NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Kévin, 22 ans, 1m35

Salut,

Moi, c’est Nico, 25 ans, blond, yeux bleus avec un corps un peu enrobé et poilu, monté 17cm. Je suis étudiant en histoire et je vais vous raconter ma première rencontre avec Kévin, un nouveau à la fac. Comme je fais partie des tuteurs chargés d’accueillir les étudiants qui vont entrer en première année à l’université, mes vacances d’été sont plus courtes que celles de mes compagnons d’études.

Le secrétariat nous a donné les noms des nouveaux étudiants qu’on doit accueillir. Je les rejoins dans une salle et on fait les présentations. Après des explications sur le fonctionnement de la fac, je leur vais visiter les bâtiments. Puis, on revient dans notre salle et ils ont le temps de poser des questions. Peu après, je les libère après leur avoir dit que nous organisons le week-end suivant une fête pour les nouveaux. Quand tous sont sortis, un des nouveaux s’approche de moi et il me demande directement :

- Est-ce qu’il y a une association queer à la fac ?

Je le dévisage avant de répondre :

- Non, pas à ma connaissance. Mais si tu veux en créer une, je pense que le doyen accueillera cette proposition avec enthousiasme.

- Non, c’est pas pour ça. J’ai du mal à établir des contacts donc je voulais savoir, à tout hasard.

Je lui souris, gêné, sans savoir quoi répondre. Car je crois comprendre son problème : ce mec est très mignon, mais il doit mesurer 1,35 m au plus. C’est un « nain ». Il a 22 ans, il a une grosse tête qui contraste avec son corps mince, il est brun avec des dreads locks. Il porte le bouc et il a une peau plutôt claire.

Il me rend mon sourire et il me tend la main :

- Salut, au fait, moi, c’est Kévin.

- Enchanté. Nico.

Je serre sa petite main et il s’en va.

Un mois plus tard, je vais à la salle de fitness de notre fac. Et j’y rencontre Kévin que je n’avais pas vu depuis un moment. Je m’approche de lui tout sourire et je lui dis :

- Salut Kévin, ça va ? Tout se passe bien dans tes études ?

Il me regarde, il sourit à son tour et il me répond que oui, qu’il s’est bien intégré. Curieux, je lui demande :

- Et tu as fait des rencontres, comme tu le souhaitais ?

Une ombre passe dans ses yeux et il répond :

- Non, pas vraiment. J’ai même du mal à me faire des amis « normaux ».

Je décide alors de faire mon sport avec lui. Nous parlons un petit moment aussi, assis sur le banc sans vraiment travailler. Je le trouve très drôle, intelligent. Il a une super conversation. Puis, nous allons aux vestiaires. Il enlève d’abord son t-shirt ... ce qui révèle un corps d’athlète ! En effet, il a un corps musclé sec, avec des pectoraux et des abdos bien dessinés. Les muscles de ses bras et de ses jambes sont saillants. Il a une touffe de poils noirs sur le torse et un filet en descend jusque dans son slip.

Je me déshabille aussi et je vais sous les douches. Il m’emboite le pas et nous allumons les douches. J’ai le regard tourné vers les murs. J’entends qu’il enlève son slip et qu’il ouvre son gel douche. Je me retourne pour le regarder. Il me tourne le dos. Il a un cul très musclé, un peu bombé. Il se savonne et je vois ses petites mains passées sur son petit corps. Je sens alors un picotement dans ma teub. Je me détourne pour penser à autre chose.

Puis il recommence à me parler. Etant poli, je me retourne et nous nous faisons face. Je reste bouche bée, sans pouvoir prononcer un mot : il a un pubis très velu... mais ce n’est pas ça qui attire mon attention... mais ce qu’il a entre les jambes ! Sa queue fait bien 15 cm ... et elle est au repos. Elle est aussi longue que ses cuisses. Elle est épaisse, marron, avec un gros gland et de grosses boules marron foncées.

Kévin marque une pause et il me regarde, surpris. Moi, je n’arrive pas à décrocher un mot. Je m’imagine alors sa bite en train de bander, énorme, aussi grande que lui... et ma queue commence à s’exciter. Je veux me retourner mais je ne réagis pas à temps : je bande immédiatement. Je me retourne vers le mur, gêné et je finis de me doucher. Nous ne prononçons plus un mot. Nous nous rhabillons et au moment de prendre son sac, il me dit :

- Tu sais masser ?

- Oui, un peu, répondis-je, surpris.

- J’ai très mal au dos. Tu veux pas venir chez moi et me masser, j’ai de super huiles qui vont détendre mes muscles.

Je me relâche. Je comprends... l’invitation est un prétexte (certes maladroit) pour demander plutôt autre chose. Je souris et je lui dis que j’adorerais lui rendre service. Il sourit et il m’amène chez lui, dans un petit appartement, non loin de la fac.

Il me propose à boire. Puis il met des coussins sur une table basse, il se déshabille. Je peux mater sa queue qui pend de droite à gauche tandis qu’il prépare les huiles et la table. Puis, il s’y allonge et je mets de l’huile sur mes mains.

Je lui fais un massage. C’est assez incroyable de sentir ce petit corps que je pourrais attraper et soulever de mes deux mains sans trop d’effort. Je commence par ses épaules puis je continue avec son dos. Finalement, je m’enhardis et je malaxe son petit cul bombé qui laisse entrevoir une raie très poilue. Je m’attarde sur sa raie et j’effleure son petit trou.

- Oula, je suis très sensible ici. Fais gaffe, si tu continues, je ne réponds plus de rien.

Je me dis que c’est hallucinant de caresser ce petit corps d’où sort une voix aussi grave. Je continue un peu puis je passe à ses cuisses. Je le fais ensuite retourner et je masse son petit corps musclé. Sa queue est posée sur sa cuisse et je l’effleure de temps en temps. Je passe ensuite à ses jambes... mais un doigt passe sur ses grosses couilles et sur son périnée poilu. Je remarque alors que sa queue frémit. Je veux masser sa cuisse gauche où sa bite est. Je la prends en main et je la pose sur la cuisse droite. Puis, je poursuis mon massage. Quand j’ai fini de m’occuper des pieds, mes doigts remontent le long de ses jambes et je frôle sa queue. Puis, je la caresse de façon plus appuyée.

Je remarque alors que sa bite prend du volume. Elle s’allonge d’abord le long de sa jambe puis, elle fait un saut, elle se plaque contre son ventre et elle continue de s’allonger. C’est presque surréaliste. Elle traverse son ventre, puis son torse et elle vient se placer au niveau de sa bouche. Elle doit bien faire 24 cm. Kévin sourit de ma surprise. Il saisit alors sa queue et il met le gland dans sa bouche. Il commence à se faire une auto-fellation. Puis, il se lève, il me prend par la main et il m’entraine dans sa chambre. Quand il marche, c’est vraiment bizarre. Sa bite est dressée devant lui, elle le générait presque pour avancer. C’est impressionnant. Elle parait plus grande que lui, elle est complètement disproportionnée.

Il se couche sur le lit, sa queue dressée. Je ne peux résister, je me place entre ses jambes et je prends sa bite en bouche. Je n’arrive pas à l’enfoncer dans ma gorge. C’est incroyable d’avoir une queue comme celle-ci dans la bouche tandis que ses petites mains me caressent la tête et font un peu pression pour que j’enfonce son morceau un peu plus profondément. Il se met à me baiser la bouche. Moi, je suis entre ses petites jambes qu’il écarte bien. Malgré tout, ses pieds touchent mes rotules. Une envie me prend de brouter son cul.

Je saisis son petit corps entre mes mains et je le retourne. Il est à quatre pattes sur le lit et moi, pour être à la hauteur de son trou, je me mets à quatre pattes par terre. Je malaxe son petit cul et un doigt va se perdre dans son trou. Il n’est pas aussi serré que je l’aurais pensé. Puis je me penche, j’écarte ses fesses et ma langue s’introduit dans son trou. Ensuite, je le soulève comme s’il ne pesait rien et j’amène son cul à mes lèvres.

Ensuite, nous nous mettons debout et Kévin se retrouve devant ma queue. Il la prend en main et la branle. Puis, je grimpe sur le lit et il s’avance vers moi. Il traverse mon corps pour me rouler une grosse pelle. Sa queue gonflée traverse mon ventre. Son petit corps se frotte contre le mien. Il se met ensuite à lécher mon cou puis il descend pour s’amuser avec mes tétons. Ses petites lèvres continuent leur descente et il arrive à mon pubis qu’il hume. Il se met à me sucer. Ses petites lèvres me chatouillent mais il arrive à prendre mes 17 cm en entier dans ma bouche. Il me fait des gorges profondes. Ma bite a l’air énorme devant cette petite tête. Il relève les yeux et il se met à me léchouiller le gland tout en me regardant droit dans les yeux avec un regard pervers.

Puis, il passe derrière moi, je me mets à quatre pattes sur le lit. Lui, debout, enfonce sa langue dans mon trou et me fait un anulingus. Sa petite langue pénètre mon trou et il la fait entrer et sortir par à-coups et je gémis de plaisir.

Après bien 5 minutes, il me fait signe de me mettre sur le dos. Je relève les jambes et ses 24 cm s’enfoncent en moi. D’abord, le gland a du mal à rentrer. Puis, il s’enfonce dans mes entrailles, son éperon m’ouvrant mes sphincters et mon anus. J’essaie de respirer pour me décontracter afin de supporter cette grosse teub. Plusieurs fois, il sort de mon cul pour ensuite re-rentrer et s’enfoncer plus loin... jusqu’à ce qu’il se retrouve complètement en moi. Il prend appuie avec ses minuscules mains sur mes jambes repliées. Mes pieds sont posés sur son torse, recouvrant les trois quarts de son corps. Il commence à me baiser. Je sens vraiment bien son morceau en moi. Je gémis fort, sa queue massant bien ma prostate. Ses grosses couilles ballotent et me fouettent les fesses.

Au bout de 5 minutes, il sort de mon cul, il me donne une tape pour que je relève mes fesses et il se refonce, ses mains sur l’arrière de mes cuisses. Il se met à me baiser avec une énergie et une sauvagerie incroyable. Il se penche sur mon corps et il m’embrasse le torse. Il reste ainsi couché sur moi et il continue de donner de violents coups de reins.

Après une bonne demi-heure de baise, il sort de mes entrailles et il se met debout sur le lit. Je ne peux résister, je me mets à genoux sur le lit et je l’enlace dans mes bras. On s’embrasse à pleine bouche. C’est trop bizarre de sentir ce corps si mince, si petit, dans mes bras qui arrivent à en faire le tour. Puis mes doigts descendent vers son petit cul. Je saisis à pleine main ses fesses que je malaxe. Je le soulève, ses jambes se placent contre ma cage thoracique. Une main entoure son corps, l’autre est posée sous ses fesses. Un doigt s’enfonce dans son trou tandis qu’on s’embrasse sauvagement. Puis je le place à quatre pattes sur le lit. Moi, je me mets debout et ma langue joue avec son petit trou.

Puis, je fais coulisser ma queue contre sa raie. Mes 17 cm semblent énormes par rapport à ces petites fesses. Je place mon gland sur son trou qui est 3 fois plus gros que son entrée. J’ai vraiment peur de lui faire mal. Mais il prend les devants et il s’enfonce sur ma bite. D’abord, le gland disparait dans son trou, puis c’est ma queue en entier qui s’engouffre dans ses entrailles. Il prend ma bite sur tout son long, complètement, sans broncher. Je commence ensuite à faire des allers-retours et je suis impressionné de voir son trou si distendu sous ma queue qui a en fait l’air d’être super épaisse. Il s’écrie :

- Vas-y, baise-moi !

Son trou est bien serré. Je gémis et je commence à donner des coups de bite, d’abord lentement. Il dit :

- Allez, défonce-moi !

Je m’empare alors de ses petites hanches. Mes mains font le tour de ce corps si frêle. Je me mets à le défoncer sauvagement. Kévin se met à gémir fort de plaisir. Je le soulève et je me mets debout, le collant contre mon torse. Je tiens ce petit bout d’homme contre moi et je commence à le faire monter et descendre sur ma bite. Puis je le repose sur le lit, à quatre pattes, moi debout, je le colle contre mon torse et je reprends ma baise sauvage.

Je remarque alors que sa grosse queue qui ne bande plus se balance sous l’effet de mes coups de bite d’avant en arrière, complètement disproportionnée par rapport à son frêle corps.

Je le mets ensuite sur le dos, sur le lit, tandis que moi je suis debout. Alors, je continue de le baiser. C’est beau de voir ma grosse queue entrer et sortir de ce petit trou. Je m’empare de son petit pied que je me mets à lécher. Je me penche au-dessus de lui : ses lèvres arrivent au niveau de mes tétons qu’il se met à lécher tandis que je le défonce.

Ensuite, il se met à genoux sur le lit et je me penche pour faire entrer ma queue dans son trou. Je m’enfonce, je plaque son corps contre le mien, je l’enlace tendrement tout en l’embrassant dans le cou et je reprends ma baise. Puis je me couche sur le lit et il s’enfonce sur ma queue. Je lui prends ses hanches dans mes mains et je le fais monter et descendre sur ma teub. Sa queue molle et ses grosses couilles sont posées sur mon ventre et elles y rebondissent, tellement disproportionnée en comparaison à ce corps petit et frêle mais néanmoins musclé qui va et vient sur ma teub. Cette vision me donne comme un coup de fouet et je sens que je vais jouir. J’accélère la montée et la descente de ses petites fesses sur ma teub et je me bloque en lui. Je gémis fort, moi aussi et je gicle 4 gros jets puissants dans ses entrailles. Je le sers ensuite contre moi. Puis, il se lève et il m’embrasse. Sa queue regonfle. Il me fait lever les jambes et il s’enfonce en moi tandis que son cul dégouline de sperme.

Je sens bien passer ses 24 cm. Il se met à me défoncer, je gémis très fort. Au bout de 10 minutes, il grogne et il me largue sa purée dans les entrailles. Mais il continue de me baiser tout en jouissant. Je sens le jus fuser de sa queue et il me remplit mon de plusieurs jets de sperme. Il ne semble pas pouvoir s’arrêter, je me sens comme rempli. Il me remplit le ventre, je sens vraiment ses grandes giclées de sperme qui m’envahissent. C’est impressionnant, il a l’air de ne pas s’arrêter de jouir. Il continue de baiser et sa queue devient alors blanche. Son jus sort de mon cul sous la pression de sa grosse teub et dégouline le long de ses couilles. Puis il s’arrête. Il reste en moi quelques secondes et il retire sa bite. Tel une cascade, le jus sort avec violence de mon trou et va s’exploser sur le sol. Pendant quelques secondes, je sens mon cul se vider de ce jus.

Il vient me rejoindre contre moi et on s’embrasse, tandis que le jus présent dans notre cul dégouline sur le lit. Je lui murmure à l’oreille :

- Je crois qu’on va se revoir souvent.

Il ne dit rien, il sourit et il plaque ses petites mains sur mon torse où il dépose ensuite sa tête que je me mets à caresser.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire.

Des commentaires ? Des retours ? Envoyez-moi un mail (précisez le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 28 août 2022 à 16:34 .

Retourner en haut