NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Vacances en Tunisie

Salut à tous,

Moi, c’est Nico. J’ai 30 ans, je suis blond, les yeux bleus, assez bien foutu et monté 17 cm. Après des mois de folie à travailler sur un projet extrêmement compliqué, j’ai pris des congés car je me suis dit qu’il était temps de changer d’air.

Je suis célibataire depuis maintenant presque 2 ans (la rupture avec mon ex-petit copain a été assez tendue) mais ce n’est pas une raison pour moi de ne pas profiter de mes congés. J’ai décidé de partir spontanément en Tunisie, seul. J’ai toujours voulu y aller et étant donné que j’ai trouvé un bon prix sur un site Internet en « last minut », j’ai réservé le vol et l’hôtel. Je prévois d’y rester 1 semaine.

C’est le printemps mais je remarque qu’il fait assez chaud quand je sors de l’avion. Je me dirige vers l’hôtel qui a aussi un restaurant où je vais dîner. Après le repas, crevé par le vol, je décide de me coucher tôt. Je me réveille le lendemain aux aurores, je prends un petit-déjeuner copieux et je pars découvrir Tunis. Je porte un jean moulant bleu et un t-shirt multicolore qui dévoile mon corps musclé.

Je déambule dans les rues. Des senteurs nouvelles imprègnent mes narines. Un mélange d’odeurs de pâtisseries sucrées et d’épices flotte dans les airs. La ville est assez bruyante, surtout quand je m’approche d’un marché où je décide de flâner. Je m’enfonce ensuite dans la vieille-ville, la « Medina ». J’y découvre une belle mosquée, des musées, etc. Pour le déjeuner, je découvre un bon restaurant. La chaleur étant à son comble, je décide de passer l’après-midi à la plage.

Pendant les jours qui suivent, je profite du soleil, de la mer mais je joue le touriste. Par exemple, je vais visiter les ruines de Carthage. Je prends aussi part à la visite guidée des décors du film « Star Wars ». Je suis vraiment enthousiaste et je trouve ce pays magnifique. J’en profite aussi pour me balader sans but dans la ville où je découvre de petits restaurants proposant une cuisine locale délicieuse. C’est lors d’un de ces périples que, le quatrième jour, je découvre un petit hammam qui me paraît tout de suite sympa. Je décide d’y rentrer.

Je paie et je vais me changer dans les vestiaires. Après avoir enfermé mes affaires dans un casier, je me dirige, affublé d’un short de bains, vers la porte. Un mec ouvre la porte et se dirige vers son casier. Je le regarde, perplexe : il est complètement nu. Il me dévisage et il rigole :

- On est pas en France ici, tu peux te promener à poil ! On est pas aussi prude que vous.

Il continue de rigoler. J’enferme alors mon maillot dans mon casier et je me dirige prudemment vers les bains, tout de même une serviette en lin autour des hanches, de peur que le mec se soit vraiment foutu de ma gueule. Je traverse d’abord le premier lieu. Une sorte d’endroit de relaxation. Certaines portes sont fermées. On peut y lire l’inscription : « Massage ». Je continue ma découverte des lieux et je me dirige vers le hammam. J’ouvre la porte. Un vent brûlant me saute à la figure. Je referme la porte et je m’assois dans un coin. Je sens déjà ma peau suer. Je me mets alors à regarder autour de moi et je vois que l’endroit est bien fréquenté. De nombreux hommes sont là, la plupart ayant les yeux fermés ou regardant dans le vide. Ils sont en train de savourer cette chaleur. Je vois aussi que certains vont vers des petites douches dans une salle séparée pour revenir et se rassoir.

Je me sens vraiment me détendre... et je commence à laisser balader mon regard dans la pièce. Les hommes ont pour la plupart la cinquantaine. Certains sont plus jeunes, d’autres plus vieux. Beaucoup parlent à voix basse. Soudain, je me sens observé... et je tourne ma tête vers la gauche. Je croise alors le regard d’un mec de mon âge. Il se détourne immédiatement et j’en profite pour observer ce beau gosse : il a des yeux sombres et ténébreux, le rendant assez mystérieux, des cheveux courts, aussi courts que sa barbe de trois jours. Il est assez grand et il est bien foutu : il a vraiment un corps de malade, mince et super musclé avec des pectoraux ronds, des abdos saillants et des bras de bûcherons. Il est très poilu mais sa pilosité est bien entretenue. Ses poils sont courts et frisés. Ils recouvrent entièrement son corps : ses pecs, son ventre, ses abdos, son aine. Ses bras sont aussi complètement recouverts de poils, tout comme ses jambes. Sa peau est très bronzée, marron foncée. Il a malheureusement sa serviette posée sur son entre-jambe.

Il discute avec son voisin qui semble être du même âge que lui. Un copain ? Un frère ? Un cousin ? Peu importe. Putain, il est vraiment canon, ce mec ! Un mouvement bizarre attire alors mon regard. Pas loin de moi, il y un mec plutôt vieux... qui est en train de mater le beau gosse tout en massant discrètement sa bite ... qui est vraiment massive !

Au bout de 10 minutes, le beau gosse et son pote se dirigent vers les douches et le vieux les suit. Je commence à m’imaginer une scène chaude… mais je secoue la tête pour effacer cette vision... Je ne veux pas bander ici ! Quelques minutes plus tard, je vois le jeune homme revenir, seul, sans son pote pour se rassoir à sa place. Quelques secondes plus tard, le vieux ressort et il passe directement par la porte de sortie.

Un moment plus tard, je commence à comprendre que les hommes vont sous les douches pour se rafraichir avant de revenir se rassoir, afin de pouvoir profiter plus longtemps des bienfaits du hammam. Et en effet, 30 minutes plus tard, mon beau gosse se dirige de nouveau vers les douches. Bizarrement, un mec, ayant la quarantaine, lui emboite immédiatement le pas et ils disparaissent dans les douches. Font-ils vraiment ce que je pense ?

Le beau mec revient 5 minutes plus tard. Pas de traces de l’autre qui l’a suivi. Mon beau gosse... se place alors à côté de moi. Il s’assoit et sa serviette est alors posée de telle sorte que j’ai une vue plongeante sur son matos... Sa bite est vraiment impressionnante, même au repos. Elle est marron foncée, épaisse, presque aussi longue que sa main. Son gland est fin et rosâtre. Ses boules sont grosses avec des poils très courts. J’admire son morceau... si beau... si imposant ! Je n’arrête pas de jeter des coups d’œil dessus... et je crois qu’il le remarque ! Mais il reste comme ça... Il me laisse profiter du spectacle ! Il remet deux ou trois fois sa bite en place. Puis, au bout de 10 minutes, il finit par se lever et se diriger vers les douches. Je ne sais plus quoi faire... Est-ce qu’il veut que je le suive ? Ou alors vais-je créer un scandale ? Je dois à vrai dire avouer que j’ai un peu peur des conséquences d’actes inconsidérés. En France, j’aurais sauté sur l’occasion... mais là, je préfère me lever et fuir.

Je vais vite vers les vestiaires, je me rhabille, en sueur, et je sors du hammam. Je rentre à l’hôtel, je prends une bonne douche... et je me branle en fantasmant sur le beau mec... Je préfère ensuite aller sur la plage. Je me place non loin de l’endroit où des mecs bien musclés sont en train de jouer au beach-volley. J’admire leurs corps parfaits sous le soleil chaud tunisien. Le soir, je vais manger dans un petit restaurant dans lequel j’avais dîné la veille. Je dis au serveur de me faire la surprise du repas. Il m’apporte alors un plat dont j’ignore le nom sentant bon les épices. Je déguste le met et je suis aux anges. Au milieu de mon repas, je vois venir du coin de la rue le beau jeune homme du hammam. Quand il me voit, il s’arrête et il me sourit. Il décide alors de s’assoir à la terrasse et je l’entends commander un thé à la menthe. Le serveur le lui apporte. Il porte la tasse à ses lèvres... en me faisant un clin d’œil.

Ai-je rêvé ? Ou est-ce qu’il vient de me faire un clin d’œil ? Est-ce mon imagination qui me joue des tours ? Je continue de manger en lui jetant sans arrêt des regards furtifs. Lui me fixe sans interruption. Et il me fait un deuxième clin d’œil. Cette fois, pas de doute ! Je lui lance alors un sourire timide. Sur ce, il se lève et il vient à ma table.

- Salut, moi, c’est Abdel.
- Moi, Nico.
- Tu es Français ?
- Oui et toi ?
- Je suis de Tunis. Tu viens d’où ?
- De Lyon.
- Cool, je connais. J’ai un oncle et des cousins là-bas.
- Super !

Il se met alors à me raconter sa vie pendant que je finis de manger : il travaille sur Tunis, il est dans l’informatique, il vit chez ses parents encore bien qu’il ait 25 ans. Mais il n’est pas encore marié... et il ne le veut pas. Il me parle de ses difficultés et de sa vie dans cette ville, certes tolérante, mais quand même marquée par la discrimination de certaines minorités. Puis, sans détour, il me dit :

- Pourquoi tu es parti aussi brusquement tout à l’heure ?
- Je n’étais pas sûr de ce que tu voulais ... et comme tu le dis, la tolérance a ses limites ici.
- Oui... mais beaucoup viennent à ce hammam ou au ciné d’à côté justement car les gens y sont assez discrets... car ils ont aussi des envies particulières.
- Ok.
- Tu as une copine ?
- Non, répondis-je, prudemment.
- Pas facile pour se soulager, pas vrai ? C’est pour ça que moi, j’ai le hammam.
- Tu as alors vraiment baisé avec ces mecs, demandé-je alors de but en blanc.

Il se met à rigoler sans répondre. Je l’observe intensément. Abdel me plait ! Son sourire d’ange me fait fondre ! Et je me sens en sécurité avec lui. Je finis par lui demander :

- Tu veux venir à mon hôtel ? On pourra discuter discrètement !

Son regard s’illumine et il acquiesce de la tête. Je paie le repas et son thé puis on se dirige vers mon hôtel. On arrive dans ma chambre et on s’installe sur le canapé. Il sort alors son portable et il met en route un porno. Je suis un peu dérouté quand il me dit :

- Et si on faisait un concours de branle ?
- Ok, dis-je, un peu hésitant.

Lui n’hésite pas. Il sort sa bite de son pantalon et elle se met à gonfler tandis qu’il mate le film ... hétéro. Je suis vraiment dérouté. Il me dit :

- Celui qui jute le plus gagne. Le perdant reçoit une fessée. Ok ?
- Si tu veux...

Je ne comprends pas trop... mais je joue le jeu. J’ai trop envie de voir sa bite ! Je me pose à côté de lui et j’enlève mon pantalon tandis que je mate sa queue qui est maintenant complètement déployée : sa queue fait bien 22 cm. Elle est longue, veinée et épaisse... si épaisse que ma main ne peut se refermer dessus. Elle est un peu recourbée vers l’avant.

On se met alors à se branler. Abdel a sa grosse teub dans sa main et il l’actionne lentement. On se branle sans un mot. On se regarde de temps en temps, le beau rebeu semble excité par la scène. Je vois sa belle bite dressée en train d’être branlée ainsi que ses grosses couilles qui se balancent à chaque mouvement de haut en bas.

Au moment de jouir, Abdel se lève et il se met au-dessus de la table basse. Il éjacule trois jets pas très puissants … mais bien crémeux, qui tombent directement sur la table. Je continue de me branler. Je me lève aussi et je décharge 2 minutes plus tard dans un cri guerrier 7 jets d’une puissance phénoménale, preuve que je suis bien chaud. Mon sperme atterrit sur la table et sur le sol. Je ricane quand je me retourne vers Abdel : j’ai gagné. Je lui donne alors une bonne tape sur les fesses.

- Hm... c’était bon !
- Ah oui ?

Sa main s’aventure vers moi... et elle se met à me caresser le cul. J’en ai alors la chair de poule. Son autre main passe sous mon t-shirt et elle caresse mes abdos. Mes yeux se posent alors sur ses biceps ... qui sont bombés et musclés. Ma queue fait alors un bon et se redresse. Je souris... ce n’est pas souvent qu’elle se met si vite au garde-à-vous après un orgasme.

Sans demander, il enlève alors mon t-shirt. Je me retrouve à poil. Il se met à caresser mes pecs et mes abdos.

- Tu es vraiment magnifique.
- Toi aussi.

J’admire sa pilosité... J’adore ses poils courts et frisés qui recouvrent entièrement son corps, ses bras et ses jambes. Dans son dos, les poils recouvrent entièrement sa peau des épaules jusqu’aux pieds, sans ne laisser aucun espace imberbe. Il a des poils de pubis bien entretenus et très étendus. Son cul est très poilu. Sa raie est recouverte de poils noirs, longs et frisés. Ils forment une grosse touffe qui sort de sa raie de facon hirsute.

Il plonge alors sa main vers ma queue et il la caresse. Il masse aussi mes boules. Puis, il place ses mains derrière mon cou. Son regard de braise plongé dans le mien, il m’attire vers lui et il m’embrasse passionnément. Nos baisers sont torrides. Mes mains lui enlèvent son t-shirt et libèrent son magnifique corps. Elles passent dessus pendant qu’on se roule de grosses pelles.

Puis, mes lèvres descendent vers ses tétons qu’elles sucent puis vers ses aisselles que ma langue lape. Ses poils sentent bons le mâle. Puis, ma langue continue de découvrir son magnifique corps. Je descends vers ses abdos que j’embrasse puis vers son nombril et finalement vers sa queue tendue. Je la prends en bouche tandis que mes doigts s’occupent de ses tétons. Je commence une suce lente tandis qu’Abdel donne de petits coups de reins. Sa teub est trop bonne ! Bien large ! Ses boules cognent contre mon menton. Quand il rate un mouvement et que sa queue glisse sur ma joue, j’ouvre la bouche et il tapote avec sa teub sur ma langue avant de se renfoncer dans ma bouche et de la baiser plus énergiquement.

Après 5 minutes, il me fait lécher ses couilles. Puis, il replonge sa queue dans ma bouche, il pose sa main sur ma tête et il me pilonne maintenant vraiment à fond. Il me fait faire de bonnes gorges profondes. Il me fait ensuite me redresser et il s’agenouille. Il prend ma bite en bouche et il me suce. Je gémis directement ! Putain, il se débrouille trop bien ! Je crois qu’il doit adorer ça, sucer des bites dans le hammam !

Il m’entraine par la suite sur le lit où je me couche. Il s’assoit sur mon torse et sa queue entre dans ma bouche qu’elle déforme bien. Je prends sa teub en main et je le suce tout en le branlant. Puis, il éloigne ma main et il se met à me baiser d’abord lentement la bouche puis plus rapidement. Il me fait faire de nombreuses gorges profondes. Je supporte bien sa grosse queue. Son gros gland traverse ma gorge et écarte mes chairs.

Ensuite, il me dit de tirer la langue où il fait promener son périnée poilu. Ma langue atterrit devant sa raie qui est perdue dans une masse de poils. Je ne saurais dire où son trou se trouve. C’est bizarre car ses fesses sont parsemées de quelques poils et le reste du dos pas du tout. J’enfonce ma langue dans cette jungle et j’arrive à mon but. Je titille son trou tout poilu et il se met à gémir. Ensuite, ma langue s’enfonce dedans. Je me mets à lui bouffer son cul à fond... ce qui le fait bien gémir. Son trou s’ouvre petit à petit et ma langue en profite pour entrer de plus en plus profondément. Cette opération doit bien durer 15 minutes. Ma langue s’enfonce dans cette forêt de poils et tournoie dans mes entrailles. Trop bon !

Puis, il me fait mettre sur le dos. Je dois dire que sa grosse queue me fait un peu peur. Je crains les douleurs. Il crache tout d’abord sur mon trou et il se met à me doigter. Il prend son temps et il mouille mon intérieur comme il faut. Il utilise d’abord un, puis deux et enfin trois doigts. Et sans crier garde, il se penche au-dessus de moi et il enfonce sa langue dans mon anus. Je gémis fort alors qu’il me broute le cul.

Il finit par se redresser et par mettre son gros gland sur mon trou bien préparé. Il caresse la peau de mon cul et il se met à donner de petits coups de reins et je sens son gland entrer en moi. Il fait ça sans capote. J’aimerais l’arrêter... mais non, je le laisse faire, c’est trop bon de sentir sa queue en moi, sans capote. Sa teub bloque et il donne un coup sec qui me fait crier de douleur. Il m’attire vers lui et il recommence. Sa bite me fait vraiment mal. J’ai envie de tout arrêter. Mais il se penche sur moi et il m’embrasse tout en me pénétrant plus doucement.

Il se met à donner des coups de reins lents. Je jette un coup d’œil et je vois sa queue enfoncée à moitié dans mon anus qui s’adapte lentement à son monstre. La descente semble interminable. Il arrive au bout de quelques minutes au fond de mon cul et reste ainsi sans bouger, afin que je me fasse à son gros anaconda.

Quand je me suis adapté à sa bite, il reprend ses mouvements de reins, et cette fois il augmente un peu le rythme. Il pose ses mains sur mes fesses et il adopte une cadence assez rapide et régulière. Ça y est, sa grosse bite prend possession de moi. Ses cuisses cognent contre mon cul et ses boules rebondissent contre mon périnée. Le plaisir fait place à la douleur et je commence à couiner doucement. Putain ! Sa grosse bite m’ouvre en grand et elle s’enfonce loin dans mes entrailles ! Je sens aussi les poils de son pubis me caresser le cul.

Il augmente la cadence au bout de 5 minutes. Maintenant, il me défonce à fond, sans aucune pitié. Sa grosse bite coulisse de plus en plus vite dans mon anus. Je gémis de plaisir. Il finit par se retirer et il me place sur le dos. Mes jambes se retrouvent coincées contre son corps magnifique. Il frotte sa bite contre la mienne. Son sexe presque noir tranche avec la pâleur de ma peau. Il s’enfonce de nouveau dans mon cul et il entame une baise rapide et profonde. Ses couilles cognent bruyamment contre mes fesses.

Au bout de quelques minutes, il me fait placer sur le côté. Il passe derrière moi, il me pénètre et il attire mon corps contre le sien. Il reprend une baise sauvage et puissante. J’apprécie ses baisers dans le cou et ses coups de reins profonds. Puis, il me place en levrette, il grimpe sur le lit et sa queue glisse dans mes entrailles. Il me pilonne de nouveau. Très vite, il me fait tomber de tout le poids de son corps sur le lit, il m’enlace dans ses bras et il reprend sa défonce. J’adore sentir ses grosses couilles qui fouettent mon périnée. Il monte et descend tout le long de sa queue et il donne des coups de reins bestiaux qui envoient son monstre frapper le fond de mon cul.

Après bien 10 minutes, Abdel me murmure à l’oreille :

- Putain ! Je vais pas tarder à jouir ! Je vais te mettre enceinte. Tu vas me donner de beaux bébés rebeus !
- Oui, vas-y ! Défonce-moi !

Il redouble la violence de ses coups. C’est quand je sens son gland doubler de volume que je comprends qu’il va jouir. Dans un ultime coup de rein, il se bloque au fond de mon cul et il jouit bien 6 jets puissants qui fouettent le fin fond de mes entrailles.

Il se retire et il se place devant ma rosette. Il se met à laper son propre jus qui dégouline de mon trou et il s’en abreuve. Son sperme dégouline tel un torrent hors de moi. Il avale tout. Puis, il renfonce sa queue encore dure dans mon anus et il donne quelques coups de bite, tassant ainsi son jus. Il ressort, la teub toute blanche.

Il saisit alors ma bite et il la suce. Je ne mets pas longtemps avant de juter mon sperme en longues saccades... dans sa bouche. Abdel avale tout mon jus jusqu’à la dernière goutte. On se pose sur le lit et on se câline pendant de longues minutes. Je finis par m’endormir.

Le lendemain, je me réveille en sursaut. Je regarde autour de moi et je me surprends la tête posée sur le torse d’Abdel. Il est entièrement nu et j’ai une belle vue sur sa bite qui est plaquée contre son ventre. Plein d’envie, je tends ma main et je caresse sa queue ... qui se met à prendre immédiatement du volume. J’entends alors un murmure à mes oreilles :

- Je sais que les Français adorent les grosses bites de rebeu. Pas vrai ?
- Je sais pas si tous les Français aiment ça... mais moi, j’adore !

Je me mets alors à lui lécher le torse. Abdel pose ses mains sur mon dos qu’il me caresse tendrement. J’embrasse ses tétons et ses muscles. Puis, je me penche au-dessus de sa queue dressée... qui disparait rapidement dans ma bouche. Je commence à sucer sa grosse bite tandis qu’il me caresse la tête. Puis, je remonte et je lèche ses tétons tout en branlant sa teub. Abdel saisit la mienne et il la masturbe.

Quelques minutes plus tard, je redescends vers sa queue et je la suce avec envie. Je prends la moitié en bouche tandis que je branle l’autre. Abdel finit par se relever et je me place sur le dos, un coussin derrière la tête. Il entame alors une baise de ma bouche. Il donne de petits coups secs et rapides de reins. Puis, il prend ma bite dans sa bouche et il la suce avec passion. Le mec sait vraiment bien s’y prendre ! Ne pouvant résister à sa queue, je mets ma tête entre ses jambes et nous faisons un 69. Sa langue descend au bout d’une minute le long de mon périnée pour se retrouver plongée dans mon anus. Il le lèche et le pénètre avec sa langue.

Après quelques minutes, il se relève. Je suis à quatre pattes et il frotte sa grosse bite le long de mon périnée. Il tapote ensuite son gland contre mon trou et il s’y enfonce lentement. Sa queue coulisse en moi sans trop de problème. Il est encore bien graissé de son jus de la veille. Il me pénètre sur toute la longueur de sa queue et il entame des coups de bites rapides et amples. Il me saisit les hanches, il me prend dans ses bras et il me serre fort.

Puis, il se place sur le dos et je chevauche son gros morceau. Je suis accroupi au-dessus de son ventre, je monte et descends sur sa bite. Il a ses mains sous mes fesses et il me donne de l’élan pour m’empaler sur sa queue. Mais très vite, il me fait mettre sur le dos, le cul au bord du lit. Lui reste debout et il me baise violemment. J’ai mes pieds autour de sa nuque et on se regarde droit dans les yeux. Il me pilonne toujours plus vite. Ses couilles me fouettent le cul.

Au bout de 10 minutes dans cette position, il pousse un cri et il décharge sa purée en moi. Ses jets sont moins puissants que la veille mais tout aussi abondants. Je ressens en tout cas 6 giclées qui me remplissent. Abdel ressort sa queue, il tapote son gland contre mon trou bien graissé et il replonge sa bite en moi. Il tasse son sperme qui sort par vagues hors de mon anus pour aller s’étaler par terre. Il ressort et je me précipite sur sa bite recouverte de son jus blanc et épais. Il prend ensuite ma bite et il la suce jusqu’à ce que je jouisse dans sa bouche.

Il se pose à côté de moi et il me câline. Puis, une heure plus tard, il me dit qu’il doit y aller. On s’embrasse encore tendrement et langoureusement. Et il finit par quitter ma chambre.

Mon voyage touche aussi à sa fin et je rentre à la fin de la semaine en France, la tête pleine de nouvelles sensations... Et dans mes affaires, je retrouve un bout de papier griffonné à la hâte : dessus, il y a le numéro d’Abdel et aussi un message qui me dit que je dois le contacter si j’ai envie de le revoir et il me fera signe si un jour il passe à Lyon. Je lui écris sur le champ un message !

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 26 novembre 2023 à 13:45 .

Retourner en haut