NEWS :
10+11 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

173 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Mâle viril soumis

Salut à tous,

Je m’appelle Chris. J’ai 25 ans. Je suis ouvertement gay, même si on ne le lit pas sur mon visage. Ma famille, mes amis, mes copains, mes collègues, tous sont au courant. Je suis brun, j’ai les cheveux courts, je suis mince (mais pas du tout musclé, je ne suis absolument pas sportif), de taille moyenne et un peu poilu. Mes poils commencent à partir du nombril et partent en une ligne bien noire pour plonger dans mon pubis assez velu. Mes jambes sont aussi recouvertes d’une toison noire et soyeuse. Je suis actif et passif, j’adore la baise, même si mon côté timide m’empêche de draguer ouvertement les mecs.

Je travaille pendant les vacances scolaires ainsi que les mercredis après-midi et en tant qu’animateur dans un centre de loisirs. Le chef qui travaille pour la ville m’a envoyé en stage avec mon collègue Louis. Louis est très sympa, il a 28 ans. Il vient de finir ses études, il est fiancé et un bébé est déjà en route. Nous partons donc pour Paris et nous logeons dans un petit hôtel pittoresque. Nous arrivons en soirée et nous prenons vite possession de nos quartiers. Chacun de nous a sa chambre.

Le lendemain, la formation commence à 9h. Le thème ? Comprendre les adolescents. Louis s’assoit sur ma droite. La place sur ma gauche ne reste pas longtemps vide. Un mec s’y assoit. Je lui jette un coup d’œil... ce qui me pétrit d’effroi. Je fixe alors le mec et je me mets presque à baver devant lui. Le mec est super bandant...

Il a environ 25 ans. Il est très grand, il fait bien 2m. Il a des cheveux châtains. Il a d’épais sourcils bien taillés et il porte une casquette. Ses mains et ses longs doigts sont aussi recouverts de tatouages. Il est super mignon, il a des traits fins et un long cou recouvert de tatouages. Il semble avoir un corps bien musclé.

Le mec ne semble pas me calculer. A la pause, il part dehors. Je le vois prendre une cigarette et fumer. Louis et moi prenons un café et je mate le bogoss par-dessus l’épaule de mon collègue. Quand il a fini de fumer, il vient se rassoir. J’observe alors discrètement son chino... qui moule un joli petit cul !

Le lendemain, au petit-déjeuner, je le vois assis seul. Etant donné qu’aucune table n’est libre, Louis et moi nous dirigeons vers la sienne. Louis lui demande si la place est libre. Il fait un signe de la tête. On s’installe et on boit en silence. Aujourd’hui il porte une chemisette qui laisse voir de beaux bras musclés et tatoués. Je sens ma queue frémir. Finalement, je me lance et je lui dis :

- Salut, moi c’est Chris.

- Moi, c’est Jack.

- Enchanté.

- Moi de même !

- Tu bosses dans quoi toi ?

Il se met alors à parler de sa vie, de son boulot, de sa passion pour la muscu (je m’en serais douté !). Je l’écoute avec intérêt. Plus il parle, plus ses mimiques et sa manière de parler me font penser qu’il est gay.

Après le petit-déjeuner, nous nous rendons dans la salle de réunion. On nous explique le thème de la journée (apprendre à faire connaissance avec les ados). Nous passons immédiatement au côté pratique en faisant des jeux qu’on pourra reproduire avec nos jeunes. Jack me choisit comme partenaire. Il est en face de moi et je mate discrètement son beau corps musclé qu’on devine sous sa chemisette. Parfois, on se rapproche l’un de l’autre et nos avant-bras se frôlent. Je frémis à son contact. Plus tard dans l’exercice, mon regard se porte plutôt vers son entre-jambe. J’essaie de voir sa queue au travers de son chino moulant. J’ai en effet bien l’impression qu’il a une belle bosse !

Au repas de midi, je mange avec Louis et Jack avec des connaissances. Puis, l’après-midi, il est placé à l’autre bout de la pièce. Je le mate sans arrêt. Le lendemain, je m’assois à côté de lui. Nous écoutons attentivement l’orateur. A un moment, je bouge un peu sur ma chaise et ma jambe se retrouve contre la sienne. Il ne bouge et je ne retire pas non plus ma jambe. J’adore ce contact, même si mon jean m’empêche de toucher sa peau, car il s’est mis en short. Le lendemain, je me retrouve en short et très vite, ma jambe se retrouve contre la sienne. Ses poils me chatouillent et le contact avec sa peau me fait frémir. A un moment, il se met à bouger sa jambe. Elle s’active contre la mienne. Je suis super chaud. J’espère qu’il va se jeter sur moi. J’ai envie de l’embrasser et de lui arracher ses vêtements. Mais ma timidité me rattrape et je n’ose pas lui demander de venir dans ma chambre.

Le lendemain, je n’ose toujours rien faire, même si j’ai échafaudé des plans durant la nuit. Tout reste platonique entre nous. Mais le contact de nos jambes et même de nos avant-bras me fait mourir de désir pour lui. Et finalement, le dernier jour de la formation arrive. En fin d’après-midi, me disant que je n’ai plus rien à perdre, je m’avance vers lui et je lui demande :

- Est-ce que ça te dirait... de (silence)

- Oui ?

- ... de venir manger un morceau avec nous ce soir ?

- Avec plaisir.

Je ne suis malheureusement pas arrivé à lui demander de venir avec moi. J’espère maintenant que l’alcool me donnera un peu plus d’assurance. Nous mangeons avec Louis et ses copines. Je bois un peu mais je ne trouve pas le courage de le prendre à part. Il me regarde assez souvent et moi aussi... je le dévore du regard. A la fin du repas, on se sépare, j’embrasse les filles sur la joue. Lui aussi arrive et il m’embrasse. J’ai alors le visage en feu. Sa main frôle la mienne... et je me sens toute chose... Je ne retire pas ma main et mes doigts se mettent à caresser les siens. Je lui murmure alors :

- Je laisserai ma porte entrouverte cette nuit. Si jamais tu as envie de passer...

Je pars immédiatement sans attendre sa réponse et je me dirige vers ma chambre dont je laisse la porte ouverte. Je ne ferme pas l’œil une seule seconde. Et au bout d’une heure, j’entends la porte grincer sur ses gonds. Dans l’entrebâillement de la porte, je vois Jack qui entre et qui ferme la porte. Il porte un peignoir qui glisse le long de son corps. Je peux alors l’admirer, complètement nu.

Il a un corps en V, magnifiquement sculpté. Ses pectoraux sont bien gonflés et ses abdos sont superbement dessinés. Ses bras sont musclés, tout comme ses cuisses qui sont énormes. Ses bras, son cou et son torse sont complètement recouverts de tatouages avec des motifs de dragon. Son ventre est recouvert de poils courts et marron.

Je repousse ma couverture et il me découvre lui aussi nu. Il vient vers moi et il se couche sur moi. Il se met à m’embrasser dans le cou, sur le torse. Ses lèvres descendent le long de mon ventre puis de mes couilles qu’il léchouille. Sa langue passe le long de ma queue et elle remonte vers mon cou. Puis il m’embrasse tendrement tout en frottant son corps musclé contre le mien. Je sens sa bite se dresser et se plaquer entre nous deux. Nous nous roulons des pelles pendant de longues minutes. Je sens sa queue se frotter contre la mienne.

Soudain, un sentiment de chaleur m’envahit quand je vois ce magnifique jeune homme m’embrasser. Une flamme s’allume en moi. Je saisis vite sa tête et j’appuis dessus, l’amenant ainsi devant ma bite. Alors, il la saisit et il se met à me branler. Puis il me suce délicatement. J’en rêvais depuis si longtemps ! Sa suce est lente et douce. Je prends sa main dans ma tête et je me mets à m’en servir comme d’un sex-toy. Je le fais monter et descendre sur mes 18 cm.

- Oui, c’est ca, occupe-toi bien de ma queue !

Il supporte bien ma bite. J’adore lui faire faire des gorges profondes. Parfois, je ressors ma queue de sa bouche et je le bifle. Puis, il lèche mon membre ainsi que mes couilles.

- Putain, vas-y, décrasse-moi ma putain de queue ! Elle te fait envie, hein ?

- Oh oui !

Et je finis par lui renfoncer ma queue au fond de sa gorge et à lui démonter sa bouche. Au bout de 10 minutes, je lui ordonne :

- Ça fait tellement longtemps que j’ai envie de toi ! Retourne-toi !

Il monte le long de mon corps il m’embrasse tandis que je masse ses fesses. Puis, il se met en levrette et moi je me positionne derrière lui. J’enduis son trou de gel et je m’enfonce sans capote lentement dans ses entrailles. Je pose mes mains sur ses hanches et je me mets à baiser lentement son trou bien serré. Il gémit fort quand je commence à le baiser sauvagement. Je me donne à fond. Mais je ne tiens pas longtemps.

- Prends ça dans ton cul de salope !

Je jouis 5 gros jets dans son trou. Je me pose à bout de souffle à côté de lui et il se retourne, il se pose dans mes bras et il se met à se branler. Après avoir repris mon souffle, je saisis sa queue et je me mets à la masturber. Sa bite est bien grosse et elle me fait envie... elle me fait tellement d’effet que je rebande immédiatement. Je lui fais alors relever les jambes. Il sourit quand il sent ma bite le pénétrer de nouveau. Je me penche sur lui et je l’embrasse. Je commence à donner des coups profonds mais lents. Et j’accélère le rythme. Le lit bouge de partout.

Je vois mes poils de pubis taper ses fesses tandis que mes couilles se plaquent contre son périnée. Je lui donne quelques coups de reins tout en caressant sa tête. Et je me mets à envoyer des coups de bite puissants et passionnés, mes mains posées sur mon cul. Je me déchaine en lui, je le défonce bien. Parfois, j’arrête de le baiser, laissant quelques secondes ma queue entièrement dans mon cul, puis je la sors pour la replonger immédiatement dans son anus. Il semble adorer, il gémit fort.

Je me mets ensuite sur le dos et je lui ordonne :

- Vas-y, chevauche ma teub !

Il obéit et il passe ses jambes puissantes de chaque côté de mon corps. Il enfonce ma queue dans son cul et il se met à aller et venir dessus.

- Vas-y, plus fort ! Prends-la bien dans ton cul !

Il accélère alors le mouvement. Son cul claque bien contre mes cuisses. Je le fais arrêter, je monte son cul en l’air en disant :

- Tu vas voir ce que c’est de bien se la prendre dans le cul !

Je me mets alors à labourer son anus que je démonte ! Et 10 minutes plus tard, je lui jute une bonne dose dans le cul. Mais ma queue ne débande pas ! Je le fais alors mettre sur le ventre, je remonte son cul en l’air et moi debout sur le lit, je recommence à le baiser.

- Putain, ton petit cul me fait trop envie ! Tu es une bonne salope, toi !

Cette fois, je suis plus endurant. Je le baise ainsi pendant 15 minutes. Puis, je me couche sur le lit et il me chevauche de nouveau et je le laisse faire. Mais je guide la cadence de ses mouvements, voulant qu’il ralentisse ou qu’il accélère. Lui me regarde droit dans les yeux et il gère les va-et-vient sur ma bite.

Après 10 minutes, je le mets sur le dos et je le baise jusqu’à ce que je l’ensemence à nouveau. Sa bite est toujours bien bandée et une envie me prend. J’enduis du gel dans mon trou et je le chevauche. Je m’empale sur sa grosse bite, faisant entrer centimètre par centimètre cet énorme morceau.

- Oui, vas-y, donne-moi ta grosse queue ! Je la veux en moi !

Je m’y reprends à plusieurs fois mais finalement, j’arrive à entrer tout dans mon anus. Et je fais de lents allers-retours. Puis je me donne à fond. Il m’aide aussi un peu et après 10 minutes à faire des montagnes russes, je descends de mon destrier et je me mets sur le dos :

- Vas-y, prends-moi ! Baise-moi !

Il se met à me défoncer.

- Plus fort ! Montre-moi comment tu sais baiser ton mâle !

Il accélère, ses grosses couilles me fouettent le cul.

- Allez ! Montre-moi ce que tu as dans le ventre !

- Je ne vais pas tenir longtemps comme ça !

- C’est ça ! Baise-moi à fond et donne-moi ta semence !

Il me déboîte maintenant. Puis, il gémit, je plaque alors sa bite au fond de mes entrailles et je sens sa queue me balancer des jets puissants et brûlants en moi.

Sa queue quitte mes entrailles... mais je remarque que je bande de nouveau. Je lui fais un signe et Jack se précipite alors sur ma bite qu’il se remet à sucer avidement. Je pose ma main sur sa tête et je lui impose la cadence.

- Oui ! Suce-moi ! Suce ma grosse queue ! Prends-la en entière !

Il me fait de bonnes gorges profondes. Puis je le fais mettre sur le ventre et je le baise tandis que je l’embrasse dans le cou. Mon ventre cogne contre ses fesses musclées et mes couilles baignent dans mon jus qui sort de son anus.

- Je vais te montrer ce que c’est de pilonner un cul !

Je le baise comme je n’ai jamais baisé un cul ! Jack gémit de plaisir. Mes couilles rebondissent contre mon cul. Je vais de plus en plus vite.

- Vas-y, remue bien ton petit cul !

Je le baise à fond, je le secoue comme un pommier, mes mains agrippant ses hanches.

- Gémis fort !

Il se met à gémir, il est comme une meuf qui se faire tringler. Mes coups de reins s’accélèrent, je me déchaine en lui. Je prends sa tête dans mes mains, je colle son corps contre le mien et je l’embrasse dans le cou sauvagement. Je suis vraiment endurant.

- J’adore ton bon petit cul ! Un vrai cul de salope !! Bouge-le bien,

J’adore aussi voir ma queue disparaitre dans son anus. Et au bout de 30 minutes, je gicle dans son petit cul. Je sors de son trou qui dégouline de sperme et je bande toujours comme un âne. Il veut se relever mais je bloque son mouvement. Il reste alors en levrette et je m’enfonce en lui, tassant bien ma semence.

- Putain ! Tu me fais un de ces effets ! J’en ai pas fini avec toi !

Je pose mes mains sur ses hanches et je le défonce. Je le pilonne sauvagement, à fond. Il gémit à chaque fois ma bite se retrouve au fond de ses entrailles. Je le baise encore pendant 20 minutes et je lui gicle dans son cul de nouveau. Je remarque que son trou laisse échapper un flot de sperme qui, grâce au va-et-vient de mes couilles, le font gicler un peu partout sur le lit. Je me dis que je l’utilise comme mon jouet.

Epuisé, je finis par me poser sur le lit. Voyant que je bande toujours, Jack se met à me branler. Je lui dis :

- Vas-y, mets-toi sur ma queue et fais-toi plaisir !

Il plante alors sa bite dans son anus et il me chevauche. Je vois que c’est un bon sportif, il me chevauche pendant bien 20 minutes sans faire de pause. Mais ça ne va pas assez vite pour moi. Je le remets alors à quatre pattes et je le prends dans mes bras tandis que je le pilonne avec violence. 30 minutes plus tard, je l’ensemence à nouveau. Je me couche alors sur le lit, épuisé.

Jack bande à fond. Je le fais alors venir vers moi, je relève mes jambes et il s’enfonce dans mon cul. Il me baise et il jouit violement dans mon cul après quelques minutes. Je le fais mettre sur le ventre, je me branle au-dessus de son trou bien béant et peu avant de jouir, je m’enfonce dans ses entrailles que j’inonde encore une fois. Je me relève, dégoulinant de sueur, et je joue avec mon gland sur son trou qui laisse échapper par vagues mon liquide blanc.

Tout d’un coup, mon réveil sonne ! Nous avons baisé toute la nuit sans fermer l’œil ! On va être frais pour ce dernier jour ! Nous allons nous doucher et Jack m’embrasse avant de retourner dans sa chambre. Nous écoutons distraitement le dernier discours avant le départ tout en nous caressant discrètement les jambes ou les mains. Au moment de se dire au revoir, on échange les numéros, se promettant de se revoir très vite.

Je pars avec Louis en voiture, le cœur bien lourd... et les couilles bien vides. Quelle magnifique conclusion !

Merci à Chris pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 173 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : samedi 1 avril 2023 à 18:21 .

Retourner en haut