NEWS :
23 Mai

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

90 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Six hétéros assoiffés de chair fraîche

Salut à tous,

Moi, c’est Nico. J’ai 39 ans, je ne suis un peu costaud. Je suis un blond aux yeux bleus.

Ce soir, alors que je rentre chez moi, je passe comme à mon habitude devant un restaurant de viande qui est au bout de ma rue. Comme toujours, j’aperçois des hétéros bien viandards qui dévorent leurs gros morceaux de steak. Aujourd’hui, c’est un groupe de 6 potes bien virils, un poil éméchés, qui sort du restaurant. Ça m’amuse car certains titubent. Un prend son portable et ils essaient de faire un selfie. Mais il ne semble pas arriver à tenir son portable droit. Alors, un des mecs m’interpellent :

- Salut, tu peux nous prendre en photo ?

Je regarde le mec qui vient de me tutoyer. Je lui pardonne cette offense très vite en le voyant : c’est un beau gosse brun aux yeux bleus avec un sourire charmeur. Il est vraiment magnifique. Mon regard scanne vite les autres membres du groupe qui ne sont pas mal non plus mais ils sont plutôt du genre bon père de famille, avec des coupes de cheveux très « sages » et de petits polos bien serrés.

- Pas de soucis, dis-je.

Je m’empresse d’aller vers eux et de prendre le téléphone que le beau brun me tend. J’essaie de prendre des photos... mais pas facile, car ils sont bourrés, certains ne tiennent pas droit, d’autres n’arrêtent pas de rigoler... En plus, il fait déjà nuit... En somme, les photos sont assez floues ! Cependant, j’en profite pour mater ces mecs saouls, contents de sortir en meute. Je me rends quand même compte que, malgré le côté coincé des mecs, la plupart sont vraiment à mon goût. Voyant que la tête que je tire devant les photos prises, un des mecs (le moins canon) prend la parole :

- Bah, on ressemble à rien, c’est ça ?
- Vous êtes très bien... c’est que c’est pas facile d’avoir une photo potable quand vous bougez tous.
- Allez, les mecs ! Un peu de sérieux ! 1, 2, 3, soleil !

Ils se figent alors et je prends vite une photo. Puis, ils se remettent à rigoler. Le brun me demande :

- Alors ?
- Elle devrait être bien.
- On va voir.

Je lui tends le téléphone. Le brun regarde et il semble satisfait.

- Merci ! La photo est belle.
- C’est plutôt les mecs sur la photo qui sont beaux, dis-je d’un air malicieux.

Les mecs s’arrêtent alors de rire et ils me regardent attentivement. Je reprends :

- Vous savez, pour un homo comme moi, c’est super excitant de vois six beaux mecs comme ça, dans la rue, qui se font prendre en photo.

Ils ne disent plus rien, ils sourient tous bêtement. Je reprends :

- Je serais très honoré de tous vous sucer, si vous le voulez bien.

Les mecs se mettent alors à exploser de rire. Le brun s’approche de moi, il me tape sur l’épaule mais devant mon air posé, il reprend :

- T’es sérieux, là ?
- Oui.

Ils arrêtent de rire et ils semblent maintenant troublés. Ils se regardent droit dans les yeux. Le brun reprend :

- T’es ouf toi ! Je me fais sucer que par des meufs !
- Tu t’es jamais fait sucé par un mec ?, demandé-je
- Non !
- Tu rates quelque chose, dis-je

Un de ses potes intervient :

- Il parait que les mecs savent mieux sucer que les meufs, c’est vrai ?
- Oui !, dis-je sans hésiter.
- Comment tu le sais, intervient un autre. Tu t’es déjà fait sucer par une meuf ?
- Oui, quand j’étais jeune. Donc, ouais, je confirme, les mecs savent mieux s’y prendre !
- Je pense pas, dis le brun.
- Tu ne penses pas ? Moi, j’en suis sûr.
- Pfff.

Je m’éloigne alors et je me retourne en disant :

- J’habite au bout de la rue. Ceux qui veulent vraiment le savoir n’ont qu’à me suivre.

Et je quitte lentement le groupe. Ils ne rigolent plus. Ils ont compris que j’étais sérieux. Je me rends compte qu’ils sont en fait bouleversés. Je souris intérieurement. Ils ne sont pas contre une nouvelle expérience, je pense. Je risque au bout de quelques secondes un regard en arrière et je vois les mecs, gênés, en train de se regarder. Certains portent leur main à leur paquet. Je dis :

- Allez ! Dernière chance !

Je continue mon chemin et quand je me retourne... je les vois marcher vers moi. Je m’arrête et ils arrivent à ma hauteur. Le brun prend la parole :

- Ok... Mais nous, on fait rien !
- Vous faites rien ! Je vous taille juste une pipe, j’avale votre jus et vous repartez ni vu ni connu.
- Ok...

Hyper content, je les fais monter chez moi. Je les emmène dans le salon et je leur dis :

- Baissez vos pantalons !

Les six mecs obéissent et ils se retrouvent la bite en l’air. A ma grande surprise, mon beau brun a une érection. La queue des autres est soit au repos, soit en demi-molle. Je m’approche donc du brun et je me mets à lui caresser la teub tout en le regardant dans les yeux. Ses potes sont médusés :

- Putain, Seb ! Tu vas vraiment le faire, s’exclame un de ses potes.
- C’est ouf !
- T’es sûr ?
- Oui, j’en suis sûr ! J’ai besoin de me vider les couilles !

J’observe bien Sébastien. Il fait 1,85 pour 90 kg, je pense. Il a 35 ans, il est brun, barbu aux yeux bleus. Il a un joli sourire de l’hétéro qui sait qu’il est beau. Il semble assez poilu. En tout cas, son pubis est très velu et ses jambes sont recouvertes d’un duvet noir. Il a de belles couilles qui pendent lourdement entre ses jambes. Sa bite doit faire dans les 18 cm. Il a tout pour lui, ce con ! Une belle gueule et une grosse teub !

Je souris et je m’approche doucement de sa bite. Je l’enfourne délicatement dans ma bouche et je l’entends pousser un léger soupir. Je prends son morceau en fond de gorge et ses potes se mettent à jubiler !

- Alors, Séb, c’est comment ?
- Putain, c’est trop bon ! Tu fais ça bien, mon cochon.

Je commence à faire des allers-retours tout en lui massant les couilles. Puis, je prends sa bite en main et j’accélère le rythme tout en le branlant. J’utilise beaucoup de bave. Résultat, le mec gémit fort.

- Putain ! Cette salope me fout la gaule ! A mon tour, s’écrie un mec sur ma droite.
- Tiens, Marc, il est à toi !

Le dénommé Marc bande déjà bien. Le spectacle de moi suçant son pote semble l’avoir bien excité. Il est assez grand, la trentaine. Il a des cheveux couts, une barbe de 3 jours, de larges épaules, des bras tatoués et des cuisses puissantes. Les poils de son pubis sont assez entretenus. Il a de petites couilles rasées et une bite de 16 cm.

Je me mets à caresser ses boules et j’enfonce son gland dans ma bouche. Puis, le reste de sa queue passe le long de ma langue et je commence à le sucer lentement en faisant des gorges profondes. Le mec reste stoïque, sans bouger. Je prolonge de plus en plus les gorges profondes... ce qui finit par le faire gémir. En même temps, je regarde les autres. Ils bandent tous maintenant et certains se branlent même devant le spectacle que je leur offre.

Au bout de quelques minutes, Marc me fait signe d’arrêter en disant :

- Rémi, à toi.

Je me tourne alors vers Rémi. Il est de taille moyenne, brun, le visage lisse. Il doit avoir 40 ans. Il a peu remonté son t-shirt qui laisse entrevoir un petit ventre dodu recouvert d’un tapis de poils épais et frisés. Son pubis est une véritable forêt vierge ! Il a une bite marron de 17 cm, très épaisse, surtout au milieu de la queue et qui se rétrécit vers son gland qui est par contre petit.

J’enfonce délicatement sa bite dans ma bouche et je me mets à le sucer lentement. Je le vois admirer sa teub disparaitre dans mon orifice buccal. Je me retrouve avec le nez dans ses poils de pubis. Trop bon. A chaque fois que je fais des gorges profondes, il gueule de plaisir. A un moment, il saisit sa bite et il la tape contre ma langue tendue. Puis, il donne quelques coups de reins avant de me laisser reprendre la suce. Le dénommé Pierre dit à un moment :

- Putain ! Les mecs ! Vous voir vous faire sucer par cette petite pute me fout une trique d’enfer ! C’est dément !

Rémi me fait alors passer à son pote Pierre : il est petit, brun lui aussi, avec une barbe fournie. Il a une peau bronzée. Il est mince. Un filet de poils descend de son nombril vers son pubis qui est décemment poilu. Il a une bite de 14 cm, marron avec de petites couilles marron foncée, poilues.

- Allez ! Viens devant ma queue et suce-la. Petite salope !

Surpris par le ton, je me précipite sur sa bite. Les autres le regardent, incrédules, puis je vois que ma réaction les ravit !

Pierre se laisse faire et j’enfonce entièrement sa bite dans ma bouche. Je le regarde, la bouche pleine, et il me fixe d’un regard assez pervers. Je décide alors de prendre une cadence rapide pour le sucer à fond. Il a l’air très endurant car je le suce pendant 5 ou 10 minutes et il ne montre pas un signe d’orgasme. Mon front se cogne contre son ventre et mon menton contre ses couilles. Il ne cesse de répéter : « C’est trop bon ! », « Quelle bonne pute », « un vrai vide-couilles ».

Le suivant s’appelle Julien. Il a 30 ans, il a les cheveux châtains, les yeux verts et une barbe de trois jours. Il est de corpulence normale et son corps ainsi que ses jambes, son pubis et ses bras sont complètement rasés. Il a une bite de cheval ! Longue, elle fait bien 22 cm, avec un gros gland rose. Il est circoncis et il a des couilles de taille normale. Je commence par branler et admirer son morceau. Puis, je le lèche avec ma langue de haut en bas… avant de l’enfoncer délicatement en bouche. J’arrive à faire des gorges profondes mais je ne tiens pas longtemps. Ensuite, je commence à le sucer tout en le branlant, ce qui le fait bien gémir.

Et finalement, je passe à Éric : il doit avoir 40, il est brun aux cheveux courts, et au corps musclé sec. Ses pectoraux sont magnifiques ! Il a des poils courts sur le pubis et une queue de 16 cm, recourbée un peu vers l’avant et de grosses couilles rasées. Il fixe depuis le début sa bite. Il ne veut apparemment pas me voir avec la queue de ses potes dans la bouche. Cependant, il bande. Je me retrouve devant lui, à ses pieds. Il regarde alors ses potes et il murmure :

- Putain ! Vous êtes chiants, les mecs ! Vous me faites bander avec vos conneries !

Je m’approche de lui, je saisis lentement sa teub et il détourne le regard, matant la déco de l’appart. Je branle sa bite… avant de l’enfoncer délicatement en bouche. Voyant qu’il ne bronche pas, je continue lentement ma suce. Au bout de 5 minutes, je sens sa bite durcir. Je me recule alors et Éric me lance un regard indigné : je comprends qu’il allait jouir. Je lui souris et je me déshabille en disant :

- Les mecs… je vous appartiens ! Arrose-.moi de votre semence ! Je veux tout recevoir sur mon corps !

Je me fais alors encercler par les mecs qui obéissent sans broncher tandis que je m’allonge sur le sol. Je vois les mains alors s’activer sur les 6 bites tendues. J’ai aussi une belle vue sur les couilles qui se balancent de haut en bas et ou de gauche à droite. Quel magnifique spectacle !

Éric, qui a le regard dans le vide, est le premier à juter. Il pousse un cri et Marc l’encourage :

- Vas-y, Éric, arrose cette salope !

Le mec fait honneur à la taille de ses couilles. Il gicle un premier jet qui atterrit sur mon torse. Le deuxième, tout aussi puissant, éclabousse mon menton. Les 4 suivants mitraillent mon corps et mon visage. Il jute une énorme quantité de sperme, blanc, liquide. Mon corps dégouline de sa semence !

Séb, le beau gosse, semble totalement excité par le spectacle et dans un râle puissant, il dit :

- Prends-toi ça, petite pute !

Sa teub lâche une salve de 10 giclées puissantes et hyper abondantes qui sortent tel un geyser hors de sa queue pour venir fouetter ma bite ainsi que mon bas-ventre. Il se rue sur moi et le dernier jet atterrit dans ma bouche.

- Oui, avale bien ! Avale ce jus de vrai mâle ! Petite salope !

Pierre est le suivant. Il branle depuis 5 minutes sa bite hyper vite et au moment où il beugle, je comprends qu’il arrive enfin à l’orgasme. Ses 14 cm lâchent une pluie de sperme sur mon visage et dans mon cou : ce sont des jets peu puissants mais abondants qui jaillissent et qui tombent sur moi.

Julien, dont je vois les couilles se balancer au-dessus de ma tête, émet quelques sons et il pointe sa bite vers ma bouche. 4 jets gluants et abondants tombent directement sur ma langue. Je me fais un plaisir de tout avaler.

- Quelle pute à jus celle-là ! Vous avez vu comme elle est affamée de sperme ?
- C’est clair !

Marc pointe ses 16 cm vers ma bouche que j’ouvre en grand et 5 grosses giclées abondantes, liquides jaillissent de sa queue et atterrissent sur mon menton et sur ma langue tirée. Les autres mecs applaudissent et ils crient en cœur :

- Avale ! Avale !

J’avale bien évidemment le jus avec un grand plaisir non dissimulé.

Rémi est le dernier et il s’active sur ses 17 cm. Il enjambe mon corps et au moment de jouir, il place sa bite devant ma langue. Le premier jet, peu puissant, atterrit sur mon menton. Puis, le deuxième jaillit de sa queue et s’écrase sur ma langue. Les trois suivants vont directement éclabousser le fond de ma gorge. Les deux derniers tombent lourdement sur ma langue. Rémi se branle encore un peu et quelques gouttes vont s’ajouter au reste de sa semence. Les mecs se mettent alors à crier :

- Avale ! Avale !

Je présente fièrement le jus de Rémi et je l’avale sous les applaudissements des mecs. Séb s’avance alors vers moi. Sa bite est toute molle.

- Tiens, j’ai encore du jus pour toi !

Et soudain, il se met à pisser sur moi ! Son jus chaud atterrit d’abord sur ma queue toute dure. Puis, il fait promener son champagne brûlant sur mon ventre, puis sur mon visage, et enfin dans mes cheveux. Sa pisse chaude dégouline sur tout mon corps, allant se mélanger au sperme déposé par les mecs sur moi. Au bout de quelques secondes, la source se tarit. Il secoue sa queue, des gouttes tombent dans ma bouche et il me voit tout avaler ce qui a dégouliné le long de mes lèvres !

- Salope !

Sans se faire prier, les mecs remontent leur pantalon et ils sortent de mon appart sans se retourner. Moi, je reste sur le sol, sidéré, mais comblé par ces 6 mecs hétéros qui m’ont utilisé pour se soulager ! Quelle magnifique expérience !

Merci à Stéf pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Mai | 70 pages

Les nouvelles | 17 Pages

Militaire Meetmemz
Mes aventures Devilinme
Mon Inconnu du lycée Guiome
Location estivale Plume-Gay
Service militaire Meetmemz
Chez le docteur Fesses-Rougies
Soumission, domination. Jackx
Soumission au sauna Sylou69
Initiation Yannick
Bois de Vincennes SalopeAJus
Pris en flag Meetmemz
Plage naturiste Colinot
Camping Paradis DelosFairy
Le club des 4 en colo DelosFairy
Chaleur nocturne DelosFairy
Artisan électricien Meetmemz
Pipe à l'aire de repos Halex27

Les séries : 53 pages

Cousins rebeu | 14 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314
En exterieur | 3 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3
Job à Dubaï | 2 | +2 Dvdstaudt
1 | 2
Abdoul | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Hugo & Ethan | 10 | +4 Hugo_ethan
1 | 2 | 3 | 4 | 5
678910
Sur une île déserte | 6 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Femelle | 3 | +2 RyanSoumis
1 | 2 | 3
Baise dans sa cave | 2 | +1 Djack
1 | 2
Rencontre Twitter | 2 | +1 Shernabog
1 | 2
Chez moi | 2 | +1 Passif17
1 | 2
Hésitation première | 2 | +1 MoietMoietMoi
1 | 2
Le petit pêcheur | 4 | +3 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 90 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Avril 2024 : 3 388 758 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 25 mars 2024 à 10:49 .

Retourner en haut