NEWS :
16 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

195 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Bite d’âne

Aujourd’hui, je prends le tram quand je rentre du boulot. Je rentre chez moi et j’espère bientôt arriver car il fait très chaud, au boulot on n’a pas la clim et je suis en nage. Dans le tram, la clim fonctionne plus ou moins bien.

Moi, c’est Nico, 38 ans, blond aux yeux bleus, un peu enrobé, un peu poilu.

Je suis plongé dans mes pensées quand soudain, je vois un mec qui monte dans le tram. Il est à poil ! J’ouvre de grands yeux. Faut vraiment oser !

Le mec doit avoir la cinquantaine, il est blond, avec quelques cicatrices sur le visage. Il est grand (1,85m), mince, il a des jambes musclées de cycliste. Il est un peu poilu sur le corps. Son pubis est couvert de poils assez courts, le tout bien entretenu.

Mais ce qui me laisse sans voix, c’est son engin ! Sa queue est magnifique, longue. Elle pend le long de sa cuisse, telle une troisième jambe. Elle pendouille mollement sous ses pas. J’ai l’impression de voir une teub de cheval devant mes yeux. Le gland est enfermé dans un prépuce épais et long. Ses couilles sont énormes, pendantes, aussi grosses que des kiwis.

Le mec passe devant moi, je le suis du regard, complètement hypnotisé par son morceau qui se balance de droite à gauche sous ses pas. Et je ne suis pas le seul. Tout le monde le regarde. Certains sont furieux, d’autres sont impressionnés. Mais personne ne dit quoi que ce soit.

Il s’assoit au fond et il se met à regarder par la fenêtre. Moi, je ne peux m’empêcher de regarder sans cesse dans sa direction. Le mec n’est pas super beau mais il a un charme qui me laisse rêveur. Au bout de quelques minutes, il se tourne vers moi, se sentant observé. Je rougis et je regarde ailleurs. Ne pouvant résister, je le regarde cependant une minute plus tard... et il est toujours en train de me fixer. Il me fait un petit sourire. Je fuis alors son regard. Finalement, je le regarde de nouveau, constatant qu’il me fixe toujours. Il me fait un petit signe de la tête pour venir vers lui. De nouveau, je regarde ailleurs. Mais, mon envie pour sa grosse teub ne cesse d’augmenter. Au prochain arrêt, beaucoup de personnes descendent et il est seul au fond du tram. Alors, je me lève... et contre toute attente, je me dirige vers lui. Je m’assois non loin de lui, sans le regarder. Quand j’ose lui lancer un regard, il me sourit tout en me montrant son monstre. Il joue avec et il le fait balancer de haut en bas. Sa queue molle frappe le siège et son ventre, en faisant du bruit.

Ensuite, il arrête de jouer avec sa queue et il me fixe tout simplement. Je regarde si personne ne m’observe et constatant que ce n’est pas le cas, je me glisse à côté de lui. Je jette alors un coup d’œil sur sa teub. Elle est vraiment impressionnante ! Une vraie massue ! Ça lui fait une troisième jambe entre les cuisses.

Ses boules sont posées sur le siège, sa bite est posée contre sa cuisse droite, toute molle. Elle me fait vraiment envie. Je dirais qu’elle est aussi longue et presque aussi grosse qu’une canette de coca.

Comme hypnotisé, je ne peux quitter son anaconda des yeux. Ma main droite s’avance alors doucement vers son morceau et elle le saisit délicatement. Elle le branle un peu. La queue est vraiment molle. Quel morceau ! Bien épais et super long, bien veiné !

Je continue de la masser et son morceau se met à bander. Sa teub doit bien faire 28 cm. Elle est marron, devient plus épaisse vers le milieu pour devenir plus fine au niveau du gland. Elle est traversée par de grosses veines. Ses grosses boules rasées, marron, pendent, elles sont ovales.

Je serre sa bite dans mes deux mains : une posée à la base de la teub, l’autre posée au-dessus de l’autre main... et je n’arrive pas à en faire le tour tellement sa bite est épaisse. Elle est si longue que le gland dépasse encore de la main du haut.

Je me penche alors sur la bite et je prends le gland en bouche. Je me relève pour regarder si personne ne nous observe. Tout est tranquille. Je replonge sur la queue et je suce. Elle me casse bien la mâchoire ! Pour faire reposer ma bouche, ma langue descend sur le morceau puis elle se met à lécher et embrasser son ventre ainsi que ses grosses couilles. Puis, de mes lèvres, je lèche son morceau. Je le regarde dans les yeux et le mec se laisse faire, il me regarde avec un petit sourire malicieux. Je saisis sa queue que je me mets à branler et à déposer des baisers dessus en même temps. Je me rends compte qu’il mouille déjà. Ma langue recueille ce liquide transparent et l’avale.

Ensuite, ma langue fait des va-et-vient le long de son morceau avant que je prenne le gland dans ma bouche. Je le suce puis ma langue reprend sa lèche. Finalement, je gobe le gland et j’essaie de le faire entrer le plus loin possible dans ma bouche. Seul un tiers de ce monstre rentre dans mon gosier. Ma mâchoire est ouverte au maximum, sa bite me remplit complètement la cavité buccale. J’entame des va-et-vient. Le mec met sa tête en arrière et il savoure mon traitement. Sa queue se met à produire une mouille importante qui coule directement dans mon gosier. J’enlève sa teub de ma bouche et je lèche ses couilles, car ma mâchoire me fait un peu souffrir. Puis, je reprends sa bite en bouche mais rien à faire, je ne peux en prendre plus que ça. Impossible, son gland bloque à l’entrée de ma gorge.

Je ressors sa bite, je me place alors entre ses jambes et j’observe son monstre. Je suis tel un adorateur devant son anaconda. Je le tiens en mains, je m’occupe de son gland tandis que je le regarde droit dans les yeux qui me disent de continuer d’essayer. J’ouvre ma bouche en grand, je tape son gland contre ma langue et j’enfonce son monstre dans ma cavité buccale. A un moment, il se penche sur sa bite et je me recule. Il prend alors son gland dans sa bouche et il enfonce une partie de sa queue dedans. Il se fait une auto-fellation. Puis, il se relève et je reprends la suite.

A un moment, le mec pose alors sa main sur ma tête et il essaie de me faire prendre sa bite le plus loin possible. J’arrive à en prendre la moitié. De la bave coule de ma bouche. Ma mâchoire me fait souffrir, elle est ouverte en grand. Soudainement, il me prend par la nuque et il enfonce son monstre à fond. J’ai le souffle coupé, de la bave me sort par les narines. J’essaie de me dégager mais sa main m’en empêche. Je commence petit à petit à me faire à sa teub. Puis il relâche la pression et je me dégage. Après avoir repris mon souffle, je me renfonce sur sa teub et là, surprise, j’arrive à la prendre aux trois quarts sans trop d’effort. Sa mouille atterrit directement dans mon estomac. Il fait sortir sa bite de ma bouche et il dirige ma tête vers ses grosses couilles qui ont l’air vraiment bien pleines. Ma langue sort et je me mets à les lécher tandis qu’il dirige ma tête. Après quelques secondes, il me fait remonter et je vois sa queue qui se présente, toute droite, devant moi. J’ouvre la bouche en grand.

Je prends une profonde inspiration et je reprends son morceau qui glisse dans ma bouche, puis dans ma gorge et arrive enfin à titiller mon œsophage. Mon nez atterrit dans ses poils de pubis. Ils sentent le mâle. J’ai tout en bouche, je sens sa grosse trompe en travers de la gorge. Il prend alors ma tête et il se met à me faire monter et descendre sur sa teub. Je me laisse faire. J’ai une belle vue sur cette grosse queue sombre. Je me mets à avoir des larmes au bord des yeux, tellement je suis sous pression. Je touche à un moment ma gorge et je sens alors sa queue s’insérer et déformer ma gorge, coulisser en moi et aplatir ma pomme d’Adam. Sa bite me baise littéralement la bouche et la gorge, bien profondément. Son gros pieu avec son énorme gland explore ma gorge et beaucoup de precum va directement dans mon œsophage. Je sens le sang pulser dans son énorme bite, tellement elle est épaisse et elle est enveloppée par les muscles de ma gorge.

Il maintient ensuite ma tête en l’air et il se met à donner des coups de reins. Il me baise la bouche à fond, ses grosses boules montant et descendant. Puis, il se laisse sucer de nouveau.

Il me laisse le sucer pendant une dizaine de minutes... Jusqu’à ce que je sente sa teub se contracter. Il pousse un râle de jouissance bruyant, tel un animal, et sa queue libère un flot de sperme composé de giclées bien épaisses qui inondent ma bouche. Son foutre est abondant et épais. Ses jets sont hyper puissants, ils explosent dans ma bouche et une partie descend directement dans mon œsophage. Il jute abondamment, j’ai l’impression qu’il ne va jamais s’arrêter. Je compte au total 16 giclées. Ma bouche n’arrive pas à tout contenir et une partie coule le long de sa bite et va s’écraser sur le sol du tram. Quand la source se tarit, je retire sa queue encore gluante de ma bouche et je me retrouve la bouche complètement remplie. Je lui montre le résultat et quand il me donne le signal, j’avale tout d’une traite.

Dans son élan, il me prend la tête et me roule une pelle bien baveuse. Puis il se lève. Il me regarde alors droit dans les yeux et il me dit :

- Viens, on est arrivés au terminus. Je connais un endroit où on sera tranquille.

Il semble connaitre l’endroit car après être descendu du tram, il m’entraine sans hésiter le long d’un chemin qui mène dans une forêt. On marche pendant 5 minutes. On parle un peu. J’apprends que le mec s’appelle Mark. Il me raconte qu’il est rempli d’une libido débordante. Il se branle au minimum 8 fois par jour. Il me dit qu’il est très exhib et qu’avec sa queue d'âne, il vit des expériences uniques.

- Ta queue d’âne ?
- Oui, c’est comme ça que je nomme ma grosse queue, elle est vraiment aussi grosse que celle d’un âne : 28 cm !

Il se tourne à un moment vers moi et je vois que sa queue bande de nouveau. Sans hésiter, je prends son morceau en main et je le branle lentement. Puis, je me mets à genoux et je le fourre immédiatement en bouche. Il pose sa main sur ma tête et il accompagne ma suce, me faisant bien enfoncer son gros morceau au fond de ma gorge. Parfois, il se met à me baiser la gueule.

Mais très vite, il me fait me pencher sur un arbre et il s’agenouille devant mes fesses. Il plonge sa langue dans mon petit trou poilu et il me bouffe le cul à fond. Il sort parfois sa langue de mon trou pour me mordre les fesses. Et il reprend après son bouffage de cul. Puis, il se met à me doigter. Il utilise s’abord un doigt, puis 2 et ensuite 3. Et finalement, il arrive à me mettre ses 5 doigts.

Après avoir préparé le terrain, il se pose sur un rocher plutôt plat et il m’attire vers lui. Je grimpe sur son torse et il pose son gros gland au niveau de mon trou. Le coquin veut me baiser sans capote ! Je me laisse faire et son gland entre dans mon anus. Je dois m’y reprendre à plusieurs fois mais j’arrive à descendre sur son monstre. J’arrête quand je n’en peux plus et je tâte le résultat : je n’ai que la moitié dans le cul. Il saisit quand même mes fesses et il commence à me faire monter et descendre son sa teub. Je sens qu’il s’enfonce toujours un peu plus en moi. J’essaie de respirer et de me détendre. Son gland est tel un éperon qui m’ouvre en grand les sphincters. Parfois, c’en est trop et je remonte. Mais il me maintient et je redescends sur son pieu de chair. Après 5 minutes, j’ai les trois quarts de son anaconda dans le cul. Je tâte le tout et je suis assez satisfait de moi.

Je prends alors le devant et je me mets à monter et descendre plus rapidement... avant de me laisser tomber. Mon cul se retrouve collé contre ses boules et les miennes se retrouvent dans ses poils de pubis. Je commence alors de grands va-et-vient sur son monstre qui me fait crier de plaisir. Je hurle presque tellement sa teub me fait du bien. C’est incroyable de sentir ceci. A un moment, il saisit mes fesses et il sort la moitié de sa teub de mon cul. Il se met à me baiser à fond, il me pilonne comme jamais on ne m’a baisé. Ses grosses boules se balancent de haut en bas et me fouettent le bas du dos.

Puis, sans enlever sa bite de mes entrailles, il m’agrippe par les hanches et il me fait basculer. Je me retrouve sur le rocher et lui debout derrière mon cul. Il m’agrippe le bassin et il entame une baise démente, rapide et profonde. Il fait pratiquement ressortir son pieu avant de l’enfoncer d’un coup sec. Il me défonce, je suis comme un pantin désarticulé entre ses mains, je n’ai plus du tout le contrôle. Je sens son énorme bite me maltraiter la prostate et au bout de quelques minutes, je pousse un cri aigu et ma queue, prise de secousses incontrôlable, éjacule 10 jets qui volent sur mon ventre, sur son corps pour couler sur sa bite qui se sert de mon jus comme d’un lubrifiant. Mark accélère alors ses coups de bourrins et il me jouit dans le cul. Ce sont une dizaine de gros jets qui me fouettent les entrailles. Mark continue de me baiser et je sens mon cul qui continue de se remplir de son foutre. Il éjacule si abondamment que je sens son sperme déborder hors de mon anus pour couler le long de mon périnée te de mes couilles pour atterrir en un filet continu de sperme sur les feuilles mortes. Il tasse sa semence qui coule par vagues hors de mon anus.

Il sort de mon cul béant que je ne sens plus du tout. Un torrent de jus explose hors de mon trou et dégouline par terre. Je me relève, complétement assommé par cette aventure extraordinaire.

Je fais mine de me rhabiller mais il m’arrête d’un geste. Il me prend par la main et on va se promener, dans les alentours, nus. On rencontre quelques mecs qui nous regardent bizarrement car ils voient 2 mecs nus dans la forêt. L’un d’entre eux a une teub énorme qui se balance d’avant en arrière, de gauche à droite, sous ses pas, ils voient cette massue impressionnante, aussi grosse qu’une cannette de soda alors qu’elle ne bande pas du tout. Quand il rencontre des gens, Mark porte sa main à sa queue et il la touche, la masse. Elle finit par prendre de nouveau du volume. On revient alors lentement sur nos pas et Mark se pose sur le rocher de tout à l’heure. Il me pose ses mains sur les épaules pour me faire baisser vers sa queue pour que je recommence à sucer. Elle se dresse alors pour la troisième fois devant mes yeux et ma bouche, quoi qu’endolorie, encaisse de nouveau ce monstre qui en prend possession. Du coin de l’œil, je vois 2 mecs qu’on a croisé il y a quelques minutes de cela qui se mettent à se branler.

Après quelques minutes, Mark me fait passer à ses boules que je lèche tandis qu’il branle fièrement son pieu. Je me doute que les mecs doivent être impressionnés par son morceau, comme je l’ai été dans le bus. Sa main n’arrive pas à en faire le tour et elle monte et descend de la base jusqu’à la moitié de sa teub.

Mark remarque que je bande de nouveau. Il se couche alors sur le rocher et il m’attire vers lui. Il saisit ma queue qu’il guide dans son trou. Il est crémeux et bien chaud. Une envie irrésistible me prend et je commence à le pilonner à fond. Il gueule sous mes coups de teub. Mes 17 cm rentrent et sortent à une vitesse folle. Je m’enfonce profondément dans son anus, lui arrachant de forts gémissements. Les deux mecs qui nous observent sortent leur queue de leur pantalon et ils se branlent en s’approchant lentement. Ils arrivent à notre hauteur et ils se mettent à toucher la bite et les boules de Mark, à les caresser, les soupeser. Puis, ils commencent à branler son monstre. La scène semble vraiment bien les rendre bien chauds. En tout cas, ils se masturbent en même temps avec vigueur.

Un autre mec s’approche de nous et il voit que du sperme coule par vagues de mon trou. Sans demander la permission, il introduit sa bite dans mon trou bien lubrifié par le sperme de Mark et il se colle contre moi. Je me mets à reprendre ma baise rapide, ma queue s’enfonçant dans le cul de Mark tout en allant et venant sur la bite du bel inconnu. Mark prend pendant ce temps la tête des deux mecs à tour de rôle, et il enfonce sa bite dans leur bouche. En même temps que je le baise, il baise la bouche des deux hommes. Parfois, il me donne sa queue que j’enfonce dans ma bouche entièrement, sûrement pour montrer aux mecs ce qu’il attend d’eux, tandis que je le baise. Puis, il la leur redonne mais ils ne réussissent pas à tenir le même exploit que moi. Cependant, ils prennent bien la moitié dans leur bouche. Mark se sert d’eux comme des sex-toy.

Au bout de quelques minutes, sans donner de signe quelconque, mon baiseur jute dans mon cul. Quand je sens ses 4 gros jets épais envahir mes entrailles, ça me donne un tel coup de fouet que je jute alors un flot de sperme dans le cul de Mark qui lui prend sa bite, il se branle à fond, ses couilles ballottants de haut en bas, et il jute son sperme tout autour de lui après avoir demandé aux mecs qui le sucent de bien ouvrir leur bouche. Ce sont 9 jets hyper liquides et puissants qui fouettent la langue et le visage des deux mecs mais qui jutent aussi sur son propre corps, dans ses cheveux et qui jaillissent au-dessus de sa tête pour atterrir derrière lui dans les feuilles mortes.

Moi, je tasse mon jus. Les deux mecs qui s’occupaient de lui se branlent maintenant à fond et ils jutent presque en même temps de longs jets de sperme sur le corps de Mark. Je ressors de son trou d’où sort une bonne quantité de sperme. Mark se relève et nous dégoulinons tous les deux de sperme. Les trois mecs s’éloignent vite.

Je prends mes affaires et je me rhabille. On repart tous les deux vers l’orée de la forêt et on se sépare. Il me confie alors qu’il aimerait bien me revoir et que je pourrais le retrouver tous les jours dans cette forêt ou dans celle qui est de l’autre côté de la ville. Il m’embrasse et on se sépare. Je rentre chez moi, le cul explosé et suintant de sperme.

Merci à Mark pour ses idées et pour ses révélations.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 5 Avril | 51 pages

Les nouvelles | 10 Pages

Ça avance Alexgreen
Crier de plaisir P'tit Biscuit
À mon taff Passif17
1 garçon de 20 ans Grossebite
Le gendarme et mon cul Lepassif
Une belle première fois Dave069
Gros cul pour rebeus Meetmemz
L’ensemenceur Meetmemz
Week-end surprise Franck
Mon meilleur souvenir Wqt

Les séries : 41 pages

Les soirées de Mr le Comte | 9 | +2 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bande de potes | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Entre frères rebeus | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Les jumeaux et leur père | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15

Cours de soutien | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 195 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 4 septembre 2023 à 16:19 .

Retourner en haut