NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Racailles de cité

Salut, moi c’est Karim. Je suis un rebeu de 22 ans style minet (1,80m pour 65 kg). Je vis dans une famille magrébine croyante et plutôt traditionnelle. Je viens de finir ma énième formation et je suis manutentionnaire dans une entreprise de logistique. Je suis marié depuis deux ans avec Fatima, une bonne amie que je fréquente depuis le collège et que j’ai toujours aimée. Nous avons vécu avec sa famille dans un petit appartement de Nice dans une cité.

Depuis que je gagne bien ma vie, je nous ai fait emménager dans un appartement plus grand du centre-ville. Je suis content de quitter la famille nombreuse de Fatima. Elle a 3 frères et 4 sœurs. Ses frères ne sont pas des lumières mais je suis surtout content de ne plus être dans les parages de Yacine qui a 20 ans et qui est déjà une petite racaille. Il ramène beaucoup d’argent à la maison et personne ne sait comment il le gagne... ou plutôt personne ne cherche à le savoir. Ce jeune me fait vraiment peur. Il joue au caïd et il m’a même lancé lors de notre mariage, du haut de ses 17 ans, qu’il me ferait la peau si je faisais du mal à sa sœur.

Mes journées se suivent et se ressemblent : durant la semaine, je bosse et je rentre assez tard. Fatima travaille dans un centre d’aide aux jeunes du quartier où habite sa famille. Le week-end, on rend visite à ses parents ou aux miens. Une vie assez monotone... mais qui me plait.

Cependant, une envie gronde en moi. Plus jeune, alors que je regardais des pornos en cachette et que je me branlais dessus, j’ai remarqué que je matais plus les bites des mecs que les seins ou les chattes des meufs. Et depuis des années, des envies inavouées de bite m’ont envahi. Personne n’est au courant... J’ai un frère, Icham, qui a 30 ans et qui habite à Toulouse. Je ne lui ai jamais avoué que j’adorais le surprendre et le mater quand il prenait sa douche car sa grosse massue entre les jambes m’impressionnait. J’ai toujours eu envie de me lancer, d’aller sur Marseille, incognito, dans une boîte gay. Mais très vite, je me suis marié et en habitant dans la famille de Fatima, avec sa racaille de frère dans les parages, il était hors de question que je tente quoi que ce soit.

Et une fois que j’étais sur Marseille, pour une formation, j’ai fait un détour par un kiosk. J’avais mis une casquette et des lunettes noires pour passer inaperçu. J’ai acheté un magazine porno gay et le vendeur m’a tout de suite regardé d’un air amusé. Je suis rentré chez moi et je me suis branlé sur les histoires ainsi que sur les grosses bites. Mais une fois fini, pris de panique, j’ai brûlé le journal dans l’évier et j’ai jeté les cendres dans les toilettes. Et ensuite, je n’ai plus ressenti cette envie pour les personnes du même sexe.

Du moins, c’est ce que je croyais... Quand Fatima m’a annoncé qu’elle était enceinte (je baise quand même souvent avec elle, car elle m’attire aussi !), ces envies incontrôlables m’ont repris... ce qui m’a fait passer dans une période de déprime. Des rêves, des pensées, des fantasmes homos me torturaient. Je ne pouvais en parler à personne et j’étais malheureux. Je ne savais pas comment me sortir de cet enfer.

Un jour, dans le bus, j’ai entendu deux mecs parler de Grindr. J’ai beaucoup hésité ... puis finalement, j’ai décidé prendre un après-midi et de rentrer chez moi. J’ai allumé mon ordi, je suis passé en mode incognito ... et j’ai cherché Grindr. Mais j’ai alors appris que c’était une application, pas un site. J’ai soupiré de frustration... quand j’ai vu une pub pour un autre tchat gay. J’ai cliqué dessus... et j’ai créé un profil.

Une fois terminé, j’ai attendu. Puis j’ai fait quelques photos de moi avec la caméra de l’ordi et je les ai téléchargées. Et très vite, les messages ont plu ! Apparemment, beaucoup cherchaient de beaux rebeus TTBM pour se faire baiser. J’ai alors engagé la conversation avec un beau mec musclé. On a commencé à discuter. Il m’a parlé de ses envies, il m’a demandé les miennes. Je dis que je n’ai pas d’expériences... mais que je rêverais sucer une belle queue. Il m’a envoyé alors une photo de son engin... ce qui m’a laissé sans voix. Il était si beau... j’ai immédiatement bandé. On s’est chauffé mutuellement et il m’a demandé alors mon numéro. J’ai commencé à paniquer... ça devenait sérieux... j’ai alors quitté le tchat. Mais j’avais fait une capture d’écran de sa bite. Je me suis branlé dessus et j’ai juté énormément.

Quelques jours plus tard, je suis retourné sur le site et je me suis rendu compte que le mec m’avait bloqué. Mais tout d’un coup, j’ai été pris de panique ! J’ai remarqué que j’avais fait une bêtise ! J’avais téléchargé une photo de mon visage la dernière fois... sans faire attention qu’elle était publique ! J’ai panique, j’ai supprimé toutes les photos et j’ai désactivé mon compte. Je me trouvais vraiment trop con et j’ai pris peur.

Pendant des semaines, j’ai réprimé mes envies... et finalement, quand j’ai vu que rien ne se passais de négatif dans ma vie, je me suis réinscris sur le site. Et pendant de nombreux mois, j’ai tchaté avec des mecs. Ils m’envoyaient des photos, je me branlais dessus et je quittais le tchat avant une possible rencontre. Après la naissance de ma première fille, j’étais tellement vanné par le taf supplémentaire à la maison que je n’allais plus sur le site. Puis, puisque Fatima allait souvent chez sa mère qui l’aidait, je me retrouvais souvent seul à la maison. Petit à petit, j’ai repris mes activités sur les tchats.

Aujourd’hui, je suis seul à la maison. Je me rebranche sur le tchat... et très vite, je suis contacté par un rebeu qui me dit qu’il veut rester discret à cause de sa famille mais qu’il n'est pas fan des dials à rallonge et qu'il cherche un plan pour dans 1h. il a une énorme queue. J’ose lui envoyer mes photos, je suis en confiance, on est dans la même situation apparemment : des rebeus qui ont des envies mais qui ne peuvent pas les assouvir à cause de leur famille. Il me chauffe vraiment mais il me presse aussi : il veut une réponse immédiate : « J’ai les couilles pleines et je veux me vider, tu viens ou pas ? ». Je finis par surmonter ma peur et je dis que je viens. Il me file alors son adresse. C’est dans la cité où habite la famille de Fatima. Heureusement, c’est dans un bâtiment éloigné du leur. Je vais me doucher et je me rends chez le mec, la boule au ventre. Ma tête est pleine de pensées... Je suis chaud ... mais j’espère que je ne vais pas le regretter.

Quand je suis devant le bâtiment, j’hésite à lui écrire que je suis là. Je tape le message... mais je n’arrive pas à l’envoyer. Et puis merde ! Je l’envoie et la porte s’ouvre. Je rentre dans le bâtiment et je vois qu’il m’a écrit : « 12ème étage, quatrième porte sur la droite ». Je prends l’ascenseur et je me rends à son appart. La porte est entrouverte. Je prends une grande inspiration et je rentre.

Le rebeu est encore plus beau que sur les photos. Il est grand. Il me fait alors la bise et dit qu’il s’appelle Akim. Je lui donne un autre nom : « Youness ».

Je l’observe et il me plait : il doit avoir 28 ans, il mesure 1,90m. il est mince, il a les cheveux rasés et une barbe noire courte. Il porte des boucles d’oreille en diamant. Il a l’air assez mince.

Sans préliminaire, Akim se met alors à poil et il s’assoit sur le canapé. Je me fous aussi à poil et je m’assois à côté de lui.

- T’es bien poilu, toi !

En effet, je suis poilu. Je suis de stature normale, j’ai des cheveux courts et noirs, une barbe fournie. Mon corps est fin et taillé en V. Je suis poilu comme un gorille, sur tout le corps, les jambes, le cul, le sexe, les bras. Mes poils débutent dans mon cou et se déversent sur mon torse qui a une toison qui ne laisse pas du tout entrevoir ma peau. Cette toison descend sur tout le ventre, où ils sont plus rares… mais plus on descend vers ma teub de 18 cm, plus ils redeviennent velus. Les poils de mon pubis recouvrent tout mon bas-ventre, ils sont bruns et super épais. Mes couilles sont aussi recouvertes d’un beau duvet qui révèlent leurs couleurs brunes. J’ai une bite et des boules presque noires. Mes beaux poils noirs sont aussi abondants sur les bras et les jambes et sur son cul. C’est en fait une raie noire qui descend de mon dos pour aller se perdre sur mes couilles. J’ai aussi de beaux poils noirs abondants sous les aisselles. J’ai un gros cul bombé que Akim se met immédiatement à caresser.

- Il doit en voir des bites ce petit cul de femelle.

- Non...

- Non ?

- Je ne me suis encore jamais fait prendre par une bite...

- Vraiment ?

- Oui...

- Et tu as déjà sucé des bites ?

- Non...

- Et comment tu sais que les mecs te plaisent.

- J’ai toujours fantasmé sur les bites et sur les culs que je voyais dans les pornos.

- Tu veux me sucer ?

- Oui ... je veux bien...

- Mets-toi à genoux alors et suce-moi.

Je m’exécute et je mate ce mec : il a un corps mince et musclé, une peau foncée.

Il a une teub de 18 cm, assez épaisse, presque noire, avec de grosses couilles.

Je m’approche de son entre-jambe. Sa queue dressée est magnifique. Il est bien monté. Pour la première fois de ma vie, je prends en main une autre bite que la mienne... quelle sensation étrange. Sa queue est dure.

- Vas-y, suce-moi, frère...

Je vais enfin réaliser mon fantasme... mes lèvres s’ouvrent et je gobe son gland... quand soudain, Akim me colle une grosse baffe et je tombe par terre. Il dit alors, fort :

- Tu as tout ce qu’il te faut ?

- Oui !

Cette réponse est prononcée par une voix qui vient de ma droite. Je regarde... et je vois ... Yacine ! Le frère de Fatima ! Cette petite racaille est en train de filmer la scène avec son portable ! Je le regarde, ahuri. Puis, je me lève et je me mets à balbutier :

- Yacine, c’est pas ce que tu crois...

- Ta gueule ! Bien sûr que c’est ce que je crois ! Tu as été vu il y a quelques mois avec ta photo sur le tchat ! Et on vient de te prendre en flag ! Tu es une pédale !

- Non. J’ai jamais...

- Ta gueule ! Tu veux déshonorer ma famille ?! Tu ne respectes pas ma sœur ?! Tu vas payer !

Il me prend alors par les cheveux et il me traine hors de l’appart. Il me jette dans l’ascenseur et Yacine, Akim et moi descendons. Nous arrivons dans les sous-sols. Yacine me reprend par les cheveux, il me traine. Il me mène dans une cellule des caves où il me jette et il referme à clé. J’essaie de reprendre mes esprits, je demande à Yacine de me pardonner, que ça ne se reproduira plus. Pas de réponse.

Quelques heures plus tard, la porte s’ouvre de nouveau. Yacine apparait, triomphant. Akim le suit et les deux mecs me matent. Je me sens humilié, encore complètement nu. Soudain, les deux mecs se mettent à me rouer des coups de pieds. Puis, Yacine me relève par les cheveux et il me fout des baffes.

- Tu vas voir, on va t’apprendre à respecter ma sœur !

Akim me saisit alors par les cheveux et Yacine s’approche... et il sort sa bite de son pantalon de survêt. Akim me pousse alors contre la bite et il m’ordonne de sucer. Mes lèvres restent fermées. Yacine me bifle puis il essaie de nouveau de rentrer dans ma bouche. Soudain, je me prends une grosse baffe :

- Je crois que t'as bien compris ! Tu es à ma merci. J’ai une vidéo de toi qui suce Akim. Si tu veux pas que je la montre à ma sœur ainsi qu’à tes parents et que je détruise ta vie, tu vas faire ce qu’on te dit !

Il me remet une grosse baffe, Akim me saisit par les cheveux et me plaque contre la bite tendue de Yacine. J’ouvre finalement la bouche et la queue de Yacine entre dedans. Akim me maintient et Yacine enfonce la moitié de sa teub en bouche qu’il se met à baiser en me biflant de temps en temps. Je bave de partout... et je bande. Je ne me suis jamais fait traiter comme ça, je suis mort de peur quant aux conséquences... mais je bande ! Je suis excité à mort !

Yacine se déshabille : il a un corps musclé impressionnant. De gros pecs et de gros biceps. Il a un visage fin, un regard mauvais, des cheveux courts sur le dessus et rasés sur les côtés. Il a des tatouages dans le cou, sur le torse, sur les bras. Il a les bras et les jambes bien poilues. Son corps est recouvert d’une masse de poils impressionnante qui remontent à partir du pubis, traversent le ventre et vont se perdre dans son torse densément poilu. Son pubis est hyper velu. Il a une queue démente. Elle doit faire 22 cm, elle est très épaisse avec un gros gland. Elle doit bien faire la taille d’une canette de coca. Elle est marron foncé. Il a de grosses couilles hyper poilues.

Yacine se place devant moi. Akim me prend par le cou et il me maintient fermement. Yacine se retourne et il m’offre son cul devant la bouche. J’ai une vue magnifique sur sa raie poilue, remplie de poils noirs et frisés... Akim approche ma bouche de ses fesses musclées. Ma langue ne peut pas résister et elle plonge dans cette forêt de poils. Elle passe dans sa raie poilue de haut en bas. Ses poils drus me chatouillent la langue. Puis je l’introduis dans son trou. Yacine ne gémit pas mais je le sens frissonner de plaisir. Je lèche sa rondelle.

Après 5 minutes, Yacine se redresse et Akim me fait relever le cul. Yacine prend du gel et il me met directement un doigt dans le cul. Il fait des allers-retours dans mon trou. Je sens son doigt maltraiter ma prostate... un plaisir inconnu jusqu’ici. Puis, il enfonce un deuxième, puis un troisième doigt. Il se pose alors sur moi de tout son poids et je me retrouve à plat ventre sur le sol. Il plonge alors sa bite en moi. Elle entre en moi directement, violemment. J’en ai le souffle coupé. Je veux me dégager mais c’est peine perdue, je n’arrive pas à bouger. Il est trop musclé, je ne peux rien faire.

Yacine commence alors à me défoncer sauvagement. Je me mets à crier de douleur... il me pose alors la main devant la bouche. Je sens les larmes me monter aux yeux. Je suis en train de me faire dépuceler par mon jeune beau-frère. Puis, le plaisir fait place à la douleur. Sa queue me massacre la prostate et je gémis (honteusement) de plaisir. Sa grosse bite m’ouvre à fond, ses grosses couilles me tapent le cul. Sentant que je prends mon pied, ses coups de bite redoublent de vigueur. Parfois, Akim me met des baffes.

Pendant de longues minutes, Yacine me lime sans ménagement. Akim est placé à côté de nous et il semble admire mon beau-frère me baiser. Yacine prend un rythme régulier et puissant. Parfois, il accélère ses coups de reins, me pénétrant tout au fond de mon cul. Son sexe me ramone bien. Il me baise le plus profondément possible dans de grands mouvements de va-et-vient. Parfois, il se relève et sa queue sort de mes entrailles. Il joue alors avec son gland sur ma rosette, avant de s’enfoncer sans les mains jusqu’à ce que la touffe de son pubis s’écrase contre mon cul. Il sort plusieurs fois sa bite de mon fion puis s’y engouffre sur toute la longueur. Ensuite, il se déchaine et il me défonce bien, son pubis tapant contre mes fesses qui tremblent sous ces coups.

Après bien 15 minutes, Yacine se bloque en moi et je sens une vague de chaleur m’envahir. Quand il ressort, un tsunami de sperme sort de mon cul. Akim me fait relever et il me remet une baffe. Il s’étonne :

- Yacine, putain ! Cette salope bande !

- Putain ! Ça t’a plu, espèce de pute !

Il me crache alors à la gueule. Il prend ensuite son téléphone et il pianote dessus.

- Espèce de bâtard ! En fait, t’es une grosse chienne ! Un vide-couilles à rebeus ! tu aimes te faire traiter comme une meuf ? Tu vas être servie ! T’es pas un mec ! Tu es juste une grosse pute qui aime se faire juter dedans ! Tu vas bien faire plaisir à quelques mecs !

Quelques minutes plus tard, 8 mecs arrivent ensemble dans la cave et ils sifflent quand ils me voient nu, dégoulinant de sperme. Je les reconnais, ce sont tous des potes de Yacine, de petites racailles de la cité. Akim, qui est resté en retrait jusqu’ici, s’avance vers moi et Yacine dit :

- Vous allez voir comme cette salope de bâtard de rebeu aime la bite !

Akim me crache dessus et dit :

- Tu es une sous-merde ! Ouvre-ta bouche, petite pute !

J’obéis et il me met une petite baffe en rigolant :

- Voilà ! Maintenant suce-moi bien !

Akim prend ma tête entre ses deux mains et il me force à prendre sa queue sur toute sa longueur. Elle entre plus facilement que celle de Yacine. Il bloque ensuite ma tête et il se met à faire de petits mouvements de bassin. Il me baise ainsi la bouche. Parfois, il ressort, il me bifle un peu, puis il renfonce sa queue dans ma bouche.

Pendant ce temps, les autres mecs se mettent à poil. Ils se mettent en ligne et Akim me pousse vers les queues tendues. Le premier que je suce est de taille moyenne. Il a des cheveux presque rasés, des tatouages dans le cou et il ressemble à être un dur caïd. Il s’appelle Tarik. Il a 28 ans, un corps mince. Il est très poilu, ce qui souligne sa virilité. Son torse, son ventre, ses jambes, ses bras, sont recouverts de poils noirs, drus, épais. Il a des cuisses puissantes et un cul rebondi et ferme. Son pubis est très velu, sa queue est fine et longue (20 cm). Ses couilles sont aussi grosses que celles d’un taureau, énormes et pendantes.

Il saisit ma tête dans ses mains et il me relève. Il me colle contre son aisselle odorante. Ma langue sort de sa bouche et lèche ses poils noirs et longs. Elle récupère son nectar de mâle qu’elle avale avec plaisir. Puis, elle passe sur son torse poilu, elle joue avec ses tétons, ses poils. Ensuite, elle descend, elle lèche et mordille ses poils de son ventre puis ceux de son pubis... pour enfin tomber devant sa queue tendue. Tarik se laisse faire et je gobe son gland. Puis je prends sa queue presque en entière. Elle m’ouvre bien la bouche. Au bout de quelques minutes, il sort sa queue et il me tend ses grosses couilles que je me mets à lécher tandis qu’il se branle. Puis, il me la redonne. Je m’en occupe lentement et avec envie. Je remarque alors que Yacine filme la scène. Je veux dire quelque chose mais il me met une baffe et dit :

- Continue ton travail, sale merde !

Yacine me pousse alors vers la bite suivante : celle d’Emirhan. Il a 18 ans. Il est grand (presque 2m), mince mais musclé et il est aussi très velu. Il est brun, les cheveux assez courts avec une peau très foncée. Son corps, ses jambes et ses bras sont noirs de poils : des poils noirs, frisés, très longs. Son pubis est rempli d’une énorme touffe de poils épais, longs et noirs. Sa queue fait 22 cm, elle est très large, presque noire, avec un gland rose. Ses boules sont très poilues et bien grosses.

Je me mets à le sucer tout en branlant toujours la bite de Tarik. Il place ses mains derrière ma tête et il se me bien à me baiser la bouche. J’essaie de supporter ses 22 cm qui vont loin dans ma gorge. Au bout de 2 minutes, il me libère et la prochaine bite s’enfonce dans ma bouche. C’est celle de Kamel. Son corps est rempli de poils frisés mais éparses. Il en a cependant partout : sur le torse, sur le ventre, sur les jambes. Son pubis et ses couilles sont plus fournies. Il a 35 ans, il est petit, de corpulence normale. Il a une bite de 16 cm.

Il se laisse faire et il caresse ma tête pendant que je lui fais des gorges profondes. Il me place ma main sous ses couilles que je caresse tout en le suçant. Je m’occupe de sa queue pendant 5 minutes. Le suivant, c’est Walid. Il est grand aussi (1,85m), très mince, poilu comme un singe (sur le torse, le milieu du ventre, le pubis... tous ses poils sont longs et touffus) avec une bite de 22 cm très épaisse (aussi épaisse qu’un paquet de clopes). Elle est recourbée légèrement vers l’avant et elle est assez foncée avec des couilles poilues, énormes. Quand j’engouffre ma bite dans sa bouche, il se met immédiatement à bien gémir en murmurant :

- Putain ! Quelle salope !

Il appuie sur ma tête pour que je prenne sa teub le plus loin possible et il me baise alors la bouche. Mon nez se retrouve presque dans son pubis poilu. Puis, il me fait descendre vers ses couilles que je gobe et ensuite sous son périnée qui est rempli de poils... une vraie forêt vierge qui remonte vers son cul. Il me fait remonter vers sa bite et je la suce. Ensuite, il plaque ses mains contre ma nuque et il se met à baiser ma gueule. Sa queue va loin dans ma gorge, ses couilles se balancent et me frappent le cou.

C’est ensuite au tour de Bilal. Il a les chveux complètement rasés, une barbe fournie, un regard froid et brutal. Il doit avoir 35 ans, il a un corps normal avec un petit ventre. Il a une peau assez claire. Il a un corps hyper velu. Des poils noirs, courts et frisés recouvrent entièrement son torse, son ventre et ses jambes, ainsi que ses bras, son dos et son cul... pas un centimètre carré sans poil. Son pubis est encore plus poilu avec une touffe épaisse et frisée. Sa queue fait 19 cm et elle est très épaisse. Ses boules, rasées, et sa queue sont marron foncé.

Il me présente sa bite. Je la lèche comme une sucette, puis je la prends en bouche. Il me regarde faire avec un regard lubrique et viril. Il pose sa main derrière ma tête et il m’impose son rythme de suce. Parfois, il me fait ressortir, il se branle et il renfonce sa queue dans ma gueule. Il s’aide aussi de petits coups de reins.

Après 5 minutes, il me fait passer à Salim qui a 20 ans. Il a des cheveux courts, une barbe bien entretenue. Il est mince et musclé sec. Ses pecs et ses abdos sont recouverts d’un duvet fin et frisé. Ses jambes sont très velues. Il a une énorme touffe de poils sous les aisselles et sur le pubis. Sa queue est hyper longue, large avec des couilles grosses et pendantes. Elle doit bien faire 24 cm.

Son gland tente immédiatement une pénétration de mes lèvres. Je me mets à le sucer comme je peux, sa bite m’ouvrant la mâchoire au maximum. Très vite, il plaque ma tête contre son ventre poilu, il maintient ma tête et il se met à l’utiliser comme un jouet pour assouvir ses envies. Sa queue va profondément dans ma gorge et c’est dur de résister à tout ça. Il me laisse parfois prendre ma respiration, il me fait lécher ses couilles puis replonge ma bouche sur sa bite.

Mohammed s’avance ensuite vers moi et il me plaque contre son ventre. Je sors ma langue et je titille son gland. Mohammed a 25 ans, il a des cheveux courts et une barbe très fournie. Il est baraqué, large d’épaules avec des pectoraux énormes. Ses biceps sont aussi bien gonflés. Ses pecs sont recouverts de poils noirs et épais qui descendent en une ligne vers le nombril puis vers un pubis extrêmement velu. Son ventre est recouvert de petits poils noirs fins. Il a de petites boules rondes et une bite de 18 cm marron foncé, assez épaisse, avec un gros gland. Il me fait monter et descendre sur sa bite, il me fait faire de bonnes gorges profondes. Puis, il me fait passer à ses couilles que je lèche pendant qu’il se branle.

Très vite, c’est Rachid qui prend la suite. Il a un regard dur, des traits secs. Il a 30 ans, il est grand, il a une peau hyper foncée, et il est superbement musclé. Il a de beaux pectoraux, des bras fins et musclés. Ses abdos sont bien dessinés, et son corps entier me fait découvrir des muscles dont j’ignorais l’existence. Son torse et son ventre son un peu poilu. Ses jambes sont velues et son pubis est une véritable forêt vierge : des poils noirs, longs, frisés qui forment une énorme touffe qui recouvre aussi la base de sa bite et ses couilles. Sa bite est épaisse, noire et fait dans les 19 cm.

Rachid se laisse sucer sans me toucher, les yeux fermés. Les autres se branlent autour de nous. Et je sens des mains qui commencent à caresser mon cul. A un moment, je tends ma croupe et Tarik s’exclame :

- Putain ! Cette salope veut se faire monter !

Tarik me fait alors mettre à quatre pattes et il joue avec son gland contre mon anus.

- Yacine t’a déjà bien rempli, à ce que je vois !

Il enfonce alors sa grosse queue lentement. Les 20 cm de Tarik m’ouvrent bien et il se met à me défoncer. Sa bonne bite me masse la prostate. Ses mains posées sur mes hanches, il donne des coups de teub rapides et profonds. Parfois, il me fait sucer ses doigts, frottant son corps poilu sur mon dos. Ses poils me chatouillent. Ses grosses couilles de taureau s’écrasent sur mon cul à chaque baise en profondeur. Ses poils de pubis me caressent le bas de mon dos.

- Tu vas prendre cher, salope ! Tu vas plus pouvoir marcher quand on en aura fini avec toi !

- Oui, Tarik, ouvre-la bien pour nous !

- Elle va morfler, la pute !

Après quelques minutes, le mec accélère encore plus la cadence. Il me baise bestialement : Tarik se met à donner de bons coups de butoir quand Walid me présente son cul poilu devant les yeux :

- Vas-y ! Bouffe-moi le cul !

Je lèche le cul de Walid. Ma langue fait des va-et-vient sur ses fesses poilues, puis elle s’introduit dans sa raie touffue comme une forêt vierge. Ce sont des poils épais, longs et noirs qui la recouvrent. On ne distingue pas du tout son trou. Ma langue joue avec les poils puis elle fore pour trouver l’anus. Je me retrouve avec le nez enfoncé dans ses poils. Je commence alors à lécher sa rondelle comme un fou. Je me régale. Walid s’exclame :

- Putain ! Tu fais ça trop bien ! Continue.

Ses encouragements me font aller plus vite. Je titille sa rosette puis le bout de ma langue s’enfonce dans son anus. Walid dit :

- T'es qu'une bonne tépu ! Vas-y, fais-moi du bien !

Au bout de quelques minutes, Tarik ressort de mon cul et Walid se précipite dessus. Il plonge ses 22 cm au fond de mes entrailles et il me défonce bien. Je me mets à gémir de plaisir. Il prend un rythme régulier, parfois il accélère ses coups de reins, me pénétrant tout au fond de mon cul. Son sexe me ramone bien, sa bite courbée fait morfler ma prostate. Je suis aux anges. Il me baise le plus profondément possible dans de grands mouvements de va-et-vient. Les poils de son corps se frottent contre mon dos. C’est magnifique. Ses boules poilues me fouettent le cul. Parfois, il se relève et sa queue sort de mes entrailles. Il joue avec son gland sur ma rosette poilue et sans les mains, il s’enfonce de nouveau en moi jusqu’à ce que la touffe de son pubis s’écrase contre mon cul. Il sort plusieurs fois sa bite de mon fion puis s’y engouffre sur toute la longueur. Ensuite, il se déchaine et il me défonce bien, son pubis tapant contre mes fesses qui tremblent sous ces coups.

Finalement, Walid ressort avant de jouir et Akim s’enfonce en moi, il plante entièrement sa queue jusqu’aux couilles et il se met à me baiser sauvagement, avec violence. Ses énormes couilles tapent contre mes fesses.

- Putain, t’avais raison Yacine ! Son cul est extra !

Je vois que Yacine filme la scène et qu’il fait des gros plans. Je verrai plus tard la bite d’Akim entrer et sortir de mon cul à un rythme régulier. J’adorerai voir sa bite sortir puis disparaitre dans mon anus poilu. Akim me donne de bonnes fessées qui me font gémir. Il va vite et il est assez agressif.

Pendant que je me fais baiser par Akim, Rachid me plaque contre son corps musclé et il me caresse la tête. Je suis surpris par ce moment de tendresse. Il murmure à l’oreille :

- Lèche-moi !

Ma langue sort alors et je suce ses tétons. Ensuite, je lèche ses pectoraux velus et ma langue suit la ligne de ses poils. Je caresse en même temps ses magnifiques abdos. Ma langue descend vers son nombril puis vers son pubis. Je m’enivre du délicieux parfum de mâle qui s’en dégage. Mon nez, ma langue et ma main jouent avec sa touffe poilue. Rachid gémit de plaisir.

C’est ensuite Mohammed qui prend la suite dans mon cul. Il me fait mettre sur le ventre, il grimpe au-dessus de moi, il prend mes hanches entre ses mains et son gland joue avec ma rosette... avant de s’enfoncer en moi, sans l’aide de ses mains tellement je suis ouvert. Je vois alors Yacine se placer au-dessus de moi... je le regarde. Sa bite est en demi-molle. Soudain, un jet sort de sa queue. Il m’arrose le dos de sa pisse bien chaude. Ses jets puissants me recouvrent. Il arrose mon dos, mon cou, mes cheveux, mon cul... une cascade de pisse dévale mon corps pour aller s’écraser par terre. Le liquide descend aussi le long de mon dos puis de ma raie et elle se mélange au sperme qui sort déjà de mon trou. La pisse inonde la bite de Mohammed ce qui en fait aussi rentrer dans mon cul. La queue de Mohammed glisse en moi. Ça semble l’exciter. Il accélère ses coups de bourrin. Il me maintient d’une main la hanche et passe l’autre sur mon dos, encore tout mouillé.

Mohammed me baise lentement pendant 5 minutes tout en m’insultant !

- Prends ça, sale putain ! Chienne à jus !

Sur la vidéo, j’admirerai son gros cul poilu vaciller à la cadence de ses coups de reins. Il est vraiment magnifique, son corps et ses bras poilus me feront un effet incroyable quand je regarderai la vidéo.

Mohammed accélère le rythme de sa baise pendant quelques minutes, puis il quitte me trou. Salim se met alors derrière moi. J’ai peur de ses 24 cm... Il a vraiment une très grosse bite !

- Fais doucement, dis-je

- Ta gueule, sale pute ! Tu vas avoir ce que tu mérites !

Et il entre sa queue d’une traite. Je gueule de douleur ! Sans s’en soucier, il commence à me défoncer sans pitié. Je gémis à fond, partagé entre la douleur et le plaisir que me provoque ma prostate qui se fait massacrer. Il me baise tel un animal sauvage. J’encaisse ses coups violents comme je peux. Je bande à m’en faire péter le rouleau.

- Alors petite salope ! Tu voulais essayer la bite de rebeus ! Tu es servie !

Il continue de me baiser à mort. Même si la douleur est présente, je tends bien mes fesses pour qu’il me prenne encore plus profondément. S’en rendant compte, il devient encore plus bestial et il me baise fort et violemment, tel un animal en rut. Ses boules me fouettent le cul. Ma prostate se retrouve maltraitée et je suis presque à deux doigts de jouir sans me branler. Salim est vraiment un baiseur hors-pair. Il est aussi endurant. Il me pilonne pendant bien 20 minutes avant de ressortir.

Rachid enfonce alors ses 19 cm dans mon cul, il agrippe mes hanches et il me baise rapidement. Mon cul brûle. Yacine filme toujours. Il me tire par les cheveux et il fait un gros plan sur mon visage. Il crie :

- Ça te plait, Karim ?

- Oui.

- Tu aimes te faire baiser ?

- Oui.

- Tu aimes te faire traiter comme une pute ?

- Oui.

Il me fout une grosse baffe, satisfait. Rachid me tient par les épaules et il me défonce sans vergogne. Mon corps est secoué par ses assauts. Il me met des fessées ou des baffes pour accentuer sa dominance. Rachid sort de mon cul, admire son gland posé contre mon anus où il s’enfonce lentement. Il admire sa queue disparaitre dans mon trou et il reprend de lents mouvements de baise. Sur la vidéo de Yacine, on voit ses couilles poilues noires rebondir contre mes fesses. Sa bite épaisse ouvre mon petit trou marron en grand. Quel beau spectacle !

Emirhan est le suivant. Il m’enfonce ses 22 cm et il se met à me pilonner. D’abord lentement puis plus rapidement. Il finit par m’éclater, par me déboîter le cul. Ses couilles me frappent les fesses à chaque coup de butoir, je le sens profondément en moi. Je couine comme une salope. Sur la vidéo, je verrai le corps élancé, poilu et géant du rebeu se pencher au-dessus de moi pour me dominer. Son cul poilu et rebondi fait des allers-retours magnifiques sur mon « petit » corps. Ses poils de pubis ressemblent à des ressorts qui s’écrasent et rebondissent contre mes fesses. Sa magnifique queue noire entre et sort de mon trou poilu. Puis, il me prend dans ses bras et il me soulève pour me faire monter et descendre sur sa queue pendant qu’il est debout. Je suis coincé contre son torse poilu et ses bras puissants autour de moi m'électrisent. Puis, il me repose et il laisse la place au suivant.

Kamel met ses 16 cm directement au fond de moi et il commence un pilonnage en règle. Il me tient par les épaules. Yacine filme toujours. Je verrai plus tard la bite de Kamel entrer et sortir de mon cul. Mes poils toujours couverts du sperme de Yacine sont collés à la bite et ils suivent les va-et-vient de sa queue. Son pubis vient taper contre mes fesses qui s’enfoncent moelleusement dans son tapis de poils. Kamel fait des pauses puis reprend sa baise. Quelques minutes plus tard, il se met à donner de petits coups de reins tout en caressant mon cul. Il répète sans arrêt :

- Putain ! Quelle salope !

Puis, Kamel sort de mes entrailles et Bilal pose son gland contre mon anus tout en m'écartant les fesses. Mon cul serré a du mal à laisser entrer sa grosse massue bien épaisse. Il force et il finit par entrer. Il se met à me baiser, d’abord lentement, faisant bien entrer et sortir ses 19 cm. Il accélère ensuite et tape au fond de mon cul. Je sens cette masse poilue se coller contre moi pour mieux apprécier mon cul. C’est incroyable. Ses magnifiques poils me chatouillent. Ses grosses boules s’éclatent sur mes fesses à chaque aller-retour. Sur la vidéo, je verrai son cul broussailleux rempli de poils noirs qui se démène au-dessus du mien. C’est magnifique aussi de voir ses jambes poilues qui, de dos, s’activent pour bien me pilonner. Sous ses coups de reins, son cul poilu vacille aussi. J’admirerai cette raie complètement noire de poils qui m’hypnotise. On y voit aussi ses poils de pubis épais et frisés former un tapis entre son ventre et mon cul ainsi que sa queue marron foncé glissant dans mes entrailles. Je sens bien sa queue me pénétrer et me défoncer. Finalement, Bilal ressort.

Pendant bien deux heures, ils se déchainent dans mon cul. Les insultes fusent : « T’es un bon garage à bites ! » « Salope », « Tiens, sale pute ! Prends ça ! ». Ils s’encouragent les uns les autres en disant : « Oui, baise-la ! » « Tu la défonces trop bien » Et moi, ... je kiffe me faire traiter ainsi ! Les bites s’enchainent dans mon cul, les unes après les autres. Les mecs prennent leur pied, ils se servent de moi comme d’un objet sexuel. Les bites défilent aussi dans ma bouche. Les rebeus se servent de mes deux trous sans me laisser de répit. Je suis pris en étau, chaque coup de bite me balance vers la queue que j'ai en bouche. Mon cul est en feu, ma mâchoire me fait mal. Yacine dit en ricanant : « Tu voulais de la bite, salope ! Tu es servie ! ». Ils me ramonent un long moment et je prends mon pied.

C’est quand Walid me baise pendant de longues minutes et qu’il s’exclame « Je vais t’engrosser, salope ! » que les mecs comprennent qu’il est temps de lancer l’assaut final. Walid pousse alors un râle, il ne bouge plus et sa sauce envahit en de longs jets mon anus. Sa semence est chaude et abondante. Il savoure sa jouissance pendant une minute puis il se retire. Emirhan prend la suite en gémissant de plaisir quand sa queue entre dans le sperme chaud de son pote. Ses 22 cm me défoncent à fond. Le sperme contenu dans mon cul sort sous ses coups de butoirs et dégoulinent par terre, en passant sur mes couilles. Emirhan s’écrie vite :

- Je vais marquer mon territoire !

Il me défonce tout en jutant en moi. Sur la vidéo de Yacine, on remarquera bien son périnée poilu qui expulse en de grandes pulsations son jus. Je sens bien qu’il me remplit à fond. Même sur la vidéo, on voit le sperme sortir de mon trou sous la pression de sa queue qui continue de me baiser. Son jus est blanchâtre et liquide. Il finit par ralentir ses mouvements et par sortir. Immédiatement, un tsunami de sperme jaillit hors de mon cul.

Tarik écarte mes jambes et il me baise avec ses 20 cm sauvagement. Sa queue expulse le sperme des autres rebeus un peu partout par terre. C’est une vraie bête de sexe. Au bout de 10 minutes, il s’écrie.

- Putain, je vais te remplir, sale pute !

Il accélère ses coups de reins et il me balance sa semence au fond de mes entrailles. Puis, il se retire. Sa queue est suivie d’un geyser de sperme. Kamel est le suivant. Il enfonce ses 16 cm qui nagent dans le sperme et il me défonce, agrippant bien mes hanches et me secouant comme une poupée de chiffon. Il jouit assez vite en donnant de grands coups de reins. Il ressort de mon anus et il récupère dans sa main le sperme qui coule pour me le donner à boire. J’avale avec plaisir ce jus divin.

Salim se branle au-dessus de ma bouche et il gicle 6 énormes jets de sperme épais. Je me retrouve la bouche remplie et il me regarde d’un air victorieux en disant :

- Avale le sperme de ton homme !

J’avale alors son délicieux nectar. Pendant ce temps, Rachid me replonge ses 19 cm dans le cul, il me défonce et très vite, il jouit en moi. Son jus coule hors de mon cul quand il se retire. Il me donne sa bite à nettoyer. Akim est le suivant. Ses 18 cm glissent comme dans du beurre et il me pilonne. Ses couilles trempent dans le jus qui sort de mon cul. Au bout de quelques minutes, il m’inonde aussi les entrailles, déjà bien remplies.

Pendant ce temps, Mohammed se met à se branler puis il enfonce ses 18 cm dans ma gorge. Il m'attrape la nuque et il me fait faire des gorges profondes. Sa queue frappe le fond de ma bouche, il m’utilise comme un sex-toy et très vite, il éjacule dans un râle bestial en bloquant ma tête, envoyant directement son jus dans mon estomac. Son jus est liquide, chaud. Puis il se retire de ma bouche.

Bilal se place ensuite directement au-dessus de ma bouche et il se branle. J’ai une magnifique vue sur son corps de gorille hyper velu. Ce mec est tout simplement bandant. Quand je l’entends gémir, j’ouvre ma bouche en grand et je tends ma langue. Son nectar sort de sa bite et peinturlure mon visage ainsi que mes cheveux. Le sperme tombe aussi lourdement sur ma langue et j’avale avec plaisir son jus. A l’aide de son gland, il pousse une partie de sa semence dans ma bouche et je m’en abreuve aussi. Puis, il me donne sa bite à nettoyer.

Walid passe derrière moi et il ouvre mon trou déjà bien béant à l’aide de ses doigts. Il admire le sperme qui tapisse ma raie et qui dégouline de mon cul. Il ne peut s’empêcher de plonger sa langue dans mon trou, de jouer avec mes poils imbibés de sperme et de me faire un anulingus. Puis, il laisse sa place à Yacine qui me rebaise.

- Tu m’appartiens maintenant ! Je suis ton mâle ! Je vais te défoncer quand j’en ai envie ! Tu as compris, salope !

- Oui.

- Oui qui ?, demande-t-il en me mettant une baffe.

- Oui, maître Yacine !

- C’est bien, salope, tu sais maintenant où est ta place.

Il accélère les coups de bite, il me secoue dans tous les sens. Le sperme des autres racailles est tellement mis sous pression qu’il sort par vagues, tel un tsunami, hors de mon fion et il arrose tout autour de nous. Je sens que Yacine prend son pied dans mon cul rempli. Très vite il dit :

- Je vais te féconder comme une femelle !

Il me remplit une deuxième fois. Le spectacle a dû bien lui plaire car il jute de nouveau de puissants jets.

Je me mets sur le dos, épuisé. Sans attendre, je me branle et je jouis de grosses giclées sur mon ventre. Tous se rhabillent et s’en vont. Akim me fait me relever et il me balance mes habits. Je suis couvert de sperme. Il s’en fout. Il me tire vers l’extérieur et il me chasse des caves. Je m’habille vite fait, j’essuie le sperme avec mon mouchoir qui ne peut pas tout contenir et je rentre, puant le sexe, le sperme, le cul complètement explosé et dégoulinant de jus qui coule le long de mes cuisses.

Je rentre chez moi et je vais me doucher immédiatement. Je suis sûr que certains ont vu dans la rue que j’étais encore couvert de sperme... mais je m’en moque.

Quand je sors de la douche, je vois un message de Yacine : « Tu es à moi maintenant ! Tu m’appartiens ! Tu feras ce que je dirai à partir de maintenant ! Tu es ma pute » Et il y a un lien que j’ouvre : ce sont les vidéos de la tournante. Je comprends le message... il les diffuse si je ne lui obéis pas... et bizarrement, ma queue se met immédiatement au garde-à-vous...

Merci à Walid pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 12 juillet 2023 à 08:41 .

Retourner en haut