- Je suis content que tu sois venu.

Il ne dit rien, il sourit de façon gênée. Je ne sais pas pourquoi mais les poils sortants de sa chemise me rendent fou. Je m’approche lentement de lui et commence à l’embrasser dans le cou. Il se laisse faire, il ne bronche pas. Je déboutonne sa chemise tout en le regardant. Il ferme les yeux et savoure ma langue qui descend pour s’occuper de ses tétons. Puis elle va se perdre dans les poils de son torse. Je m’amuse avec, je sens ses poils bien drus qui titillent ma langue. Et puis je descends petit à petit vers son ventre, laissant trainer ma langue. J’arrive à son pubis et je marque une pause. Il pose doucement sa main sur ma tête et la pousse lentement vers les poils de son pubis. Je les hume… ils sentent bon le mâle. Je baisse son caleçon pour pouvoir plus en profiter. Ils sont très foncés et ils frisent, ils sont vraiment très épais. Il appuie sur ma tête. Je sors alors ma langue et lèche son pubis. Je passe ma langue du côté droit, puis du côté gauche et je descends. J’arrive à ses couilles que je lèche aussi. Je les gobe d’un coup. Il pousse un soupir de satisfaction. Je remonte vers son pubis et de mes lèvres, je joue avec ses poils : je les tire avec les lèvres, y passe ma langue de long en large, de haut en bas. Je bande à fond. J’adore ses poils, je les savoure. Il apprécie, sa queue est tendue au max aussi. Mais je n’y touche pas… pour le moment.

Je continue le long de ses couilles. Il lève ses jambes et je passe en dessous. Ma langue ne s’arrête pas, ne fait pas de pause. Je descends le long de son périnée qui est aussi très poilu. Les poils sont moins drus et moins nombreux… et j’arrive à son cul qui est perdu dans une masse de poils. Je ne saurais dire où son trou se trouve. C’est bizarre car ses fesses sont parsemées de quelques poils et le reste du dos pas du tout. J’enfonce ma langue dans cette jungle et arrive à mon but. Je titille son trou tout poilu et il se met à gémir. Cette opération doit bien durer 15 minutes. Puis je descends lentement le long de ses jambes velues qui sont dressées en l’air. J’arrive à ses orteils que je lèche. Puis j’arrête. Je le trouve tout détendu, un sourire béat sur le visage. Je vais pour l’embrasser mais au moment d’atteindre ses lèvres, il se détourne et j’embrasse à la place son cou. De sa main, il me fait passer à ses aisselles. Son excitation se fait ressentir, il a une odeur décente de mâle, bien qu’il se soit douché avant. J’hume sa bonne odeur, heureusement qu’il n’a pas mis de déo. J’enfonce ma langue dans ses poils et lèche bien profond ses aisselles. Il a l’air d’apprécier.

Enfin, il se relève et prend les commandes. Il me tend sa teub qui, dressée, doit bien faire 13 cm. Je le suce, fais des gorges profondes sans problème. Il se rassoit sur le canapé et je continue mon traitement. Puis sans crier garde, je me lève et m’assoie sur sa teub. Il ne dit rien, il ferme les yeux et savoure. Je tourne la tête et vois dans le miroir au-dessus de la télé que ses poils du pubis et mon cul ne font plus qu’un. Je coulisse sur sa teub et continue d’observer le spectacle dans le miroir. C’est vraiment beau. Puis je ferme les yeux et me concentre sur la baise. Sa teub entre très bien dans mon trou. A chaque fois que sa teub est bien en moi, je sens ses poils me chatouiller. C’était comme si j’étais assis sur un tapis. C’est confortable… Je kiffe tellement en me représentant cela que je jute. De gros jets sortent de ma bite et vont vers Yannick : le premier jet atterrit directement sur les poils de son torse, le deuxième atteint son visage et les 3 suivants, ses cheveux et le dossier du canapé. Il a toujours les yeux fermés mais de sa langue, il goûte mon jus qui est tombé sur son visage. Je continue de chevaucher et au bout de 2 minutes il gémit… son sexe se gonfle et libère des tonnes de sperme. Je n’ai jamais senti ça. Ses jets dans mon cul sont violents. Sa queue pulse et je la sens travailler. J’ai bien compté entre 15 et 20 jets. Quand je me relève, je sens le sperme ruisseler le long de mon cul et tomber sur les poils de son pubis. Il me retient le poignet, me saisit la tête pour me faire diriger vers son pubis. Je comprends : je dois lécher toute sa semence qui a coulé le long de mon cul. Je passe ma langue dans la broussaille que forme ses poils de pubis et je lape lentement son jus. Il n’en reste plus une goutte. Puis il me fait remonter le long de son corps : j’ai capté, je dois aussi lécher mon propre sperme. Ma langue s’enfonce dans la toison de son torse, elle y cherche ce liquide sacré et le trouve un peu partout répandu. Je remonte le long de son ventre, je récupère ce qui est sur son torse et dans son cou et je bois tout… une fois mon travail de léchage terminé sur son corps, je passe ma langue dans sa barbe puis dans ses cheveux. Il ne doit plus rester une seule goutte. Ce petit jeu m’enivre et me refait bander. Une fois fini, il se relève, se rhabille et me dit :

- J’ai adoré. Je pense que tu l’as remarqué… vu comme j’ai joui. Tu es vraiment doué. Ça serait cool si on pouvait se voir plus souvent… en dehors de l’entrainement j’entends.

Il me lance un clin d’œil puis se rhabille. Il se dirige vers la porte, je le raccompagne, il me lance un grand sourire et disparait par la porte. Moi, je suis encore nu, toujours en train de bander, et je remarque une trainée blanche sur le sol : le sperme dégouline toujours de mon cul. J’en prends, je l’utilise comme lubrifiant, je me doigte en même temps. Je sens ce précieux liquide toujours remplir ma chatte et en dégouliner. Cette sensation me rend fou. Une nouvelle fois, je jute, en moins d’une minute. De gros jets sortent de nouveau de mon membre. Je me couche, repu, heureux, dans une mare de sperme qui partout le long de mon corps.

J’espère que cette histoire vous a plu et que vous avez juter autant que moi en la lisant. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des mails (n’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 5 janvier 2022 à 06:15 .

Retourner en haut