NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Militaire

Salut,

Moi c’est Nico, 30 ans, militaire de carrière. Je suis blond, mince, musclé. Je suis assez virile et aujourd’hui, je prends le train pour rentrer chez mes parents. Je suis en permission et j’ai décidé de leur rendre visite.

Je monte dans le train pour Paris. Le voyage se déroule sans incident et je prends le métro avant d’embarquer dans un train direction Cahors. Je monte dans le train et je m’installe à la place que j’ai réservée qui se trouve dans un compartiment. Je m’installe et j’attends le départ. Peu avant que le train parte, un mec entre dans mon compartiment. Je le regarde du coin de l’œil poser ses valises et je le mate discrètement.

Le mec doit avoir dans les 30 ou 35 ans. Il est très mignon. Il a les cheveux rasés sur le côté et très courts sur le dessus. Il est brun. Il a une barbe très courte, bien entretenue. Il a de larges épaules et de gros bras musclés qui dépassent de son débardeur. Il porte un pantalon de jogging assez ample.

Il s’assoit à l’opposé de moi qui suis à la fenêtre. Il est près de la porte du compartiment. Il sort ses écouteurs de son sac et il les met pour écouter de la musique. Il semble pour la première fois me remarquer. Bizarrement, son regard me scanne de haut en bas. Il me sourit et il me dit « Bonjour, monsieur le militaire ». Poliment, je lui réponds. Je suis en effet en tenue de militaire, voilà ce qui m’a trahi. Puis, silence.

Il prend son téléphone et il semble jouer à un jeu. Moi, je regarde par la fenêtre… et je le mate dans le reflet. Il est vraiment beau gosse ! Au bout de quelques minutes, je le vois diriger son regard vers moi. Je me tourne alors vers lui et il détourne le regard vers la fenêtre avant de reprendre son jeu. Je l’observe directement, puis de nouveau par la vitre. Je remarque qu’il ne cesse de me jeter des coups d’œil.

Nos regards se croisent de nouveau et le mec semble se pincer les lèvres. Puis, il se remet sur son portable. Je ne cesse de promener mon regard entre le paysage que je vois au travers de la vitre et ce bel inconnu. Il me jette de temps en temps des regards aussi… avant de bien me fixer des yeux en souriant. Mal à l’aise, je n’arrive pas très bien à soutenir son regard.

Finalement, je remarque des gestes qui attirent mon regard. Le mec est en train de se caresser son entre-jambe, je vois alors une bosse prendre du volume dans son pantalon de jogging. Une belle bosse se forme. Il la triture tout en continuant de me regarder. Voyant que je suis fasciné par le spectacle, il continue. Ensuite, il passe sa main dans son pantalon de jogging et il regarde sa main se balader sur sa queue…. Avant de m’observer fixement et de sortir sa bite de son pantalon. Il a une queue de 17 ou 18 cm, très épaisse, veinée avec un gros gland. Il a de petites couilles rondes qui ont l’air bien remplies.

Je sens ma queue prendre du volume dans mon treillis et ma main se placer dessus pour la caresser. Le mec me montre sa bite bandée sans cesser de me fixer. Mes yeux se promènent entre son visage et sa teub. Il se redresse alors, ferme les rideaux de la porte du compartiment et il se rassoit tout en branlant sa bite lentement entre deux doigts.

Au bout d’une minute, il se met à se branler franchement, sa queue bien comprimée par toute sa main. Je ne peux alors plus résister. Je me lève et je m’assois à côté de lui, sur sa droite. Je tends ma main vers son morceau qu’il a lâché et je le caresse de haut en bas, lentement. Sa peau est très douce, le morceau bien dur. Le mec se penche au-dessus de moi et il me roule une pelle de malade qui m’électrise. J’ai toujours sa queue en main et quand ses lèvres se séparent des miennes, j’actionne son engin.

Au bout d’une minute ou deux, il saisit sa queue et il se met à la branler. J’ouvre ma braguette et je l’imite. Tout en regardant la bite de l’autre, on s’occupe de la nôtre. L’atmosphère est chargée de testostérone. Pendant que moi j’entoure ma teub de ma main et que je la branle de tout son long, lui, il n’utilise que son pouce et 3 doigts pour masturber rapidement son gland.

Soudain, on entend la porte coulisser. On rentre nos queues rapidement dans nos pantalons juste à temps avant que le contrôleur nous prenne en flag. Il nous demande nos billets puis il referme la porte, un petit sourire aux lèvres. A-t-il remarqué quelque chose ?

On entend ensuite une minute ou deux avant que le mec ressorte sa teub et que je l’imite. On se branle pendant quelques minutes. Puis, n’y tenant plus, je me place entre les jambes du mec et saisis sa teub que j’observe. Ensuite, j’en lèche le gland puis je l’enfonce dans ma bouche. Très vite le mec se lève, il pose sa main sur ma tête et il se met à contrôler le rythme de la suce tout en donnant des coups de reins. Sa bite va bien au fond de ma bouche… j’adore. Parfois, il me fait faire des gorges profondes.

Puis, il se rassoit, il fait descendre son pantalon jusque sur ses chevilles, libérant de belles jambes poilues. Je reprends le contrôle de la suce. J’y vais vite et j’enfonce sa bite profondément. Je m’applique et pas mal de bave sort de ma bouche. Parfois, je passe à ses couilles que je lèche avec délice. Elles ont l’air bien pleines. Je reprends ensuite ma suce. A un moment, le mec me saisit la nuque, il se penche sur moi et il me roule une grosse pelle bien baveuse. Il replonge ensuite sa bite dans ma bouche, sa main derrière ma nuque et il recommence à me la baiser. Très vite, il entoure ma tête de ses deux bras, il agrippe mes cheveux et il me fait faire une gorge profonde. Il me maintient et il donne des coups de reins. Je ne peux plus respirer, je commence à être pris de panique. Puis, il me relâche et je recrache son morceau afin de reprendre mon souffle. Il me saisit les cheveux et il recommencer à me baiser la bouche. Je me calme et je me laisse faire. Ses couilles me fouettent la mâchoire. Il me défonce la gueule.

Au bout de quelques minutes, je sens sa queue exploser dans ma bouche et ce sont 5 grosses giclées bien épaisses et abondantes qui jaillissent au fond de ma gorge et qui coulent directement dans mon œsophage. Le mec me bloque ma tête et ma bouche se remplit tellement que je suffoque et je ne peux pas tout garder en bouche car la quantité de jus est trop importante. Une vague de sperme sort hors de ma cavité buccale.

Une fois son orgasme passé, le mec me relâche et il se met au fond de son siège afin de reprendre son souffle. Je m’assois à côté de lui et je commence à me branler. Je remarque avec surprise que le mec bande toujours. Il me sourit et je saisis alors sa queue, toujours dure. Il me fait venir vers lui, il me prend dans ses bras et il me roule une grosse pelle.

Puis, il me dit de me déshabiller.

- Complétement ?
- Oui !
- Et si quelqu’un rentre ?
- On lui offre ton cul !

Je m’exécute et il me fait assoir. Il me relève les jambes où il enfonce sa tête. Sa langue sort et elle plonge dans mon anus. Il se redresse, il caresse avec une envie non dissimulée mon cul et mes cuises avant de reprendre son bouffage de cul. J’essaie d’étouffer mes gémissements. Il me doigte ensuite vite fait… avant de se redresser et d’enfoncer sa bite lentement dans mon anus. Il retire son t-shirt et je l’observe.

Le mec a de larges épaules et de gros bras musclés. Son corps est plutôt normal. Il est assez poilu : son torse est recouvert d’un duvet noir, tout comme le milieu de son ventre. Son pubis est par contre très velu, tout comme ses couilles.

On se retrouve vite corps contre corps et il commence à faire de légers mouvements de va-et-vient qui deviennent très vite plus amples. Je sens sa bite prendre possession de moi. Il me baise d’une façon douce et langoureuse, presque sensuelle. Je remarque alors qu’il n’a pas mis de capote. Je ne bronche pas.

Au bout de quelques secondes, il accélère un peu le rythme... avant de commencer à se déchainer en moi. Ses coups de bites sont amples, rapides, profonds. Je gémis doucement, je saisis sa nuque et je l’approche de moi pour lui rouler une pelle.

Après un bon moment, il me fait me redresse et il me plaque contre la fenêtre. Il s’enfonce en moi et il reprend sa baise tout en me donnant de petits coups de reins. Il m’enlace dans ses bras. Je sens son souffle chaud dans mon cou. Puis, il se met à me défoncer. Ses bras m’enlacent, il me mordille le cou ou les oreilles. Ses coups de bite sont maintenant rapides et petits, ils me tapent bien le fond du cul. Parfois, il ralentit, faisant sortir sa queue de tout son long pour la renfoncer lentement, avant de reprendre sa baise courte et rapide.

Il me pilonne bien pendant 25 ou 30 minutes. Finalement, il se bloque au fond de moi et je sens sa bite se contracter avant de lâcher un tsunami de sperme. Ce sont bien 9 ou 10 jets qui giclent dans mon anus et qui mitraillent le fond de mes entrailles. Je saisis ma teub et je la branle à fond. J’ai besoin d’à peine quelques secondes pour jouir une grosse quantité de jus sur la fenêtre du train. Le mec ressort de mes entrailles et je me redresse. Je dégouline de sperme. Le mec me tend des mouchoirs et je me nettoie, je me rhabille et je vais aux toilettes pour me rincer tant bien que mal.

Lorsque je reviens dans mon compartiment, le wagon est vide. Je me rassois alors et je me demande si j’ai rêvé tout ça. Mon cul dégoulinant toujours de jus me dit le contraire…

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 30 avril 2024 à 07:59 .

Retourner en haut