NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Canon mais timide

Salut à tous,

Moi, c’est Chris. Je viens de passer mon bac et je l’ai eu avec mention. Avant de commencer mes études de littérature, et pour me féliciter, mes parents me paient un voyage au Costa Rica. Certes, ils m’accompagnent mais ils ont pris une chambre pour eux et une pour moi pour que je sois plus tranquille... ce qui me va très bien, car ça ne me dérange pas de visiter le pays avec eux mais j’ai bien envie de profiter des petits latinos du Costa Rica.

J’ai 19 ans et je suis gay, même si on ne le lit pas sur mon visage. Je n’ai par contre pas eu d’expérience avec des mecs... même si j’ai toujours été attiré par les beaux corps et les belles teubs. Je suis brun, j’ai les cheveux courts, je suis mince (mais pas du tout musclé, je ne suis absolument pas sportif), de taille moyenne et un peu poilu. Mes poils commencent à partir du nombril et partent en une ligne bien noire et plongent dans mon pubis assez velu. Mes jambes sont aussi recouvertes d’une toison noire et soyeuse. Je suis actif ou passif, selon mes envies et j’ai déjà eu quelques expériences avec des mecs.

Le vol est peu ennuyeux et après l’arrivée, mes parents et moi passons le premier jour à la plage. Je vois de beaux mecs bien musclés mais je ne fais que mater. Le soir, on mange au resto, puis je vais dans ma chambre, prétextant de la fatigue. Mais en fait, je me connecte sur Grindr. Malheureusement et à ma plus grande déception, le choix reste assez limité. Je me branche alors un porno et je me branle pendant 2 heures avant de jouir sur mon ventre une grosse quantité de sperme.

Le deuxième jour, on visite la capitale du Costa Rica, San José. C’est une très belle ville. Nous visitons le jardin botanique ainsi que la vieille ville avec la cathédrale et de petites églises. J’ai eu une très bonne note au bac en espagnol donc je me débrouille très bien. Je me charge des traductions. Le soir, après un repas fait de plats de fruits de mer, je décide d’aller au cinéma. Le film est en anglais, sous-titré en espagnol. C’est « Call me by your name », un film avec une histoire d’un amour gay platonique entre les deux protagonistes. Peu avant le début du film, un mec d’une trentaine d’année arrive vers moi. Il me salue et il s’assoit à deux sièges de moi. Je le trouve vraiment magnifique. Je l’observe discrètement. Il semble mince, il est mignon, avec une tête fine, des cheveux noirs et courts, une barbe finement taillée, des lunettes noires et de petites lèvres. Il porte un t-shirt qui laisse voir des bras fins et veineux.

Quand le film commence, la salle se retrouve plongée dans le noir et je me concentre sur les images qui défilent. De temps en temps, je mate le mec qui a le regard fixé sur l’écran. A la fin du film, quand la salle se rallume, il me sourit, me dit « Adios » et il part. il a vraiment un sourire angélique.

Je retourne à l’hôtel et je vais me coucher... non sans avoir essayé de chercher le mec sur Grindr.

Le lendemain, mes parents et moi allons visiter le volcan Arenal. On reste toute la journée. Après une randonnée au volcan et une visite de la ville La Fortuna, on reprend la route pour notre hôtel. Le jour suivant, nous décidons de nous reposer un peu et je décide d’aller à la plage. Mes parents préfèrent passer la journée à la piscine de l’hôtel. Vers 11h, alors que je suis en train de nager, je vois le bel inconnu du cinéma qui passe au bord de l’eau. Quel bel homme ! Il est en short de bains et son corps est encore plus beau que je ne l’imaginais : il est svelte et bien musclé sec. Il a de beaux pectoraux avec des tétons qui pointent et des tablettes de chocolat extrêmement bien dessinées. Son torse est recouvert de poils fins et noirs. Une ligne de poils drue part de son torse et traverse son ventre jusque dans son short. Plus cette ligne descend, plus elle s’étend sur son ventre. Un vrai canon.

Il s’installe sur un transat, non loin de moi. Je sors alors de l’eau et je vais me poser sur mon transat. Je l’observe discrètement. Il est couché, il ferme les yeux et il profite des rayons du soleil. J’admire ses traits de visage fins ... ses petites lèvres et son petit nez. Il a un charme fou ! Au bout de quelques minutes, il ouvre les yeux qu’il dirige vers moi, comme s’il avait senti mon regard posé sur lui. Je rougis et je détourne ma tête. Il se redresse et il me fait un signe de la tête quand je le regarde de nouveau. Je décide alors d’aller le voir :

- Je me disais bien que... je ... oh sorry, I thought...
- Je suis français, on peut continuer en français.
- Ah ! Cool ! Je me disais que je vous avais vu quelque part ! Et oui, hier soir, au cinéma !
- Oui, en effet.

Le mec semble mal à l’aise. Je continue alors :

- Je m’appelle Chris.
- Moi, c’est Guillaume.
- Enchanté !
- Moi aussi.

Après une seconde de silence, je reprends :

- Vous restez combien de temps ici ?
- Encore une semaine.
- Ah super !

Devant le manque évident d’intérêt du mec, je lui dis, déçu :

- Bon, je ne vous dérange pas plus longtemps. Bon séjour !
- Oh... merci... De même.

Un peu attristé, je me rends sur mon transat et je me plonge dans un livre. Le mec n’a apparemment pas envie de discuter avec moi. Dommage.

Assez énervé, je rentre vers 13h à l’hôtel. Je reste dans ma chambre et je me branle pendant 3 heures. Je jute de nouveau une belle quantité de sperme en imaginant ce beau Guillaume en train de me baiser...

Le soir, je rejoins mes parents. On décide de manger à l’hôtel. Il y a un beau buffet et je me fais plaisir. Mais tandis que je suis en train de me servir du dessert, je vois ... Guillaume passer. Il prend une assiette de salade et il va se rassoir à sa table. Il est seul. Je vais manger mon dessert à la table de mes parents qui finissent par me dire qu’ils vont faire un tour en amoureux dans le centre-ville.

Profitant de cette occasion, je vais me chercher un café... et je vais m’assoir à la table de Guillaume.

- Re-bonjour.
- Ah ! Bonsoir.
- Je savais pas que vous étiez dans cet hôtel.
- Si, en effet.

Un silence s’installe, puis je reprends.

- Au fait, le film vous a plu hier soir ?
- Oui, énormément !

Ma question semble (enfin !) lui délier la langue et on se met à parler du film. De fil en aiguille, on parle de cinéma en général et je remarque que le bel homme se désinhibe et on parle vraiment bien ensemble. On dévie ensuite sur ma vie et je lui dis que je me sens un peu comme le jeune homme du film... jeune de bonne famille, bientôt étudiant, attiré par l’intellect et les beaux hommes. Quand je lui avoue ça, il me regarde surpris.

- C’est un problème ?
- Pas du tout, je suis gay aussi...

Content, je continue de lui raconter mes angoisses, mes envies. Puis, quand je lui demande de parler de sa vie, je m’attends à un mur de silence... mais Guillaume devient un moulin à parole. J’apprends qu’il est informaticien, il a 32 ans, il est célibataire depuis toujours, il n’a jamais eu de liaison sérieuse. Il habite dans un petit appartement en région parisienne et il adore aller à la salle de muscu ainsi que de jouer aux jeux vidéo.

Quand je regarde ma montre, je constate qu’on parle depuis 2 heures. Il voit aussi l’heure et il me dit qu’il aimerait aller se coucher.

- Seul ?, demandais-je, d’un air malicieux.
- Ben oui, je suis venu seul ici.

Je soupire. Il est plus âgé que moi mais il ne comprend pas la subtilité de ma remarque... Il se lève. Avant de disparaitre, je lui dis :

- Je comptais aller voir demain le musée « del Oro Precolombino ». Vous voulez m’accompagner ?
- Nico, tutoie-moi s’il te plait. Et oui, ce serait avec plaisir.

Le cœur tout léger, je me dirige dans ma chambre.

Je passe la journée du lendemain avec Guillaume. Sous ses airs timides, il s’avère être quelqu’un de cultivé et de très drôle. Le soir, il m’invite à manger. On parle de mes relations de couple (j’ai eu un copain et quelques plans). Et j’apprends qu’il est encore puceau... Sa timidité maladive a toujours été une entrave pour lui. Son récit est touchant. On boit pas mal de cocktails, ce qui semble le désinhiber un peu. A un moment, sans y faire vraiment attention, je lui prends la main. Il ne la retire pas... il murmure juste :

- Qu’est-ce que tu fais, Nico ?
- J’ai envie de toi...
- Quoi ?
- Tu me plais énormément.
- Nico... je sais pas.
- Je te plais pas ?
- Putain ! Bien sûr que si ! Mais je suis bien plus âgé que toi !
- Comme dans le film de l’autre soir, dis-je, malicieusement.
- Et tu voudrais faire quoi ?
- J’ai envie de te pénétrer et de te faire l’amour, répondis-je en m’enflammant.
- Je ne suis pas passif, Nico...

Sans lui laisser le temps de réagir, je m’approche de lui et je lui roule une grosse pelle. Puis, je lui murmure à l’oreille :

- Alors, prends-moi et fais-moi l’amour !

Guillaume sourit timidement. Je prends alors les devants. Je lui saisis le bras et je l’entraine avec moi. Il a peine le temps de mettre un gros billet sur la table qu’on est déjà dans la rue. Je lui prends la main et je mets ma tête sur son épaule. On marche tranquillement jusqu’à l’hôtel et je l’emmène dans ma chambre.

Quand je referme la porte, je me retourne et je le regarde droit dans les yeux, plein d’envie. Je lui roule une nouvelle pelle et mes mains viennent l’enlacer tandis que je pose mes mains dans son cou et derrière sa tête. Je sens ma queue durcir. Je plaque mon corps contre le sien pour qu’il la sente bien. Et moi, je sens son morceau aussi ! Très vite, je lui enlève son t-shirt puis le mien. On se retrouve sur le lit, lui dessous, moi dessus. On continue de s’embrasser tendrement.

Au bout de très longues minutes, je détache mes lèvres des siennes et elles passent dans son cou et sous ses aisselles. Je les hume, elles sentent très bon. Puis, ma langue descend le long de son corps. Elle joue avec ses poils et elle découvre le contour de ses muscles bien dessinés. Je passe à ses tétons que je titille délicatement. Guillaume ose quelque chose : il passe sa main dans mes cheveux et il caresse ma tête.

Je finis par remonter vers lui pour l’embrasser de nouveau. Mes mains caressent son magnifique corps. Ensuite, je me redresse et je retire son short. Guillaume se retrouve en caleçon devant moi. Il semble y cacher un beau morceau. Je saisis sa jambe musclée que j’embrasse et que je caresse. Puis, mes mains arrivent à son caleçon qu’elles tirent lentement pendant que je le regarde droit dans les yeux. Son entre-jambe apparait alors : il a une bite marron, de bien 17 ou 18 cm avec un gros gland rose. Ses couilles sont grosses, marron, poilues et semblent bien pleines.

Mes mains passent sur son morceau, puis je me penche dessus et je lèche délicatement ses couilles. Puis, je les gobe. Enfin, ma langue remonte le long de son morceau... puis, le long de son corps et mes lèvres se posent sur les siennes. Il me caresse le dos pendant que je l’embrasse. Ma main saisit sa queue... qu’elle commence à branler. Mais je me penche dessus et je prends délicatement son gland en bouche. Je le suce, je le ressors et je le lèche délicatement en regardant Guillaume droit dans les yeux. Il semble apprécier. Puis, je le reprends dans ma bouche et j’avale la moitié de sa queue. Je commence à le sucer en enfonçant toujours plus sa teub dans ma gorge... jusqu’à ce que mon nez se retrouve dans ses poils de pubis. Je prends son morceau en main et je le suce tout en le branlant. Guillaume gémit doucement.

Après quelques minutes, je me relève et je me place sur le dos. Je murmure :

- Viens m’embrasser !

Il s’exécute : il se place entre mes jambes et il m’embrasse.

- Guillaume, suce-moi !

Le mec de 32 ans obéit et il descend vers ma teub qu’il enfonce dans sa bouche. Il se met à me sucer. Il semble déguster ma queue. Et il se débrouille bien, ce que je ne manque pas de lui faire remarquer. Content, il accélère le rythme. Puis, quand je sens mon orgasme approché, je le fais remonter vers moi et je le place sur le lit. Je reprends ma suce.

Après, on s’embrasse longuement, tendrement tandis que nos mains découvrent le corps de l’autre et que nos queues se caressent.
- J’ai tellement envie de toi, dis-je.
- Moi aussi !
- Prouve-le-moi alors ! Occupe-toi de mon corps !

Sans hésiter, je sens ses lèvres descendent sur mon torse et elles l’embrassent tandis que mon amant serre mon corps contre le sien. Quand il se redresse pour me rouler une pelle puis pour me lécher mon corps, je sens ses mains descendre dans mon dos pour arriver à mes fesses qu’il se met à malaxer.

D’un regard plein d’envie, je me place sur le dos. Je l’attire vers moi pour me retrouver avec sa queue devant les yeux. J’enfonce la mienne dans sa bouche, et je l’invite à faire pareil avec la sienne. On fait un magnifique 69. Je sens ma teub entrer et sortir lentement de sa bouche. Il réussit à l’avaler entièrement. Puis, il se redresse au bout de quelques minutes et il m’admire tout en branlant ma queue.

Ensuite, je relève mes fesses et je lui tends un tube de lubrifiant. Je me doigte un peu avec le gel. Il me demande :

- Tu as des capotes ?
- Non... Mais vas-y, baise-moi comme ça. Je veux te sentir naturellement en moi.

Guillaume sourit, puis il badigeonne avec du lubrifiant sa queue... que je fais lentement entrer en moi. Je la sens me pénétrer et je souffle de plaisir. Ses fesses dans mes mains, je le fais entrer dans mes entrailles. Quand je sens son pubis moelleux contre mes fesses, je pousse un cri de joie. Je l’attire vers moi, je lui roule un pelle avant de lui murmurer à l’oreille :

- Fais-moi l’amour, bébé !

Il entame alors de légers allers-retours. Je pose ma main sur son corps musclé qui bouge devant mes yeux. Mes doigts caressent sa peau et traversent ses fins poils noirs. Ce mec est tout simplement magnifique ! Ses mouvements sont courts et lents pendant 5 minutes. Quand je lui demande d’accélérer, il prend un rythme plus rapide en faisant des va-et-vient plus amples.

- Guillaume ! Baise-moi ! Vas-y, mon étalon !

Il semble hésiter mais assez vite, ses mouvements deviennent sauvages et puissants. Je crois que la bête vient de se libérer. Guillaume saisit mes mollets et il se donne à fond. Parfois, il interrompt sa baise pour se pencher sur moi et pour m’embrasser avant de se redresser et de reprendre ses mouvements. Il se met vraiment à me pilonner. Je l’encourage avec des « Vas-y, défonce-moi ! », « T’es un vrai étalon ! », « Vas-y, plus fort ! Voilà ! Comme ça ! »

Ensuite, il se penche sur moi, tout en me sodomisant et il me roule une grosse pelle. Je passe mes bras autour de son cou et nous formons une sorte de symbiose magique. J’adore comme il me fait l’amour. Il est si bestial mais si tendre à la fois !

Après quelques minutes, je lui dis de changer de position. Je me mets à quatre pattes. Il se place derrière moi et je m’enfonce sur sa queue. Il reprend sa baise. Je sens bien ses boules se balancer sous sa queue et me frapper les fesses. Je cambre bien mon cul pour lui montrer ma docilité. Parfois, je me redresse, je passe mon bras autour de son cou afin de l’approcher de moi. Il m’embrasse tout en me défonçant. Parfois, sa langue descend dans mon cou qu’il lèche ou vers mon oreille qu’il mordille.

Puis, je le fais poser sur le lit et j’enjambe son corps. Je m’empale sur sa queue et je me mets directement à le chevaucher. D’abord lentement, puis rapidement. Guillaume a ses mains posées sur mes jambes il semble apprécier de voir me faire plaisir sur sa tige. Mes mains se mettent à caresser son corps poilu que j’adore. Je monte et je descends sur sa queue qui m’ouvre bien mon trou. Timidement, Guillaume finit par demander :

- Je peux essayer quelque chose ?
- Tout ce que tu veux ! Fais-toi plaisir ! Libère le tigre qui est en toi !

Souriant, il me prend alors les fesses entre ses mains et il entame un rythme de baise puissant et profond.

- Vas-y, fais-toi plaisir ! Accélère ! Défonce-moi !

En effet, sur mes conseils, il accélère toujours plus vite. Rapidement, il fait rentrer et sortir sa bite à une vitesse folle. Ses couilles se balancent sous sa queue et elles viennent me fouetter le cul.

- C’est ca ! C’est trop bon ! Continue !

Il continue de me défoncer. C’est vraiment trop bon ! Je sens bien sa queue me pénétrer et me laminer le colon.

Ensuite, je me pose sur le côté et je lui fais signe de se coucher derrière moi. Il me prend alors dans ses bras tandis qu’il dirige sa queue vers mon trou. Sa bite trouve le chemin du fond de mon anus et je m’enfonce rapidement dessus. Je sens ses poils me chatouiller le bas du dos et son corps musclé se frotter contre moi. Je me sens bien dans ses bras. J’aimerais que ce sentiment dure éternellement.

- Vas-y ! Libère la bête de sexe qui est en toi !

Il se met immédiatement à se défouler en moi ! D’une main, je saisis ma bite que je branle et de l’autre je prends sa main dans la mienne et je la serre fort. Il donne de coups de bite puissants et sauvages. Il a repris son pilonnage qui me fait bien gémir. N'y tenant plus, je jouis 5 giclées puissantes qui vont se perdre dans les draps. Guillaume continue de me défoncer. Il se défoule en moi. Au bout de 2 minutes, il me demande :

- Je peux jouir en toi ?
- Oui, vas-y, je veux ta semence au fond de mon cul !

Il accélère encore plus et dans un râle sauvage et libérateur, je sens sa bite libérer des rasades de sperme qui fouettent le fond de mes entrailles. J’ai l’impression qu’il jute des litres. Je me fais remplir comme jamais ! Des dizaines de giclées envahissent mon trou. Je sens sa queue nager dans sa semence ! Je le sens aussi ressortir le long de sa bite pour la rendre toute blanche.

Guillaume quitte mon anus qui dégouline de sperme. Il se pose sur le lit et je vais le rejoindre. Il me prend dans ses bras et je pose ma tête sur son torse. Ça y est, je lui ai fait perdre sa virginité ! Il ne cesse de répéter :

- C’était trop bon !

On reste ainsi un long moment, à s’embrasser, à se caresser. On passe la nuit ensemble et le lendemain, après un petit-déjeuner ensemble, on va visiter des ruines de temples précolombiennes. J’apprécie énormément la compagnie de Guillaume... qui doit malheureusement partir le jour suivant. J’espère le revoir très vite en France...

Merci à Chris pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 23 mai 2024 à 06:40 .

Retourner en haut