NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Le garde de sécurité et le radiateur

Salut à tous,

Moi, c’est Nico, 33 ans, blond, les yeux bleus. Je suis ingénieur dans une grosse boîte, en région parisienne.

Un soir, je travaille tard sur des dossiers... et étant donné que j’ai dû mal à trouver le sommeil depuis quelques nuits, je suis super fatigué. Je sais que je vois encore sonner 22h. Puis plus rien. Je m’endors sur mes dossiers.

Lorsque je me réveille, je remarque que mon ordi est toujours allumé, tout comme la lampe de mon bureau. Je regarde ma montre. Il est 3h du matin ! « Merde », je pense ! Mon téléphone est sur silencieux, je ne me suis pas rendu compte que mon copain m’avait appelé de nombreuses fois. Je lui envoie un SMS (si jamais il dort car je ne veux pas le réveiller), lui expliquant la situation. J’éteins mon ordi, ma lampe et je décide de rentrer. Je sors de mon bureau et une fois dans le couloir, j’entends des bruits bizarres. Prudent, je me dirige en silence vers la source du bruit. Ils viennent d’une pièce dont la porte est ouverte. Je jette un coup d’œil furtif. Quelle n’est pas ma surprise quand je découvre Salomon, un des gardes de sécurité, complètement nu, collé contre le radiateur, en train d’y donner des coups de reins

Salomon, un black de 25 ans, est un géant. Il fait au moins 2m. Il est mince. Il a des cheveux noirs et crépus, moyennement longs et une barbe naissante. J’ai toujours trouvé que c’était un beau gosse. Il porte toujours des polos serrés qui laissent deviner des pectoraux joliment dessinés ! Il a un dos en V. J’ai une superbe vue sur son cul parfait, fin, musclé qui fait des mouvements dans le radiateur. Ses muscles fessiers se contractent sous l’effort de ses coups de reins rapides et puissants. Ses grosses couilles se balancent entre ses jambes. Je regarde la scène, fasciné, et très vite, je me rends alors compte qu’il est en fait en train de se branler avec le radiateur, la queue entre deux « interstices », ceinturant ainsi son engin.

Tout d’un coup, mes clés m’échappent des mains et il se retourne en sursautant. Alors, je découvre son corps. Il est super bien fait. Il a un corps de rêve où on voit chaque muscle rouler au-dessous de sa peau noire foncée. Il est imberbe, seul son pubis est recouvert de poils noirs et frisés. Je me suis toujours dit qu’il devait avoir un morceau énorme entre les jambes, vu que son paquet semblait mouler une bite qui avait l'air très grosse ! Et en effet, je découvre qu’il a une queue de 24 cm, plutôt fine, striées de petites veines saillantes. Il est doté aussi de grosses couilles bien pendantes. Il arbore quelques tatouages tribaux : un sur le torse, l’autre sur la cuisse gauche et un au-dessus du pubis.

Devant ce spectacle, je bande immédiatement. Il le remarque. La surprise et le gêne disparaissent de son visage et un sourire carnassier apparait. Il me dit tout simplement :

- Tu veux me sucer.

Je ne me fais pas prier. Je m’approche de lui tandis qu’il s’assoit au bord du radiateur, sa bite dressée et ses couilles pendantes… Je me précipite dessus et j’enfonce sa queue dans ma bouche. Il me dit alors :

- Lèche mes couilles ... et gobe-les-moi !

Ma langue descend le long de son chibre et commence à léchouiller ses boules comme si ma vie en dépendait. Le black gémit, ce qui me donne envie de les lécher encore plus vite et plus intensivement. Puis j’avale délicatement une boule, puis l’autre et finalement, je prends les deux grosses couilles en bouche tout en jouant avec ma langue dessus.

- Ah oui, c’est trop bon !

Ma bouche est pleine, j’arrive à peine à respirer. Puis il fait descendre sa bite au niveau de ma bouche où il enfonce son gland. Ma langue en fait le tour puis je commence à le téter. Il gémit encore plus fort et je redouble d’effort pour faire comme si je tétais un biberon. Puis lentement, je descends le long de sa bite. Sa longue queue traverse ma bouche, puis passe ma luette et entre dans ma gorge. Je suis habitué à sucer de grosses queues. Mon copain en a une aussi très honorable. Je descends jusqu’à ce que son gland me caresse la gorge, mon nez dans son pubis et ses boules ballotant et frottant contre mon menton.

Et je commence à faire des allers-retours sur sa teub. Je l’enfonce bien au fond de ma gorge puis je la ressors. J’utilise beaucoup de bave, il kiffe :

- Putain ! Jamais personne ne m'a sucé comme toi !

Fier de moi, je redouble d’efforts et je cherche à aller toujours plus loin. Je suis à quatre pattes et très vite, il se penche au-dessus de mon dos pour me tâter les fesses. Alors, je me cambre comme une pute et je sens sa bite durcir. Il plonge sa main dans mon pantalon et il se met à me caresser la rosette. Puis il s’enfonce dans mon trou. Je me crispe un peu, ce qui lui fait ressortir la main. Il crache sur son doigt et reprend son jeu. Je sors sa queue de ma bouche et je m’écrie :

- Ta queue est trop bonne !

Et je reprends ma suce, en gorge profonde. Ses 24 cm en entiers passent dans ma gorge. Je dévore sa bite avec gourmandise ! Et je sais qu’il adore mon traitement, rien qu’à l’entendre gémir. Il a maintenant 2 doigts dans mon cul. Il accélère toujours plus les va-et-vient et je sens que je commence à mouiller.

- Tu veux sentir ma queue dans ton cul ?

- Oh oui !

Il me fait alors retourner, je prends appui sur le radiateur et il place directement son gland sur ma rondelle, sans capote. Et il l’enfonce alors d’un coup en moi ! Je me sens comme transpercer par un gourdin. Je pousse un cri de douleur. Sa queue se retrouve parfaitement ancrée en moi. Ses couilles sont plaquées contre mes fesses, son pubis me chatouille la raie. Il se met à donner des coups de bite et très vite la douleur fait place au plaisir. Il me défonce à fond, c’est un pur délice ! Je gémis comme une truie sous ses coups de bite. Je mouille bien et sa queue glisse en moi. Ses coups de reins sont réguliers et puissants. Ses grosses mains sont posées sur mon corps, une maintient mes hanches, l’autre agrippe mon épaule. Elles me serrent avec puissance. Sa queue me ramone comme il faut, elle me fait vraiment du bien. Je la sens tout au fond de mes entrailles. Ses couilles se balancent sous sa longue bite et elles me fouettent mes propres couilles ou mes cuisses.

Au bout de 10 minutes, il augmente le rythme et il me donne de violents coups de reins qui me font avancer sur le radiateur et contre le mur. Il m’explose le cul. A chaque coup de bite, mes jambes et ma bite cognent contre le radiateur, en rythme. Les coups sont toujours sauvages, parfois très rapprochés, parfois moins. Je gémis de plaisir, toujours plus fort, ce qui semblait l’exciter.

- Je vais te féconder, bébé !

Sur ces mots, il accélère sa baise tout en se penchant sur moi pour m’embrasser dans le cou et me mordiller l’oreille. Finalement, il pousse un cri et il se vide en moi. Il me remplit le cul de 5 longs jets de sperme qui viennent me fouetter le fond des entrailles. Il ralentit le mouvement tandis que je me branle. Sa queue quitte mon trou et je sens alors son sperme couler en dehors. Il remplace son gland devant mon anus et il s’y renfonce. Le sperme s’amasse à la sortie de sa queue qui devient toute blanche. Il me donne quelques coups, me tassant bien son jus. Son sperme s’agglutine sur sa bite, coule sur ses couilles et me tapisse le cul. Je jouis dans un grand cri de plaisir quelques jets bien puissants qui vont s’écraser par terre. Il sort de mon trou et m’attire vers lui. Il me présente sa queue pleine de sperme que je me mets à nettoyer avec application, avalant les restes de sperme.

Je me relève et je me rhabille. Il m’embrasse sur la bouche avant de me dire :

- On se voit demain.

Je ne réponds rien mais je lui rends son baiser. Je sors du bâtiment, laminé, le cul douloureux, béant, dégoulinant de sperme.

Je ne le sais pas encore mais je viderai Salomon tous les jours de boulot. Parfois, ce seront de simples pipes, d’autres fois ce seront des minutes de bonheur de défonce.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire réelle. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 19 juillet 2022 à 17:42 .

Retourner en haut