NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Cartel mexicain

Aujourd’hui, c’est un grand jour pour Pedro. Il est enfin introduit par son ami Juan à Hector Salazar, un des plus grands parrains de la drogue du Mexique. Les présentations sont chaleureuses, Salazar le félicite pour ses idées qui lui ont permis d’amasser plus de fric. Pour le remercier, il aimerait l’embaucher dans une de ses entreprises qui est en fait un des endroits où sont gérés les envois de la drogue vers les Etats-Unis. Il emmène Pedro ainsi que Juan qui aura droit lui aussi à cette « promotion ».

Arrivés sur place, Hector laisse la parole à Tito, le chef de cette plate-forme de distribution. Il leur explique tout. Les travailleurs de cette entreprise de textile ne sont censés être au courant de rien quant à leur activité. Tito leur explique finalement :

- On va rouler avec une autre équipe. Pendant 6 mois, vous n’aurez aucun contact avec votre famille et vos amis. Vous serez jour et nuit ici, prêt à recevoir et cacher la marchandise. Les 6 mois suivants, vous serez libre de faire ce que vous désirez avec l’argent qu’on va vous donner.

Il montre un papier avec une somme astronomique dessus. Les yeux de Juan et de Pedro se mettent à briller. Tito leur montre leur quartier et il fait les présentations avec 2 autres mecs avec qui ils travailleront : Alexandro et Luca. Voici l’équipe de Pedro :

Alexandro a entre 25 et 30 ans. Il a une vraie tête de tueur. Il est grand (1,85m), il a des cheveux courts, de grosses boucles d’oreilles.

Juan a 25 ans, il est grand (1,90m). Il a un regard sympa mais qui ne brille pas d’intelligence. Il a des cheveux courts et bruns, une peau bronzée. Il a des yeux magnifiques, verts. Il porte une barbe de trois jours.

Quant à Luca, il a dans les 30 ans. Il a des cheveux épais, une cicatrice sur le visage, un regard dur. Il a une barbe hyper épaisse et noire. Il a une peau mate, plutôt pâle pour un latino.

Après avoir fait la bise à Salazar, Pedro et Juan se retirent et ils se posent sur leur couchette. Pedro soupire car il est content d’en être arrivé là, malgré les dangers qui le guettent depuis le début. Pedro est en fait un flic américain infiltré dans le cartel depuis presque un an. Il est sous couverture et il a laissé aux Etats-Unis son mari Arthur et leur fille Nathalie. Pedro embrasse la croix qu’il porte au cou, priant que tout le reste se passe bien.

A part la réception des paquets venant du Mexique ou de Colombie, la vie de Pedro est plutôt monotone dans cette entreprise. Ils prennent leur petit-déjeuner vers 10h, ils font quelques apparitions dans les ateliers pour ne pas éveiller les soupçons, ils montent la garde. La nuit, souvent, ils réceptionnent les colis ou ils accompagnent le départ des « livraisons ». Le reste du temps, ses potes et lui matent la télé, jouent aux cartes, se bourrent la gueule. Le moment que Pedro préfère, c’est le soir. Il peut en effet mater ses compagnons en train de se déshabiller. Il les voit nus :
Alexandro a un corps, mince et musclé sec, recouvert de tatouages avec des armes, des têtes de mort, des larmes, etc. Même son cou et son visage de ne sont pas épargnés. Il est complètement imberbe. Il n’a pas un seul poil du cou aux pieds. Il a une bite assez longue, ainsi que des couilles énormes et bien remplies.

Juan a de larges épaules et il est assez musclé. Son corps est entièrement recouvert de poils longs et drus, tel un gorille. Son pubis est encore plus velu. Sa bite est petite mais épaisse, marron. Il a de belles boules rondes et poilues.

Quant à Luca, il a un corps svelte sans être pour autant très musclé. Son corps est recouvert d’un duvet de poils éparses et frisés : son torse complètement ainsi que le milieu de son ventre. Ses bras et ses jambes sont hyper velues. Son pubis est une vraie forêt vierge. Sa bite est marron foncée, circoncise avec de grosses couilles noires et velues. Elle forme une grosse massue au-dessus de ses boules.

Quand il les a bien matés, il se rend aux toilettes et il se branle vite fait. Il jute un bon coup dans la cuvette et il va se coucher. Ses compagnons se glissent, nus, sous leur drap et ils s’endorment. Pedro regarde l’heure. Comme souvent, il est 3h du matin. Il doit avouer que si la situation n’avait pas été aussi dangereuse, il aurait bien aimé draguer Juan, le beau mec qui lui fait battre le cœur depuis un an. Certes, il va devoir le livrer comme les autres à la police mexicaine, mais ce sera quelque chose qui va lui coûter.

Aujourd’hui, cela fait 4 mois que Pedro est dans cette « entreprise ». Il se réveille et il s’étire. Il voit alors que Juan dort toujours, les draps repoussés. Il est complétement nu... et il bande ! C’est la première fois depuis si longtemps qu’il surprend sa queue en érection... et il est étonné de voir ce qu’il a entre ses jambes : Sa bite fait 19 cm, elle est épaisse, marron.

Il voit le slip de son pote traîner par terre. Il le saisit alors et il se rend aux toilettes. Il se met à le snifer et sa queue se met immédiatement à prendre du volume. Il prend sa bite en main et il la branle. Il jute 5 gros jets puissants qui atterrissent directement dans l’eau des toilettes. Se rendant compte du danger qu’il court, il se rend immédiatement vers la chambre pour remettre le slip à sa place. Il a peur de tout faire foirer si jamais il se faisait chopper avec le slip dans sa main. Arrivé devant la porte, il entend des gémissements dans la pièce. Il risque un œil discret et il voit Juan qui se branle en matant un porno, profitant d’être seul dans la chambre. Il passe sa main le long de sa grosse bite. Il la caresse, il la branle, il joue avec son gland et il étire ses couilles. Pedro mate avec plaisir le spectacle que lui offre son pote. Il aimerait tellement être devant les grosses couilles pour les lécher et pour s’occuper de sa grosse teub ! Juan accélère sa branle et il jute 4 gros jets puissants qui vont frapper son torse ainsi que son menton. Juan en est même surpris, on le voit à son visage. Il cherche un truc pour s’essuyer autour de lui mais ne trouvant rien, il ramasse le jus avec sa main... et il l’avale.

Pedro ne tient plus, il retourne vite aux toilettes et il se branle une deuxième fois. Il prend ensuite une profonde inspiration et il sort. Il va dans les douches où se trouvent déjà Alexandro. D’habitude, Pedro est pudique alors que les mecs ont décidé depuis un moment de ne plus s’embarrasser des convenances, étant donné qu’ils doivent vivre pendant 6 mois ensemble. Ils se promènent nus dans leur repère, et ils se douchent parfois même ensemble. Pedro essaie d’éviter ce genre de situation, de peur de se mettre à bander, mais aujourd’hui, pas moyen de reculer ... et il vient de se masturber deux fois. Ça devrait donc aller.

Alexandro se pousse et Pedro entre dans la douche. Il mate du coin de l’œil les mains de son « pote » qui savonne son corps musclé. Il voit aussi l’eau dégouliner le long de son torse, de ses abdos pour passer sur son morceau bien en chair. L’eau finit par couler sur le sol de la douche, tel un jet de pisse. Alexandro se rince et il sort. Juan arrive au moment où Pedro se sèche. Ce-dernier risque un œil sur la bite de Juan dont le gland est encore gonflé par l’orgasme. Ensuite, Pedro se rend nu dans la chambre et il dépose discrètement le slip de Juan sous son lit. Puis, il s’habille et il se rend dans la cuisine où Alexandro et Luca boivent un café. Il s’en sert un, il s’assoit et il mate Luca. Il porte seulement un caleçon qui laisse deviner un gros matos. Ça lui fait un gros paquet gonflé. Sa bite épaisse repose sur ses grosses couilles. Quand il marche, la queue bouge de gauche à droite sous ses pas et elle laisse deviner un engin d’une certaine épaisseur.

Les trois jours suivants, Pedro ne peut s’empêcher de se remémorer Juan en train de se branler. Il prend chaque matin, tôt, le slip de Juan, il le snife et il se branle dans les toilettes vite fait avant de reposer le sous-vêtement à sa place.

Une semaine plus, Pedro réitère de nouveau l’opération : il prend le slip et il va discrètement dans les toilettes. Il place le sous-vêtement sous son nez et il le respire. Sa bite durcit, il la prend en main. Alors qu’il est en train de se branler, Juan ouvre la porte :

- Putain ! Tu fais quoi ?
- Euh... rien !

Pedro panique. Il ne sait pas quoi répondre.

- J’ai bien compris que tu m’avais volé mon slip la semaine dernière. Il te plait ? Il sent bon ?
- Non ! Juan, je sais pas ce que tu crois...
- Ou alors penses-tu au moment où tu m’as vu me branler ?

Pedro rougit. Il ne répond pas. Il ne s’attendait pas à ça ! Au bout de quelques secondes, il arrive à dire :

- Tu m’as vu ?
- Oui... Viens-là !

Il saisit alors Pedro par le cou et il le tire violemment dans la chambre. Il le jette sur son matelas et il se couche, à la grande surprise de Pedro, sur le sien. Il enlève son slip et il se met à triturer sa bite.

- Oui, je t’ai vu ! Et je suis sûr que ma queue te fait envie !
- Non, je...
- Tu sais... moi aussi, j’ai envie de toi et de ton petit cul musclé.
- Quoi ?
- Oui ! Depuis notre première rencontre ! Allez, viens !

Juan regarde Pedro d’un air lubrique, sa queue bandée entre les mains.

- Viens, je sais que t’en as envie !
- Pas un mot aux autres, hein ?
- T’inquiète !

Pedro se lève alors, partagé entre la peur et l’envie de sauter sur la bite de son pote. Finalement, il se place entre les jambes de Juan et il prend sa queue en main. Elle est belle, bien noire, veinée, sa main arrive à peine à se refermer dessus. Comme envoûté, il l’enfonce directement au fond de sa gorge. Que ça lui fait du bien de goûter de nouveau à une bite après tant de temps passer en planque. Juan soupire de plaisir. Lentement, Pedro se met à monter et descendre le long de sa queue bien dure. Puis, il prend la moitié du membre en bouche et il le suce plus rapidement avant de ressortir la bite de sa bouche et de regarder Juan dans les yeux. Ce-dernier saisit son morceau, il la fait bouger comme s’il signifiait à Pedro de continuer. Pedro gobe alors la queue sur toute sa longueur et il reprend sa suce, une suce lente, sensuelle, comme s’il dégustait le morceau. De temps en temps, il fait des gorges profondes et parfois, c’est Juan qui appuie sur sa tête pour qu’il prenne son membre entièrement en lui. Juan sourit d’un air pervers.

- Mets-toi à quatre pattes, dit-il au bout de 10 minutes.

Pedro se met à quatre pattes sur son lit et Juan passe derrière lui, restant debout. Il lui enlève son short. Il masse son cul à travers son caleçon. Il le fesse ... puis il fait glisser le caleçon, libérant son cul. Il crache sur la raie et il enfonce la bave avec son pouce dans le trou. Pedro se raidit... Son anus n’a pas servi depuis bien des mois ! Juan embroche sa queue dans les fesses de Pedro d’un coup. Les muscles du passif se tendent et il pousse un cri de douleur.

Juan vient de s’enfoncer entièrement en lui, sans capote. Il s’allume une cigarette d’une main, de l’autre, il saisit le t-shirt de Pedro et il se met à faire des allers-retours rapides et réguliers. Pedro ressent la douleur. Mais très vite, son cul se met à mouiller et le plaisir prend pas à pas la place. Il commence à savourer la baise de son pote. Ses coups de queue sont courts mais forts. Ses cuisses rebondissent contre ses fesses, ce qui fait vibrer tout son corps.

Puis, il grimpe sur le lit, il coince son corps contre celui de Pedro et il se met à le pilonner en donnant de grands coups de bite profondes. Ensuite, il accélère et il le baise rapidement, tel un marteau-piqueur. Sous les forts coups, Pedro se retrouve vite sur le ventre, ce qui n’empêche pas Juan de continuer. Il sent ses grosses couilles fouetter ses fesses ainsi que sa bite lui perforer l’anus. Soudain, Pedro entend le grincement de la porte, suivi d’un sifflement :

- Putain ! C’est quoi, ce bordel ?!

Juan et Pedro regardent vers la porte, apeurés et ils voient Luca et Alexandro qui matent la scène, surpris. Ils semblent bien en colère, ils froncent les sourcils et ils croisent les bras sur leur torse. Juan sort du cul et il s’assoit sur son lit. Il a l’air mort de honte. Pedro veut prendre la parole quand Luca s’exprime :

- Depuis quand vous baisez ensemble ?

Juan répond :

- C’est la première fois.
- Mon cul !
- Si ! J’avais trop envie de baiser... et quand j’ai vu son petit cul de pouliche, ça m’a rendu fou d’excitation.

Je regarde Juan, reconnaissant qu’il ne raconte pas la vérité pour me charger. A ma grande surprise, Alexandro reprend :

- C’est vrai qu’il a un beau petit cul ! Je le vois tous les jours se dandiner devant mes yeux sous la douche... J’ai toujours eu envie de ...
- Fais-toi plaisir, dis-je alors.

Les deux mecs me regardent bizarrement. Puis, ils se déshabillent. Pedro remarque alors qu’ils bandent déjà bien !

Alexandro a une bite de 22 cm, fine. Quant à Luca, sa bite circoncise fait 27 cm, elle est épaisse, longue, belle. Une vraie bate de baseball.

Pedro me met à genoux devant les deux latinos qui le regardent comme un morceau de chair fraiche. Il saisit les deux bites ... Luca prend sa tête et il la colle contre son énorme morceau. Pedro prend la moitié de la queue en bouche qui lui ouvre bien la mâchoire et il se met à le sucer. Il utilise sa main aussi pour branler la teub. Mais très vite, Luca plaque sa main sur la nuque, pour faire pression afin de l’obliger d’avaler une plus grande partie de son anaconda. Au bout de quelques minutes, Pedro a pris les 27 cm dans sa bouche. Luca se met alors à la lui baiser. Ses grosses couilles frappent son menton, son nez s’enfonce dans les poils de son pubis.

Quand Pedro se met à suffoquer, Luca se retire et Alexandro place sa queue devant les lèvres du passif. Il lui met une baffe et Pedro engloutit la queue, certes plus petite mais de taille tout de même respectable. Alexandro ne perd pas de temps, il agrippe les cheveux de Pedro et il l’oblige à le sucer sur l’intégralité de son morceau. Puis, il ressort sa bite, il lui refout une baffe, il le biffle et il renfonce sa queue dans sa bouche grande ouverte. Il lui défonce sa bouche en donnant de grands coups de reins.

Quand Alexandro ressort de sa bouche, Pedro se retrouve avec 3 bites devant les yeux. Il se met à les dévorer, à les sucer avec envie et passion. Il ne se contrôle plus. Il suce les queues, il les branle, il les gobe, il leur fait des gorges profondes. Les 3 mecs sont excités par sa soumission et sa soif de bite.

Luca est le premier à faire relever Pedro et à le mettre sur son lit. Il reste debout et il crache sur son trou. Après l’avoir doigté rapidement, il enfonce lentement son monstre dans l’anus offert. Pedro crie de douleurs et Luca doit ressortir et s’y reprendre à plusieurs avant de finalement planter sa bite sur toute sa longueur dans le cul du passif. Il attrape ses hanches dans ses mains puissantes et il laisse d’abord faire Pedro qui fait de petits va-et-vient sur la queue. Puis, Luca se met à bouger. Pedro se sent écarteler ... mais il y prend du plaisir. Luca se met à faire d’amples allers-retours rapides sur toute la longueur de sa queue. Pedro sent son cul atterrir dans le pubis poilu de Luca... C’est comme s’il atterrissait sur de la pelouse épaisse. Les coups de reins deviennent plus rapides et plus puissants. Le corps de Pedro vacille et il gémit fort.

Quand Luca ressort, Alexandro saisit Pedro dans ses bras, et, étant debout, il le colle contre son corps. Pedro sent les 22 cm s’insinuer dans son anus lentement. Alexandro enlace Pedro et il se met à donner de petits coups de reins puissants. Pedro sent directement ses boules rebondir contre son périnée. Alexandro change au bout de quelques minutes de position et il fait mettre Pedro sur le dos, sur son lit. Alexandro se précipite sur le trou offert et il se met à le défoncer avec force. Les coups de queue sont profonds et violents.

Au bout de 5 minutes, il ressort de son cul et il laisse sa place à Juan qui fait mettre Pedro en levrette pendant que Luca et Alexandro se partagent la bouche accueillante de Pedro. Juan entame une baise intense et profonde, régulière et passionnée. On sent que la scène lui plait. Sa queue est bien dure.

Ensuite, Luca saisit les hanches de Pedro et il le fait mettre sur le ventre. Il empale directement sa queue dans le cul d’un grand coup de reins et il se met à le pilonner à fond. Ses lourdes couilles frappent et rebondissent contre les petites fesses du passif. Puis, Luca passe ses bras autour du corps de Pedro et d’un mouvement de hanches, il se retrouve sur le dos et Pedro sur le corps de Luca dont la bite est toujours encastrée dans l’anus. L’actif fait monter le cul de Pedro dans les airs et il se met à le faire monter et descendre sur son anaconda. Pedro coulisse sur cette magnifique teub. Il adore ressentir son cul rebondir sur les couilles bien pleines du mec. Très vite, Luca fait prendre une vitesse incroyable au postérieur de Pedro.

Au bout de quelques minutes, la bite de Luca quitte le cul du passif et Alexandro le fait mettre sur le dos, sur la table. Ses fesses sont au bord et la bite entre lentement dans le trou. Elle s’enfonce entièrement jusqu’à ce que Pedro sente les poils de pubis collés contre sa raie. L’actif entame immédiatement des allers-retours puissants. Il pilonne à fond le cul du passif. Parfois, il fait ressortir sa bite, jouant avec le gland sur l’anus, avant de renfoncer son morceau. Puis, il se met sur le lit et Pedro va s’empaler sur sa teub qu’il se met à chevaucher. Soudain, sans crier garde, Luca plaque sa main sur le dos de Pedro, il le fait pencher en avant... et son gland se retrouve à l’entrée de son anus. Il se met à pousser mais l’anus de Pedro montre une certaine résistance. A sa grande surprise, le gland passe et Pedro pousse un cri. Lentement, les 27 cm de Luca glissent le long de la queue de Alexandro qui gémit fort, sentant la bite de son pote faire pression sur la sienne. Pedro se sent écartelé comme jamais. Arrivé au fond de son anus, il entame alors une baise lente et profonde. Ses couilles cognent contre celles d’Alexandro qui se laisse faire. Très vite, Luca commence à se défouler dans le trou maintenant bien ouvert. Luca baise le passif avec de grands coups de teub tandis que Alexandro le laisse faire et savoure le plaisir que lui procure la queue de son collègue qui coulisse sur la sienne dans un seul trou.

Finalement, les deux se relèvent et Pedro se retrouve avec le trou bien béant. Juan attire son pote sur la table et il le fait mettre à nouveau dessus, le cul en l’air. Il s’enfonce en lui et il se met à le défoncer. Luca grimpe sur la table et il enfonce sa bite dans la bouche du passif qu’il commence à pilonner à l’aide de sa grosse queue. Les va-et-vient de Juan sont rapides, profonds et amples. Pedro gémir fort malgré la teub présente dans sa gorge. Alexandro admire Juan en train de défoncer Pedro. Ce-dernier adore sentir les boules de son baiseur qui claquent er rebondissent contre ses fesses. Alexandro entre immédiatement dans l’anus quand Juan ressort. Il agrippe les cuisses de Pedro et il semble vouloir égaler les performances de Juan : il se met à baiser le passif à fond, tel un marteau-piqueur. Puis vient le tour de Luca. Les trois étalons latinos se succèdent dans le trou offert.

Luca est le premier à jouir. Il est en train de défoncer comme un malade le trou du passif qui sent la bite devenir de plus en plus dure... jusqu’à ce que qu’il sente le gland prendre du volume. Soudain, Luca pousse un cri et c’est l’inondation dans le cul de Pedro : il sent une dizaine de jets puissants lui éclabousser les intestins. Luca regarde Pedro dans les yeux d’un air de défi. Lentement, sa queue se ramollit et ressort du trou béant qui ne peut plus contenir le sperme de cet étalon : le jus liquide sort comme un torrent le long de son cul et atterrit sur la table et par terre où se forme une petite mare.

Alexandro saisit Pedro par les hanches, il se met sur le dos et il l’attire vers lui. Il le fait empaler sur sa queue et Pedro entame immédiatement de rapides va-et-vient sur la bite, enivré par tout ce sperme. D’ailleurs, il le sent toujours couler, il glisse le long des 22 cm d’Alexandro, pour passer sur ses couilles, afin de descendre ensuite le long du périnée pour finalement atterrir sur le sol dans une flaque. Alexandro donne de temps en temps des coups de bite qui font monter et descendre ses boules qui envoient le jus un peu partout.

Juan, grisé par cette orgie de sperme, plaque à son tour sa bite sur celle de Alexandro et il s’enfonce dans le trou bien ouvert de Pedro à qui il offre à son tour une double pénétration. Sa queue glisse le long de celle d’Alexandro et il entame immédiatement des va-et-vient rapides. Pedro se sent de nouveau écartelé. Le jus de Luca sort par vagues et colle aux deux teubs. La pression des deux queues est telle que Juan jute très vite. Il ne s’arrête pas de baiser et il sent sa queue dure laisser échapper de grosses giclées de jus liquide... qui coule le long de la teub d’Alexandro et qui sort tel un ruisseau hors du cul pour dévaler le chemin laissé par le sperme de Luca le long de ses couilles. Alexandro pousse un soupir quand il sent le sperme chaud parcourir sa teub et il reprend ses coups de queue alors que Juan vient de sortir du cul accueillant. Il donne des coups puissants et profonds et il ne met pas longtemps à atteindre l’orgasme. Pedro ressent alors une explosion dans son cul. Alexandro éjacule un sperme épais qui se met à lui remplir les intestins de facon inattendue ! Chaque giclée est abondante et elle envahit ses entrailles. Le mec jute bien 13 jets et quand il ressort, un tsunami jaillit hors du trou béant et explose sur la queue et les boules d’Alexandro.

Il donne encore quelques coups de queue et il sort, la bite ramollie. Du sperme dégouline immédiatement hors de l’anus. Pedro roule par terre et il se branle rapidement. Il passe ses doigts dans son trou complètement explosé et suintant de sperme. Sa bite éjacule telle une fontaine. De longs jets abondants et liquides sortent par saccade hors de sa queue et vont tapisser son corps. C’est comme s’il pissait. Les autres mecs regardent sa jouissance, impressionnés. Il éjacule pendant une dizaine de secondes puis Pedro se détend sur le sol, épuisé. Les mecs se mettent alors à rire et à se féliciter.

Ils vont se doucher ensemble et ils restent nus le reste de la journée, avant d’aller prendre leur ronde de nuit. Pedro se dit que ce boulot sous couverture va devenir plus intéressant qu’il ne le pensait...

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 2 avril 2024 à 07:04 .

Retourner en haut