NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Sur une île déserte

Chapitre 4

Il y a maintenant presque 2 mois, je me suis réveillé sur une île déserte après un crash d’avion alors que je me trouvais sur un vol en direction de la Nouvelle Calédonie. Ne voulant pas quitter la plage car je voulais avoir la possibilité de lancer une fusée de détresse si jamais un navire ou un avion passé, j’ai fait mon propre camp et je n’ai découvert aucun signe de civilisation. Mais au moment où j’étais en train de me branler, je me suis fait surprendre par un mec nu qui m’a donné sa queue à sucer avant de me baiser au jus. Je me suis alors rendu à l’évidence que la jungle était habitée... j’ai décidé d’aller découvrir ce qui se cachait dans les profondeurs de cette jungle... J’ai alors assisté à une baise entre deux mecs qui étaient en train de se laver dans une rivière quand un mec m’a assommé avec un bâton. Je me suis retrouvé dans une hutte où 2 indigènes ont profité de moi.

Ça va faire un mois que je suis prisonnier de cette tribu. Je suis bien traité. J’ai à manger et à boire à volonté. Mais je ne peux pas quitter le camp. J’ai déjà essayé mais ça n’a jamais marché. Les autochtones ne veulent pas me perdre... car je suis devenu leur vide-couilles. Je suis leur esclave sexuel. Dans la tribu, il y a bien 15 familles et les 15 hommes viennent se vider en moi dès qu’ils en ressentent le besoin. Ils semblent trouver mon cul très accueillant... ce qui ne le lui laisse pas beaucoup de répit. Et à mon grand désarroi, même si j’aimerais avoir plus de liberté et surtout rentrer chez moi, j’adore me faire utiliser par ces hommes bien membrés.

Aujourd’hui, je viens de me réveiller. Je comprends vite qu’un mec est en train de me caresser le dos. C’est lui qui m’a tiré de mon sommeil. Je plisse les yeux. Le soleil semble s’être à peine levé. Ce mec vient presque tous les matins me voir. Il semble que je doive m’occuper de son érection matinale à chaque fois. Sa femme n’a pas l’air de s’y intéresser.

Le mec se met alors debout et je me mets à genoux. Je l’observe. Il a dans les 45 ou 50 ans. Il est grand, mince, musclé sec. Il a une peau foncée, un regard dur. Il est poilu sur le ventre et le torse. Son pubis est extrêmement velu et il a une bite épaisse de 18 cm avec de grosses couilles pendantes et noires.

Je saisis sa bite et je commence à le sucer. Il se laisse faire et il me regarde comme à son habitude d’un regard dur... plein d’envie ! Je le branle tout en faisant des va-et-vient sur sa teub. Il reste sans réaction ... mais le fait qu’il revienne chaque matin me prouve que ça lui plait. Soudain, j’entends un bruit. Un autre mec rentre. C’est le mec qui m’a surpris en train de me branler sur la plage !

Le mec doit avoir dans les 30 ans. Il a une peau mate, très bronzée, des cheveux noirs et crépis, un visage fin. Il est mince et il est musclé. Il a de beaux pectoraux et des abdos de dingue. Ses bras et ses cuisses sont énormes. Il n’a pas un poil sur le corps, juste au niveau du pubis. Il a une queue noire épaisse de bien 22 cm. Il a de grosses couilles noires, ovales et pendantes, toutes poilues. Son gland est rosâtre.

Je m’arrête de sucer mon habitué et je regarde ce beau mâle rentré. Il reçoit un signe du mec que je suce et il s’approche. Je m’empare de sa grosse tige noire et je me mets à le sucer tandis que le premier me fait mettre en levrette. Il crache sur mon trou et il s’y enfonce sans plus de préparation. Il faut dire que le traitement de ces nombreuses bites qui me baisent depuis des semaines a bien dilaté mon trou. Il rentre en moi et il se met à me baiser à fond, les mains sur mes hanches. Puis, il ressort et je me retrouve avec deux bites devant le visage. Je les lèche, je les prends en bouche l’une après l’autre, tel un chien affamé. Ils se laissent ainsi sucer pendant 10 minutes puis le mec aux 22 cm se positionnent derrière moi et il entame une baise sauvage. Ses mains m’agrippent les hanches et il donne des coups de bite extrêmement profonds et puissants. Pendant ce temps, l’autre mec se branle devant le spectacle.

Arrive alors le seul mec mastoc du village. Un grand guerrier aux larges épaules. Il doit avoir 30 ans et faire dans les deux mètres. Il un visage carré, des épaules très larges, des bras aussi gros que des bûches. Son torse est bombé, avec de gros seins. Il a un énorme ventre rond et dur. Il est imberbe, avec seulement quelques poils sur le pubis. Sa queue est épaisse, grosse (bien 20 cm). Il a de grosses couilles de taureau.

Il est déjà nu, en train de bander. Il s’approche, il me donne sa queue à sucer pendant que mon baiseur ne se laisse pas distraire et qu’il me pilonne toujours aussi vigoureusement. Ses coups de reins envoient ma tête dans le gros ventre de celui que je suce et dont la grosse queue me remplit bien la bouche. Je suis aux anges. Je gémis fort. Mon baiseur me défonce pendant bien une demi-heure sans marquer de pause pendant que je suce les deux autres à tour de rôle. Mon actif finit par augmenter la cadence de ses mouvements de rein et il se bloque au fond de mon anus. Je sens alors un torrent de sperme m’envahir. 8 jets explosent et mitraillent mes entrailles. Il sort, je sens alors son sperme épais et liquide sortir directement de mon trou béant pour tomber sur le sol.

Mon baiseur habituel du matin s’enfonce dans le sperme de son compère et il entame une baise rapide et profonde. Pendant ce temps, je suce le mec baraqué. Mon baiseur sort de mes entrailles et il vient m’admirer en train de sucer le mec dont il se met à caresser le dos. Il veut prendre son temps pour jouir ce matin, le coquin. Je m’occupe de la teub du mec baraqué qui finit par passer derrière moi et par rentrer dans mon trou bien engraissé. Mon baiseur du matin me plaque ma tête contre sa cuisse et ma langue sort pour lui lécher les boules et le périnée.

Le mec baraqué a plongé sa grosse queue bien épaisse dans mon trou et il se met à me défoncer, les mains sur mes hanches. Il me secoue comme un cocotier. Il me prend dans ses bras, il me colle contre son corps puissant et il me pilonne comme jamais pendant que je suce la bite de l’autre. Le mec mastoc me saisit par les bras, il se fout par terre et je m’empale sur sa teub. J’entame une chevauchée de malade tandis que je malaxe ses seins et que je suce le deuxième mec. Je l’entends gémir de plus en plus fort et il s’empare de mes fesses pour me ramoner plus vite. Dans un cri guerrier, il jouit dans mon cul. Je ressens une vague de sperme chaud m’envahir et il continue de tasser son jus qui est expulsé hors de mon trou. Il dégouline sur ses couilles et ses cuisses. On se relève et alors que le mec baraqué me donne sa queue à nettoyer, l’autre me prend en levrette et il me baise rapidement. Le sperme de ses 2 prédécesseurs est expulsé hors de mon anus. Il souille ses couilles qui l’envoient valdinguer partout sur le sol. Au bout de 5 minutes, il se bloque en moi et il éjacule un jus épais qui va s’ajouter aux autres.

Les deux mecs me laissent et ils sortent de la hutte. Je sors me laver à la rivière. Une idée de m’enfuir s’empare de moi mais il y a trop d’indigènes qui se lavent en même temps. Je retourne dans ma hutte où quelqu’un a déposé des aliments. Je mange avec appétit et je me recouche. Je somnole pendant bien une heure quand je suis réveillé par des voix. Je me redresse et je vois quatre indigènes qui s’approchent de moi. Ils s’emparent de mes bras et de mes jambes et ils me fixent à un poteau. Ils prennent des lianes et ils m’attachent. Pourquoi ? Ils savent bien que je leur suis dévoué...

Le premier crache sur mon trou et il me doigte pendant qu’il se branle. Il se penche sur mon anus et il le lape comme un petit chien. Il a des cheveux rasés, un corps musclé et une peau plutôt claire. Il doit avoir une vingtaine d’années. Il est imberbe et il a une queue d’environ 20 cm, plutôt fine. Il l’enfonce en moi et il me baise lentement. Il fait sortir sa bite complètement avant de la replonger dans mon anus. Il répète cette opération plusieurs fois avant de prendre une cadence régulière et profonde. Parfois, il s’arrête, il crache sur sa teub et il reprend sa baise. Au bout de 10 minutes, il accélère la cadence. Il entre et sort entièrement de ma chatte, il me défonce vraiment maintenant. Il se vide alors en moi en silence. Je sens seulement 4 giclées bien chaudes qui m’envahissent le colon. Il ressort et il laisse sa place au suivant.

Le deuxième a dans les 30 ans. Il est mince, grand, il a une peau sombre. Il est poilu sur le ventre et le pubis. Il a de grosses couilles presque noires ainsi qu’une teub de 23 cm, épaisse. Il s’enfonce d’un trait dans mon cul et il entame une baise lente... sa bite bouge à peine dans mon cul. Il saisit ma teub qu’il branle. Il me baise ainsi lentement, prenant son temps, appréciant mon cul et son orgasme qui monte lentement. Moi, j’adore ressentir sa grosse bite qui m’ouvre bien et qui tasse le jus de son pote... mais j’aimerais bien qu’il me défonce comme une salope. Je sais que ça n’arrivera pas quand je l’entends souffler plus fort. 6 gros jets puissants fouettent alors mes entrailles et me remplissent. Il sort sans un bruit.

Le troisième mec prend son temps avant de me pénétrer. Il me malaxe les fesses, il me caresse le dos. Puis, il se met à me fesser. Je sens mon cul devenir rouge, car il brûle bien. Le mec doit avoir 18 ans. Il est de taille moyenne, musclé sec, avec un regard de vicieux. Il a une bite énorme, de bien 25 cm, fine, avec de petites couilles poilues. Il s’enfonce en moi et il entame des va-et-vient le long de sa queue, lents. Je ressens bien son gland qui ouvre mes sphincters tel un éperon. Sa cadence est régulière. J’aurais cru, après ses fessées, qu’il m’aurait défoncé comme un animal en rut. Mais je ne suis pas déçu car très vite, ses coups deviennent plus bruts, plus sauvages. Ses mains caressent mon dos et mon cul ainsi que mes cuisses pendant qu’il se fait plaisir dans mon trou offert. Parfois, il s’arrête, il bouge ses reins de gauche à droite, ce qui me fait bien gémir, avant de reprendre son pilonnage. Il me défonce pendant bien 20 minutes. Il me baise tout en lâchant son jus dans mon cul. Je sens des jets jaillir de sa queue comme s’il avait une lance à incendies. Le sperme liquide sort avec force sans interruption hors de sa bite. J’ai l’impression qu’il ne va jamais s’arrêter. Je sens mon anus se remplir et gonfler. Sa teub se calme au bout de bien 20 secondes et quand il ressort, une cascade sort de mon cul et atterrit sur le sol.

Le dernier a une peau très foncée. Il a 40 ans, il a de larges épaules et il est bien foutu, bien musclé. Il a le corps assez poilu et une queue de 20 cm, assez épaisses, et complétement noire. Il s’enfonce lentement en moi et il entame des coups de bite rapides et réguliers. Son pubis poilu cogne contre mes fesses ce qui me bien vibrer. Il tasse le sperme de ses prédécesseurs qui coule tel un ruisseau hors de mes entrailles. Il a besoin de 5 minutes pour se vider en moi. Il ne jute pas énormément, je pense, je ne sens pas ses jets en tout cas. Il ressort et les quatre indigènes sortent en rigolant.

Je me relève, seul, et je dégouline de jus... Je me pose sur ma paillasse et je me branle. Je jouis des dizaines de jets sur mon corps. Puis, je m’endors dans le sperme qui sèche.

Durant la journée, je reste tranquille. Les hommes sont à la chasse donc j’ai la paix. Ils reviennent le soir avec des denrées, les femmes font à manger.

Après le repas, auquel je n’ai pas participé, la nuit est tombée et j’attends impatiemment la visite d’un des autochtones. Et ce soir, c’est l’un de mes que j’ai surpris baisé un de ses compagnons, avant que je me fasse capturé (voir chapitre 2). Il a 40 ans. Il a les cheveux rasés et le visage lisse. Il est lui aussi mince, avec une peau mate mais plus claire que celle de son compagnon. Son corps est superbement sculpté, avec de beaux pecs et des abdos de ouf. Il a une bite noire de 26 cm. Ses couilles pendent bien sous sa queue.

Un autre mec le suit. Il est plus jeune. Il est grand, il doit avoir 30 ans. Il a quelques poils sur le visage qui forment une barbe bizarre. Mais il a un visage très mignon. Il a de larges épaules, un torse bombé, hyper musclé. Il a un ventre plat et imberbe. Il a quelques poils sur le pubis et il a une bite de 22 cm, marron avec un petit gland rosâtre et des boules noires.

Je suis sur ma paillasse et je les attends. Ils viennent se poser à côté de moi et ils me caressent le cul. Le mec le plus jeune m’attire alors vers lui et il me fait directement descendre vers sa teub. Je la saisis et je me mets à la sucer. Puis, je la ressors, je la lèche, je titille son gland tout en caressant ses boules. Ensuite, je gobe sa queue entièrement et j’entame une suce endiablée. Le mec ne bronche pas, il me laisse faire. Ensuite, je passe vers son cul et je lui broute son petit trou. Je connais bien le mec maintenant et je sais ce qu’il aime. Ma langue repasse sur ses couilles puis je le suce de nouveau avec envie.

Le mec plus vieux met sa bite devant mes yeux et je change de teub. Le quadragénaire est debout. Je m’accroupis devant sa queue et je le suce. Pendant ce temps, le plus jeune se place au-dessus de mon cul. Il mouille ses doigts et il me doigte. Puis, il se penche sur moi et il me mordille le cul... avant de place son gland devant mon anus où il s’enfonce lentement. Il attend et il savoure ce moment où il a plongé sa queue entièrement en moi.

Je suce les 26 cm du quadragénaire. Quelle teub ! C’est la plus grosse de la tribu. Elle me plait vraiment. Elle est grosse, elle ouvre bien ma mâchoire. Mais je n’ai jusqu’ici pas réussi à les prendre en entier. J’arrive à sucer la moitié, voire les deux tiers de sa queue. Je le suce lentement mais très vite, le mec pose sa main sur ma tête et il commande la cadence de mes va-et-vient.

Mon baiseur commence à donner de petits coups de reins. Puis, il agrippe mes épaules et il entame une baise sauvage mais plutôt lente. Je sens bien sa queue qui me pénètre. J’essaie de rester concentré sur la bite que je suce. Je m’en occupe bien. Finalement, le mec sort de ma bouche et il se place à coté de mon cul. Son compatriote laisse alors sa place et le « vieux » joue avec son gland sur mon trou béant. Il s’y enfonce ensuite lentement. Je me crispe. Je sens sa bite qui m’ouvre le cul en grand, tel un éperon qui écarte mes chairs. Le mec commence à aller et venir en moi, tout en s’enfonçant toujours plus profondément. Il entame des va-et-vient lents et profonds. Je soupire de plaisir. Sa queue me fait mal... mais je l’apprécie. Il sort de mon trou et le plus jeune se couche sur ma paillasse, il m’attire vers lui et il s’enfonce en moi. On se retrouve sur le côté, en cuillère. Il écarte bien mes jambes et il entame une baise rapide et profonde. Je ressens sa bite bien au fond de mon cul. Il reste ainsi 5 minutes puis il se relève, il me fait lever mon fessier qui se retrouve en l’air, comme si je faisais le poirier. Il s’accroupit au-dessus de mes fesses, il enfonce ses 22 cm dans mon cul et il me baise. Je gueule de plaisir. Il accélère toujours plus la cadence. Au bout d’une dizaine de minutes, il crie sous l’effet de son orgasme et je sens son gland gonfler et lâcher une bonne dose de sperme dans mon cul. Il me jute un jus épais et abondant dans mon anus.

Il ressort, il me laisse m’empaler sur la bite du quadragénaire qui est couché sur la paillasse et le jeune me donne sa bite à nettoyer. Je veux chevaucher les 26 cm sur lesquels je suis enfoncé... mais je n’ai pas le temps. Le mec s’empare de mon cul et il entame une baise violente et profonde. Ses grosses boules se balancent de haut et bas et elles me frappent le dos ou le cul. Sa bite me défonce vraiment bien. Il me fait ensuite basculer sur le dos, il reste à genoux et il me pilonne comme jamais. Il tasse le jus de son ami et sa bite glisse en moi, elle devient blanche et elle dégouline de sperme. Je me sens tel une poupée qui est entre ses mains et qui se fait balancer dans tous les sens. Je me laisse aller, je suis comme dans une sorte de transe. Le quadra me défonce ainsi pendant une vingtaine de minutes avant de gicler une bonne quantité de sperme dans mon anus. Telle une mitraillette, sa bite me lâche des giclées énormes, liquides et puissantes en moi. Il ralentit ses coups de queue et il sort de moi, laissant une cascade de sperme sortir de mon cul et atterrir sur ma paillasse. Il reprend son souffle et il sort de ma hutte. Moi, je me couche et je tâte mon trou qui est béant et qui dégouline du jus des mecs. Je me couche et je m’endors très vite.

Voici ma vie dans cette tribu où je sers d’esclave sexuel. Je trouve ça assez bandant... mais je rêve quand même de liberté...

A suivre...

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : dimanche 10 mars 2024 à 14:16 .

Retourner en haut