NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Orgie chez les pompiers

Salut à tous,

Moi, c’est Yann. J’ai 35 ans, je suis pompier professionnel. Je travaille à L... et il y a quelques semaines, mon pote Nico m’a raconté qu’il existait une poudre qui l’avait rendu très docile et que ça avait donné envie à de parfaits inconnus de le baiser (voir « Orgie au ciné », « Orgie dans le bus » et « Orgie dans les vestiaires »). Je ne l’ai pas vraiment cru, pensant qu’il avait abusé des pilules qu’on trouve dans le milieu, genre en boîte ou dans des saunas. Jusqu’au jour où....

Je me décris : j’ai les cheveux châtains, je fais 1,90m pour 110 kg. J’ai la carrure d’un rugbyman. Je suis versa passif, monté 19 cm. J’ai les épaules carrées et un petit ventre. Je suis peu poilu, sans être rasé.

Tout commence le jour où mes coéquipiers et moi partons aux Pays-Bas dans un « Center Park ». Ça fait un moment qu’on voulait s’organiser une petite virée ensemble, pour profiter tout simplement d’un week-end détente.

Nous partons aux aurores en ce samedi matin froid de décembre. On met nos bagages dans la soute et nous grimpons dans le car. Le chauffeur se présente, il s’appelle Karim. Il démarre quand tout le monde est monté à bord. A bord la plupart de mes collègues, on est une quinzaine.

Le trajet dure un bon moment. On fait des pauses toutes les 2h. Karim est très sympa et il met une bonne ambiance dans le car. Mais quand on arrive dans le Nord de la France, il se met à neiger affreusement. La route n’est plus vraiment visible. Mon coéquipier Fred soumet l’idée qu’on pourrait s’arrêter sur une aire en entendant que la tempête passe. Karim nous dit que c’est exactement ce qu’il veut faire dès que l’occasion se présente... quand j’entends les pneus crisser et... je me retrouve soudain projeter contre le siège de devant. Je perds connaissance.

Quand je retrouve mes esprits, je vois les dégâts. Tout le monde est sonné mais personne ne semble blessé. J’ai dû rester inanimé pendant quelques secondes. Nos réflexes remontent à la surface et on évacue le car. Je me dirige vers Karim qui a l’arcade sourcilière ouverte. Je regarde les alentours et je vois les dégâts : une voiture a dû déraper sur la route, ce qui a engendré un carambolage de masse. Nous sommes entrés dans une poids-lourd. Mais je pense que Karim a dû le voir à temps car il a freiné comme un malade et que seul la tôle du car a été froissée. Et bien sûr, d’autres voitures nous ont aussi embouti.

Mes collègues et moi nous habillons chaudement et nous allons vite de voiture en voiture pour voir si des personnes sont à secourir. Je vous passe les détails, mais heureusement, il n’y a plus de peur que de mal : la plupart des blessés le sont superficiellement, aucun ne nécessite de soins urgents. Encore heureux... car je ne sais pas comment les secours auraient pu arriver jusqu’à nous. En gros, seulement de la tôle froissée.

Un des accidentés vient vers nous et il dit avec un fort accent chti :

- Si vous voulez, vous pouvez venir vous réchauffer chez moi. J’habite à 1km. Il faut juste traverser ce champ. On sera au moins au chaud en attendant les secours.
- C’est très gentil, répond Cyrille. Mais vous allez avoir de la place pour tout le monde.
- J’ai des chambres d’hôtes. Si tout le monde se serre, ça devrait le faire.

On accepte tous et une fois qu’on a fini de soigner des blessés, on récupère nos affaires et on s’enfonce dans la nuit noire. Heureusement que la tempête s’est calmée, on marche dans la neige à travers le froid glacial. Mais très vite, le vent redouble de violence.

On arrive dans le bâtiment qui est très grand mais où il fait horriblement froid. Le propriétaire, Charles, explique qu’il fait froid car il ferme pour l’hiver. Il va allumer le chauffage. Il va ensuite chercher des couvertures et des plaids. Il trouve aussi ici et là de quoi servir de « matelas ».

Des « rescapés » ont pris les provisions qu’ils avaient. Charles met la cuisine en marche et une demi-heure plus tard, on se retrouve avec des bons plats chauds et du thé. Le repas est convivial et on remercie chaleureusement notre hôte. Vient ensuite le partage des chambres. Ereintés, on finit tous par aller se coucher. Je me retrouve dans une grande chambre avec Jeremy, Fred, Cyrille, Marc, Kenny et Salim, mes collègues, ainsi que notre chauffeur de bus Karim.

Je me mets sur un matelas gonflable au pied du lit dans lequel Fred et Cyrille vont dormir. Les autres ont des matelas ou préfèrent dormir à même le sol. Il fait terriblement froid. Charles nous a donné un chauffage d’appoint qui souffle de façon assez bruyante... mais il est au moins efficace. A un moment, je fais tomber mon chargeur de portable sur le sol et je vois alors quelque chose sous le lit. Je parviens à grande peine à l’en extraire : il s’agit d’un petit sachet opaque. Je l’ouvre et j’y vois une poudre jaunâtre. Fred, curieux, demande :

- C’est quoi ?
- Je sais pas...
- Tiens, fais-voir.

Je lui tends le paquet. Il l’attrape mais quand Cyrille bouge à côté de lui, le sachet s’échappe de ses mains et ... le contenu en sort. Le souffle du chauffage d’appoint fait alors virevolter la poudre dans toute la pièce.

Je distingue un fin nuage de poudre à peine visible que tout le monde est en train de respirer. Une odeur étrange me pique les narines. Les uns après les autres, nous éternuons. Je sens ma tête tourner et je dois m’assoir sur mon matelas. Tous semblent être un peu étourdis. Je me retourne ensuite vers Fred et je veux lui dire quelque chose... mais mes idées sont complètement embrouillées.

Soudain, je sens monter une chaleur en moi... et tout d’un coup, je vois les yeux de Salim sur moi qui pourraient presque me dévorer. Contre toute attente, Salim ouvre son pantalon et il en tire une grosse bite. Il me dit :

- Ça fait trop longtemps que j’attends ca ! Yann ! Viens-me sucer !

Je veux bien sûr protester. Je suis ouvertement gay mais je n’ai jamais dragué mes collègues. Mais je sens tout d’un coup mes jambes me porter. Je me dirige vers Salim ! Je me mets alors à genoux devant lui et je prends sa bite en main ! Je porte immédiatement son gland à mes lèvres et je me mets à le lécher comme une sucette. Puis, je lui fais une gorge profonde et je le suce avidement. Que m’arrive-t-il ??

Je savoure la queue de Salim avec une évidente satisfaction. Elle est épaisse, elle est longue et veinée. Elle est marron foncée. Je dirais bien qu’elle fait 20 cm de long. Salim me caresse la tête et il me regarde avec envie. J’arrive au bout d’un moment à bien supporter sa queue et je me fais vraiment plaisir. Cependant, je me dis que je ne veux pas faire ça devant mes collègues. Je veux alors arrêter... mais je ne peux pas... ma bouche ne m’obéit plus, ni mes bras, ni mes jambes. Très vite, Salim s’empare de ma tête et il se sert de ma bouche comme d’un sex-toy. Il me la baise rapidement. Ses grosses boules tapent contre mon menton. Moi, je supporte bien en gémissant bruyamment. Très vite, je sens sa bite se durcir, son gland prendre du volume... et soudain, ma gorge se fait fouetter par les jets puissants et abondants du rebeu. Je n’ai pas le choix, je dois tout avaler car il me maintient la bouche, sa queue empalée entièrement en moi. Il me relâche quand il a fini de se vider dans mon œsophage. Je me lèche les babines, sa semence de mâle m’a vraiment plu !

Je me retourne et je vois avec stupeur que tous les autres mecs qui sont complètement nus, en train de se branler !

Jeremy est un magnifique mec de 33 ans. Il est musclé, car il fait beaucoup de sport : il joue au handball et il fait de la musculation. C’est un vrai mâle, un pur étalon hétéro, avec un tatouage sur l’épaule. Il a une belle bite, bien grosse, de 21 cm, avec de grosses couilles.

Fred a un style métrosexuel : il est bien foutu et il a un petit côté efféminé qui le rend attendrissant. Il a 45 ans, il est mince, il a également un tatouage sur le torse. Il a une belle teub fine de 18 cm.

Cyrille est un jeune papa de jumeaux. Il a 28 ans, il est bi. Il a de larges épaules et assez grand. Il est bien monté avec 20 cm entre les jambes.

Il y aussi Marc, un antillais de 20 ans super mignon. Il a une peau couleur caramel, il est mince sans être musclé. Il est peu poilu, surtout au niveau du pubis. C’est lui qui a la plus grosse bite. Je dirais bien 23 cm. Une queue noire, veinée avec un gland rose.

Kenny a 33 ans, il a un style et un look de surfer. Il est blond avec des cheveux longs, genre le beau gosse américains. Il est super mince, musclé sec. Il est monté 17 cm.

Salim a 30 ans, il a les cheveux courts et noirs, rasés sur les côtés et épais sur la tête. Il est mince et un peu poilu au milieu du torse et sur le ventre. Son pubis est velu et très étendu. Comme déjà dit, il est doté de 20 cm et de petites couilles rasées.

Le chauffeur de bus, Karim, doit avoir 40 ans. Il a le crâne rasé et une barbe épaisse bien noire. Il a un corps plutôt normal mais très poilu. Ses poils noirs, frisés et épais démarrent dans son cou descendent sur ses épaules, recouvrent la totalité de ses bras, de son corps jusqu’á la pointe de ses orteils ! Un vrai gorille ! son pubis est extrêmement touffu. Il a une queue épaisse de 16 cm avec de grosses couilles velues.

Les mecs se mettent à m’entourer et une envie bestiale s’empare de moi. Je me jette sur la queue la plus proche, celle de Karim et je la suce en lui faisant directement des gorges profondes. Je me retrouve encerclé par les pines de mes 6 collègues et celle de notre chauffeur de bus ! Je passe à la queue de Kenny, je la saisis et je la suce tout en la branlant. Puis, je passe à Fred qui me caresse la tête... tout en embrassant Kenny ! Ensuite, je m’occupe du gros morceau de Marc tandis que je masse la queue molle de Salim. Et malgré sa jouissance, sa bite recommence vite à prendre du volume. Marc accompagne ma suce de coups de reins assez lents. Puis, il me fait lécher ses couilles avant que Jeremy me prenne la tête et me fasse téter son biberon. Il donne des coups de reins qui me font lui faire de bonnes gorges profondes.

Soudain, une frénésie inconnue s’empare de moi. Je ne sais plus où donner de la tête. Je branle de mes deux mains deux bites tandis que je suce une autre. Elles se succèdent dans ma bouche et dans mes mains à une vitesse impressionnante. Au bout d’un moment, Kenny passe derrière moi et il me fait lever le cul tandis que je m’occupe des queues tendues. Il enfonce son visage dans ma raie et il se met à me bouffer le cul. Je gémis fort car sa langue tournoie à une vitesse incroyable dans mes entrailles. Cyrille passe sous moi et il se met à me sucer. Puis, il se met à faire un anulingus pendant que Kenny me lèche le gland. Puis, ils se redressent, et ils caressent mon cul et l’embrassent. Pendant ce temps, je réussis à prendre entièrement la grosse queue de Marc en gorge profonde. Fred passe derrière moi et il enfonce sa teub au fond de mon anus, assez lentement. Quand je sens ses couilles coincées contre mon périnée, il entame une baise lente, les mains sur mes hanches, tandis que les bites se succèdent dans ma bouche. Puis vient le tour de Marc. J’essaie de me détendre et il m’embroche sans crier garde entièrement sur son tronc d’arbre ! Je gueule fort mais le plaisir fait place à la douleur quand il entame une baise rapide et puissante. Je sens son gros gland m’ouvrir les entrailles en grand ! Il ressort au bout de quelques minutes mais Kenny ne laisse pas la place inoccupée très longtemps. Il me baise rapidement puis c’est Karim et ensuite Salim qui me défoncent sauvagement.

Ensuite, Cyrille me prend dans ses bras et il me jette sur le grand lit. Je me retrouve sur le dos. Il place ma tête au bord du lit et il y entre. Il s’accroupit et il se met à me limer la gueule. Ses 20 cm font des allers-retours dans ma gorge, je supporte bien. J’ai ses couilles sous mon nez, elles sentent bons le mâle. Fred prend la suite et il me baise la bouche doucement et sensuellement. Ses grosses couilles atterrissent sans arrêt sur mon nez. Elles semblent bien pleines. La grosse bite de Jeremy prend la suite. Elle m’ouvre bien la bouche et il la fait entrer et sortir lentement. Trop bon ! Puis arrive la grosse pine de Marc. Il s’enfonce doucement dans ma gorge. Il s’y reprend à plusieurs fois avant que sa bite se retrouve entièrement dans ma gorge. Il fait quelques va-et-vient lents... avant de rester bien enfoncer en moi. Je supporte bien pendant une dizaine de secondes avant qu’il ressorte... et qu’il répète cette opération. Je sens son pubis velu me caresser le menton. Karim prend sa suite et il me pilonne la bouche à fond, s’en servant comme d’un sex-toy. Ses grosses boules rebondissent contre mon nez. Finalement, tous passent dans ma bouche pour en profiter.

Finalement, Fred me tire vers lui sur le lit. Je reste sur le dos, il me fait lever les jambes et il enfonce ses 18 cm en moi après avoir lapé la mouille qui sort de mon anus. Les jambes bien écartées, les cuisses bien repliées contre mon corps, je subis les assauts puissants de Fred qui prend appuie sur mes cuisses. Il donne de bons coups de bites, son pubis frappe mon cul avec force. Ses belles couilles rebondissent contre mes fesses. Puis, c’est Kenny qui prend sa place. Pendant ce temps, les autres me font lécher leurs couilles ou me font bouffer leur gland. Les coups de reins de Kenny sont moins amples mais tout aussi puissants. Il quitte mon cul au bout de 2 minutes et c’est Karim qui prend la suite. Il fait aller et venir sa bite sur toute sa longueur dans mon cul. Il y va lentement et je sens ses couilles énormes atterrir délicatement contre mes fesses pour les caresser avant de s’éloigner de nouveau. Puis, il finit par accélérer le mouvement, ce qui me fait bien gémir. J’admire son magnifique corps poilu qui va et vient devant mes yeux.

Vient ensuite le tour de Jeremy. Sa bonne grosse teub m’ouvre bien l’anus. Il prend appui aussi sur mes cuisses et il me lime lentement en donnant de petits coups de bite. Je laisse faire même si j’aimerais lui crier : « Allez ! Vas-y ! Défonce-moi ! ». Il quitte mon anus et c’est Cyrille qui prend sa place. Il enfonce ses 20 cm dans mon anus et la ressort pour seulement me baiser avec le bout de son gland. Je trouve ça excellent ! Il masse mon premier sphincter tellement bien que je gémis fort. Salim est le suivant qui me baise sur tout le long de sa queue. Il y va plus ou moins rapidement mais son gland me tape bien le fond du cul.

Du coin de l’œil, je vois alors Karim qui pelote le cul de Jeremy. Il le fait rapidement pencher en avant, il lubrifie son cul avec de la bave. Je regarde Jeremy... qui a un sourire béant aux lèvres, comprenant ce qu’il va se passer. Karim met sa bite dans le trou de mon collègue et il s’y enfonce lentement. Je vois Fred tendre une bouteille de poppers à Jeremy qui sniffe la substance à plein nez. Il gémit sur le passage de la teub de Karim... qui se met ensuite à le baiser lentement. Mais très vite, il accélère le rythme.

Pendant ce temps, Marc se pose ensuite sur le lit et il m’attire vers lui. Je comprends tout de suite ce qu’il veut : j’enjambe son ventre. Je tape sa grosse queue contre ma raie et je place son gland contre mon anus. Contre toute attente, je me laisse presque tomber sur son morceau et j’entame de rapides va-et-vient qui nous font bien gémir. Je me donne à fond. Je me fais plaisir sur sa bite qui me remplit bien le cul. Parfois, je ralentis la cadence et je me penche pour embrasser Marc. A un moment, je me retourne, je m’accroupis et je me mets à monter et descendre sur sa teub, le laissant apprécier la vue de sa queue qui coulisse dans mon anus. Ça semble lui plaire car il siffle fort et il me caresse le cul. Il finit par me mettre le cul en l’air et il donne des coups de reins faisant aller et venir sa bite en moi. Il me lime bien, son gland me perfore le fond de l’anus. il me baise d’abord lentement puis il prend une carence rapide. Je gueule fort à chaque fois que son gland me défonce.

Je vois les mecs se succéder dans le trou de Jeremy. Les actifs ont maintenant deux culs lesquels ils se font plaisir. Après 10 minutes, je passe à Karim qui attend son tour à côté de nous. Je m’empale sur sa queue et le rebeu se redresse, il s’assoit et il me saisit sous les bras. Je monte et descends sur son engin et grâce à son aide, je vais plus vite et plus haut pour qu’il puisse profiter au maximum de mon cul. Mes fesses rebondissent sur ses cuisses. Puis, il saisit mes miches et il m’aide à me défoncer avec sa queue en augmentant la cadence. Je sens ses grosses couilles rebondir contre mon cul. Trop bon ! On va de plus en plus vite, je gémis fort.

Je vois ensuite Jeremy se redresser et se diriger vers moi. Il me fait changer de position. Je me retrouve sur le ventre, la bite entre mes jambes. Il enfonce ses 21 cm dans mon anus et il entame de rapides et amples va-et-vient. Il lui faut à peine 5 minutes pour pousser un cri et je comprends alors que la fin des hostilités commence. Il éjacule une bonne quantité de sperme qui envahit mes entrailles. Je sens sa bite expulser son jus à coup de grands coups de reins. Il se remet ensuite en levrette et les mecs le baisent avant de prendre la suite dans mon cul pour m’ensemencer. Je suis aux anges ! Je vais me prendre la semence de mes collègues dans mon anus !

Fred prend la suite et il plonge sa bite dans le jus frais et encore chaud de son collègue. Sa bite provoque des vagues qui jaillissent de mon anus. Il se met à me baiser de façon lente. Il prend son temps. Très vite, il pousse un râle puissant et il se vide à son tour dans mon anus. 6 jets extrêmement abondants et violents fouettent mes entrailles et les remplissent.

Marc prend la suite et je me prends ses 23 cm à une vitesse incroyable dans le cul. Il jouit en couinant au bout de 5 minutes... et là, je sens mon anus se faire mitrailler par de nombreux jets de sperme qui vont s’ajouter à celui de ses deux autres collègues. Il tasse son jus que je sens peu à peu se faire expulser hors de mon trou alors que sa queue est encore en moi. Mais quand elle ressort, un torrent de sperme jaillit de mon anus et se répand sur les draps.

Karim s’enfonce alors dans mon anus et il me baise à fond sur toute la longueur de sa bite. J’adore sentir ses grosses couilles fouetter et rebondir mon cul. Sa bite tasse le jus des autres mecs que je sens couler hors de mon trou le long de mon périnée et de mes couilles qui trempent déjà dans une mare de jus. Dans un ultime coup de reins, il laisse échapper 3 gros jets épais et bien gluants dans mon anus. Il se retire après m’avoir embrassé dans le cou.

Cyrille m’enfonce ses 20 cm et il entame une baise lente en faisant sortir complètement sa bite devenue toute blanche et la renfonçant jusqu’à la garde. Ses couilles se balancent sous sa queue et elles rebondissent sur mon cul. Il finit par me remplir après environ 5 minutes et il ajoute sa semence à celles des autres pompiers.

Salim, doté aussi de 20 cm, enfonce sa grosse queue en moi, faisant expulser une bonne dose de sperme contenu dans mon cul. Il se met à me pilonner à fond. Son gland me masse la prostate tellement bien qu’à chacun de ses mouvements, je sens le plaisir augmenter en moi. Je sens ma bite gonfler et être parcourue d’une sensation inconnue... Je me mets alors à gueuler et ma bite se retrouve secouée de spasmes... Je jute sans les mains de nombreux jets qui tapissent, les draps et mes jambes. Salim ressent ma jouissance car mon anus se contracte et il se met à gueuler, accélérant ses coups de teub. Il éjacule à son tour au bout de 10 minutes. Là aussi, je me prends une bonne dose de sperme. Je compte bien 10 jets qui sortent de manière espacée et violente dans mon anus.

Kenny me baise rapidement avec de petits coups de queue. Au bout de 10 minutes, il sort de mon trou, il se branle et peu avant de jouir, il la renfonce au fond de mes entrailles qui se trouvent mitraillées par 6 jets puissants et abondants. Il ressort et de mon cul jaillit un torrent de jus.

Je me redresse... et je remarque que je bande toujours. Je vois le cul de Jeremy, encore tendu, telle une invitation. Je m’enfonce alors en lui et je le baise à fond, sans prendre de gants. Je le pilonne, je me sers de lui comme d’un sex-toy. Et après bien 15 minutes à me défouler dans son cul serré, je jouis une deuxième fois, mais cette fois dans son anus qui se retrouve aussi bien rempli. Epuisé, je tombe à la renverse sur le lit et j’essaie de reprendre mon souffle.

Mon anus est explosé, béant, dégoulinant de sperme. Les mecs me saisissent et ils m’entrainent dans la douche. Ils font couler l’eau et 7 paires de mains se mettent à me savonner et à me rincer. Je savoure ce traitement avec plaisir.

On va ensuite se coucher en se prenant tous dans les bras, ne sachant pas que l’effet de la poudre va se dissiper et que le lendemain, je ne garderai de cette aventure comme seul souvenir seulement un anus endolori et béant.

Merci à Yann et Stef pour leurs idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 18 décembre 2023 à 07:53 .

Retourner en haut