Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Premier épisodeÉpisode précédent

Le stagiaire

Chapitre 7

Salut, moi c’est Dylan, j’ai 25 ans. Je suis de taille moyenne (1,78m), j’ai les cheveux châtains et les yeux verts. Je suis musclé assez fin. Dans les premiers chapitres, je vous avais raconté l’histoire (réelle) de ma rencontre avec Mehdi, un stagiaire de mon magasin. Mehdi est un rebeu de 28 ans, bien musclé, monté 19 cm. Il m’a livré à deux de ses potes, Faress et Ahmed. On a eu beaucoup de plaisir ensemble. Entre temps, il avait trouvé une copine, ce qui avait quasiment arrêté nos ébats. Mais après sa rupture, je lui ai remonté le moral et nous avons repris notre relation spéciale...

Depuis quelques semaines, je me fais seulement baiser par Mehdi : Ahmed a rencontré une meuf et Faress fait un chantier assez loin pour encore une ou deux semaines. Par contre, Mehdi a toujours la queue en feu !

On court toujours ensemble (voir chapitre 1) et j’adore toujours admirer sa belle queue qui se balance dans son short. Son sexe bouge au rythme de ses foulées dans le short de droite à gauche. Il imprime un mouvement sur le tissu de telle sorte que la teub se retrouve comme comprimée puis libérée dans le short... comme un anaconda qui essaie de quitter sa prison... Voir ceci me fait toujours de l’effet.

On fait toujours un croché pour passer dans un bois sur 2 ou 3 km. Et comme à chaque fois, aujourd’hui, Mehdi m’entraine hors du sentier, on se met derrière un buisson. Il saisit mon short et il libère mon cul. Il frotte sa queue contre ma raie. Puis, son gland me pénètre et ses 19 cm s’enfoncent en moi sans trop de ménagement. J’adore la sensation de cette queue magnifique qui me remplit. Il commence à me limer le cul, ses mains posées sur mes hanches. Je cambre bien mes fesses. Il se déchaine en moi. Il me bourrine bien. Je gémis de plaisir et il met sa main devant ma bouche. Après plusieurs minutes de défonce, il sort de mon cul, je me mets à genoux tandis qu’il se branle. Il me fait alors une faciale, ce qu’il adore. Il déverse une quantité abondante de sperme sur mon visage, sur mes lèvres et dans mes cheveux. Ce sont bien 8 jets puissants qui s’écrasent sur moi.

Puis nous continuons à courir avec son jus partout sur mon visage et dans les cheveux. Après le bois, on traverse un lotissement, ça amuse Mehdi de me voir avec du jus partout, puer le sperme devant les familles...

Comme pas mal de fois, après le footing, on reste aujourd’hui chez moi. Parfois, on se retrouve aussi chez lui. Après cette séance de sport, nous nous douchons et nous allons directement dans ma chambre. J’admire Mehdi dans son plus simple appareil :

Il a un corps incroyable. Ses pecs sont gonflés, avec de beaux tétons, et ses abdos sont saillants. Sa peau est assez claire. Mehdi a un torse recouvert d’un duvet noir très fin qui parcourt son ventre, au milieu de ses abdos, pour atterrir dans son pubis parsemé de quelques poils noirs, et qui descendent le long de ses jambes musclées. Sa queue de 19 cm en main est vraiment belle, épaisse, circoncise, veinée et puissante.

Je la prends dans ma main gauche et je me mets à la branler tandis que je masse ses grosses couilles de la main droite. Je me pose entre ses jambes, à quatre pattes, et j’admire la vue : ses grosses couilles reposent sur le canapé entre ses jambes musclées et velues, la teub bien tendue, et en arrière-plan, son corps hyper musclé.

Je le suce puis Mehdi me fait remonter vers lui et il me roule une grosse pelle. Puis, ma langue embrasse son cou, descend vers ses tétons tandis que ses doigts jouent avec mon trou. Je caresse ses abdos et je caresse sa teub ... que je reprends en bouche. Je lèche le gland puis les boules. Et je lui fais une gorge profonde. J’adore sentir ses couilles poilues contre mon menton.

Puis, Mehdi me fait mettre en levrette, il se place derrière moi et il rentre doucement dans mon trou bien mouillé. Il s’enfonce en moi jusqu’à ce que ses grosses couilles poilues soient plaquées contre mes fesses. Il m’attrape les épaules et il se met à me baiser comme « sa femelle », comme il aime dire.

- Alors tu kiffes, ma petite salope ?

- Oui !

- Plus fort, personne ne t’a entendu !

- Oui ! Je kiffe, vas-y, baise-moi, Mehdi !

Mehdi se met à me labourer le cul et moi je gémis fort. En effet, quand on est chez moi, il veut que je gueule fort pour "que les voisins sachent quelle salope je suis". Quand on est chez lui, il me met son boxer dans la bouche ou la tête dans l'oreiller.

- Vas-y, Mehdi, baise-moi plus fort !

Il ne se fait pas prier. Il donne de puissants coups de reins qui me font gémir encore plus bruyamment.

- C’est ça, montre-moi que t’es ma bonne salope !

Il m’explose le cul. Son pubis frappe en rythme mes fesses à mesure que sa bite en béton coulisse dans mes entrailles. Ses couilles se balancent et me fouettent les fesses. Il agrippe mes hanches et les coups redoublent d’intensité. Il me secoue comme une poupée de chiffons. Il enfonce sa bite toujours plus profondément dans mon cul et il masse ma prostate à chaque fois qu'il me pénètre à fond. Il accélère et ralentit le mouvement. Puis, il recommence à me pilonner. Ensuite, il entoure mon corps de ses bras, je sens son corps collé contre mon dos, ses muscles d’acier et ses poils se frottent contre moi. Il continue de me matraquer le cul.

Après une bonne vingtaine de minutes, je sens son corps se raidir, il se cale en moi et il m’envoie de grandes giclées de son jus au fond de mes entrailles. Je me sens inondé. Je gueule en même temps très fort pour que les voisins sachent que je me suis fait engrosser par mon rebeu. Il se retire de mes entrailles et on s’allonge sur le lit. Je me branle et je jouis une bonne dose sur mon ventre.

Après tous ces efforts, on mange un morceau ensemble, on regarde un film et il reste pour dormir. Pendant la nuit, il se colle à mon dos, il frotte sa queue contre mon cul, je comprends le message : je prends sa queue en main, je la guide vers mon trou. Vu qu'il m'a baisé avant, je suis encore ouvert et lubrifié par son jus. Il me baise et il m’ensemence à nouveau.

Le matin, je me rends compte que son jus a bien coulé le long de mon cul pendant la nuit et qu’il a bien mouillé les draps. On prend une douche ensemble, se lavant mutuellement ... et je le suce jusqu’à ce qu’il décharge dans ma bouche. Finalement, on se sépare, chacun allant retrouver son boulot.

Quelques jours plus tard, Mehdi m’appelle. Il me dit :

- Demain, après le taf, je viens avec Ahmed, il a pas le moral, sa poufiasse l'a largué. On commande des pizzas. Prends des bières, fais-toi belle. Faudra lui remonter le moral !

Le lendemain, Mehdi et Ahmed arrivent. Ils entrent chez moi et Mehdi s'installe direct dans le canapé. En entrant, Ahmed me met la main au cul direct et il me dit :

- Ta chatte m'a manqué, va falloir rattraper le temps perdu !

Puis il va s'assoir à côté de Mehdi qui me dit :

- Mets-toi à poil.

Il sort en même temps son portable, il le connecte à mes enceintes et il allume de la musique. Ahmed dit :

- Vas-y, danse.

Je danse en leur faisant face mais Mehdi sort :

- C’est ton boule de pute qui nous intéresse !

Alors, je me retourne et je reprends ma danse en me cambrant bien. Les deux rebeus sortent alors leur queue et Ahmed me fait signe. Je vais vers lui et je me mets à genoux. Je prends sa queue de 18 cm en bouche et je le suce. Puis, je passe à Mehdi. J’alterne les deux bites tendues.

Puis, Ahmed dit qu’il va me remplir la bouche. Sa queue me pompe alors de gros jets bien chauds et épais sur ma langue. Certains vont même s’écraser au fond de ma gorge. Presque au même moment, Mehdi se lève et il me fait un facial. Il jute 6 jets de sperme bouillants sur ma joue, sur mon nez, dans les yeux et dans mes cheveux. Je leur montre le jus dans ma bouche et je l’avale. Puis je me relève. Je dégouline de leur semence, qui tombe sur le carrelage.

Mehdi sort son portable et il prend une photo de mon visage qu’il envoie à Faress qui est encore sur son chantier. Sa réponse ne se fait pas attendre : « Putain, la salope ! Plus que quelques jours et je viens lui péter le cul à cette pute ! Occupez-vous d'elle les mecs ! »

Les deux rebeus reboutonnent leur pantalon et on commande les pizzas. On mange et on boit les bières. Puis on va dans la chambre. Ils se mettent à poil devant moi et je peux admirer le beau corps d’Ahmed que je n’ai pas vu depuis si longtemps.

Ahmed a 32 ans, il est assez poilu. Sa toison sur le torse me fait kiffer. Ses jambes sont recouvertes d’un duvet noir et abondant. Son pubis est bien velu et les poils de ses couilles montent le long de sa queue et en recouvrent bien un tiers. Son ventre est aussi bien poilu. Il a une bite circoncise de 18 cm, assez large.

Ahmed se place derrière moi et petit à petit, il enfonce sa queue épaisse dans mon cul. Il se met à faire des allers-retours. Il dit :

- Oh putain, cette chatte m’avait manqué ! Elle est trop bonne ! Vas-y, ma salope, gémis comme une femelle !

Je commence à gémir. Ahmed se met à donner de violents coups de teub et il dit :

- Je vais te limer comme une pute !

Mehdi se place à ce moment devant ma bouche et je suce sa bite bien dure. Ahmed commence à bien me défoncer. Il me demande :

- T’aimes ma bonne teub de rebeu ?

- Oui, je l’adore !

- T’es une bonne salope, c’est bien.

Il accentue ses coups de queue tandis que Mehdi me défonce la gueule. Il me matraque le cul avec sa bite de rebeu et j'ai l'impression qu’il n’a pas baisé depuis un moment tellement il se défoule en moi, tel un animal en rut.

- T’aimes te faire traiter comme ça, ma petite chérie ?

- Putain que oui !

Puis, il se retire et il dit à Mehdi :

- Vas-y, baise-la, elle est bien ouverte !

Mehdi prend alors le relais. Il me plaque sur le lit, il m’écarte les fesses et il me mollarde le trou avec lequel il joue. Puis, il pose son gland sur mon trou, il pousse et entre d’un coup jusqu’à ce que je sente ses couilles contre mon cul. Il commence alors à me défoncer avec de grands coups de reins.

- Putain ! Quelle chatte !

Il accélère ses va-et-vient. Par moment, il retire entièrement sa queue de mon cul puis la remet d’un coup sec. Je gémis bien ! Et il se met à me limer le cul à fond.

Les deux rebeus alternent et me baisent à tour de rôle. Je subis leurs assauts de queue. Ce sont deux étalons qui ne laissent aucun répit à ma bouche et à mon cul.

Ensuite, Ahmed se pose sur le lit et je grimpe sur sa bite. Je me mets à monter et à descendre sur la queue du rebeu. Puis très vite, Mehdi me plaque sur le torse d’Ahmed. J’arrête ma chevauchée et Mehdi pose son gland contre mon cul, collée sur la bite d’Ahmed. Lentement, il tente de me pénétrer. Je suis assez sceptique. Soudain, son gland passe l’entrée de mon trou et très vite de mon premier sphincter. Je crie... de douleur et d'excitation. La queue de Mehdi glisse le long de celle de son pote et je sens vite ses couilles plaquées contre mon cul. Il reste ainsi un moment et il dit :

- Quelle grosse pute ! Tu kiffes la bonne bite de rebeu ! Tu kiffes, avoue, salope !

- C’est trop bon !

Et en effet, je trouve ça trop bon ! Je me prends les 2 teubs de mes amants rebeus en même temps dans le cul en double pénétration ! Mehdi commence à coulisser lentement. C’est douloureux au début. Puis je m’y fais. Et je prends mon pied. Mehdi se met à me pilonner le cul. Ahmed murmure :

- Putain, c’est trop bon ! Mehdi, je sens bien ta queue sur la mienne !

Après quelques minutes, ils se mettent tous les deux à me baiser. Ils lancent à tour de rôle de violents coups de bite. Ils me démontent sans concession en poussant des râles virils.

Puis, Mehdi se relève et il me donne une tape sur le cul pour faire signe de me relever aussi. Il parle à Ahmed en arabe et ils s’allongent sur le dos l'un en face de l'autre afin que leur queue soit l'une contre l'autre. Je comprends alors que je dois m'empaler dessus. J’enjambe leurs deux corps et je place mon trou sur leurs deux glands, et je descends. Je sens ma chatte s’ouvrir en grand sous l’effet de ces deux bittes rebeus, qui entrent en moi. Je m’enfonce jusqu’à ce que je sente les poils de leur pubis me caresser les fesses.

Puis, je remonte et je fais des mouvements lents : je me baise sur leurs queues tendues. Mon cul prend cher ! Je marque au bout de quelques secondes une petite pause et Mehdi dit :

- Continue ! Ça m'excite grave !

Je pose mes mains sur le lit et je fais de rapides va-et-vient sur leurs pieux de chair. Je me donne à fond. Je gémis comme une femelle et ils apprécient. Parfois, je laisse mon cul en l’air et les deux mecs me baisent en faisant monter et descendre leur fessier.

Au bout de quelques minutes, Mehdi dit :

- On la remplit ?

- Oui, je peux à tout instant.

- Allez, on y va !

J’accélère alors le mouvement et les deux mecs poussent un râle en même temps. Je sens leur bite se raidir ... et je ressens la violence des jets de sperme dans mes entrailles. Je sens mon cul vraiment bien se remplir !

Je me relève et je sens le sperme me couler le long de mes cuisses.

- Garde bien notre bon jus de rebeu en toi, petite pute !

Mehdi se place devant ma bouche et Ahmed dit :

- Vas-y, petite pute, nettoie-les bien.

Leurs deux queues devant la bouche, je les nettoie, je lèche les gouttes de sperme qui sont encore dessus. Je me dis que leurs deux spermes y aient mélangé... Trop bon !

C’était vraiment trop dément ! Je me rends compte qu’on a baisé toute une partie de la nuit. Ils s’en vont, les couilles vidées. Moi, je m’effondre dans mon lit, crevé mais des étoiles plein les yeux !

A suivre...

Merci à Dylan pour ses révélations piquantes.

J’espère que vous avez eu bien du plaisir en lisant cette histoire (réelle !).

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 1er Sept. | 74 pages

Les nouvelles | 31

Travestie soumise Natravcha
Ami d'enfance Mooner
Rentrée des profs Kurt
Pipe au parking Jlille
Beaux brésiliens Loyxxx
Comme une meuf Sunrisefem
Le dilemme Antocoquin
L'apprenti & les 2 éphèbes Yannick
Un prof à la fac Passif17
L'arbitre de football Campagnard
Meilleur pote TBM Alex
Isaac Isaac44
Eté provençal Plume Gay
Le Minet Parisien Gauthier
Devenir un déchet Subdaddy
Fantasme Weell59
Un bon placement Bouleetbite
Première sodomie Romain_c
Mon dépucelage en extérieur ChaudH24
Devenir chienne Jolecocu
Initié par mon cousin Alex
Paradis en Enfer PandaViril
Entrepreneur Mattadispo
WC de l'autoroute Fantasio517
Bite d’âne Meetmemz
Père et fils Meetmemz
Macho à la salle de sport Meetmemz
Le vrai métier de mon père Meetmemz
Emprisonné par un camionneur Meetmemz
Cours de soutien Meetmemz
La revanche du majordome Meetmemz
12 Sept., +177 pages en Avant-première

Les séries : 43 pages

Massage | 2 | +1 Franck
1 | 2
Bonne pute | 5 | +1 Balthazar
1 | 2 | 345
Maxime au kebab | 3 | +1 Solo
1 | 2 | 3
Sur une île déserte | 3 | +1 Meetmemz
1 | 23
Descente aux enfers | 2 | +1 Lopsa33
1 | 2
Un Cul jouissif | 17 | +2 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6789101112 | 1314 | 15 1617
Cristian et Paul | 2 | +1 C&P
1 | 2
Job d'été très formateur | 2 | +1 Romain_c
1 | 2
Amitié austro-galloise | 2 | +2 VolTigeur
1 | 2
Les lettres de Paul | 5 | +2 Plume-Gay
1 | 2 | 3 | 45

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Août 2023 : 3 866 045 pages vues !

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 23 janvier 2023 à 15:39 .

Retourner en haut