NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Orgie de nounours

Salut à tous et merci pour les retours que j’ai eus, ça fait plaisir de voir que mes histoires vous plaisent.

En ce moment, j’ai chaque jour de la semaine, j’ai mon mec différent : le lundi et le mardi, j’alterne mes amants Claudio et Jo (voir « Au club de sport »), le mercredi et vendredi, c’est Éric, mon daddy (voir « Baise avec mon prof ») le jeudi, c’est Rachid (voir « Baise avec Rachid »), le samedi et le dimanche, ce sont les jumeaux Pierre et Gaël (voir « Partouze avec des jumeaux »). Tous sont des potes du rugby qui m’offrent de belles troisièmes mi-temps.

Un jour, en regardant mon portable, je vois un message de Guillaume, un ourson de l’équipe de rugby avec qui j’ai déjà bien baisé : il organise une orgie avec d’autres oursons et des daddys samedi, dans 8 jours. Je sens alors ma bite se dresser à l’idée de me faire défoncer par une armada de bears... Je suis tellement chaud que j’envoie un SMS à Jo afin qu’il me prenne avec ses 19 cm le soir-même... et je mouille, rien qu’à l’idée de me faire prendre par de nombreux bears !

Huit jours plus tard arrive le moment tant attendu. Je me rends à l’heure indiquée à son domicile dont il m’a envoyé l’adresse par SMS.

Quand je sonne à sa porte, il m’accueille et me fait entrer. Il est déjà nu et bande à mort : Guillaume a une bite d’environ 16 cm, il est petit, brun, enrobé et large d’épaules. Il a 30 ans. Il a de beaux tatouages sur tous les bras et le torse. Il a le crâne rasé et porte le bouc. Il a un très beau cul et il n’a aucun poil sur le corps.

On passe au salon et je vois des mecs nus qui boivent, parlent et rient. On est dans un grand salon où les meubles, tables, chaises, canapé… ont été mis sur le côté. Au centre de la pièce il y a un grand drap déplié et un grand matelas. Guillaume fait les présentations :

- Les mecs, voilà Nico, c’est notre petite pute du club dans laquelle on va tous jouir ce soir. Nico, laisse-moi te présenter mon petit groupe d’oursons.

Il reconnait d’abord David, un mec de notre club qui m’a baisé dans les vestiaires il y a quelques moi de cela (voir « Pendant l’entrainement de rugby, dans les vestiaires ») : il a 50 ans mais fait bien plus jeune, il est baraqué, corpulent mais pas trop dodu. Il est assez poilu (sur le torse et sur le ventre). Il a le cul et les couilles rasés et une bite de 16 cm. Il a une barbe et ses cheveux sont coupés en brosse.

Derrière lui, se trouvent Rapha et Pedro, deux mecs du club aussi avec qui j’ai baisé dans un plan à quatre (voir « Un hétéro tombe sous mon charme – Chapitre 2 »). Rapha est un Portugais de 45 ans, il est grand (1,90m), baraqué, avec un ventre assez prononcé mais d’apparence bien dure. Il a des poils très bruns sur le torse, le ventre, les aisselles, les jambes et le pubis. Il est monté 18 cm. Pedro est quant à lui espagnol et il a 18 ans. Il est vraiment gros…voir gras, lui aussi très baraqué. Il a un gros ventre assez flasque, et une poitrine arborant de beaux gros tétons. Il n’est pas énormément poilu mais il a un peu partout des poils… à part sur les couilles et le pubis. Là, il a des poils très sombres et très épais. Sa bite est de taille moyenne, très brune. Les deux ont le visage rasé de près et une belle chevelure brune.

Voilà pour les visages connus. A côté d’eux, il y a Nicolas, le seul mec de corpulence normale de la soirée. Il a 40 ans et il est très très poilu. Je n’ai pas souvent vu ça. Comme un gorille. Des poils bien noirs sur tout le corps, les jambes, le cul, le sexe, les bras. Il porte une barbe rasée de près. Ses poils débutent dans son cou et se déversent sur son torse. Il a de beaux poils noirs abondants sous les aisselles. Ils descendent sur tout le ventre. Les poils de son pubis recouvrent tout son bas-ventre. On dirait qu’il porte un slip à partir de son bas-ventre mais c’est en fait une forêt de poils tellement épais, qu’on voit à peine sa teub. Ses couilles en sont aussi recouvertes... on ne peut pas les distinguer. Bien qu’il ait une peau blanche, il a une bite et des boules vraiment très foncées. Presqu’aussi noire que la teub de mon amant black Claudio. Ses beaux poils noirs sont aussi abondants sur les bras, les jambes et sur son cul. C’est en fait une raie noire qui descend de son dos pour aller se perdre jusqu’à ses couilles qui sont grosses. Il est monté 18 cm.

Il y a ensuite Juan, un autre latino, un brésilien à la peau assez mate. Lui aussi est un ours, Il a 30 ans, des yeux marron, une barbe (sans moustache) de 3 jours. Il a des cheveux bruns assez courts. C’est un grand gaillard d’un 1,85m, carré, un vrai ours, viril au possible. Il n’a pas un très gros ventre mais des épaules très larges. Il est un peu partout poilu, sa bite normale. Il a des cuisses très larges et des bras bien forts. Son fessier est poilu et sa paire de couilles est assez imposante, bien brune. Et enfin, il y a Bertrand. Il est blanc, baraqué, Il a 45 ans, les cheveux châtains et courts, pas de barbe, des épaules larges. Son torse et son gros ventre, bien poilus tout comme son dos, sont flasques et gras. Ses tétons sont énormes et roses. Il est rasé au niveau des couilles. Il a une bite assez grosse (19 cm) mais fine surmontée par une belle forêt de poils.

Guillaume et Pedro, qui se sont approchés de moi, me sortent de ma contemplation et m’enfoncent leur langue dans le gosier. Les autres se lancent aussi et Juan se précipite sur Bertrand. Les 3 mecs restants se roulent eux aussi des pelles ensemble. Pedro est très câlin, il me roule des pelles bien baveuses. Guillaume passe ses mains dans mon dos et se colle à moi. Je sens sa bite bien dure contre ma cuisse. Nos trois langues se mélangent. Puis je descends lentement et prends la teub de Guillaume en bouche. Lui et Pedro continuent de s’embrasser. Nicolas me rejoint par terre et prend la teub de l’espagnol dans la bouche. Rapha passe entre les jambes de Pedro, se couche sur le ventre et prend la bite poilue de Nicolas en bouche. Bertrand se met à sucer David qui roule une pelle à Juan. Une belle mêlée !

Puis, David prend les commandes et nous formons une chaine : je suce Nicolas qui suce Rapha qui lui-même suce Bertrand qui suce Pedro qui suce Juan qui suce David qui lui se charge de Guillaume. C’est une image bandante ! Mais le plus bandant c’est de voir cet être si poilu devant moi. Avant de sucer Nicolas, je m’amuse avec ses poils. Je hume la pilosité de son pubis… elle sent bon le mâle. Les poils sont très foncés et très épais. Je sors alors ma langue et je l’enfonce dans cette jungle. Je passe ma langue du côté droit, puis du côté gauche puis je descends à ses couilles que je lèche aussi. Je bande à fond. J’adore ses poils, je les savoure. Je continue le long de ses couilles et je monte le long de sa teub. Un parfum très fort de bite, de couilles, en un mot de mâle, vient me titiller les narines. Je gobe alors son chibre de 18 cm. Du coin de l’œil, j’admire les autres gros bébés qui forment une chaîne en se suçant. On est tous couchés sur le matelas, je vois Nicolas dont la langue lèche les très grosses couilles de Rapha puis les gobe une par une. Puis Nicolas prend sa bite dans une main et l’enfonce dans sa bouche. Le portugais a un bon gros 18 cm, bien épais. D’une autre main, Nicolas caresse ses pectoraux volumineux et son ventre, bien dur, bien ferme, gonflé de muscles et de graisse. Rapha prend la nuque dans ses grosses mains et enfonce sa bite au fond de la gorge de Nicolas ... ce qui rend sa teub encore plus dure dans ma bouche. Pendant ce temps, Rapha s’occupe de la grosse teub de Bertrand dont les mains énormes et caressent le cou et le dos de son suceur. Rapha lui fait des gorges profondes et sa tête tape à chaque fois contre le gros ventre du bel ours puissant qui a une masse de poils châtains sur son ventre et sur ses pectoraux, masse assez impressionnante. Bertrand gémit à chaque gorge profonde mais on l’entend à peine car il a la pine de Pedro, le chubby espagnol. Le suceur semble affamé, il suce cette bite avec gourmandise tout en lui caressant les couilles. A chaque mouvement de tête, Bertrand s’enfonce en cadence dans le gros ventre du chubby. De ses deux mains, le français malaxe le ventre de l’espagnol. Ce-dernier a la teub de l’ourson latino Juan en bouche. Vu que Pedro est couché sur le dos, Juan se met à sa droite, étendu, et lui baise la bouche. Il la lui met bien au fond de la gorge. A chaque fois, ses grosses couilles bien sombres claquent sur le menton de Pedro. De mon point de vue, je vois le cul du latino... J’admire son cul broussailleux et sa raie qui est extrêmement poilue. Elle est toute noire de poils. Devant Juan se tient David, accroupi, qui lui tend sa teub et se la laisse sucer en fermant les yeux. Le brésilien le suce en s’aidant de sa main. Guillaume est debout, au-dessus de la bouche de David et il lui baise la bouche. Il y va d’abord doucement puis voyant que sa teub coulisse librement dans la bouche, il commence à la lui baiser plus sauvagement.

Après 10 bonnes minutes, Bertrand fait signe à Pedro d’arrêter de le sucer car la sauce est en train de monter. C’est comme un signal et chacun libère la bite qu’il a en bouche. David et Rapha se présente devant moi pendant que Nicolas suce Bertrand ainsi que Juan et que Pedro s’occupe de Guillaume. A un moment, Rapha se retourne et me présente son cul. Je l’écarte. J’admire son beau cul poilu, j’adore, je suis en admiration devant. Il bouge son postérieur, me signifiant que je dois aller plus loin. Je passe la langue dans ses poils, je joue avec puis je la dirige le long de sa raie et je le sens se resserrer à chaque passage. Ensuite, je glisse la pointe de ma langue au centre de cette belle rosette qui se contracte elle-aussi. Une petite rosette claire au milieu de cette peau mate. J’y enfonce la langue lentement. Il gémit doucement. Puis c’est à Nicolas de mettre son trou devant ma bouche. Je ne saurais dire où son trou se trouve dans la jungle de sa raie bien noire, très fournie de poils frisés. Je ne contrôle alors plus ma langue qui s’enfonce dans ces broussailles et j’arrive à mon but. Je titille son trou tout poilu et il se met à gémir. Le gorille couine, ce qui m’encourage à insérer ma langue au plus profond, je sens le trou se détendre. Mon nez se retrouve dans ses poils... j’adore son odeur de mâle. Cette opération doit bien durer 10 minutes.

David m’interrompt et me fait mettre sur le dos. Il me met sa queue dans la bouche et il me baise. Sa queue est bien dure, je sens sa veine proéminente sur ma langue. Puis c’est à Bertrand de prendre sa place. Sa bite bien large et bien longue va titiller le fond de ma gorge. Je me mets à sucer cette queue qui occupe toute ma bouche. Je m’applique à faire des bons va-et-vient pendant que lui, les mains derrière la tête, gémit de plaisir. Puis vient le tour de Pedro, mon chubby de 18 ans, qui me baise la bouche à fond, sans prendre de précaution. Ses couilles me fouettent le nez et mon menton s’enfonce en cadence dans son énorme ventre. Puis c’est le tour de Guillaume et ensuite de Juan. Ce-dernier me remplit la bouche avec sa queue très épaisse et chaque mouvement de ses jambes hyper musclées fait claquer ses grosses couilles sur mes yeux. Puis vient le tour de Rapha et celui de Nicolas. Quand il se retire, je me sens aux anges.

Alors, David me relève le cul et s’occupe de mon trou tandis que ses mains me caressent. Je pousse un soupir quand sa langue atteint son objectif. Il sait bien y faire, il joue avec ma rosette comme un pro. Il me titille la rondelle. Sa langue s'enfonce et ressort en alternance dans mon rectum, mon cul mouille. Je me sens avec ma mouille, ajoutée à sa bave, tellement bien lubrifié que je pense qu’il pourrait me baiser sans gel. Puis je sens enfin la pointe de son doigt s'enfoncer en moi. Je ferme les yeux en poussant un nouveau soupir et je me laisse aller.

Le terrain bien préparé, je sens un gland se poser sur ma rosette et passer sans force ... puis la grosse queue suit et rentre entièrement. J’ouvre les yeux et à ma grande surprise je vois Guillaume en train de me baiser. David s’est relevé et il caresse maintenant le cul hyper poilu de Nicolas que j’ai bien préparé ! Lui aussi enfonce directement sa bite jusqu’aux couilles d’un trait. Nicolas se retrouve immédiatement avec la queue du gros Pedro dans la bouche et les couinements que lui provoquent David sont à peine audibles. Rapha imite son pote espagnol et c’est moi qui me retrouve avec sa queue dans mon autre trou. Les autres mecs se sucent à tour de rôle. Mon baiseur m'attrape par le bassin et donne des coups de queue. Il prend possession de mon trou, sa bite rentre et ressort à chaque fois. Puis il se dégage de mon trou et Pedro se précipite sur moi. Je n’ai pas le temps de dire ouf qu’il m’a planté son pieu dans mon cul. Guillaume se place devant moi, me prend par les cheveux et m’enfonce sa teub en lui. David se retourne et je me retrouve avec 2 bites en bouches. Pedro se plante bien au fond de mes fesses, ses couilles plaquées contre mon cul. Je sens nettement dans mon dos son gros ventre rond et poilu. Et ses mains se mettent en place, de chaque côté de mon bassin. Sa queue coulisse en moi et son bassin claque bruyamment contre mes fesses. Ses couilles pleines se balancent et cognent avec force et fracas contre mon cul. Sa queue entre et sort de plus en plus vite. Ses poils me chatouillent... J’entends son pubis taper contre mes fesses. Il cogne de plus en plus fort, j’adore son ventre mou qui s’enfonce dans mes reins, je suis presque soulevé du lit quand il ressort. Ses mains viennent tâter ma poitrine, mon cou. En face de moi, je vois Nicolas se faire baiser par Bertrand et sucer Juan. Puis Guillaume soulève le gorille et le couche sur le dos de Rapha qui supporte le poids plume avec sa carrure impressionnante. Il enfonce sa bite dans le cul de Nicolas et le baise avec force. Puis il change, s’accroupit et baise Rapha. Il alterne les culs, fait de rapide va-et-vient pour bien leur faire sentir toute sa bite coulisser en eux.

Quand Pedro en a fini avec mon cul, je me redresse et j’admire le spectacle. L’espagnol se place à côté d’eux et voilà que Guillaume a trois culs à baiser. On voit qu’il apprécie et qu’il savoure ce moment. Il sort du cul de Rapha et il frôle les trois culs tout en poussant un soupir de satisfaction. Puis il entre dans le chubby… comme dans du beurre. Il donne de bons coups de reins dans son trou. Puis Guillaume passe au trou du gorille. Il ne prend pas de gants, il la lui enfonce d’un coup. Nicolas se raidit mais le plaisir fait bientôt place à la douleur. Puis il passe au cul du portugais qui se trouve encore en dessous de Nicolas. Rapha et Pedro s’embrassent de temps en temps. Bertrand me sort de ma contemplation, il se couche sur le lit et me fait signe de le chevaucher... ce que je fais avec plaisir. Sa bite de 19 cm me fait du bien. Je commence à coulisser sur sa tige mais il me tire vers lui pour bien présenter mon cul à Juan qui s’est mis derrière. Surpris, je bascule sur le gros ventre de mon enculeur et on s'étale bite contre bite. Je sens le gland du brésilien toucher le haut de mon anus. Il met un peu de lubrifiant et commence à pousser pour entrer. Je couine. Son gland entre facilement dans mon cul. Mais ça va être autre chose pour son manche qui est quand même bien épais. J'ai l'impression que mon cul va éclater. Ils restent un moment tous les deux enfoncés en moi pour que je puisse m'habituer à leur présence. Juan commence lentement à faire coulisser sa teub sur celle de Bertrand. Ce-dernier essaie quand même de me baiser mais entre mon corps allongé sur le sien et celui de Juan allongé sur moi, il ne peut qu’attendre et profiter. Je sens maintenant les deux queues dont les va-et-vient s'accélèrent de plus en plus. Je remarque que la position de Juan lui permet une pénétration très profonde ce qui le fait rugir de plaisir. Il sort assez vite de moi car il ne veut pas encore jouir. Pareil pour Bertrand.

David prend la place laissée libre et je m’occupe de la queue de Guillaume pendant que les autres forment un cercle autour de nous en se branlant. Je savoure les deux teubs même si j’ai l’impression de ne plus sentir ma chatte. Tout d’un coup, la sonnette de la porte d’entrée sonne. Guillaume quitte ma bouche et va ouvrir la porte. Il revient avec deux beaux mecs qui me donnent tout de suite leur teub à sucer pendant que David continue sa baise. Un des nouveaux arrivants s’appelle Aurélien : il doit avoir entre 25 et 30 ans, il a une belle peau pâle, il porte sur le dessus de la tête de beaux cheveux sombres et longs tandis que les côtés du crâne sont rasés. Il porte une barbe très épaisse, très désordonnée… mais qui lui va bien en fait. Sa pilosité commence dans le cou et lui va jusqu’à son torse. Il a des épaules larges et il est assez enrobés. Il a de super pectoraux et un ventre qui sont très poilus. Il a une teub de 17 cm circoncise et bien veinée. Il a de grosses couilles rasées. Ses bras et ses jambes sont puissantes avec peu de poils. Il m’enfonce immédiatement sa teub déjà dressée en bouche tandis que je n’ai que d’yeux pour l’autre mec qui s’appelle Harry, il est américain. C‘est une vraie armoire à glace. 1m90 pour 140 Kg au moins, bien baraqué. Il doit avoir 35 ans, avec un visage sévère, d'épaisses lèvres, une couleur de peau foncée, un cul rebondi. Ses bras, tout comme ses cuisses et ses mollets, sont musclés et très larges. Sa grosse barbe noire durcit un peu plus les traits de son visage. Il a rasé les poils de tout son corps. Ses deux mamelons bruns, ainsi que ses pectoraux et son ventre rebondi et très ferme me rendent encore plus salope que d’habitude. Une belle bête ! Il a une belle bite noire circoncise, pas très grande (15 cm) et deux grosses boules pendantes et brunes.

Enfin, ma bouche se libère et avale le chibre de l’américain avec délice. Ma langue recueillit tout de suite sa mouille. Ses grandes mains se posent sur ma tête et je l’entends pousser un râle de plaisir. Après quelques minutes, il me soulève de terre, me place à 4 pattes sur le matelas et il introduit sa langue musclée dans mon trou et le lèche bien en profondeur. Il s'amuse avec sa langue et ses doigts 5 minutes. Puis il introduit sa queue en moi. Je vois alors les autres se mettre à la chaine à côté d’Harry pour me baiser. Le black m’embroche puissamment et je subis ses coups de bite de folie. Lui souffle comme un bœuf. Je sens les muscles de ses jambes et de ses bras à chaque poussée. Il me baise à fond, il claque son bassin contre moi. Il alterne entre des coups puissants et langoureux. Puis il sort de moi et Nicolas prend sa place. Son doux duvet me caresse le cul. Il me prend par les hanches et me donne des petits coups de bite. Ses 18 cm me tapent bien la prostate. Il fait quelques poses en restant en moi et remet le couvert. Il sort de mon cul et laisse sa place à Guillaume qui lui me baise sauvagement. Il bouge de temps en temps sa queue de gauche à droite dans mon trou ce qui me fait particulièrement de l’effet. Puis il reprend sa baise très violente. Je sens son ventre rebondir à chaque mouvement. Il me pilonne pendant 5 minutes, en me donnant des claques sur les fesses, jusqu’à ce qu’il me donne le gros coup de bite ultime. Ne voulant pas jouir, il cède sa place à Bertrand dont je sens le gros gland s’enfoncer lentement en moi. Il bloque son gros ventre sur mon cul et commence à donner des petits coups de bite dans mes entrailles. Il adopte un rythme lent. Ses coups de reins sont saccadés. Il stoppe brusquement, laissant sa bite bien au fond de mon trou, pour faire retomber la pression. Je sens sa queue bien dure… puis il reprend. Après quelques minutes, il laisse sa place à Pedro qui me baise sans scrupule, sa bite frappant à chaque mouvement ma prostate. Il me lime ainsi pendant de longues minutes, alternant entre coups intenses puis coups plus doux. Je sens ses couilles taper contre les miennes à chacun de ses coups de rein. Puis il se retire. C’est le tour d’Aurélien. C’est un amant hors pair, très endurant. Il me baise bien 20 minutes sans interruption, il fait de grands va-et-vient violents dans mon cul, reculant jusqu'à en sortir sa queue pour aussitôt y rentrer à nouveau jusqu'à la garde. Ses couilles claquent sur mes fesses. Il me baise en gémissant... il n’a pas la plus grosse queue mais il me défonce le mieux jusqu’ici. Je grogne comme une truie. Après 20 minutes, il laisse sa place, dégoulinant de sueur et c’est David qui prend la suite. Il me pilonne quelques minutes, lui aussi me défonce bien ma prostate puis Rapha le remplace. Il commence son limage. D'abord doux, puis plus rapide et plus sec, il finit par me labourer le cul avec intensité, en me donnant des fessées puissantes. Il utilise ses deux mains pour me maintenir les hanches ce qui augmente la violence de ses coups de queue. Il finit par des va-et-vient : il sort complètement sa bite de mon cul et me l'enfonce d'un coup à fond et finalement, il laisse sa place au bel ours brésilien, Juan. Je sens sa bite bien large me passer dans le cul. Il me prend par les hanches et commence ses va-et-vient, il y va doucement, il s’enfonce bien au fond de mon cul. Il donne des petits coups de reins réguliers, ses burnes bien imposantes me frappent les couilles et au bout de quelques minutes, il se met à souffler bruyamment. Mais c’est au moment où je sens sa queue faire encore plus pression sur mon anus que je comprends qu’il va jouir. Juan éjacule avec une violence inouïe, une giclée, deux, trois puis une quatrième moins forte. Ses jets me frappent le fond du cul, je sens sa queue les expulser avec force. Il continue de me donner des petits coups de teub puis ressort de mon anus. Je sens le sperme en couler. Son sperme est blanc et épais.

Bertrand se couche à mes côtés et je comprends que je dois le chevaucher. Je m’assois sur sa grosse queue, je m’y enfonce à fond, je pousse un gémissement. Je dirige la cadence. Nous nous embrassons puis il prend les choses en main et commence à me donner des coups de bite rapides et brutaux, ses grosses couilles rebondissent bruyamment contre mon cul. Je passe ma main dans les poils de son torse velu. Je prends un plaisir extraordinaire à sentir ses poils sur sa peau. Puis je masse son gros ventre flasque. Dans un ultime râle, il me plaque sa bite au fond du cul et sa teub expulse 6 gros jets dans mes entrailles. Je me relève et me précipite sur sa bite d’où est en train de couler encore du sperme que j’avale avec désir. Je suis encore à 4 pattes et c’est cette position qu’Harry choisit pour me baiser. Il rentre vite au fond de mon cul et il commence les va-et-vient, d'abord lents, puis le rythme s'accélère. Il me pilonne le cul ! Après 10 minutes de baise intense, il me relève et me plaque contre le mur. Il me défonce maintenant. Il me prend dans ses bras et me soulève de terre pour que mon cul soit plus haut. Il accélère la cadence, ressortant presque entièrement sa bite de mon cul, ne laissant que son gland à l'intérieur avant de me pénétrer d'un coup sec sur toute la longueur de son sexe. Puis il donne des coups de reins violents, il est comme une bête et il me défonce comme un jouet sexuel. Alors, je sens sa queue gonfler en moi. Il rugit. Je comprends qu'il va jouir. Il éjacule dans mes entrailles, sa bite plantée au fond de mon cul, ses couilles contre mes fesses. Il reste quelques secondes en moi, tout en reprenant son souffle puis il me repose par terre. Je vois les autres former un demi-cercle autour de nous, en train de se branler.

Une fois Harry sorti, Nicolas se met derrière moi tout en se branlant et au moment de jouir, il enfonce sa queue en moi et me balance sa purée au fond de mes entrailles. Il ressort et c’est Aurélien qui me prend par le bras et m’entraine vers le matelas. Il me montre son trou et je comprends que je dois d’abord le brouter. J’admire ses fesses qui sont recouvertes d'un duvet de poils noirs, qui s'épaississent à l'approche de sa raie. Je dois dire que cette raie est bien fournie en poils noirs et drus. Je lui écarte les fesses et découvre son petit trou entouré de poils. Je le lèche, il gémit et il se branle. Après quelques instants, il se retourne, je me mets en levrette et je sens son gland bien dur me transpercer de part en part pour arriver au fond de mon trou, sa bite est comme du béton. Il me prend dans ses bras, me relève et commence des mouvements puissants. Chaque coup de boutoir de son corps de 100 kg me soulève quasiment. Après 10 minutes, il ressort de mon cul, présente sa queue devant ma bouche, se branle et lâche sa purée. Un premier flot coule sur ma langue et puis c’est l’explosion : 5 gros jets viennent s’écraser sur mon visage, sur ma langue et au fond de ma gorge. Je prends sa bite et le suce. Du sperme continue de couler lentement dans mon gosier. Rapha prend la suite dans mon trou laissé vide et il m’introduit avec douceur sa queue l’ayant préalablement enduite de la semence qui coule le long de mon cul. J’adore sentir ses poils, je m’imagine sa bite bien sombre s’enfoncer en moi, ses couilles presque noires et toutes poilues taper contre mon cul. Il me donne des coups de bélier. Il lui faut deux minutes pour me baiser et pour venir ajouter sa semence à celle des autres. Il me pénètre au plus profond, je sens ses couilles collées à l'entrée de mon trou. Il continue d'appuyer au maximum sa bite au fond pour savourer son orgasme... puis il sort de moi.

Guillaume passe derrière moi et me prend sans ménagement. Il me secoue comme un prunier, les mains posées sur mon dos et très vite. Au bout de 5 minutes, sa queue dure comme de la pierre expulse une bonne dose de sperme. Il ressort lentement et je sens un peu plus de jus couler hors de mon trou. David se branle, me pénètre et éjacule au bout de quelques secondes dans un cri bestial et une éjaculation qui a l’air très conséquente. Vient enfin le tour de Pédro qui prend la suite qui pousse son gland dans mon cul. Il me caresse la prostate. Je sens ses couilles et son ventre derrière moi. Il commence une baise lente qui s’accélère très rapidement. Je sens mon dos ployer sous le poids de son ventre. Je m’affale sous son poids et je m’écroule sur le matelas. Il ne se laisse pas distraire et continue sa baise. Ses poils me caressent de partout. Il me pilonne maintenant. Je sens tout de lui, sa bite qui frappe de plus en plus vite ma prostate, ses grosses couilles poilues qui battent mes propres couilles, son gros ventre moi contre moi, ses cuisses énormes. Il me plaque contre le matelas à chaque poussée. J'entends les claquements de son ventre et de ses couilles contre mes fesses. Il me baise sauvagement, il souffle comme un buffle. Au bout de 10 minutes, il finit par donner des coups de plus en plus violents avant de se planter au fond de moi pour se décharger tout son jus. Je sens sa queue gonfler et expulser avec violence son sperme qui me remplit le trou. Il s'effondre sur moi, tout son corps dans mon dos, à bout de souffle. Je me mets sur le dos quand il roule sur le côté, Nicolas se précipite sur moi et enfourne sa teub en bouche et je n’ai besoin que de quelques secondes avant d’expulser mon jus dans son estomac tellement le traitement que ces 9 mecs m’ont donné m’a plu. Tous viennent sur le matelas et se joignent à moi. S’ensuit alors une séance de câlins, de roulages de pelle.

Je sors les étoiles pleins les yeux et le cul plein de foutre, après 3 h de sexe et le sperme de 8 mecs dans le cul.

J’espère que cette histoire vous a plu et que vous avez eu bien du plaisir en la lisant. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des mais aussi pour me donner un retour (en précisant le titre).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 22 mars 2022 à 09:43 .

Retourner en haut