NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

L’homme de mes rêves

Salut,

Moi, c’est Nico, 30 ans, blond, les yeux bleus, mince, un peu poilu, monté 17 cm.

Je bosse depuis 2 ans sur Limoges dans une entreprise de production de composants électriques. Je me plais dans cette ville, même si ce n’est pas facile pour moi de faire des rencontres. Je suis célibataire depuis déjà plusieurs années. Je me suis fait des amis dans l’entreprise et on se voit assez souvent en dehors du boulot. Cette année, j’ai décidé de partir avec mon collègue Yannick ainsi que Marc, un couple d’amis gays, dans le sud de la France, non loin de Perpignan. On loue un mobil home dans un camping.

Les premiers jours sont vraiment idylliques. On va à la plage, on mange dans de super restaurants, on passe en un mot du bon temps.

Le samedi soir, ils décident d’aller dans une boîte gay. On y va, on entre et je commence à me sentir un peu seul quand ils commencent à s’enlacer et à s’embrasser. Je me commande une boisson et je vais sur la piste pour ne pas tenir la chandelle. Parfois, ils me soulent un peu quand ils s‘embrassent, se donnent des surnoms débiles et roucoulent comme des puceaux... surtout quand ils sont à côté de moi, moi qui suis célibataire depuis assez longtemps... ce qui bien sûr me fait un peu déprimer. Attention, je ne me laisse pas abattre et je ne cherche pas désespérément un mec ! Je me dis tout simplement que le bon viendra un de ces jours.

Sur la piste retentit une musique techno. Je me mets à fermer les yeux et à danser au rythme du bon son. Je suis comme en transe, plus rien ni plus personne n’existe autour de moi. Après de longues minutes, je rouvre les yeux et derrière un couple qui est en train de se peloter, je distingue un mec au visage joufflu. Je suis entouré de mecs genre twinks... et ce n’est pas du tout le genre de mecs qui me plait. Moi, j’aime les mecs baraqués style rugbymen.

Je me faufile derrière le couple qui me barre le passage pendant qu’ils dansent et je peux alors mieux voir le mec que je supposais me plaire. Et là, en effet, mon cœur fait un bon dans ma poitrine. Le gars qui se présente devant mes yeux me fait un de ces effets !

Il doit avoir dans les 35 ans. Il est de taille moyenne. A première vue d’œil, je dirais qu’il fait 1,75m pour environ 100 kg. Il a des cheveux bruns. Il a une mâchoire carrée et une barbe fournie. Il a un cou de taureau, de larges épaules et un corps bien rembourré sous sa chemise à manche courte. Il a des bras gros et massifs, ses biceps font presque craqués cette chemise qui moule aussi son torse et son ventre. Une toison de poils touffus sort de sa chemise et va se perdre dans son cou.

Il est tout simplement magnifique. Je danse non loin de lui et je le mate. Il semble être avec des copains... ou avec son copain ? Je ne saurais le dire. Mais je le trouve superbe. Après une demi-heure, ils vont s’assoir. Ils ne sont pas loin de notre table à laquelle je retourne après avoir commandé une boisson. Je la sirote tout en le regardant du coin de l’œil. J’aimerais savoir s’il est célibataire ou pas. Il rigole avec ses potes et son rire a l’air sincère et communicatif. Il enlace un des mecs qui l’accompagnent. Sont-ils seulement bons potes ou y a-t-il plus entre eux ? Je commence à me faire mes films de comment je pourrais l’aborder.

Au bout de longues minutes, ils se lèvent et vont danser... sans mon beau mâle qui reste assis et les regarde en train de danser. C’est le moment ! Je vais me lever et l’aborder ! Je vais m’assoir à côté de lui, je vais me présenter et je vais lui offrir un verre. On va parler et on va se mettre à rire. Je vais m’approcher de lui afin de lui caresser délicatement le bras. Il va se laisser faire et il va répondre à mes caresses... avant de se pencher sur moi pour m’embrasser.

Je secoue alors la tête. Tout ceci va rester de l’ordre du fantasme. Je suis d’une timidité maladive, je n’oserais jamais l’aborder. Je soupire tristement et je le regarde. Je le mate toute la soirée. Vers 3h du matin, il sort avec ses potes de la boîte. Moi, je reste et je regarde mes amis en train de s’allumer sur la piste de danse. Je suis tristounet... j’aurais tellement eu envie que ce bel Appolon me remarque et m’aborde... Vers 5h, on rentre à notre place de camping.

Deux jours plus tard, j’abandonne mes compagnons qui vont à la plage et je me rends dans le petit centre-ville en bus. Je veux d’abord visiter un peu les vieux vestiges. Puis, je découvre un petit centre-commercial dans lequel j’entre. Je vais dans des magasins de fringues. Soudain, mon cœur fait un bon dans ma poitrine. Alors que je suis en train de regarder des t-shirts, je crois voir passer mon bel inconnu de la boîte. Je sors vite et je vais dans sa direction. C’est en effet le mec que j’ai vu il y a deux jours sur la piste de danse. Je le suis discrètement et je remarque qu’il se dirige vers les toilettes. Je ne peux m’en empêcher et j’y entre aussi. Je le cherche et je finis par le trouver à une pissotière. Je vais alors me poser à côté de lui et je sors mon matos pour pisser.

Je commence à uriner et j’ose alors un regard sur ma droite. J’hallucine ! Sa queue me laisse sans voix. ! Quelle teub ! Elle est marron, dodue et longue, très longue. Il la tient entre ses grandes mains massives et poilues ... Un énorme jet de pisse clair et puissant va s’écraser sur la faïence. Mon regard est ensuite attiré par ses couilles : elles sont énormes, marron et poilues. Une fois ma vessie vidée, je prends mon temps pour continuer de mater, je fais couler les dernières gouttes. Mon rugbyman finit aussi de pisser et moi, je continue de mater. Il commence à étirer sa grosse queue, à la secouer, plusieurs fois. Puis, il la glisse dans son caleçon et il referme sa braguette. Quel morceau ! Quel spectacle ! Je sens alors mon morceau gonfler.

Heureusement qu’il ne semble rien avoir remarqué et qu’il va aux lavabos. Moi, je lui emboite le pas très vite. Je me place à côté de lui et je me lave les mains. Il semble voir que je le dévisage car il semble enfin remarquer ma présence et il me sourit en me saluant :

- Tu n’étais pas en boîte samedi ?
- Euh... si... possible...
- Je crois que je me souviens t’avoir vu.
- Oui, peut-être.

Il va se sécher les mains et il sort en me disant « Bye ! ». Moi, j’ai le cœur qui bat la chamade. Je me précipite dans une cabine et je me branle tout en fantasmant sur ce bel homme ! J’en ressors et je m’en veux de n’avoir pas pu aligner 2 mots ! Je rentre au camping, un peu déprimé.

Le lendemain, je vais dans une ville voisine que je voulais visiter. Il y a des vestiges des anciens chevaliers cathares. Je déambule dans les ruines tout en regardant mon téléphone qui me livre des informations intéressantes sur les lieux. Ensuite, je retourne dans le centre-ville dont je fais des photos d’anciennes bâtisses qui sont typiques de la région.

Au détour d’une ruelle, je me retrouve nez à nez... avec mon bogoss ! Il se met à rire et il me dit :

- Eh ben ! Tu me poursuis, j’ai l’impression !
- Euh non ! Pas du tout ! Je...
- Je plaisante ! Mais tu sais, je crois aux signes du destin ! Ça te dirait de venir boire un verre ? Je t’invite.
- D’accord, arrivé-je à murmurer... soulagé de, cette fois, ne pas me casser mon coup !

On s’installe à la terrasse d’un café. On fait les présentations et j’apprends qu’il s’appelle Matthieu, qu’il a 35 ans, qu’il vient de Metz et qu’il est kiné. Cependant, il a un accent du sud. Il m’avoue alors qu’il est originaire de Toulouse et qu’il n’a jamais perdu son accent. Pendant qu’il parle, j’admire ses gros bras velus dont les muscles roulent sous son t-shirt. Ses bras sont encore plus épais que mes cuisses... Il a aussi de beaux yeux noisette, des cheveux épais.

Petit à petit, je vois ses mains s’approcher de mes bras... qu’il finit par caresser. Dans un mouvement de recul, je crois lui faire peur car il se recule aussi. Mais au fil de la conversation, j’arrive à caresser sa main. Je sais maintenant que je lui plais et que j’ai une chance ...ce qui diminue ma timidité. Il me prend alors ma main et il y dépose un baiser furtif. Il finit par me demander :

- Tu veux qu’on aille dans ma chambre ?
- Tu loges ici ?
- Oui, j’ai pris une chambre dans une petite auberge, juste en face.

Je fais oui de la tête. Il paie l’addition et il me conduit dans sa chambre. Il dit :

- Depuis que je t’ai vu, je n’ai qu’une envie... c’est te savonner sous la douche. Je sais... c’est bizarre !
- Non, c’est beau, dis-je timidement.

Il s’approche alors de moi et il fait glisser mes vêtements. Je me retrouve nu. Il me serre contre lui. Je sens une bonne odeur atteindre mes narines. Mon corps se retrouve pressé contre le sien et je sens sa formidable corpulence. Mes mains le déshabillent et je me recule pour enfin voir l’objet de mes fantasmes nu...

Il a un cou de taureau, de larges épaules. Il a un corps massif, viril. Il a de ses seins musclés et saillants. Ses bras sont gros et massifs. Il a aussi un gros ventre dur, un mélange de muscle et de graisse. Il a de larges hanches et un gros cul, des cuisses énormes. Son torse est recouvert d’une toison de poils noirs, frisés et épais. Cette toison s’étend sur son ventre qui en est recouvert. Le milieu est très velu et les côtés le sont un petit peu moins. Ses épaules, son dos, ses bras et ses jambes sont velues aussi. Son pubis est extrêmement poilu. Ce sont des poils noirs, frisés et épais qui descendent sur ses couilles. Sa bite et ses couilles sont aussi bien imposantes ! Il encore mieux que je l’avais imaginé ! Pour moi, c’est l’homme parfait ! Le mec de mes fantasmes !

On va dans la petite douche. Il prend le pommeau de douche et il se met à me mouiller le corps. J’apprécie le contact de ses grosses mains avec ma peau. Il me savonne délicatement. Il prend son temps. Il insiste bien sur ma bite et mon cul. Moi, je mate pendant ce temps sa queue qui pend entre ses jambes, au repos. Elle est quand même impressionnante ! J’adore aussi son corps bien poilu. Il me savonne de partout, doucement, tendrement. Moi, je bande déjà. Arrivé au niveau de mes fesses, il passe ses doigts dans ma raie. Je tressaille. Il titille alors son trou. Puis il insiste ce qui me fait gémir. Il y plonge ensuite le bout d’un doigt...

Puis il ressort et c’est à mon tour. Je prends le pommeau de douche et je commence à le rincer avec une grande douceur de la tête aux pieds, ni trop vite ni trop lentement. J’admire l’eau rebondir et perler sur cette masse de muscles, de graisse et de poils. Elle ruissèle entre ses poils bien noirs. Arrivée à son pubis, elle se met à descendre le long de son engin et à tomber comme un gros jet de pisse sur le sol de la douche. Une fois bien mouillé, je commence à le savonner. J’ai plaisir à passer mes mains partout sur lui. Je fais des sortes de longs va-et-vient lents pour bien décalotter et laver son gland. Je soupèse et palpe sa teub. Il a une bite de 20 cm, marron, veinée, avec un gros gland. Ses couilles sont imposantes et pendent sous sa teub.

On sort de la douche, on se sèche mutuellement et on passe sur le lit. Il prend ma tête dans ses mains puissantes et ses lèvres s’approchent de mon visage. On commence à s’embrasser tendrement, langoureusement. Mes mains ne peuvent s’empêcher de parcourir son corps et de passer entre ses poils. Je bande à mort. Le mec me fait un effet monstre ! Sa langue quitte finalement ma bouche et passe dans mon cou. Puis, il descend le long de mon corps. Il passe à ma bite qu’il lèche aussi avant de remonter. Il me prend dans ses bras et je ressens un sentiment de protection. Ces muscles et son gros ventre sont pressés contre moi.

Maintenant, c’est ma langue qui descend et qui va titiller ses tétons pendant que mes mains massent ses seins que je trouve super bandants. Puis, j’embrasse ses énormes bras tandis que mes mains passent dans les poils de son torse. Ses biceps, dont les veines ressortent, sont bien hyper durs. Puis, je continue vers son ventre que je lèche tout en massant ses bras musclés. Puis, ma langue joue avec les poils de son pubis. Il bande à fond. Je prends alors sa bite en main et je me mets à la branler. Quel énorme morceau ! Puis, je saisis ses couilles, je les soupèse. Ce sont des couilles de taureau !

Je remonte vers sa queue dont j’enfonce le gland dans ma bouche. Je le lèche et je titille le frein. Puis, je fais passer tout son morceau dans ma gorge. Ma mâchoire est ouverte en grand. Sans trop d’effort, j’engloutis sa teub et je commence à faire de rapides allers-retours. Il accompagne parfois ma suce de mouvements de reins qui font rebondir ses couilles contre mon menton.

Au bout de quelques minutes, il me fait remonter et il m’embrasse sauvagement. Puis, il s’agenouille, il enfonce mes 17 cm dans sa bouche et il me suce lentement. Je ferme les yeux et je gémis de plaisir. Il se débrouille bien. Il s’occupe de moi pendant bien 10 minutes avant de me retourner et d’enfoncer sa langue dans mon anus. Il écarte mes fesses qu’il commence à bouffer à pleine bouche. Sa barbe me chatouille... mais je savoure son traitement.

Il se relève et il place son gland sur mon trou. Il tapote ma rosette et voyant que je ne refuse pas, il enfonce son gland dans mon anus sans capote. Voyant mon consentement, il enfonce lentement sa queue dans mes entrailles. Je la sens bien m’ouvrir en grand. Quand je sens ses poils de pubis collés contre mon cul et ses boules contre mon périnée, il entame une baise rapide et courte : sa queue sort à peine de mon anus.

Il me fait ensuite mettre sur le dos et lui, debout, entre dans mon cul posé au bord du lit. Il maintient mes jambes en l’air et il me démonte. Je gémis tout en regardant son corps magnifique se défouler au-dessus de moi. Ses bras sont tellement puissants... ses seins bougent un peu de haut en bas. Son gros ventre dur cogne contre mes boules à chaque pénétration. Quel mâle ! Je commence alors à titiller ses tétons. Puis, il se penche sur moi et il plaque ma bouche sur ses bras musclés. Je les lèche et je les mordille pendant qu’il me pilonne. Il place ensuite ma bouche contre ses aisselles. Elles sentent le mâle... et ma langue joue avec ses poils pour en récupérer le nectar qui s’en échappe.

Quand j’ai fini, il se colle contre moi et il me roule une grosse pelle en me baisant sans cesse. Après 10 minutes, il sort de mon cul et il me fait me lever. Il me prend dans ses bras puissants et il me câline. Je me retrouve coincé contre son corps massif. Ses poils me chatouillent le torse ainsi que le ventre. Il me murmure des choses cochonnes à l’oreille, il me serre fort contre lui. Moi, je l’embrasse dans le cou. Ensuite, il me retourne et il se colle contre moi. Il plante sa teub dans mon trou, je m’empale dessus et il entoure mon corps de ses bras. Il entame de lents va-et-vient tout en me déposant des baisers dans le cou. Cette baise est douce et sensuelle. Sa main saisit ma queue et elle la branle.

Il me remet ensuite sur le dos et il s’enfonce en moi. Il me baise doucement et je sens ses boules balancer sous les mouvements pour cogner lourdement contre mon cul. Puis, il plaque ses mains sur mes épaules, il me regarde droit dans les yeux et il se met à me baiser de façon sauvage et puissante. Parfois, sa bite quitte mon anus et il se penche pour me bouffer le cul avant d’y replonger sa teub dedans.

Au moment de jouir, il m’attire vers lui et il me roule une grosse pelle. Il décharge alors son jus dans mes entrailles. Je sens la puissance de ses jets me fouetter le fond du cul et le remplir. Une vraie machine à sperme ! Il m’embrasse tout en tassant son jus, puis il se retire. Il se pose à côté de moi et il me donne des baisers tendres et langoureux. Je me colle contre lui, ma tête dans son cou et il m’enlace de ses bras musclés.

On s’endort tous les deux. Le lendemain, il me dit :
- Si tu veux, je change mes plans de visite de la région et on passe notre temps enfermer dans cette chambre.

Ravi, j’écris à mes amis au camping et je leur fais part de mes projets. Matthieu et moi resterons enfermés dans la chambre pendant 2 jours, à mater des films... et à baiser !

Le moment des adieux venus, je dis à Matthieu :

- Je n’ai pas envie de te quitter.
- Moi non plus, mon cœur.
- On se reverra ?
- Oui, j’aimerais bien... malgré la distance...
- Je peux venir dans 2 semaines sur Toulouse, si tu veux.
- Avec plaisir.

On se quitte en s’embrassant tendrement. Quelques larmes me coulent des yeux. Je crois que Matthieu est l’homme de mes fantasmes, le mec parfait... et je pense être tombé amoureux... Est-ce le début d’une relation à distance ?

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 2 octobre 2023 à 17:21 .

Retourner en haut