NEWS :
18 19 Avril

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

57 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Entre mecs musclés

Salut à tous,

Aujourd’hui, je suis à la salle de sport avec ma copine Léa. On est en train de travailler nos abdos, puis après une quinzaine de minutes, on se dirige vers les tapis de course. Je la regarde, elle est magnifique : petite, blonde, sans un gramme de graisse, de gros seins et un cul à tomber par terre. Je l’admire en train de s’entrainer. Beaucoup d’hommes la dragueraient s’ils ne savaient pas que c’est ma copine. On est deux habitués du club et on est très connus... donc personne n’ose. Moi, je suis bien musclé et personne ne me fait chier.

On est en train de courir en parlant un peu quand mon attention est attirée par un mec qui rentre dans la salle. Je vois alors Mario, un autre habitué de la salle, un de mes potes, arriver. Il nous tape la bise et il commence à s’échauffer sans trop me calculer. J’ai envie de lui demander s’il va bien mais je me retiens.

Léa et moi nous entrainons encore pendant bien une heure. Puis, à la fin, on va dans les vestiaires. Je vois du coin de l’œil que Mario nous suit. Il a apparemment fini l’entrainement lui aussi. Je rentre dans les vestiaires et je prends mes affaires hors de mon casier. Je me déshabille et je vais dans les douches. J’allume l’eau et j’entends alors une douche proche de moi s’allumer. Je me retourne et je vois Mario qui me sourit :

Mario a 23 ans, il est aussi grand que moi. Il est brun avec de beaux cheveux épais, une peau bronzée, avec une barbe de trois jours. Il est aussi très musclé : ses biceps sont incroyables : gonflés, veinés, massifs. Son corps est fin et puissant avec des muscles magnifiquement courbés. Ses épaules sont bombées, ses pectoraux sont énormes et ses abdos sont superbement bien dessinés. Il a des tatouages sur les bras, le torse et les cuisses. Ses pectoraux sont recouverts d’une fine toison noire très courte. Le milieu de son ventre et de ses abdos est traversé par une ligne de poils noirs. Sa bite pendouille entre ses jambes, bougeant de droite à gauche à chaque mouvement... une longue queue au repos, très épaisse, pendante toute flasque, bien lourdement.

Je me mets du shampoing dans les cheveux et Mario y passe soudain ses mains. Il se met à me laver la tête. Je me laisse faire... et j’ai la queue qui commence à pointer. Je me lave ensuite le corps puis je me rince. Mario fait de même. Du coin de l’œil, j’admire ses mains passer sur son corps musclé, l’eau perlée sur sa peau douce... Je me sens vraiment plein de testostérone. L’eau rebondit sur son corps noir et coule le long de ses abdos, de ses cuisses et de sa queue. Son pubis est légèrement velu. Il a de grosses couilles pendantes et rasées. Sa bite pendouille entre ses jambes, bougeant de droite à gauche à chaque mouvement... une longue queue au repos, très épaisse, pendante toute flasque, bien lourdement.

Je passe ma main plusieurs sur ma queue qui est maintenant en demi-molle. On se regarde dans les yeux... On prend notre serviette et je vois sa queue se balancer de haut en bas tandis qu’il se sèche les jambes. On retourne vers nos affaires... et soudain, il se précipite sur moi. Il enlève ma serviette et il colle son corps musclé contre le mien. Je m’écrie :

- Arrête ! Et si on se fait prendre en flag !
- Je m’en fous ! J’en ai marre de me cacher !

Il se met à m’embrasser dans le cou. Je sens ma queue frétiller. Je caresse alors ses pecs. Puis, il saisit ma queue et il se met à la branler. La sienne est aussi bien droite. Elle est magnifique : sa teub est large, massive, marron foncée, veinée avec un gland rosâtre et plutôt petit. Elle doit faire dans les 20-22 cm.

Il se penche alors sur ma queue et il la met dans ma bouche. Il se met à la dévorer, à lécher mes boules. Mais la situation me stresse ... je ne bande pas vraiment.

Soudain, ma copine entre dans les vestiaires ! Je repousse Mario.

- Mais vous faites quoi ?
- Rien, dit Mario. Et tu fais quoi dans les vestiaires des mecs ?

Elle me pousse en disant :

- Vous foutiez quoi là ?
- Rien, dis-je ! Il me montrait une protubérance !
- Vous vous êtes embrassés ? Mario te suçait ? Regardez vos bites !
- Mais dis pas n’importe quoi, bébé !
- Tu te fous de moi ? Tu crois que j’ai de la merde dans les yeux ?
- Oui ! Je sais pas ... tu as mal vu ! Tu ...
- Non, je comprends tout ! C’est pour ça qu’on baise plus ensemble !
- Pfff, dis-je
- Va-te faire foutre !

Elle s’en va en claquant la porte. Je me tourne vers Mario :

- Voilà ! Je te l’avais dit que quelqu’un allait nous prendre en flag !
- Oui ! Tu avais raison ! Mais c’est l’occasion de lui dire la vérité !
- Non ! Tu sais que je ne peux pas faire mon coming-out !
- Et pourquoi ?
- Parce que... Et merde ! Je dois m’occuper de ma Léa maintenant !

Je sors des vestiaires, je remets mon t-shirt et je cours après Léa. J’ai encore le temps d’entendre Mario taper du poing contre les casiers des vestiaires. Je retrouve Léa dehors, en train de pleurer. Je m’écrie :

- Tu es là ?! Je t’ai cherché partout !
- ...
- Je sais que ça avait l’air bizarre... mais je n’ai rien pu faire ! C’est Mario qui s’est jeté sur moi !
- C’est vrai !? Mais il sait qu’on est ensemble !
- Bien sûr ! Mais oui... je sais ... mais...
- Nico ! Tu dois porter plainte ! Il voulait abuser de toi ! J’ai rien contre les PD... mais là ! C’est carrément du viol !

Là, je ne sais pas quoi dire ! Je me mets à taper le mur de rage devant la bêtise de ma copine... et je me blesse. Puis, je me calme et je dis :

- Je vais pas porter plainte contre lui ! Imagine ... si ça s’ébruite dans le club ! Ça va pas !
- Mais attends ! Il avait déjà essayé ??
- Mais non ! Qui a dit ça ? Non ! Non ! Bébé ! Mon cœur ! Tu sais bien que ma queue n’appartient qu’à toi !

Léa se blottit alors dans mes bras musclés et je la serre contre moi. Puis, elle se relève et elle reprend :

- Quand même ! Tu n’as pas le droit de laisser passer ça !
- Je sais, bébé ! C’est pas normal ! Mais alors, arrêtons de nous disputer. Ça n’en vaut pas la peine ! Il n’en vaut pas la peine !

Je prends ses joues dans mes mains, je les caresse et je l’embrasse tendrement.

- C’est bon ? Tout va bien entre nous ?

Elle fait oui de la tête. Je l’embrasse sur le front. Puis, je reprends la parole :

- Au fait, pourquoi tu me cherchais ? Il s’est passé quelque chose ?
- J’ai reçu un message de ma colloc : elle est pas là et je voulais faire à manger à l’appart... et après, on aurait pu faire crac-crac.
- Oui, avec plaisir ! On se retrouve à quelle heure ?
- A 7h, chez moi.
- Ok, dis-je en l’enlaçant contre mon corps musclé.

Le soir, j’arrive chez Léa, avec une boule au ventre. Je me sens mal à l’aise depuis cet après-midi. On mange ensemble, Léa a fait des lasagnes. Mais je suis ailleurs, je n’ai pas la tête claire. Quand Léa débarrasse, je ressors mon portable et j’écris un message à Mario : « Mario, j’ai besoin de toi ! ». Léa revient alors avec le dessert : un fondant au chocolat. Je range vite mon portable. Puis, il vibre et je le sors. Mario a répondu : « Moi aussi ! ». Léa, énervée, me dit :

- Putain ! Tu as été toute la soirée à regarder ton portable ! Tu n’écoutes pas ce que je dis ! C’est quoi le problème, là ?
- Oui, désolé, ma mère me soûle. Elle a des problèmes, elle se sent pas bien...
- Putain ! C’est toujours la même chose ! Elle est toujours déprimée !
- Oui, tu sais bien, depuis que mon père est décédé...
- Ça fait 4 ans ! Il faudrait qu’elle se reprenne !

Je vois alors qu’elle s’est changée. Elle porte une nuisette sexy...

- Je suis désolé, bébé, d’être absent. Tu comprends quand même que je réponde à ma mère quand elle a des problèmes ?
- Ah ok. C’est vraiment une excuse bidon, je trouve !
- Mais... chérie, c’est ma mère ! Tu ferais pas la même chose ?

Elle ne répond pas. Mon téléphone vibre de nouveau. J’ajoute, après avoir consulté le message :

- Merde ! Elle veut que je passe la voir... Bébé, j’y vais... Vite fait ! Et je reviens ! Imagine si c’était ta mère !

Léa ne dit rien. Je me lève, je veux l’embrasser mais elle ne réagit pas. Je lui donne un baiser sur le front et je quitte l’appartement. Je monte en voiture... et je me dirige vers l’appart de Mario. Je suis en fait chaud comme la braise ! Et c’est de Mario dont j’ai envie !

Mario, qui porte des baskets, un pantalon de jogging qui a l’air bien rempli et un débardeur déformé par ses gros muscles, ouvre la porte... et la première chose que Mario fait en me le voyant... c’est me foutre une baffe !

- Connard ! Tu ne la quitteras jamais, c’est ça ? Que des belles promesses, c’est ça ?

Je ne réponds pas, je le regarde droit dans les yeux. Lui aussi. Et sans crier garde, il se jette sur moi et il me roule une grosse pelle. Il me tire en même temps dans son appart et il claque la porte. Mario passe ses bras autour de mon corps, moi mes mains descendent vers son cul que je masse. Puis, une main vient vers son cou et je le colle contre moi. Je veux le sentir tout contre mon corps. On se roule une pelle de malade, hyper sauvage. Nos lèvres sont collées l’une contre l’autre, notre langue s’enroule autour de celle de l’autre. C’est un instant magique et bestial. Je sens ma bite prendre du volume.

Il me prend par la main sans mot dire et il m’emmène dans la douche. On se déshabille et je peux de nouveau mater son corps hyper musclé que je kiffe trop ! On entre dans la cabine de douche et on allume l’eau que j’admire couler lentement sur ses pectoraux puis sur ses abdos saillants, sur ses cuisses musclées... et le long de sa belle grosse queue. Je prends du gel douche et je lave lentement son corps bandant. Mes doigts passent sur sa peau douce sous laquelle sa musculature roule. Après avoir mis du savon sur ce corps de malade, je me mets à faire des cercles concentriques pour le décrasser. Il a ses mains sur ses hanches et il me regarde faire. Elles passent sur ses pecs et elles les malaxent avec envie. J’y insiste bien. Puis, je reprends du gel douche et je m’occupe de son biceps droit. Il le contracte... ce qui m’émoustille bien. Je lave et je masse en même temps son gros bras. Puis, je passe au biceps gauche qui reçoit le même traitement. Puis mes mains ne peuvent s’empêcher de caresser de nouveau ses abdos. Je malaxe aussi ses pecs.

Ensuite, Mario prend la pomme de douche et il me rince. Puis, il passe derrière moi, ses mains pleines de savon passent sous mes bras et il se met à me laver le ventre. Il savonne chaque abdo délicatement. Il passe ensuite sous mes bras avant de revenir à mes abdos, qui, je le sais, il adule. Ensuite, ses mains glissent vers mes pecs. Puis, il s’occupe de mes bras sur toute leur longueur. Il les masse bien. On finit par se laver chacun de son côté avant qu’il prenne la pomme de douche et il me rince. Ses mains passent sur tout mon corps.

On se sèche l’un l’autre. puis on passe dans sa chambre. On se roule de nouveau des pelles tandis que nos mains explorent le corps nu de l’autre. Nos queues sont maintenant en érection et nos mains passent bien sûr dessus. On s’embrasse sauvagement. Puis, la langue de Mario passe le long de mon cou et elle se met à me lécher les pecs. Elle remonte ensuite dans mon cou et ses mains massent mes muscles tandis que les miennes malaxent ses fesses. Je plaque alors ma tête contre son torse et je le laisse me câliner. Sa peau sent la lavande...

Je finis par me redresser et on entame notre jeu habituel : Mario et moi contractons nos muscles tandis que l’autre caresse cette masse. Mario contracte ses biceps et mes doigts passent sur ses muscles longs et puissants. Il gémit doucement sous l’effet de mes caresses. J’admire sa masse musculaire ainsi que sa peau lisse et bronzée. J’admire aussi une grosse veine qui y est visible. Mario est un vrai mâle musclé, magnifique, ... le mec parfait, en fait ! Il met ensuite son torse en avant et je caresse ses pecs massifs et puissants que je sens se contracter sous mes doigts. Puis, il les fait bouger. Sa bite durcit sous l’effet de mes caresses. Je m’approche de lui et ses 22 cm se retrouvent plaqués contre mon ventre. Mes mains glissent sur ses muscles durs.

Puis, c’est à mon tour. Je bande les muscles de mes abdos et de mon torse, les faisant rouler sous ma peau. Ses doigts les effleurent et me font de l’effet. Je bande dur. Puis, je bande mes biceps et Mario me tâte alors les bras en entier. Une de ses mains passe sur mes fesses qu’elle malaxe. Un doigt passe même dans ma raie et me titille le trou. Je ferme les yeux et je savoure ses caresses. Je bombe de nouveau le torse quand il repasse sur mes pecs.

Pendant de longues minutes, on se palpe, se tâte, se masse. On se triture respectivement nos tétons. On se galoche aussi sauvagement. Puis, il se penche au-dessus de ma bite et il l’enfonce dans sa bouche. Je gémis de plaisir. Il est assis sur le lit et moi, debout, savoure sa langue qui joue avec mon gland. Il me fait directement des gorges profondes et il me suce comme un pro. Quelques minutes plus tard, je le fais se relever et il se couche sur le lit. Je me précipite sur sa bite et je le branle tout en léchant son gland. Puis, je le suce à fond. La moitié de sa queue se retrouve dans ma bouche, l’autre se fait masturber par ma main. Je me donne à fond, je veux lui procurer le plus grand plaisir possible. Parfois, je me redresse, je l’embrasse et je reprends ma suce.

Après quelques minutes, il se redresse et il me plaque contre son torse. Puis, il fait passer sa grosse queue entre mes pecs. Il se branle entre mes pecs et ses propres abdos. Et moi je me mets à quatre pattes. Mario joue avec mes fesses, il les admire, il les malaxe, il les caresse. Ses doigts passent dans ma raie et entrent dans mon anus. Il ne lui faut pas longtemps avant d’humidifier ses doigts pour me doigter et pour enfoncer sa queue dans mon anus. Je frémis quand je sens son gland me pénétrer. Ses 22 cm glissent lentement. Je mouille tellement que je ne ressens aucune douleur. Quand je sens ses boules collées contre mon périnée, je me décontracte et j’attends avec envie qu’il me fasse l’amour.

Il entame de lents et petits coups de bite. Sa queue ne sort pas beaucoup de mon cul mais son gland me défonce bien le fond de mon cul. J’admire cette masse de muscles qui me défoncent. Puis, il me pénètre lentement et sensuellement. Je tourne ma tête pour admirer son beau corps... et ses collines de muscles qui s’approchent et s’éloignent du mien. De part et d’autre de mon corps, ses bras puissants m’entourent et ses biceps se gonflent à bloc sous l’effort. Les veines saillantes de ses avant-bras pulsent sous l’effort... mais ce sont surtout ses pectoraux qui me font halluciner : ils sont bandés à fond à chaque mouvement. C’est génial ! Puis, il me baise en donnant de puissants coups de reins. Il me bourre avec sa teub bien épaisse tout en me roulant.

Après une dizaine de minutes, je me retrouve sur le dos et Mario est en moi à me baiser, avec des mouvements cette fois plus amples. Il me regarde droit dans les yeux tout en malaxant mes pecs. Je savoure ses coups de reins qui me maltraitent ma prostate. Quelle sensation exquise ! Quelle grosse bite savoureuse ! J’admire cette masse de muscles qui se contracte sous l’effort. J’adore voir ses pecs, ses abdos, ses biceps et ses cuisses bander sous sa baise intense. Parfois, il s’arrête pour m’embrasser ou me sucer avant de reprendre ses coups de reins. J’admire la vigueur et la puissance de son corps musclé.

Ensuite, Mario s’assoit et je m’empale sur son chibre. Il saisit alors mes fesses et ses bras musclés me soulèvent le cul pour le faire monter et descendre sur sa teub. Mario admire aussi mes muscles qui gonflent sous l’effort. Mario est trop doué ! Il me ramone le cul comme un pro. Personne n’arrive à sa cheville ! Personne ! C’est le meilleur amant que j’ai jamais eu, mecs et meufs confondus ! Je sens sa bite s’enfoncer dans mon anus tout en écartant les chairs avant de ressortir. Mes mains agrippent ses muscles saillants et elles saisissent aussi ses bras puissants. Je le regarde droit dans les yeux et je l’embrasse. Je brûle d’envie pour lui. Cet instant est tout simplement magique.

Je me retrouve ensuite de nouveau sur le dos et Mario me pilonne fermement, dans des mouvements amples. Son visage est proche du mien, ses yeux sont plongés dans les miens et on se regarde tel deux animaux en rut. Nos lèvres se frôlent. Nos corps sont collés l’un contre l’autre. Sa bite coulisse en moi rapidement. J’halète de plaisir. Je sens sa peau et ses muscles taper contre mes fesses et contre mon ventre. Ses couilles me fouettent le cul. Moi, je me branle et je fais gaffe de ne pas jouir trop vite. Les coups de reins deviennent de plus en plus rapides et intenses. J’admire son corps dont les muscles tressautent sans arrêta. Il se penche sur moi et m’embrasse. Ses baisers sont remplis de désir et de passion. Puis, il murmure :

- Je vais pas tarder à jouir !
- Vas-y ! Mets-moi enceinte, bébé !

Mario accélère ses va-et-vient, son pubis claque fort contre mon cul. Il me pilonne tellement fort que le lit tremble et mes muscles vacillent. Dans un râle bestial, il se vide dans mon anus tout en passant ses bras derrière sa tête et en contractant ses magnifiques biceps. Je sens sa bite aussi se contracter et lâcher de grosses giclées de sperme abondantes et puissantes. Une dizaine de jets sont expulsés par sa queue et mitraillent mes intestins. Je me sens alors jouir du cul. Il se penche sur moi et il m’embrasse.

Moi, je me branle, ma main frottant contre ses abdos saillants tandis que sa bite est toujours enfoncée en moi, et je jouis vite : mon jus gicle loin, sur mon ventre, sur mon torse, et même jusque dans mon cou. Epuisé, Mario sort de mon anus qui laisse échapper un torrent de sperme et il se met contre moi. On est dans les bras l’un de l’autre.

On se câline, sans parler. Mario baise au bout d’une heure de baisers et de caresses, le silence :

- Tu vas quitter ta copine ?
- Oui !
- Promis ?
- Oui, bébé !

Je n’en ai certes pas l’intention (je suis trop lâche pour ça, je ne peux pas faire de coming-out, je ne peux tout simplement pas), mais je veux encore profiter de mon amant de première, ce pro du cul et de la baise... même si mes sentiments pour lui sont très forts !

On s’endort, ma tête plaquée sur son torse musclé, ignorant mon portable qui vibre... ma copine, sûrement, qui veut savoir si je passe. Non ! Je ne passe pas !

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 18 Avril | 155 pages

Les nouvelles | 23 Pages

Salle de muscu Meetmemz
Le tunnel Ludo06
Lundi de repos Stephdub
Cartel mexicain Meetmemz
Mon frère, mon cousin et moi Justin
Première avec un mec Sympa
Bleu topaze Coolsexe
Teddy, le rugbyman Le French Chazer
Aventure Panne de voiture Boydu69
Je suis redevenu une pute Loyxxx
Randonnée gourmande (Réédition) Giovanni
Le surveillant de baignade Kawaikat
Découverte du cruising TragoLefa
Un après midi au sauna Bimaispastrop
Il me transforme en femelle RyanSoumis
Préparation d'une pute à rebeus Man4lope
Six hétéros Meetmemz
Plan à 3 EricDeFrance
Trio magique ! Weell59
Torse nu dans la backroom Gill
1ère fois sans capote Mister
Perdu Gill
1ère rencontre RomainJm

Les séries : 132 pages

Agriculteur S20 | 15 | +1 Amical72
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 l 9 | 10
1112 | 1314 | 15
Excitantes retrouvailles | 7 | +1 Max
1 | 2 | 3 | 4 5 | 6 | 7
Un Cul jouissif | 22 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22
Mon biscuit rose de Reims | 3 | +3 Coolsexe
1 | 2 | 3
Avec un homme bi | 2 | +1 Mattiheu
1 | 2
Ville Spatiale | 18 | +1 Fabiodimelano
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18
Destins croisés | 16 | +1 Sylvainerotic
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 Fin
Le Monstre de Pondichery | 14 | +1 Fabrice
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 1213 | 14
Confinement en famille | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Pacha rebeu | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
Mon beau-frère | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 57 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mars 2024 : 3 601 584 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 6 décembre 2023 à 15:31 .

Retourner en haut