NEWS :
19 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

193 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Ancien élève

Salut, moi c’est Nico, 35 ans, je suis blond, les yeux bleus, un peu poilu et un corps un peu potelé, monté 17 cm. Je suis prof d’allemand dans un lycée de Tours. Je suis content d’avoir des personnes motivées qui font allemand renforcé. Ce sont certes des petits groupes, mais il y a une très bonne ambiance. Après le bac de 2019, certains avaient exprimés le souhait de se retrouver tous ensemble et de manger et bien sûr, j’étais invité. Nous n’avons pas trouvé de dates (car certains étudient loin) avant mars 2020... mais nous avons annulé le rendez-vous à cause du Covid. Et finalement, nous avons réussi à nous voir en novembre 2021.

Certes, le bac est loin, mes anciens élèves ont mûri et vieilli. Ils ont tous plus de 21 ans. Le jour arrivé, je me rends au restaurant et la plupart sont là : Myriam, Aude, Pierre, Cécile, etc. Nous sommes presque 15 au total. Et qui est là aussi : Guillaume. Le mec m’a toujours impressionné. Il est grand, baraqué, large d’épaules. Je fais gringalet par rapport à lui.

Le repas se déroule bien, l’ambiance est bonne. Chacun me raconte son parcours. Mes anciens élèves semblent contents de me revoir. Ils me demandent même s’ils peuvent m’ajouter dans leur groupe WhatsApp. J’accepte. On se quitte avec la promesse de se revoir.

Une semaine plus tard, un numéro inconnu me contacte. C’est Guillaume. Il me dit qu’il sera mardi dans les environs du lycée et il ajoute qu’il a trouvé le repas très sympa et il me demande si on peut boire un café ensemble. J’hésite et je finis au bout d’un moment à lui répondre par oui. Mais je lui propose un café plus sympa que celui à côté du lycée. En fait, j’ai trouvé son message très bizarre et j’ai peur d’un traquenard. Je suis certes gay mais pas ouvertement, ne désirant pas provoquer des problèmes de disciplines, ni de problèmes avec des élèves ou des parents.

Le jour J, j’arrive dans le café et je m’assois. Guillaume n’est toujours pas arrivé. J’ai un peu d’appréhension. A-t-il deviné que j’étais gay ? Veut-il me le faire avouer ? Et peut-être le filmer à mon insu ? Qu’attend-il de moi ? Bref... Je décide de rester professionnel et de ne pas parler de ma vie privée.

Il arrive avec quelques minutes de retard :

- Désolé pour le retard, je n’ai pas trouvé de place pour me garer.

- Ce n’est pas grave. Assieds-toi.

Je l’observe : il est magnifique ! Vraiment mon genre. Grand, baraqué... Dans un autre contexte, je l’aurais dragué ouvertement. Mais non, pas aujourd’hui !

On commande un café et on parle de l’école, de sa vie d’étudiant, de ses études, de sa famille, de son petit boulot. Il me flatte par moment : « Vous étiez mon prof préféré à l’époque ! » « J’ai adoré vos cours ! », « L’allemand était ma matière préférée grâce à vous ».

Je ne sais pas quoi répondre à tout cela... Je fais quelques traits d’humour, et c’est là que tout va déraper :

- Je ne suis plus ton prof, tu n’es plus obligé de faire de la lèche.

- Oh j’aurais bien aimé vous lécher partout à l’époque.

Je m’étrangle en buvant mon café.

- Pardon ?

- M. R... Je me lance... J’ai toujours eu beaucoup de plaisir dans vos cours... à vous voir, à vous observer. Et vous m’avez beaucoup apporté, même sur le plan personnel (je le fixe sans rien dire, ne sachant comment réagir). Je vous ai vu il y a quelques mois dans la rue avec un copain ou votre mec ? En tout cas, ce mec n’a pas arrêté de vous toucher les fesses.

- Je ne sais pas ce que tu vas t’imaginer mais...

- Laissez-moi finir, s’il-vous-plait. Ça fait des semaines que je m’imagine ce moment et il m’a fallu beaucoup de courage pour oser affronter cette situation. M. R... ! J’étais amoureux de vous depuis la seconde ! Ça m’est passé depuis. Mais je suis toujours très attiré par vous.

Je le regarde attentivement, il est exténué, il sue... Le pauvre... Il me fait de la peine. Il a l’air sincère. Nous buvons notre café en silence qu’il brise au bout de quelques minutes :

- Je peux vous tutoyer.

En disant cela, il pose sa main sur la mienne. Je ressens alors comme un courant électrique. Mon regard sur lui se transforme alors. Je le vois comme un jeune homme de 22 ans à qui je plais ... et qui me plait !

Il faut dire que je le trouve très beau. Après avoir jeté un regard autour de moi, je lui dis qu’il peut me tutoyer. Sa main reste sur la mienne et je ne sais pas ce qu’il me prend... alors je prends sa main dans la mienne et je la caresse. Son visage s’illumine.

- Guillaume, je suis vraiment flatté. Mais tu peux peut-être comprendre que je suis méfiant dans une situation comme celle-là...

- Oui. Mais je vous jure... je te jure que ce n’est pas un piège... Je n’ai pas de caméra cachée ni de micro... Je suis juste un ancien élève qui a flashé sur toi.

- Je vais être honnête avec toi. J’ai dû mal à croire que je te plaise. Je pourrais avoir l’âge de ton père. Je n’ai personne dans ma vie... mais je suis gay. Si on va plus loin, il faut que ça reste entre nous. Pour le moment...

- Vous voulez prendre un verre chez moi ? J’habite à deux rues d’ici.

- Oui, dis-je après une certaine hésitation.

Il se précipite vers le serveur et paie les consommations. Je m’offusque :

- C’est pas à toi de m’inviter. C’est le prof qui paie le coup à ses anciens élèves !

- La prochaine fois alors, dit-il en me lançant un clin d’œil. Je voulais vous inviter... t’inviter.

On sort du café et il m’emmène chez lui. Depuis que je lui ai avoué qu’il me plaisait, il me semble plus sûr de lui-même. Et en effet, une fois la porte de son appart fermée, il me regarde droit dans les yeux et il m’embrasse sans me laisser le choix. Et d’un coup, il pose sa main sur mon paquet :

- Je dois t’avouer que j’ai souvent maté ce gros paquet... J’ai toujours voulu savoir ce qu’il cachait.

Il ouvre alors mon pantalon et le fait glisser sur mes chevilles. Il se met alors à frôler ma queue enfermée dans mon caleçon.

- En effet, je ne suis pas déçu.

Il s’approche alors de moi et il me prend dans ses bras. Je lève la tête, je le regarde dans les yeux... et il me pose délicatement ses lèvres sur les miennes. On se roule une grosse pelle pendant de longues minutes. Puis il se baisse et promène ses lèvres dans mon cou. Je gémis de plaisir. Je sens ma queue gonfler. Mais je le prends dans mes bras, le nez dans son cou et je caresse son dos puissant. Après ses baisers dans le cou, il descend et me lèche mes tétons. Puis sa langue descend jusqu’à mon nombril. De ma main gauche, je caresse sa chevelure épaisse. Sa langue continue sa descente, le long de mon caleçon. Il lèche le tissu en faisant les contours de ma queue. Puis il descend, frôlant mes couilles pour remonter par l’entre-jambe afin de me les lécher. Il fait descendre mon caleçon sur mes chevilles, il ouvre la bouche et il engloutit délicatement mon gland. Il fait des allers-retours lents mais ma queue s’enfonce toujours plus dans sa bouche. Il est vraiment doué, je pousse de forts gémissements.

Puis il remonte pour m’embrasser. Mes bras se glissent sous les siens et je le plaque contre moi. Je sens sa queue bien dure, encore prisonnière de son pantalon. Tandis que je l’embrasse à pleine bouche, ma main se balade sur son corps de mâle puis elle passe sous son t-shirt. Je caresse cette masse corporelle imposante. Puis ma main descend jusqu’à sa queue. J’ouvre son pantalon et je me baisse pour enfourner sa queue dans ma bouche. Je lui fais directement des gorges profondes. Il gémit de plaisir. Je caresse ses couilles ce qui augmente ses frémissements.

Il me fait remonter pour m’embrasser goulument. Ses mains caressent mon dos puis descendent vers mes fesses qu’il se met à masser. Puis une main passe à ma queue qui est bien bandée ! Il me regarde en souriant puis il passe à mon cou qu’il lèche. Il continue de me branler. Il se baisse alors et enfonce ma queue dans sa bouche.

Il se relève, il me prend par la main et il m’emmène dans sa chambre. Il passe ses mains sous mon t-shirt et il me retire mes vêtements tout en embrassant ma peau. Je l’imite et on se retrouve tous les deux nus. Je l’admire alors : c’est un beau bébé, il est vraiment grand et baraqué. Il fait 1,90 m pour sûrement 140 kg. Il est blond aux yeux bleus avec une barbe en collier. Il a de gros seins, de très gros tétons et un gros ventre bien dur. Il a des épaules carrées et des biceps très développés. Son cul est énorme. Il est poilu sur le pubis et sur les couilles. Sa queue doit faire dans les 17-18 cm. Elle est très épaisse à la base et elle se réduit vers le gland qui lui est plutôt petit et rose. La base de sa queue est recouverte de poils. Ses couilles sont énormes et bien brunes. Il a des cuisses puissantes. Il est très poilu sur tout le corps : sur le torse, les épaules, le ventre, les cuisses, les jambes.

Je me jette alors sur lui avec passion et je presse mes lèvres contre les siennes. Je le pousse et on se couche sur le lit tout en s’embrassant toujours. Je m’allonge sur son gros ventre. Nos corps nus s’enlacent, nos bites durent se frottent l’une contre l’autre. Je lui dépose des baisers dans le cou tout en malaxant ses seins. Puis je descends vers sa queue, que je suce aussi. Je remonte vers lui. On s’embrasse, je grimpe sur son ventre et je frotte sa queue contre mes fesses. Ces frottements m’électrisent. J’ai envie de lui, de le sentir en moi, sans aucune interférence entre nous. Ses mains malaxent mes fesses. Je me relève et je sens son gland se frotter contre ma rosette. Je pousse un peu et il glisse en moi. Je m’assois sur sa queue et il gémit de plaisir. Sa teub coulisse lentement en moi jusqu’à ce que ce que je sois assis sur ses couilles.

Je me mets à le chevaucher tout en l’embrassant. Lui me branle ma queue. Au bout de quelques minutes, il me soulève comme si je ne pesais rien, il prend mes fesses dans ses mains et il me fait aller et venir sur sa bite. Puis il sort de moi, il me relève et il me retourne. Il approche sa bouche de mon trou et je sens le bout de sa langue jouer avec ma rosette. Je ferme les yeux et je savoure. J’adore tellement ça ! Il se relève et il reprend ses bisous tandis que sa main caresse mon corps puis descend jusqu’à ma bite pour me branler. Puis, il se jette sur ma queue. Il me la lèche sur toute sa longueur, il descend sur mes couilles poilues et les lèche aussi. Puis il prend ma queue en bouche. Il la suce langoureusement mais il fait aussi quelques gorges profondes.

Au bout de 5 minutes, il me couche sur le lit et continue sa suce. Puis il me relève les jambes et frotte sa queue contre mon trou. Je le regarde avec envie et il prend ça comme un encouragement. Il s’enfonce en moi sans capote sur toute la longueur de sa queue. Il progresse doucement en moi. Sa queue est tendue à mort. Je sens bien la base de sa teub m’ouvrir en grand. Il commence à donner des coups de reins et son gland me tape bien le fond du cul. J’adore voir ce mâle baraqué me baiser, voir ma bite et mon ventre s’enfoncer dans son gros bide. Son torse massif, puissant et viril m’étreint à chaque mouvement.

Puis il me retourne, je me mets en levrette et il commence à me caresser le cul. Puis il se penche et enfonce de nouveau sa langue dans ma rosette. Il m’écarte bien les fesses, fait tourner sa langue dans mon trou. Je suis au septième ciel. Puis il remonte, entoure mon torse de ses bras puissants et m’embrasse dans la nuque. Je sens son gros ventre frotter contre mon dos et ses poils me chatouiller. Sa bite se trouve à l’entrée de mon trou ... et lentement elle s’y enfonce. Il entre moi jusqu’à ce que ses grosses couilles soient plaquées à l'entrée de mon cul. Il me baise lentement, sensuellement. Sur ma gauche, je vois une armoire avec un miroir et j’admire le bel homme me baiser. Je vois sa bite marron entrer et sortir de moi et bien ouvrir mon cul. Ses couilles cognent contre mes fesses et son beau fessier accompagne ses mouvements de rein.

Il empoigne mes hanches, il rentre et ressort de mon cul et ses coups de bites s’accélèrent. Je sens bien sa queue s’enfoncer en moi. Il est endurant.

Après 20 minutes de baise, il me susurre à l’oreille :

- Je vais pas tarder à jouir.

- Oui, vas-y...

- Tu veux mon jus où ?

- Au plus profond de moi.

- Oh oui. Je veux te faire un bébé.

Il se relève, accélère sa baise. Ses couilles rebondissent contre mon cul. Et il lâche sa purée abondante. Il me dose bien. Ses jets semblent ne plus s’arrêter ! Sa bite est prise de secousses interminables. Il continue de me baiser et je sens son sperme chaud sortir de mon cul sous la pression et dégouliner le long de mes couilles.

Il se retire de moi, il serre mon corps contre son torse. Puis, il me retourne et me suce. Je ne mets pas longtemps avec de jouir dans sa bouche. Il avale tout mon jus ! Puis avec sa langue, il remonte le long de mon pubis, de mon nombril, de mon ventre, de mon torse et de mon cou. Il me prend alors la tête et m’embrasse goulûment. Quelle sensation géniale ! Quelle baise extraordinaire !

On ne cesse de se caresser, de s’enlacer, de s’embrasser, de se toucher la bite ou les fesses. Puis on reste un long moment dans les bras l’un de l’autre, sans rien dire, savourant l’instant. Il finit par briser le silence :

- Je n’aurais jamais cru dans mes rêves les plus fous que cet instant se réalise. C’était la meilleure baise de toute ma vie...

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire. N’hésitez à me contacter/m’envoyer des commentaires. (N’oubliez pas de préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Juil. | 54 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Mon Cantal doux Coolsexe
Soirée entière Shura
Un mâle hors du commun Rafael
Anecdotes Fabrice
Running Alexandre
Le squat Fabrice
Beauf de coeur Louuis3535
Plan avec Karim 0liv

Les séries : 46 pages

Agriculteur | 14 Amical72
Saison 21 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
67 | 8 | 910
11 | 12 | 1314
Le gendarme et mon cul | 2 | +1 Lepassif
1 | 2
Vengeance sur Hétéro | 19 | +1 Miangemidemon
1 2 3 4 5
6 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19
Confinement en famille | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Abandon total | 4 | +1 Balthazar
1 | 2 | 3 | 4
Cruising | 4 | +4 Zebulxxx
1 | 2 | 3 | 4

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 193 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 21 février 2022 à 07:38 .

Retourner en haut