NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Pris en flag dans une cabine d’essayage

Salut à tous,

Merci pour les nombreux retours sur mes histoires, ça me fait très plaisir.

Samedi dernier, il m’est arrivé quelque chose de pas ordinaire. J’étais dans un grand magasin à la recherche d’une paire de jeans qui moulent bien mes fesses. En effet, ce soir, je vais en boîte et j’ai envie de faire sensation. Je trouve quelques exemplaires de pantalon qui me plaisent, certes un peu chers, mais je vais les essayer. J’enlève mon jean et je remarque que j’ai gardé mon jockstrap de mon plan de ce matin. Mon paquet est bien visible, mon cul est à l’air. Je me mets même un peu à bander. J’enfile le premier pantalon. Je remarque dans le miroir que mon cul est moulé à merveille. Je l’enlève et je le mets de côté. J’essaie le deuxième. Là, par contre, je suis moins sûr. Je ne me rends pas bien compte. Alors, j’ouvre le rideau de la cabine d’essayage et je m’admire dans le miroir, avec un peu de recul.

A ce moment le vendeur me voit et fait un commentaire :

- Vous avez un super fessier, ce serait dommage de ne pas le mettre en valeur ! Une taille en dessous serait bien plus adaptée à votre morphologie. Je pourrais aller vous chercher la taille, si vous voulez bien.

- Avec plaisir !

Je l’attends, il va me chercher le même pantalon avec une taille en-dessous. Je le prends, ferme le rideau, enlève l’autre et enfile celui qu’il m’a donné. En fermant la fermeture éclair, je me rends compte que l’entrejambe du pantalon est humide…

Je n’y prête pas plus attention, me disant que je dois être encore bien en chaleur et que mon gland mouille comme un fou. Je sors de la cabine, je me regarde dans le miroir et le vendeur dit :

- Ah c’est parfait ! Il vous va à ravir. Personne ne pourrait vous résister en voyant pareil fessier. Si vous le permettez, j’aimerais vous faire essayer un autre modèle qui, je pense, vous ira à merveille. Vous devez absolument l’essayer.

- D’accord.

Je retourne dans la cabine, je me déshabille et je constate alors que l’humidité que je ressentais n’est rien d’autre ... qu’une couche de sperme bien collant qui recouvre l’intérieur du pantalon, au niveau de l’entre-jambe... Je suis sidéré ! Est-ce le vendeur qui s’est branlé dedans ? Ou alors le client qui l’avait essayé avant moi ? J’approche mon nez du liquide et je renifle à fond. Le sperme a une odeur forte et âpre. La situation commence à me faire bien bander…Je sens mon jockstrap devenir bien étroit. Du bout de la langue, je lèche le sperme et l’avale. Il semble encore assez frai ! Il a un bon gout !

Le vendeur revient, veut savoir où je suis, je tends la main à travers le rideau (je ne veux pas sortir en jockstrap, surtout si mon bulge est aussi gonflé). Avant d’enfiler le pantalon, je regarde par curiosité à l’intérieur... et je constate qu’il est également « souillé » à l’intérieur, Sans hésiter, je l’enfile. Le sperme se trouve des deux côtés de la braguette et je me mets à bander dur quand je ferme la fermeture éclair et que je sens le jus entrer en contact avec mon jockstrap, et même avec ma peau. Mon paquet est bien visible... Une idée me traverse l’esprit... Je baisse mon jockstrap et ma queue se retrouve en train de baigner dans le jus. Je referme le pantalon et une envie irrésistible me prend... Je commence è me toucher à travers le tissu, étalant le sperme sur ma queue.

Avant de ressortir, je remets mon jockstrap, j’essaie de calmer mes ardeurs afin de ne pas paraitre suspect aux yeux du vendeur... sait-on jamais....

Je ressors de la cabine et je ne vois malheureusement plus le vendeur qui m’a abandonné dans cet état. Je suis en transe... Une envie de me faire baiser me prend soudain. Je dois le retrouver ... peut-être que c’est lui qui m’a laissé ces « cadeaux ». Je fais un tour pour le chercher, sans succès. En revenant, je pousse un cri ! Mon pantalon, qui était resté dans la cabine, a disparu ! Il n’est plus là ! Envolé ! Avec mon porte-monnaie !

- Meeerde !!!

Je suis désespéré mais je ne bouge pas. Je n’ai plus d’argent, plus de papier et je n’ose pas me déshabiller pour restituer le pantalon plein de sperme… Mais je dois déclarer le vol... Je ne sais que faire... Puis, prenant mon courage à deux mains, je décide de sortir en douce du magasin sans me faire remarquer. Je laisse les deux pantalons et je me dirige vers la sortie. Malheureusement, le pantalon que je porte fait sonner les portiques. Un mec de la sécurité sort de nulle part et me fait passer à un détecteur. Je le regarde, paralysé par la peur. Le gars de la sécurité un black d’une trentaine d’années. Il est de taille moyenne, avec de larges épaules. Il semble assez trapu. Il a des cheveux courts, presque rasés, une boucle d’oreilles en diamant aux deux oreilles. Il est vraiment un bogoss avec un nez gros et rond qui le rend encore plus mignon et de grosses lèvres pulpeuses. Son pantalon laisse deviner une belle bosse à l’entre-jambe.

- Monsieur, vous avez un ticket de caisse pour ce pantalon ?

- Non, bredouille-je

- Monsieur, vous n’avez pas payé ce pantalon !

- Je sais...

- Venez avec moi !

Il m’entraine loin des clients qui se sont arrêtés et qui écoutent d’une oreille attentive. Arrivés dans son bureau, il me dit :

- Ecoutez, vous n’avez pas l’air d’être un mauvais gars. Payez le pantalon et l’affaire sera close.

- Je n'ai plus rien sur moi... Alors que j’essayais ce pantalon, quelqu’un s’est introduit dans la cabine et a embarqué mon jean... avec tout ce que j’avais dedans... clé, portable, argent, papiers, ...

- Monsieur, c’est pas comme ça que je nous voyais régler l’affaire. Je veux vous aider et vous me mentez ? Payez et tout sera réglé.

- C’est pourtant la vérité.

- Bon, je suis désolé. On va devoir appeler la police alors. Enlevez ce pantalon !

Je me déshabille lentement et mon regard ne peut quitter son paquet. Une pensée me traverse alors l’esprit. Cette grosse matraque va bientôt découvrir mon jockstrap enduit de sperme. Et je sens la chaleur monter en moi. Le mec va voir le jus, va voir aussi que je suis une grosse salope... Je me mets immédiatement à bander. Je ne peux plus me contrôler. C’est pour cela que je refuse d’abord d’’enlever le pantalon. Le mec commence à prendre un ton autoritaire :

- Si vous ne l’enlevez pas immédiatement, c’est la police qui le fera et... eux, ils seront moins compréhensifs que moi !

Impossible pour moi de me faire prendre dans cet état par les flics. Ils penseraient que c’est moi qui ai souillé le pantalon et je m’attirerais encore plus de problèmes. Résigné, je me décide à enlever le pantalon. Honteux, je lui tends le pantalon. Il a le regard immédiatement posé sur mon paquet. Il regarde alors le pantalon que je lui tends, puis il approche son nez au niveau de la braguette. Il prend un air dégoûté et il me demande d’un ton autoritaire ce que c’est. Je bafouille que je n’en sais rien.

- Ah oui ? Lèche alors !

Je le regarde, surpris.

- Pardon ?

- Tu as bien compris ! Lèche !

- Mais c’est pas mon sperme !

- Ah donc, tu sais ce que c’est !

- Oui... le pantalon était comme ça quand je l’ai enfilé. Je ne me suis rendu compte que trop tard, dans la cabine, quand mon jean a eu disparu. Je n’ai pas osé l’enlever.

- Ça se tient... Mais je ne suis pas convaincu que ça ne soit pas ton sperme !

- Comment je peux le prouver ?

- Laisse-moi te sucer et je vais comparer les deux spermes !

Je le regarde, éberlué ! Je ne m’y attendais pas à celle-là ! Mais ma queue qui était redescendue, se met droite comme un i et le mec comprend que ça me plairait. Je le laisse alors faire quand il s’approche de moi.

Je prends appui contre une table et il prend alors délicatement mon gland entre ses lèvres. Il les fait glisser sur mes 17 cm bien tendus et il l’enfonce immédiatement jusqu’à avoir son nez dans mes poils de pubis. Il se relève et dit :

- Cochon, tu t’es enduit ta queue du sperme de ce pantalon.

Je ne réponds pas et lui se remet à me sucer. Il monte et descend sur ma queue, ses lèvres pulpeuses me font vite monter le jus. Il s’arrête de temps en temps pour me branler puis reprend la suce. Au bout de quelques minutes, ma respiration s’accélère et il se met à me branler tout en suçant mon gland. Je sens alors un long jet de sperme quitter ma queue pour atterrir au fond de sa gorge. Les autres jets sont moins puissants et ma queue vide une bonne quantité de jus sur sa langue. Une fois fini, il se relève, apprécie le goût de mon sperme sur sa langue puis l’avale. Il prend ensuite le pantalon, pose ses lèvres sur la tâche de sperme et il l’aspire. Il se relève, le sperme a complètement disparu dans son œsophage et il ajoute :

- Ce n’est pas du tout le même sperme.

Je suis soulagé et je veux me rhabiller, enfiler le pantalon.

- Pas si vite... Regarde mon bâton... Tu peux pas me laisser comme ça.

Hésitant, je suis tenté de refuser... Je viens de jouir, ma libido est retombée. Mais il sort sa bite et là une belle bite noire de 23 cm apparait sous mes yeux. Il se déshabille et je peux admirer ce beau mâle black : il a un corps assez trapu, mais assez musclé, je dois dire. Il a de beaux pectoraux, des biceps musclés. Il a un petit ventre qui le rend très sexy. Une ligne de poils descend à partir du nombril le long de son ventre et atterrit dans un pubis à peine poilu. Il a un fessier bien rebondi. Sa queue est toute noire, encore plus noire que le corps. Elle est large avec un gland presque rose. De grosses couilles tout aussi noires sans un poil pendent dessous.

Je me mets à genoux devant la bite tendue, je me précipite dessus et je la fourre dans ma bouche. La moitié de sa queue rentre dans ma bouche et je commence à faire des allers-venues, sans le branler. Puis je ressors et je lui lèche les couilles tandis qu’il me caresse la tête. Je reprends ma suce. Très vite, il met ses mains derrière ma tête et il y fait pression pour que j’avale sa queue au maximum. Je dois ressortir la queue plusieurs fois de ma bouche, luttant contre le reflexe vomitif. Peu à peu, je m’habitue à ses 23 cm qui vont bien titiller le fond de ma gorge. Il se met à donner des coups de reins, la main toujours derrière ma tête. Puis il se met à me baiser la bouche.

Il me relève puis me fait pencher sur la table. Il crache sur ma rosette puis m’enfonce un doigt. Voyant que je me crispe, il humidifie encore mieux mon trou. Puis il place son gland à l’entrée de mon anus, il l’enfonce lentement et il m’ouvre bien les fesses en les écartant. Il s’enfonce lentement en moi jusqu’à ce ses couilles soient plaquées contre mes fesses. Il commence ensuite des mouvements longs et lents, en me tenant doucement par les hanches. Je me rends alors compte qu’il n’a pas de capote... ce qui me fait légèrement rebander. Il fait ressortir de temps en temps sa queue pour bien la renfoncer au fond de mes entrailles. Je gémis de plaisir, ses 23 cm me déformant bien l’anus tout en me caressant la prostate. Je le vois alors prendre son portable et il se met à filmer la baise ! Je n’ose rien dire. Il me l’enverra plus tard et dessus on verra ... C’est beau de voir son gland disparaitre dans mon cul sans protection... et le reste suivre lentement. Sa queue qui est quand même bien large m’ouvre mon trou serré en grand. Et quand il ressort, mon trou fait comme un O qui s’ouvre et se ferme, en manque de ce membre viril. C’est magnifique de voir cette belle bite noire entrer et sortir de mon cul blanc, bien ferme et assez mince, ce qui semble bizarre : quand on compare cette bite énorme à ce petit cul, on se demande comment un si gros truc arrive à entrer dedans. Il met ensuite son portable sur le côté, nous filmant de profil. Et là, c’est encore plus impressionnant de voir cette massue entrer dans un cul aussi frêle. Quand il ressort complétement de mon antre, je trouve aussi incroyable de voir cette tige si longue pousser contre mon anus et disparaitre en moi, comme si un magicien faisait entrer un truc super gros dans un tout petit cul. Ensuite, il pose le portable sous nous et on a alors une magnifique vue sur mon petit trou qui se retrouve ouvert et déformé par ce membre énorme. Que c’est beau de voir ses couilles se balancer d’avant en arrière et parfois frapper mon cul.

Puis il me fait retourner et me fait basculer sur la table. Je me retrouve sur le dos, les jambes en l’air. Il s’enfonce en moi, il rentre comme dans du beurre maintenant. Parfois, il sort de mon cul et me plonge sa queue dans la bouche pour après retourner dans mon anus. Il me baise vraiment lentement, et je sens sa bite m’ouvrir le trou en grand, c’est trop bon. Il accélère le mouvement et je dois me concentrer pour encaisser ses coups. Il filme toujours et sur la vidéo, je verrai encore sa grosse queue me pénétrer, il la fait entrer et sortir presque sur tout le long de cette massue. Des fois, il fait des dérapés mais son gland retrouve immédiatement le chemin de mon antre. Je bande de nouveau à fond et je me mets à me branler. Il sort de mon cul, place son portable derrière lui et il se repositionne pour me pénétrer à fond. Sur la vidéo, on voit son gros cul donner le rythme à sa queue qui m’ouvre en grand. Ses couilles noires sont particulièrement bien visibles, grosses et lourdes, s’écrasant sur mon cul à chaque pénétration profonde.

Tout d’un coup, il m’attrape le haut de mes cuisses et il se met à me défoncer. Je sens sa queue entrer et sortir avec violence, il se déchaine en moi. Ses coups de queue sont impitoyables. Sur la vidéo, on distingue à peine son membre entrer et sortir. Par contre, ses couilles s’explosent en cadence contre mon cul. Il place enfin le portable sous nous et il reprend sa baise endiablée. Au bout de quelques minutes, il me dit qu’il veut m’engrosser. Je hoche simplement de la tête, ravi. Je sens sa queue se durcir et il jute en moi. Mon trou est comme paralysé, je ne sens pas ses nombreux jets. Par contre, sur la vidéo, on verra bien ses couilles se contracter pour expulser le jus. Il continue bien une minute à me baiser puis il ralentit ses coups. Il s’enfonce lentement en moi et sur la vidéo, on voit sa queue devenir petit à petit blanche à cause de son jus. Son gland finit par sortir de mon trou, le laissant bien béant. Alors, une vague de sperme bien gluante sort de mon trou et coule le long de son gland, lentement, puis le long de son membre qui est encore plaqué contre mon anus.

Il m’arrache alors ma queue des mains et se met à me sucer. Puis il me fait me lever, il se pose sur la table et je comprends alors le message. Je crache sur ma queue et je l’enfonce dans son trou qui a l’air assez ouvert, très accueillant. Je le baise sans capote, comme lui m’a aussi baisé. Je m’empare de ses mollets et je me mets à le défoncer. Malgré ma première jouissance, je sens que je ne vais pas tenir longtemps. Je me déchaine en lui et je remarque que ça lui plait : sa bite se tend de nouveau. J’admire ma queue blanche entrer et sortir de ce cul noir dont les quelques poils restent coller à ma queue tendue. Sans le prévenir, je largue mon sperme dans ses entrailles en poussant un profond gémissement. Je me retire et j’admire mon sperme sortir lentement sous la pression de son anus qui s’ouvre et se ferme, toujours affamé et en attente de ma queue. Je renfonce mon gland dedans et donne encore quelques coups de queue. Et j’admire le sperme liquide couler le long de son anus puis de ses fesses et aller s’écraser par terre.

Il se relève et branle sa queue avec force et rapidité. Je me couche sur la table pour accueillir son offrande. Il se place au niveau de mon ventre. Au bout de 5 minutes d’un traitement intense, sa queue crache son sperme. Trois jets viennent s’exploser sur mon ventre. Puis il s’approche vite de mon visage tout en continuant de se branler. Sa queue crache encore du sperme, mais sans pression. Il se met au niveau de ma bouche et du jus tombe sur ma langue, sur ma joue, sur mon menton. Je remarque qu’il filme toujours. J’avale le sperme et je remarque alors qu’il a un goût connu... que je n’arrive pas à définir. On se rhabille, il me dit que je peux garder le jean et il me fait sortir par l’arrière-boutique.

Toujours dégoulinant de sperme du cul, je me rappelle alors : le sperme avait le même goût que celui dans le pantalon. Et en y repensant, la même texture. Je me sens alors bizarre... à la fois utilisé et en chaleur... est-ce que le mec n’aurait pas joui dans les pantalons et organisé toute cette petite baise, en me manipulant ? Je suis partagé, choqué mais quand même agréablement surpris.

Merci à Olivier pour ses idées.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 31 mars 2022 à 20:37 .

Retourner en haut