NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Pacha rebeu

Chapitre-1

Je m’appelle Youness, je travaille comme plombier et j’ai 30 ans lorsque je fais la connaissance d’Alexis sur une application de rencontre. Moi, je fais 1,80 m pour 85 kg tandis que lui a 29 ans, il est plutôt petit (1,70m) et il fait 75 kg. Son profil sur l’application le décrit comme étant un « bodybuilder ».

Ses premiers messages sont assez standards (salut, ça va, tu cherches quoi ?...). Mais très vite, il m’avoue qu’il me trouve super bandant sur les photos où je suis en vêtements de travail. Il me dit que c’est un de ses fantasmes de se faire prendre par un ouvrier du bâtiment qui vient chez lui après le boulot. Quand je lui demande ce qu’il aimerait faire avec un ouvrier, il répond : « tout... d’abord, lui offrir une bière, cuisinier pour lui... et par la suite, le sucer avant de me faire prendre ». Je suis assez impressionné. Le mec va droit au but et cette description me donne très envie... Je n’aurais pas cru qu’il était passif car il a l’air assez masculin sur ses photos.

Après avoir échangé quelques messages, on décide d’un soir où je viens lui rendre visite après le boulot. Toute la journée, je suis telle une pucelle qui attend impatiemment son rendez-vous. Quand 17h sonnent, je prends mon sac à dos et je vais à l’adresse fournie. Alexis m’ouvre la porte et je le trouve en train de porter des vêtements en lycra. Ils moulent bien son corps. Il est bien bâti, avec un petit cul bien rond, des épaules larges et un torse musclé, taillé en V. Il est encore plus mignon que sur les photos. Il est en effet petit, avec de beaux cheveux châtains et une peau assez pâle. Il a des yeux marrons. Je sens ma queue se dresser très rapidement. Je remarque alors qu’il est en train de me mater de haut en bas, tout comme moi je viens de le faire.

Soudain, il m’attrape par le bras et il m’entraine dans le salon. On s’assoit sur le canapé et il commence à tâter mon torse à travers mon t-shirt. Il malaxe mes pectoraux, puis mon petit ventre pour arriver à mes petits bourrelets. Il sourit et il dit :

- Tout ça a l’air prometteur !

Il se lève, il se dirige vers la cuisine et il revient avec une bière.

- J’espère que tu aimes les bières blanches.
- Je préfère les blondes, mais ça fera l’affaire.
- Tu peux boire des blondes au boulot, les blanches sont exactement ce qui te faut le soir.

Je le regarde d’un air interrogateur, me demandant ce qu’il veut dire. Mais je passe outre et on se met à parler de trucs banals pendant que je bois ma bière. Quand j’ai fini, il disparait dans la cuisine et il apporte des bouts de pizza faite maison ainsi qu’une autre bière. Il me sert une part deux fois plus grosse que la sienne. On mange et quand on a fini, il me demande :

- Tu en veux d’autre ?
- Oui, s’il en reste... Elle est vraiment délicieuse !

Il me sert une portion encore plus grosse que celle de tout à l’heure.

- Elle est hyper grosse ! Je vais pas arriver à tout finir.
- Essaie, tu verras bien.
- Et toi ?
- Moi, ça ira, j’ai plus faim.

Je remarque que la pizza est bien garnie, avec beaucoup de fromage et d’huile d’olives, mais je mange le morceau en entier. Il me regarde en mangeant... quand soudain, je sens sa main dans mon entre-jambe. Il se met à masser ma queue et ma bite à travers mon bleu de travail. Il m’encourage à continuer à manger. Quand j’en ai avalé la moitié, il sort ma bite de mon pantalon et il la branle doucement. Quand j’ai fini les trois quarts, je finis par dire :

- C’est super bon... mais j’en peux plus !
- Ah, tu as presque tout mangé, tu vas pas laisser ça !

Et sans attendre, il se penche au-dessus de moi et il se met à me sucer. C’est une nouvelle expérience pour moi : me faire sucer pendant que je mange. C’est très agréable, dois-je avouer. Quand je finis la part de pizza, je sens mon orgasme venir et je dis :

- Je vais jouir !

Alexis continue de me sucer et je jute dans sa bouche une grosse quantité de sperme qu’il avale. Je me remets de mes émotions tandis qu’Alexis se lève et qu’il va me chercher une autre bière. Il revient et il me dit :

- Enlève ton t-shirt, s’il-te plaît.

Je m’exécute et il se penche sur moi. Il pose sa tête sur mon torse et il me caresse le ventre bien rempli. Il murmure :

- Vas-y, bois.

J’obéis et je bois tandis qu’il me masse le ventre. Je me rends compte que j’en suis à la cinquième. Il finit par enlever son t-shirt et je distingue à travers son pantalon moulant une grosse queue bien épaisse. Il finit par me demander après que j’ai bu la dernière gorgée :

- T’as envie de me prendre ?
- Oui...

Il m’entraine alors dans sa chambre et c’est là que je remarque que j’ai vraiment trop mangé. J’arrive à peine à me bouger. Une fois dans sa chambre, Alexis se déshabille et il se pose sur le dos. Il lève les jambes et moi, la queue bandée sortie hors de mon bleu de travail, je lui demande une capote :

- Non... baise-moi sans. J’ai envie de te sentir sans aucune gêne entre nous.

Agréablement surpris, j’enfonce ma queue sans préservatif dans son cul. Elle entre sans trop de difficulté. Son trou est bien chaud, il me plait énormément. Je me mets à donner de petits coups de bite. Puis, il me dit d’accélérer. Je commence à le pilonner... mais je lui fais remarquer que ce n’est pas une bonne idée avec un estomac plein... Il propose alors :

- Mets-toi sur le dos, je vais te chevaucher.

Je m’exécute tandis qu’il prend un truc dans un tiroir. Je ne vois pas ce que c’est, je n’ai d’yeux que pour son magnifique corps : c’est une montagne de muscles, tout simplement ! Ses pectoraux sont gonflés, ronds. Ses deux biceps sont hyper musclés et veinés. Ses abdominaux sont très bien dessinés et compacts. Ses deux jambes sans un poil sont larges et puissantes. Ses cuisses sont toutes rebondies, longues et solides. Ses cuisses et son fessier sont hyper développés.

Il grimpe au-dessus de mon ventre, il saisit ma bite et il s’assoit dessus. Je vois que sa queue est en demi-molle. Il attrape ce qu’il a pris dans son tiroir et il en sort des Haribo. Surpris, je vois qu’il en prend une poignée qu’il met dans ma bouche. Je mâche et je remarque alors que sa bite se dresse, bien tendue. Elle est énorme, elle doit faire 22 cm et elle est épaisse. Il a deux énormes couilles qui reposent sur mon ventre.

Il prend une autre poignée qu’il me donne à manger tout en me chevauchant. Plus le paquet se vide, plus la chevauchée devient sauvage. Il semble devenir de plus en plus chaud. Je sens et j’entends ses fesses cognées contre mes cuisses très fort. Lorsque le paquet est vide, il jouit sans se toucher. Le premier jet gicle de façon incontrôlée hors de sa bite et il atterrit sur mon visage et dans mes cheveux. Les deux suivants atteignent mon menton et les deux derniers s’écrasent sur mon torse. Son orgasme atteint ne l’empêche de continuer de me chevaucher sauvagement. Très vite, je jouis aussi dans son cul 6 rasades de sperme qui le remplissent.

Alexis se pose à côté de moi, essoufflé. On reste ainsi pendant quelques minutes. Puis, il me demande si je veux prendre une douche. Quand je sors de la salle de bains, une nouvelle bière m’attend dans le salon. Je m’assois, je bois et je lui dis :

- Putain, tu m’as bien rempli.
- C’est toi qui m’a rempli !
- Je veux dire tu m’as bien gavé de nourriture.
- J’aime bien bichonner un mec quand il est canon.
- Ça, tu t’en es bien sorti, je suis vraiment sur le point d’exploser. Je peux plus rien avaler.
- Moi, je suis sûr que tu peux encore avaler un truc, réplique-t-il. Pour moi, un vrai mec, c’est un mec qui travaille dur, qui rentre à la maison avec un gros appétit et une envie de bière, qui ne fait pas attention aux calories et qui rentre chez lui pour se faire servir comme un pacha. J’adorerai avoir un pacha rebeu que je peux choyer.
- Ce genre de rôle pourrait me plaire...
- Alors, on va se revoir bientôt. Non ?
- Oui !

Je finis par partir et je dois dire que le mec ne me sort pas de la tête. Il me plait. 2 jours plus tard, je le recontacte et je lui demande si je peux passer le soir-même. « C’est certes un peu à la dernière minute, mais pas de soucis. »

Quand j’arrive chez lui, il me sert une bière et il m’apporte un menu XXL d’une chaîne de fast-food. Pendant que je mange le burger, il me branle un peu. Puis, il m’apporte un deuxième hamburger que j’engouffre pendant qu’il me suce. Il fait ça bien, délicatement, lentement, en jouant à l’aide de sa langue sur mon gland. Il me faut très peu de temps pour atteindre l’orgasme et je remplis sa bouche d’une dizaine de jets de sperme quand je jouis. Une fois le burger fini, il me ressert une bière pendant qu’il me caresse le ventre. Quand j’ai fini la bière, il me demande :

- Prêt pour un troisième burger ?
- Euh... je suis plein, je crois.
- Quoi ?, s’écrit-il. Tu commences à compter les calories ?
- Non, pas du tout... Bon allez, ok.

Il met le troisième burger au micro-onde et il me le sert. Il sort une huile de massage dont il se sert pour masser ma bite qui se retrouve très vite au garde-à-vous. J’apprécie sa façon de me branler tout en m’observant en train de manger lentement le burger. Plus je mange, plus sa branle devient intense. Après avoir avalé le dernier morceau, il me fait jouir. Sept giclées aspergent mon ventre et mon torse. Alexis se penche sur moi et il lèche tout le sperme qui se trouve sur mon corps. Putain ! Le mec me fait vraiment du bien !

Tandis que je bois la bière qu’il vient de me servir, il passe derrière moi et il met à me masser avec l’huile le ventre et le torse. Très vite, j’ai une nouvelle érection et comme la dernière fois, il me chevauche. Il prend une boîte de chocolat qui se trouvait derrière le canapé, il l’ouvre et il se met à mettre dans ma bouche des chocolats que je mange avec plaisir, même si je me demande ce que ce mec veut à la fin… Je le laisse me servir comme un pacha, il sait que je suis vraiment plein ... mais il continue à me donner à manger ! Cependant, j’avale tout et quand il me fait finir la boîte (j’ai avalé 20 chocolats !), il éjacule de nouveau sans se branler. Ce sont huit grosses giclées qui atteignent toutes mon visage. Le jus retombe, il dégouline le long de mon corps, dans mon pubis. Une giclée est tellement puissante qu’elle jaillit dans les airs avant de retomber telle une pluie de jus dans mes cheveux et tout autour de nous. Je trouve ça tellement bon que je jouis quelques secondes plus tard dans son cul. Bien que j’aie déjà joui deux fois, je sens ma bite expulser une grosse quantité de jus qui mitraille ses entrailles.

Quelques secondes plus tard, Alexis se retire, son trou dégouline de jus. Il s’assoit à côté de moi et il me dit :

- Putain ! T’es génial ! Tu as éjaculé 3 fois de très grosses quantités de jus ! T’es vraiment un taureau reproducteur … J’adore !
- Merci… mais dis-moi… pourquoi tu me donnes à manger pendant qu’on baise ? Tu veux m’engraisser ?
- Non… C’est un fétiche… qui n’est pas courant… ça me met vraiment en rut quand je vois que mon partenaire mange quelque chose pendant qu’on baise. Ça te dérange ?
- Non, pas du tout. C’est étrange, c’est tout.
- Tu sais, j’aimerais essayer quelque chose avec toi si tu n’y vois pas d’inconvénient. J’aimerais essayer, avec un entrainement et un « régime » adéquat, d’augmenter ta production de sperme pour que tu m’en donnes toujours plus. Ça serait vraiment trop bon ! J’en aurais plus dans ma bouche et dans mon cul, et plus souvent. Qu’en penses-tu ?
-
Je me sens un peu bizarre et je lui demande ce qu’il voudrait faire :

- Tout d’abord, tu vas manger de la nourriture riche en protéines et boire des shakes. Tu viendras me voir au moins 3 fois par semaine pour que je te fasse juter plusieurs fois pendant que je te donne à manger (c’est mon petit extra). Je pense que dans quelques mois, tu vas jouir plus souvent et de plus grosses quantités.
- Ça a l’air intéressant... (ma queue semble d’accord : je bande de nouveau à fond) mais je vais prendre du poids, non ? Je sais pas si je le veux… Et si je dis non ?
- Ça serait dommage… Depuis notre première rencontre, je te vois comme mon taureau. Tu as tout pour le devenir. Tu es en bonne santé, tu es baraqué, tu travailles dur et tu jutes de grosses quantités de sperme. Tu es le candidat parfait pour ça ! Allez, on essaie, vas-y… Tu verras, ta bite ne sera pas déçue. Et je suis sûr que quelques kilos de plus te rendront encore plus charmant.
- Je sais pas… En tout cas, je veux pas devenir un gros plein de soupe !
- Tu veux pas être comme ces planches à pain, hein ? Tu es un ouvrier qui travaille dur et qui après le boulot a le droit de savourer quelques bières, de se faire à servir tel un pacha. Je suis sûr que tes collègues sont costauds et que tu aimes ça.

Je quitte son appart, lui promettant d’y réfléchir. Et en effet, j’y pense pendant un long moment. Je dois avouer que j’avais me faire traiter comme un pacha. En plus, le sexe est tellement bon avec ce mec. Je décide donc d’essayer : je veux, grâce à Alexis, devenir un taureau reproducteur. Je remarque que le simple fait de mentionner cette idée me fait bander. Alexis est ravi quand je lui communique ma décision.

Le lendemain, je me renda chez lui et il me fait boire un shake d’un litre. J’ai du mal mais rien que l’idée de devenir un taureau me pousse à continuer. Comme les fois d’avant, Alexis me donne 5 bières. Aujourd’hui, il a préparé des lasagnes. Je jute 4 fois dans la soirée. Après, il me met une cage de chasteté, à ma grande surprise. Il se justifie :

- Ton jus n’appartient qu’à moi seul. Tu viens chez moi tous les deux jours. Les autres jours, tu vas t’entrainer après le boulot. Si tu as envie de juter, appelle-moi et viens ici. Voilà ton « régime » : Tu bois un litre de shake avant le boulot, un demi-litre au boulot. Je t’ai acheté les shakes.

Je vois en effet 6 gros cartons dans le couloir.

- Je veux voir les contenants vides. Tu me les rapportes. Pour chacun que tu me rapportes, je te donne 5€. Et à la salle, tu entraines seulement tes abdos, ton dos (surtout les trapèzes). Ok ?

Je hoche de la tête. Le lendemain, je commence ce nouveau mode de vie. Je bois un shake le matin et au boulot, comme indiqué. Le midi, je mange avec les collègues soit deux kébabs soit deux burgers avec le shake. A chaque fois que je bois ce breuvage, je me mets à bander en pensant à Alexis... ce qui n’est pas vraiment avantageux au boulot. Après le travail, je vais à l’entrainement. Et le soir en rentrant, je décide de prendre un autre shake, même si Alexis de ne me l’a pas indiqué. Il m’a tout de même encouragé à vider les pots. Le lendemain, je vais chez Alexis qui m’attend avec un shake, un gros repas et du sexe (ainsi que des gourmandises). A la fin de la soirée, j’ai avalé 8 bières !

Ceci dure pendant quelques semaines et j’avoue que ce nouveau mode de vie me plait énormément. Au bout de 4 semaines, Marc me dit :

- Mets-toi debout. Ah oui ! Pas mal ! (il me regarde). Tu as vraiment l’air plus costaud. J’adore ton ventre... mais surtout ton cou. Il semble bien profiter de l’entrainement.

Il me prend dans ses bras et il se frotte contre moi. Je comprends qu’Alexis adore se sentir dominer par ma taille et mon poids.

- T’es sur le bon chemin ! Les muscles sont importants en tant que taureau reproducteur.
- Pourquoi ?
- Ta fonction, c’est de te reproduire... tu vas avoir besoin de tes muscles pour baiser.

Il se met à caresser et tâter mon ventre.

- Tu as pris du ventre, c’est bien. Il est musclé aussi. Tes pantalons te vont encore ?
- Mes jeans me serrent, les habits de boulot, ça va encore.
- Bien. Je t’amènerai faire du shopping. Mais maintenant, tu vas te peser. On va voir ce que dit la balance.

Il a préparé une balance et je me pèse.

- Au début de notre rencontre, tu faisais 85 kg. Là, on en est à 94,2 kg. Super ! Et c’est en grande partie des muscles. Purée, j’aurais jamais cru que tu te développes aussi rapidement ainsi.

Je me sens fier. Et la soirée continue. Moi, le taureau reproducteur, me fait sucer, traire, chevaucher jusqu’à ce qu’Alexis prenne mon jus jusqu’à la dernière goutte. Je jute 5 fois avec un total de 36 giclées. Je suis impatient de voir comment mes capacités sexuelles vont se développer...

Dites-moi si vous souhaitez une suite.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 16 avril 2024 à 07:11 .

Retourner en haut