NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Ligoté et offert

Salut,

Je m’appelle Denis, j’ai 40 ans. Je suis brun, je fais 1,70m pour 80 kg, Je suis peu poilu et j’ai un cul lisse que les mecs adorent. J’ai un petit sexe de 11 cm.

Je vais vous raconter ce qui m’est arrivé récemment. Je chatte depuis quelques semaines avec Rémi, un mec de 25 ans qui a, à en croire les photos, une énorme queue (soi-disant de 22 cm). Finalement, on arrive à trouver un moment pour se voir : il me dit de venir chez lui à Bobigny un soir.

Je vais à l’adresse donnée et je le vois qui m’attend devant l’entrée d’un HLM en piteux état. Il me fait un check et il me fait monter dans l’ascenseur. Je l’observe. Il est encore mieux que sur ses photos :

Il est grand, blond. Il a des cheveux hirsutes et une barbe de trois jours. Il a une mâchoire carrée. Il est mince et il semble être assez musclé. Il me domine par sa taille... et par son aura.

Rémi pousse le bouton « 15 ». L’ascenseur se met lentement en mouvement. Il me regarde et il me dit alors :

- Mets ça.

Je regarde ce qu’il me tend : c’est un bandeau.

- Comment ça ? C’était pas prévu ça !

Sans rien dire, il déboutonne son pantalon d’où il en tire une grosse queue marron déjà bien bandée. Elle fait bien 22 cm, comme il me l’avait dit. Elle est vraiment belle, épaisse, avec un beau prépuce, veinée et puissante.

- Tu la veux ?

- Oui, murmuré-je.

- Elle est à toi si tu mets ce bandeau. Sinon, tu peux te casser.

Il rentre sa queue et on arrive au 15ème.

- Alors ?

Résigné, je saisis le bandeau et je le mets. Il appuie alors sur un bouton et les portes de l’ascenseur se ferment et il se met à descendre. On arrive dans une cave, à en sentir l’odeur. Il me prend par l’épaule et il m’entraine vers un box dont il ouvre la porte. On y entre. Il me fait ensuite pencher sur une table où il m’attache les poignets ainsi que les chevilles.

J’attends quelques minutes tandis que je l’entends taper sur son téléphone. Je pense qu’il ameute des potes. Et en effet, après un peu d’attente, j’entends des pas, la porte s’ouvrir. Les mecs se font des checks et ils se font la bise. Quand ils me voient sur la table, ligoté, à leur merci, ils viennent vers moi et des mains se mettent à me peloter partout : mon dos, mon cul, ma tête, mon anus, mes couilles. Ce traitement me fait gémir. Rémi dit alors :

- Comme je vous l’avais dit ! C’est une vraie salope qui n’attend qu’une chose : se faire baiser par nous.

- Oui, son cul est magnifique ! On va bien s’amuser !

- Yes ! Il est à vous, faites-en ce que vous voulez !

- Allez, les mecs, elle a l’air d’avoir faim, je vais lui donner un biberon à téter.

Le mec qui a prononcé ces mots, appelons-le Éric, se place devant moi. Je l’entends se déshabiller. Il me délivre mes mains et il me les fait passer sur son corps. Je devine un mec grand, mince et musclé, certes poilu mais ses poils sont très courts. Il apporte ses mains sur ses tétons que je dois pincer. Je m’amuse avec et je remarque que ses tétons sont percés d’anneaux métalliques. Il rattache mes mains et il frotte sa bite contre ma joue et mes lèvres. Sa bite, encore au repos, est épaisse et il a de grosses couilles rasées. Il m’ordonne :

- Ouvre la bouche !

J’obéis. J’entends un bruit et je comprends qu’il me crache dans ma bouche ouverte. Sa salive chaude tombe sur ma langue et il se met à l’étaler avec sa queue qui commence à durcir. Puis, il me prend par les cheveux et sa bite force le passage dans ma bouche puis dans ma gorge. Elle est maintenant dure, elle doit bien faire 20 cm. J’ai du mal à la garder en bouche. Il la retire plusieurs fois avant de la renfoncer. Je me sens bander et mouiller comme un fou. Lui aussi par ailleurs, sa queue libère son precum qui coule dans ma gorge. Ensuite, il ressort sa bite et il me colle ma bouche contre. Ma langue lèche alors ses couilles et remonte le long de son gros morceau. Ma queue frétille... Je sens mon plaisir décupler en ne voyant pas ce que je suce.

Éric renfonce sa bite dans ma bouche et il prend ma tête dans ses mains. Il commence à baiser ma gueule. C’est comme s’il se branlait avec ma bouche. Ma bite est dure comme de la pierre. J’entends ses gémissements augmenter et il me relâche la tête, ne voulant pas jouir tout de suite.

Le deuxième mec, appelons-le Gaëtan, se place devant moi. Sa queue est déjà tendue. Il me la fait branler. Il a 17 cm entre les jambes. Je verrai plus tard qu’il est de taille et de corpulence moyenne, qu’il est blond, et assez poilu. Il m’ordonne d’ouvrir la bouche. Il place son gland sur ma langue. Je veux refermer ma bouche pour le sucer mais le mec me dit :

- Garde ta bouche bien ouverte !

Et je comprends alors pourquoi ! Je sens un filet chaud qui coule sur ma langue. Le mec se met à pisser... et moi, je bois sa pisse avec délectation.

- Putain ! La salope ! Elle boit ma pisse !

- Oui, et regardez comme elle bande bien ! Elle adore se faire traiter comme ça !

Son jet de pisse est puissant, il commence à bien me remplir la bouche. J’essaie d’en boire le maximum mais très vite, tout déborde et ce liquide légèrement sucré s’échappe et coule par terre. Gaëtan pisse comme une fontaine !

- Oui, vas-y, avale bien ! T’es une vraie truie, toi !

Je donne le maximum de moi-même pour le satisfaire. Il m’enfonce sa bite au fond de la gorge et il continue d’uriner en moi. Je dois tout avaler, je n’ai pas le choix. Mais la quantité est si importante que ma bouche se retrouve vite remplie. Je n’arrive pas à avaler assez vite. Une partie de la pisse ressort de ma bouche et éclabousse la table ainsi que le sol. Finalement, la source se tarit et il sort sa queue de ma gorge. J’avale tout. Puis, je sens alors une main me triturer les couilles et la bite. On me la branle. Puis, la main monte plus haut et elle me parcourt le corps, le torse, les aisselles, le cou... ce qui me fait pousser un soupir d’excitation. J’entends alors la ceinture de Gaëtan se défaire et son pantalon glisser le long de ses jambes. Il enfonce un gros gland dans ma bouche et je me mets à le sucer.

- Oui, c’est ça, occupe-toi bien de ma queue !

Je m’applique pour lui donner ce qu’il demande. Après quelques minutes, sa queue quitte ma bouche et je remarque qu’il se retourne. Il approche son cul de mes lèvres et il colle sa raie contre ma bouche. Sa raie est poilue et ma langue trouve immédiatement le chemin à travers ses poils fins de son petit trou. Je me mets à le laper avec beaucoup de bave.

- Ah oui, tu fais ça trop bien ! Vas-y, continue !

Ma langue joue avec sa rosette, je lèche sa raie et je m’enfonce en lui en faisant tournoyer ma langue... ce qui le fait bien gémir.

Je sens alors que le premier mec, Éric, s’approche de mon cul et qu’il crache dessus. Il enfonce un doigt dedans et il se met à me doigter. Il crache à plusieurs reprises sur mon trou et il me lubrifie bien. Il y met ensuite deux doigts et il entame un massage de ma prostate. Je gémis fort. Il s’arrête après quelques secondes ... heureusement, sans quoi ma bite aurait explosé... Puis, très vite, il remplace son doigt par sa bite. Je la sens forcer mon anus et rentrer en moi. Ses 20 cm s’enfoncent comme dans du beurre. Je soupire de plaisir sous l’effet de son gros membre. Je remarque que sa bite est « pure » en moi, sans rien entre elle et mes entrailles.

Soudain, il ressort sa bite de moitié de mon anus et il attend. Très vite, je comprends pourquoi. Un liquide chaud me remplit. Il lâche un premier jet de pisse. Je suis surpris, je sursaute et j’émets juste des couinements. Éric enfonce soudain son chibre tout au fond de mon trou. Il apprécie pendant quelques secondes sans bouger mon trou très chaud. Et d’un coup, il libère son champagne, la bite bien au fond de moi. Il libère des litres dans mon cul ! Tout reste en moi. Sa queue fait effet de bouchon. Après un moment, il ressort et tout reste dedans. Mais il continue toujours de pisser et il arrose mon trou. Puis, il re-rentre. Et enfin il s’arrête.

- C’est trop bon, dit-il. Je sens ma pisse chaude qui entoure ma queue dans ton cul. C’est vraiment génial !

Puis, il commence à donner des coups de bassin et à me limer pendant de longues minutes, alternant entre coups intense puis coups plus doux. Ensuite, il se met à me baiser à un rythme effréné. Sa pisse sort par vague hors de mon cul et vient arroser mes jambes. Je sens ses couilles taper contre les miennes à chaque coup de bite ... et ses boules envoient aussi la pisse valdinguer tout autour de lui.

Gaëtan se place devant moi et il me donne ses couilles à lécher. Je remarque qu’il mouille abondamment, et je recueille ce précieux nectar pour l’avaler. Puis, il me donne sa queue à sucer. Les coups de reins d’Éric sont toujours plus violents et au bout de quelques minutes, il se décharge en moi. Je sens sa bite me pomper son sperme dans les entrailles, l’ajoutant ainsi à sa pisse.

Il retire sa queue et il me la place devant la bouche. Je me charge de la nettoyer avec application. Elle a un goût de sperme et de pisse. Trop bon ! Gaëtan en profite pour se placer derrière moi et il enfonce ses 17 cm en moi.

Pendant ce temps, le troisième mec qui était resté en retrait jusqu’ici, s’avance vers moi et enfonce une petite bite poilue de 13 cm dans ma bouche. On dira que c’est Samuel, un grand brun très poilu.

Je commence alors à le sucer longuement et goulûment. Lui aussi mouille bien et j’avale sa mouille tandis que Gaëtan se fait plaisir dans mon anus. Sa queue tape bien au fond de mon cul. Ma bite est raide et je sens de la mouille en couler. La queue de Gaëtan qui glisse en moi fait couler le sperme et la pisse d’Éric sur mes couilles.

A un moment, Samuel me défait de mes liens et il me place sur le dos, ma tête dans le vide. Gaëtan se renfonce en moi et il reprend sa baise, faisant gicler la pisse et le sperme d’Éric partout sur mon ventre. Samuel s’enfonce dans ma bouche. Je sens son gland entrer en contact avec ma langue... et ses mains se poser de chaque côté de ma tête. Il commence à faire des va-et-vient sur ma langue... puis il se met à me baiser littéralement la gueule.

Pendant ce temps, Gaëtan me défonce comme une brute... et très vite, sans un avertissement, il se vide en moi. Je sens bien 6 ou 7 jets qui me tapissent les parois de mes intestins. Après sa jouissance, il reste en moi sans bouger, savourant l’orgasme qu’il vient de vivre. Puis, il sort et Samuel lui laisse la place. Gaëtan enfonce sa queue dans ma bouche et il attend. Je comprends le message et je fais tournoyer ma langue autour de son membre.

- Oui, ma chérie, vas-y, nettoie bien ma bite.

Samuel me fait retourner, à quatre pattes et il se place alors dans mon cul... et il se met lui aussi à me pisser dans mes entrailles. Il me remplit de ce liquide chaud. Il se vide la vessie puis il ressort. Il place sa bouche devant mon cul et il me dit :

- Vas-y, pousse.

Je suis surpris mais je pousse et il se met à s’abreuver de sa propre pisse (mélangée au sperme des deux autres mecs) que mon trou relâche. Il boit tout jusqu’à la dernière goutte puis il dit :

- Putain, ma petite salope, tu me rends trop chaud !

Il prend alors ma bite en bouche, avale mon précum et il me suce un peu avant d’enfoncer violemment sa bite dans mes entrailles. Il se met à me baiser sauvagement.

Rémi s’avance alors vers moi et il me prend par les cheveux. Il m’écrase le nez contre son aisselle odorante. Je la sniffe profondément. Son odeur de mâle m’excite. Ma langue sort et lèche ses poils bien épais. Je suis aux anges. Et je me dis que je n’ai pas encore eu sa grosse teub dans ma chatte. J’ai hâte !

Samuel se met à défoncer à fond et Rémi me donne sa queue à sucer. Putain, elle est énorme. Je la tâte avec ma langue. Elle est dure et bien épaisse. Mais il me donne ses grosses couilles à lécher. Je m’occupe de la gauche puis de la droite, je les gobe à tour de rôle. Puis il me sort d’un ton sec :

- Suce ma bite !

Je prends alors son engin en bouche. Je la savoure avec délectation. Samuel, tandis qu’il me pilonne, saisit mes couilles et ma bite, et il les pétrit. Rémi me prend la tête et il m’enfonce sa grosse queue au fond de ma gorge. J’ai un haut-le-cœur... ce qui ne l’arrête pas. Il entame une puissante baise de ma bouche. Samuel se défoule quant à lui dans mon anus. Je me sens comme un pantin entre les mains de ces deux mâles en rut !

Samuel éjacule de longs jets de sperme dans mes entrailles qui me remplissent bien. Il sort de mon cul. Sa bite est immédiatement remplacée par celle de Rémi. Mais avant de rentrer, il lubrifie sa queue avec le sperme qui dégouline de mon anus. Je sens alors sa grosse bite me pénétrer doucement. Je sens son gland m’écarter les chairs. Puis c’est le début de sa teub qui rentre. J’en ai le souffle coupé. Rémi va doucement et je me sens comme déchiré. Il a vraiment une bite plus grosse que ce que je m’imaginais !

Une fois arrivé au fond de moi, je respire un grand cou, pressentant ce qui va suivre. Et en effet, il prend mes hanches dans ses mains et il entame une puissante baise. Je me rends compte qu’Éric se met debout sur la table et qu’il me domine. Tout à coup, je sens un grand jet bouillant atterrir sur mon dos : il est en train de me pisser dessus. Il m’en met partout : sur le dos, dans les cheveux, sur les épaules. Un filet coule même vers mon cul pour aller lubrifier la queue de Rémi qui entre et sort rapidement de mon trou. J’entends aussi l’urine odorante couler sur le sol de la cave.

Rémi ressort de mon cul, passe devant moi et il me bifle. Le contact de son sexe dur sur ma joue ainsi que son odeur de pisse, de sperme et de cul me fait bander encore plus dur. Je me rends compte que ça me fait encore plus cambrer mon cul. Il le remarque, il ricane et il repasse derrière moi. Il s’enfonce d’un grand coup de rein en moi et il reprend son pilonnage. Ses grosses couilles tapent contre mon cul. Il m’encule avec bestialité. Sa grosse queue me pénètre et rentre au plus profond de mes entrailles qu’elle fouille intensément. A chaque fois qu'il rentre et qu'il sort de mon trou, le jus coule le long de mon périnée et de mes couilles.

- Putain ! Cette salope encaisse trop bien !

Les autres mecs l’encouragent et Rémi se met à accélérer la cadence. Je le sens tout au fond de moi, me possédant entièrement. Il me pilonne littéralement. Quel instant bestial !

Au bout de longues minutes, il se bloque au fond de mon cul et il me féconde tout en poussant un cri bestial. Je sens son jus gicler dans mes intestins. Il ne semble pas pouvoir s’arrêter. C’est comme s’il me pissait dans mon cul.

- C’est trop bon ! Vas-y, prends-toi tout ça dans ta chatte !

Et il continue d’inonder mon anus de son sperme. Puis, il s’écroule sur mon dos. Après quelques secondes, il ressort de mon cul, son jus coule comme un torrent hors de mon anus qui est élargi, dilaté et béant. Il me donne sa bite ramollie et enduite de sperme. Je la prends en bouche et je la rends bien propre.

- Salope ! Je te l'ai bien fécondé ! Connasse ! Je t'ai inondé de mon sperme, petite pute !

Samuel se positionne devant moi et il me fait lécher ses couilles poilues odorantes tandis qu’il se branle. Puis, il s’avance vers mon trou qui laisse toujours échapper le sperme. Il s’en arrose la bite qui est redevenue dure et il me l’enfonce dans le cul. Il reprend son limage. Je sens ses couilles taper contre les miennes à chaque pénétration. Je sens que j’ai envie de pisser, alors, comme un chien, je lève la jambe et je me mets à laisser couler ma pisse tandis que je me fais baiser. Ça a l’air de plaire à Samuel dont je sens la bite se raidir dans mon antre. Il me défonce à fond, massant bien ma prostate. Il me tient par les épaules et je sens des gouttes de sueur perler sur mon dos.

La baise est longue et bestiale. Au bout de 10 minutes, je sens ma bite ne plus pouvoir tenir et elle gicle de longs jets qui vont s’éclabousser sur la table, alors que je ne me touche même pas. Samuel continue de me baiser sans pitié. Et après bien 10 autres minutes à m’utiliser comme un sex-toy, il jouit longuement en moi des jets puissants. Il ressort et je sens derrière moi le regard des mecs qui matent mon trou béant et dégoulinant de sperme.

Rémi me prend par le bras, il me fait relever puis agenouiller devant la table. Il me met le nez dans mon sperme et je commence à lécher la table. Je remarque qu’elle est aussi pleine de pisse. J’avale ces liquides avec un plaisir non dissimulé.

Je me relève. Rémi m’enlève le bandeau. Je vois furtivement les autres mecs qui se rhabillent très vite et qui quittent les lieux. La soirée a été longue et quand je sors de la cave, Rémi me fait un check et il me dit qu’il me recontacte très bientôt.

Je pars, le cul béant, dégoulinant toujours de sperme et de pisse. Quand je rentre chez moi, je trouve un message de Rémi sur notre site de rencontre : « Tu as été une bonne salope ! On se refera des plans bien chauds ! Mes potes ont adoré aussi ! Je te dis quand j’ai quartier libre pour remettre ça ! Tu vas devenir notre sac à foutre ! » Je jubile... Je me sens comme un esclave sexuel qui a trouvé ces maitres...

Merci à Denis pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 23 janvier 2023 à 15:36 .

Retourner en haut