NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Taxi !

Salut,

Aujourd’hui, je sors en boite gay avec des potes. On boit, on danse. Un mec flirt même avec moi. Le genre de mecs qui a l’air bien salope. Mais je repousse le mec... il est trop efféminé pour moi... car moi aussi, j’adore me prendre des bites dans mon cul ! Je suis certes en manque mais je cherche une proie qui pourrait me remplir moi ! Cependant, pas facile, je suis assez sélectif et personne ne me branche ce soir.

Moi, c’est Nico, 30 ans, blond, yeux bleus, monté 17cm, aujourd’hui dans un petit jean bien moulant qui met bien mon cul en valeur.

Même si je ne trouve personne à me mettre sous la dent, je danse, je m’amuse bien avec mes copains. Je bois pas mal... Ce soir, un pote est venu me chercher donc je peux boire comme je veux. Durant la soirée, un mec attire mon attention. Il est brun, il doit avoir la trentaine, il a de larges épaules. Il porte des habits qui révèlent assez bien son corps... et surtout son gros paquet. Son jean est déformé par une grosse bosse qui me laisse rêveur. Mais je n’ai pas de chance car le mec efféminé l’a repéré et il s’est jeté sur sa proie... Ils ont très vite quitté la boîte...

Vers 3h, je veux rentrer car je suis un peu éméché mais je remarque que mon pote, Fedir, qui m’a amené ici, n’est pas là. Mes potes rigolent et ils me disent qu’ils l’ont vu s’éclipser avec un autre mec il y a bien une heure. Enervé, je décide de partir et de prendre un taxi. Il aurait quand même pu me le dire... ou me déposer chez moi avant de partir avec son plan ! Bon... pas de chance ! Personne devant la boite ! Pas un seul taxi ! Je prends alors mon portable, je regarde si un Uber est dans le coin. J’ai de la chance, il y en a un à moins de 2 minutes de ma position. Je le réquisitionne et j’attends.

La voiture arrive, je lui fais signe, il s’arrête devant moi et je monte à l’arrière. Je donne mon adresse. Je vis dans une maison un peu en retrait du centre-ville. La voiture démarre. Le conducteur a l’air avenant. Il se met à me parler.

- Alors, vous avez passé une bonne soirée ?
- Oui, merci.
- Vous étiez en boîte ?
- Oui. C’était sympa. Il y avait de la bonne musique et les cocktails étaient bons.

Je continue de raconter ma soirée. L’alcool me délie la langue, alors que d’habitude je suis plutôt réservé. Mais je vois dans le rétroviseur que le mec me jette des regards sans arrêt. Il me matte ou je me fais des films ?

Finalement, il me demande :

- Vous étiez au « Chapeau claque » ?
- Oui.
- C’est une boîte gay, non ?
- Oui.
- Je m’en doutais.
- De quoi ?
- Non rien.

Puis le silence se fait dans la voiture. Cependant, ces regards dans le rétro me poursuivent. Au bout de quelques minutes, il reprend la parole :

- Et vous n’avez trouvé personne à votre goût ?
- Non, malheureusement pas.
- Dommage.
- Oui. Et vous, demandé-je soudain.
- Quoi moi ?
- Vous avec sûrement de belles femmes sur votre banquette arrière.
- Oui mais je me dois de rester professionnel !
- Vous ne les draguez pas ? Arrêtez ! Je ne vous crois pas ! Vous êtes beau gosse !
- Euh merci...

Ses regards deviennent encore plus insistants. Puis, il reprend :

- ... mais bon... j’ai un peu d’embonpoint... l’embonpoint du mec marié quoi !

Il tire alors sur sa chemise et en effet, il n’a pas le ventre plat... mais son ventre ne semble quand même pas très gros.

- Vous avez quoi ? 2 kilos en trop, dis-je en rigolant.
- Je dirais entre 5 et 10 ...
- Moi, je trouve que ça n’enlève rien à votre charme.
- Merci.

Ses regards deviennent encore plus insistants. Il regarde maintenant plus dans son rétro que la route.

- Et je suis sûr que beaucoup de vos clientes vous trouvent charmant...
- Possible...
- Vous avouez donc ? Alors, cette banquette arrière a sûrement beaucoup de choses à raconter !
- Vous savez, vous vous faites des films. On voit ça seulement dans les pornos les conducteurs de taxi qui baisent avec toutes leurs clientes !
- Vous ne l’avez jamais fait ?
- Non !
- C’est elles qui ne veulent pas ou c’est vous ?
- C’est elles !, dit-il en rigolant.
- J’en étais sûr ! Vous auriez rien contre !
- Je n’ai pas dit ça.

Il se tait. Je regarde dehors. On a quitté le centre-ville et on est sur une route de campagne. Je vois son GPS. On arrive dans 5 minutes. Je soupire. Mon conducteur est vraiment un beau mec ! Dommage qu’il soit hétéro ! Il me sort alors de mes pensées :

- Ça vous dérange si je m’arrête deux secondes. Il faut que je me soulage...
- Non, pas de problème.

Il s’arrête sur le bas-côté et il sort, se mettant devant la voiture. Les phares l’éclairent. Il me tourne le dos et je devine qu’il ouvre sa braguette et qu’il se met à pisser. Puis, à un moment, il se retourne... tandis qu’il est toujours en train de pisser. Je regarde alors attentivement sa bite : il a une vraie queue de cheval ! Elle est longue et elle semble assez épaisse. Son gland est recouvert par un long prépuce. Je distingue aussi son ventre et son pubis un peu poilu. Sa pisse sort dans un grand jet. Quand il a fini d’uriner, il étire sa grosse queue et il la secoue, de haut en bas. Il a vraiment l’air d’avoir une bite de cheval, même au repos. Elle est longue, épaisse. Elle est un peu recourbée sous ses couilles.

Je m’étonne alors qu’il l’étire assez longtemps. J’ai même l’impression qu’il joue un peu avec. Il semble parfois même la caresser. Vient-il de se mordre les lèvres tout en me matant ? Est-ce que c’est l’alcool qui me joue des tours ?

Après bien 10 secondes, il la fait tout d’un coup tournoyer, puis il la glisse lentement dans son caleçon et il referme sa braguette, toujours en regardant dans ma direction. Quel morceau ! Il remonte et il me demande :

- Vous voudriez pas vous assoir devant ? Ce serait plus sympa, non ?
- Ok.

Je descends et je m’assois à côté de mon conducteur qui redémarre. Je peux mieux l’observer maintenant : le mec doit avoir une trentaine d’années. Il porte un pull épais et un jean plutôt large. Il est blond, il a des yeux bleus ou gris et un visage fin, sans barbe. Il reprend :

- Putain ! J’ai chaud ! Pas vous ?
- Non pas vraiment...
- Je me demande ce qui me fait autant monter la chaleur...

Alors, il enlève son pull et il se retrouve en débardeur. Je découvre de gros bras qui me laissent sans voix. Je n’aurais jamais suspecté qu’il était aussi bien bâti. Mon conducteur a de larges épaules et des bras aussi épais que mes cuisses. Ses biceps sont bien développés et il a des tatouages sur les deux bras. Son débardeur laisse deviner de beaux pecs et un petit ventre qui lui donne un charme fou.

Il reprend :

- Désolé pour tout à l’heure, j’avais cru avoir vu un animal dans la nuit. Ça m’a fait peur, c’est pour cela que j’ai dû me retourner.
- C’est pas grave.

Mes yeux restent fixés sur son paquet qui est vraiment bien gonflé, bien bombé. Il me semble distinguer le contour de sa bite. Je constate que son matos est extrêmement volumineux et qu’il lui fait une énorme bosse entre les jambes... Il me demande :

- Ça va ? Vous regardez quoi ?
- Euh... vos bras... vous faites de la muscu ?
- Oui, 2 fois par semaines minimum.

Il fléchit alors son bras et il le bande. Un beau biceps bien rond apparait.

- Vous pouvez toucher, si vous voulez.
- Ok.

Je tâte ses muscles qui sont très durs.

- Ouah ! Il est énorme ! Et bien dur !
- Si vous voulez, je peux vous montrer quelque chose d’autre qui est dur !

Je le regarde alors ses yeux et je suis son regard. Il me montre son paquet... qui en effet a pris du volume sous l’effet de mes doigts sur sa peau ! Mon cœur bat à fond la caisse ! Je sens l’effet de l’alcool qui me donne le courage de dire :

- Vous avez l’air d’avoir un bel engin !
- Merci.

La voiture ralentit car nous arrivons dans mon village et après quelques minutes de silence durant lesquelles j’ai les yeux rivés sur lui, on arrive à destination. Je lui demande :

- Vous voulez monter ?
- Oui...

Il éteint le moteur, on descend. J’ouvre la porte. Je la referme et là, le mec se précipite sur moi. Il me roule une grosse pelle. Remis de ma surprise, je lui rends ses baisers torrides et on se déshabille l’un l’autre tandis que je nous dirige vers ma chambre. Arrivé devant mon lit, nous nous retrouvons torse nu. Son torse est puissant et il a de beaux pectoraux, recouverts d’un tatouage en forme d’aigle. Son ventre est recouvert de poils fins.

Mon autre main passe sur ses pecs et sur ses biceps.

- Ton corps est magnifique ! Tu vas souvent à la salle.
- Avant, j’y allais tous les jours. Maintenant, plus que 2 ou 3 fois par semaine.
- J’adore ton corps.

Il me pousse sur le lit et il se précipite sur moi. Il me roule une pelle, il se relève et il se frotte contre moi. Je sens sa bite dure encore prisonnière de son jean qui est plaquée contre mon bassin. Il continue son frottage. J’espère simplement qu’il ne va pas jouir tout de suite. J’ai déjà vécu ce genre de chose. Mais quelques minutes plus tard, il roule sur le lit et il enlève son pantalon. Je fais de même. Il est enfin nu sous mes yeux.
Le mec doit avoir une trentaine d’années. Il porte un pull épais et un jean plutôt large. Il est blond, il a des yeux bleus ou gris et un visage fin, sans barbe.
Son pubis est poilu mais bien entretenu. Ses cuisses sont énormes, bien musclées. Ses jambes sont aussi poilues. Il a un cul bien formé, bombé, musclé. Il a de grosses couilles marron et pendantes. Elles sont vraiment énormes, elles ressemblent à de gros kiwis. Sa bite doit faire 24 ou 25 cm. Elle est marron, épaisse, ma main n’arrivera pas à en faire le tour. C’est comme s’il avait une troisième jambe ! Elle me donne trop envie ! Son gland est proéminent.

- Belle queue !
- Merci ! Elle est rien que pour toi ce soir !

Je prends alors sa bite en main et je la branle tout l’admirant. Je dis :
- Putain ! Ta queue est super dure !
- Oui, rien que pour toi.
- C’est vrai ?
- Oui !
- Tu peux l’embrasser si tu veux !

Sans demander mon reste, je me baisse et je fais passer mes lèvres sur son membre bien tendu ! Quelle teub ! Puis, je prends son gland en bouche et je le lèche délicatement. Je relève la tête et je lui dis :

- Ta bite est trop belle ! Je l’adore !

Il me fait me lever et il me roule de nouveau une grosse pelle tandis que mes mains se promènent sur son corps. Puis, je me mets de nouveau au niveau de sa queue que je commence à sucer. Je la saisis et je m’occupe du tiers de ce morceau. Je le suce lentement tout en regardant mon conducteur droit dans les yeux qui me caresse la tête. Puis, je commence à le sucer plus rapidement, tout en faisant des gorges profondes. J’adore son gros morceau qui m’ouvre bien la mâchoire ainsi que son gros gland qui me remplit bien la gorge. Il commente ma suce :

- Oui, c’est bon ça, prends-la bien au fond de ta bouche. Voilà, c’est ça !

Quand je la ressors pour reprendre mon souffle, il me biffle ou il tape son gland contre ma langue. Il se branle un peu puis il me remet sa queue dans ma bouche.

Après quelques minutes, ma langue passe le long de son corps pour aller retrouver ses lèvres. Je l’embrasse puis il me fait mettre à quatre pattes. Il se penche au-dessus de mon cul qu’il écarte... et il y enfonce sa langue d’un coup. Surpris, je gémis fort. Parfois, il ressort, sa langue parcourt mon dos et mes fesses avant de replonger dans mon cul qu’il broute à merveille. Il se redresse et me murmure à l’oreille :

- Chéri, j’ai envie de te mettre enceinte !
- Oui ! Vas-y !

Il enfonce alors son gland dans mon trou et il glisse dans mon anus jusqu’au fond de mes entrailles. Je me sens bien rempli par cette grosse queue. Il m’a tellement bien bouffé le cul que sa bite est rentrée toute seule. Il commence alors à donner de petits coups de bite rapides. Il se penche sur mon corps et il m’embrasse dans le cou tout en me baisant.
Puis, il me met sur le dos, il grimpe sur le lit, il se penche sur moi pour me rouler une grosse pelle et il reprend sa baise. Il me défonce pareillement, avec des coups petits et rapides. Je sens ses couilles rebondir sur mon cul. Parfois, il se relève pour me donner des coups de bourrin avant de recoller ses lèvres contre les miennes et reprendre son rythme rapide et régulier. Ses baisers sont torrides et sensuels. Sa queue maltraite ma prostate et son corps frotte contre ma bite... de telle sorte qu’au bout de quelques minutes, je pousse un cri de surprise et des rasades de sperme sortent de ma queue pour inonder nos deux corps.

Lui aussi, surpris, se relève et regarde le résultat. Il enduit sa bite de mon jus puis il me pénètre à nouveau. Il saisit mes chevilles et il se met á me pilonner à fond. J’admire son magnifique corps qui se démène devant mes yeux. Mes mains passent sur ses pecs magnifiques. J’entends le « floc » de ses couilles qui fouettent mon cul. Après 2 minutes, il gémit :

- Je vais te mettre enceinte, bébé !

Il jouit alors en moi et je sens 4 jets de sperme épais et abondants qui envahissent mes entrailles. Il savoure quelques secondes son orgasme puis il ressort.

Il se couche à côté de moi et je me précipite sur sa bite blanche de sperme. Je la nettoie bien. J’embrasse sa queue qui est en mode demi-molle. Je sens son jus épais qui sort petit à petit de mon trou. Je me colle contre lui et j’admire ce beau mec. Après 5 minutes, il me demande s’il peut se doucher. Je lui montre la salle de bains. Quand il ressort, il m’annonce qu’il doit y aller. Il se rhabille vite et il me donne un baiser torride avant de me dire :

- J’ai envie de te revoir...
- Tu es dans mon historique sur le site d’Uber. Quand j’aurais envie, je te ferai signe.
- Ok, avec plaisir.

Après m’avoir un long et sauvage dernier baiser, il sort de la maison et il remonte dans sa voiture.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 5 novembre 2023 à 14:06 .

Retourner en haut